Archives par étiquette : dernières

La crise actuelle de l’Église catholique s’explique par la disparition du discours sur les « fins dernières »

Suite de l'entretien avec l'abbé Debris, auteur de De choses et d’autres. Le surnaturel dans la vie de Zita (lire le début ici).

D'où viennent les anecdotes de ce manuscrit ?

DebrisJ’ai souhaité ajouter au titre De choses et d’autres, donné par Zita elle-même (Allerlei und Anderes), un sous-titre plus clair du contenu de ce manuscrit : Le surnaturel dans la vie de l’impératrice Zita. Ce livre inédit contient 139 récits rapportant 155 histoires surnaturelles que l’Impératrice vécut elle-même, ou qui lui furent rapportés par son entourage proche (grands-parents, parents, frères et sœurs, enfants, amis). Leur datation, loin d’être toujours indiquée, remonte pour le cœur de la phase rédactionnelle à la période mai 1955-avril 1957 et plus largement, entre août 1950 et novembre 1973.

Zita était une femme à la foi profonde et véritablement catholique. Elle savait pertinemment que le monde visible dans lequel nous vivons (l’ici-bas) ne recouvre qu’une petite partie de la réalité, à côté de l’au-delà. Ce monde invisible recouvre trois sphères correspondant à trois possibilités : le Paradis, son antichambre, le Purgatoire (ultime temps de purification) et l’Enfer.

L’Église catholique, par l’étude des ‘signes’ et des miracles pour les causes de béatification et canonisation, reconnaît clairement que des phénomènes surnaturels font partie de la vie des saints : qu’il s’agisse de l’apparition des stigmates du Christ sur certains, de dons de prophétie, de bilocation, de guérisons. Même quelquefois, des défunts qu’on suppose saints (admis au Paradis, purifiés), interviennent pour éviter à leur famille des accidents

Lire la suite de l'article

Camp Notre-Dame de Grâce 2017 : dernières places disponibles

Le camp Notre-Dame de Grâce est un camp sous tente, organisé par les séminaristes de la Fraternité Saint-Pierre, pour les garçons entre 8 et 12 ans. Il se déroule cet été du 12 au 26 juillet, dans l'Ouest de la France.

Au programme : messe quotidienne, Grand Jeu, tournois divers, Olympiades, catéchisme de vacances, veillées.

Pour plus d'informations et pour télécharger le dossier d'inscription, rendez-vous sur www.nd-grace.com , afin de profiter des dernières places disponibles.

Lire la suite de l'article

La famille est une des dernières défenses de l’être humain contre un mondialisme qui broie les individus

Le Père Dominique-Marie de Saint-Laumer, supérieur de la Fraternité Saint-Vincent Ferrier, est interrogé dans La Nef du mois de juillet. Extrait :

"Dans l’ordre politique, toutes les digues limitant le pouvoir de l’homme tombent les unes après les autres, les lois transgressives se succédant sans que rien ne semble pouvoir les arrêter : comment analysez-vous la situation, les causes de cette évolution mortifère et voyez-vous les germes d’un redressement possible ?

Unknown-7« La Russie répandra ses erreurs dans le monde entier », a dit Notre Dame à Fatima. C’est ce qui est arrivé. Les erreurs du marxisme, du matérialisme athée, les ultimes conséquences de la philosophie des Lumières et de la Révolution française ont envahi le monde et produisent leurs fruits de mort. Les élites qui ont le pouvoir médiatique, culturel, politique, économique, sont contaminées par ces idéologies qui veulent s’affranchir de l’anthropologie traditionnelle, jugée rétrograde, pour reconstruire une nouvelle humanité, ou un transhumanisme. Mais, devant les conséquences de plus en plus folles de ces théories (qu’on pense au gender !), de nombreux esprits prennent conscience du danger, et travaillent à restaurer une culture basée sur une saine anthropologie. Pour redresser la société, il faut retrouver une philosophie réaliste, qui comprenne ce que sont vraiment la nature humaine et l’ordre social permettant aux hommes de vivre harmonieusement. Si l’on tient compte de la nature blessée de l’homme, du fait du péché originel, il n’y aura pas de redressement vraiment solide sans la Rédemption, c’est-à-dire la foi au Christ qui apporte

Lire la suite de l'article

Les dernières heures du féminisme

Gabrielle Cluzel, journaliste et rédactrice en chef du site Boulevard Voltaire, écrit également dans les revues Monde et Vie et Famille Chrétienne. Dans son ouvrage Adieu Simone ! Les dernières heures du féminisme elle adresse une vive critique aux tenants de cette idéologie et explique sa décomposition imminente. Avec un ton incisif et percutant elle met les militants féministes face à leurs contradictions : GPA, idéologie du genre ou encore libération sexuelle et islam, son ouvrage donne une vue d’ensemble des paradoxes qui secouent le féminisme.

Lire la suite de l'article

Les dernières paroles d’un officier russe, un apocryphe ?

Hier nous reproduisions avec enthousiasme, tout en utilisant prudemment le conditionnel, le texte de ce qui était supposé être la conversation radio entre un officier russe en mission de combat à Palmyre, et son chef, au moment où le premier, encerclé par les djihadistes, demandait de régler le tir sur sa position.

Suite à notre appel à la contribution des lecteurs russophones, que nous remercions tous au passage, nous tenons à vous partager les éléments détaillés recueillis par l’un d’eux, qui nous conduisent, faute de preuves suffisantes, à considérer l’échange radio du lieutenant Prokhorenko avec son supérieur comme un texte apocryphe. Fruit du romantisme d’un nationaliste français slavophile, ou d’une désinformation plus savamment ourdie peut-être quelque part en anglo-saxonie, qui sait ? Quoi qu'il en soit, cela n'enlève rien à l'héroïsme de cet officier, mort en service commandé aux avant-postes de la lutte contre le djihadisme.

Merci encore à votre mobilisation, qui traduit le souci du Salon Beige, animateurs et lecteurs, de contribuer à la ré-information du pays réel, en sachant faire marche arrière quand les preuves des affirmations manquent, ou quand les preuves des erreurs abondent.

Aussi d’une part nous faisons nôtre la conclusion de notre lecteur :

« Il me semblerait donc juste de corroborer la mort probablement héroïque, de ce soldat (pas nécessairement des forces spéciales), mais de rejeter la fuite de la part de l'armée russe de la transcription des dernières paroles. Cela semble un canular (quand ca commence par PLEASE SHARE…) d'origine anglophone, sans

Lire la suite de l'article

Les dernières paroles d’un officier russe

Selon les sources qui les mentionnent, et qui peuvent être remontées à partir de celle-ci, les paroles ci-dessous seraient les dernières prononcées par Alexandre Prokhorenko, officier des forces spéciales russes en mission à Palmyre, ayant dirigé sur sa position encerclée par les djihadistes les feux qu'il était chargé de mettre en place. Les lecteurs russophones sont invités à nous transmettre tout lien confirmant cette information et l'histoire de ce héros.

Officier : Commandant je suis piégé, je répète je suis piégé.
Commandant : S’il vous plaît, répétez et confirmez.
Officier : Ils m’ont vu, il y a des tirs partout, je suis coincé. Je demande l’évacuation immédiate.
Commandant : Demande d’évacuation reconnue.
Officier : S’il vous plaît dépêchez-vous, il me reste peu de munitions, ils semblent partout, je ne peux pas tenir très longtemps, s’il vous plaît dépêchez-vous.
Commandant : Confirmé, retenez-les, continuez à riposter, allez dans une position sûre, l’appui aérien suit, donnez vos coordonnées.
Officier : (il donne les coordonnées, qui sont floues dans la traduction)
Commandant : (le Commandant répète les coordonnées) Confirmez.
Officier : Confirmé, s’il vous plaît dépêchez-vous, j’ai peu de munitions, ils m’encerclent, les salauds.
Commandant : Douze minutes jusqu’à l’évacuation, retournez à une position sûre. Je répète : retournez à une position sûre.
Officier : Ils sont proches, je suis encerclé, c’est peut-être la fin, dites à ma famille que je les aime tendrement.
Commandant : Retournez à la ligne verte, continuez le feu, l’aide est en route, suivie d’un

Lire la suite de l'article