Archives par étiquette : depuis

Fête Dieu à Saint Germain en Laye : une première depuis presque 50 ans

DSC_0711Pour la première fois depuis 1969, le Saint Sacrement fut publiquement transporté dans la ville de Saint Germain en Laye (Diocèse de Versailles) à l'occasion de la Fête Dieu. Cette procession à l'initiative de la Chapellenie Notre-Dame de France (ICRSP) fut conjointe avec la paroisse Saint Germain de Saint Germain en Laye.

Une foule de plus de 1000 personnes —selon la police— des deux communautés accompagna avec ferveur Dieu-hostie de la chapelle des Françiscaines à l'église Saint Germain.

Le Saint Sacrement fut porté par le curé de Saint Germain, l'abbé Faure, et le Salut chanté à l'arrivée par le chanoine Guitard, chapelain de la chapellenie ND de France.

En chemin, les passants nombreux regardaient avec un étonnement bienveillant la foule chantante, fière de cet hommage public. Signes d'Espérance, quelques passants se sont agenouillés, ont mêlé leurs voix aux fidèles pour chanter les cantiques ou se sont découverts au passage de Notre Seigneur !

DSC_0732

DSC_0759

DSC_0813

DSC_0817

Lire la suite de l'article

Législatives – Eric Belleperche (SIEL) : “il n’y a plus de droite en France depuis bien longtemps”

Eric Belleperche, candidat SIEL dans 3ème circonscription de la Charente Maritime, a accepté de répondre à nos questions.

Pourquoi êtes-vous candidat ?

Capture d’écran 2017-06-06 à 22.01.11Fatigué de devoir voter par défaut ou pour des politiques qui retournent leur veste dès que le danger se fait sentir pour leur carrière, j’ai décidé de me rapprocher du seul parti qui défend des valeurs de droite et chrétienne. Je pense que tant niveau national qu’au niveau local, il faut que les électeurs puissent trouver des élus qui connaissent leur quotidien, et qui dédient leur temps à développer leur circonscription. J’ai décidé d’adhérer à un mouvement qui puisse donner espoir aux Français de trouver des politiques qui soient soucieux du bien commun de leurs concitoyens plutôt que de leur carrière, soucieux de véhiculer des valeurs qui ont fait la grandeur de la France, soucieux d’être conscient de la difficulté de créer et développer une entreprise en France. En ce sens, j’ai pensé que des gens de terrain comme moi devaient se lever pour proposer une alternative pragmatique et saine à ses concitoyens.

N'êtes-vous pas en train de diviser la droite ?

Je considère qu’il n’y a plus de droite en France depuis bien longtemps. Nos politiques sont pour la plupart des larves à la solde du système, achetés pour conserver leur poste, mais surtout incapables de se battre pour des valeurs. La vraie droite doit être la somme de toutes les bonnes volontés de terrain, qui par leurs convictions, remettront en place les fondations d’une force conservatrice profonde et incorruptible car

Lire la suite de l'article

Législatives – Jonathan Legentil (SIEL) : “LR est la « remorque » du PS depuis 30 ans”

Jonathan Legentil, candidat du SIEL dans la 6ème circonscription de Seine-et-Marne, a accepté de répondre à nos questions.

Pf_recto_seine-et-marne-6_jonathan-legentilVous avez annoncé votre candidature dans la 6ème circonscription de Seine-et-Marne. Pourquoi avez-vous décidé de vous engager en politique ?

C’est parce que la politique influe sur les citoyens et sur notre mode de vie que je m’engage. Il faut des élus de conviction, des élus qui osent dire tout haut ce que certains pensent tout bas. Certains élus de peur de perdre la « gamelle » naviguent dans le sens du vent quitte à renier leur « conviction». Je dis STOP. Nous assistons peu à peu à un changement de peuple et de civilisation, notre identité est menacée. Face au péril identitaire, je serai le député qui vous défend, le député qui défend l’identité chrétienne de la France. Il faut un renouvellement de la classe politique. Du haut de mes 22 ans, je compte faire bouger les choses et en finir avec les « dinosaures » de la politique qui travestissent notre société.

Dans cette circonscription actuellement détenue par un LR, vous affrontez une candidate FN, un candidat DLF, un candidat UPR, un candidat LR/UDI, sur un total de 11 candidats. N’êtes-vous pas en train de diviser la Droite, vérifiant la formule selon laquelle nous avons la droite la plus bête du monde ?

Non, je ne divise personne, LR est la « remorque » du PS depuis 30 ans et le FN a abandonné les sujets sur l’identité nationale en se dirigeant vers des sujets économiques. J’aspire à

Lire la suite de l'article

Enquête ouverte depuis le 22 mars contre Marielle de Sarnez

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour "abus de confiance" contre 19 députés européens, le 22 mars.

Cette enquête vise notamment l'actuelle ministre chargée des Affaires européennes et ex-eurodéputé, Marielle de Sarnez. On se demande à quoi a servi la journée avant la nomination du gouvernement, durant laquelle le profil des ministrables aurait été examiné à la loupe…

Cette enquête a été ouverte suite à une lettre envoyée par le député Sophie Montel (FN) au procureur de la République de Paris, François Molins, le 14 mars.

"Je suis contrainte de porter à votre connaissance des éléments attestant que plusieurs élus français au Parlement européen ont à leur service des assistants ayant par ailleurs des fonctions au sein de leur formation politique respective".

Sophie Montel réagissait aux accusations dont fait actuellement l'objet le Front national sur des emplois présumés fictifs au Parlement européen. 

Lire la suite de l'article

Le premier office depuis six ans a eu lieu en l’église orthodoxe de Zabadani (Syrie)

Lu ici :

"Les chrétiens commencent à revenir dans les régions de Syrie libérées des islamistes. Après l’opération militaire réussie de l’armée syrienne pour libérer des islamistes la vallée de Wadi-Barada à l’ouest de Damas, la paix y règne maintenant. Dans les villes de Zabadani et de Madaya continue le rétablissement de la paix et la renaissance des églises complètement détruites. Beaucoup de Syriens orthodoxes vivaient traditionnellement dans cette région. Malgré toutes les difficultés, ils reviennent déjà dans leurs foyers ancestraux. Avec les fidèles, la prière revient dans les églises orthodoxes. C’est ainsi qu’à l’initiative des chrétiens revenus de leur exil, le premier office liturgique depuis six ans a eu lieu en l’église orthodoxe de la ville de Zabadani. La région de la vallée de Wadi-Barada est appelée en Syrie « coin de paradis » en raison de la beauté de la nature et du climat. Selon la tradition locale, c’est dans les montagnes avoisinantes que Caïn a enterré Abel. Pendant six ans, ces lieux ont été le théâtre de conflits armés. Les islamistes du groupe Jabhat al-Nosra y ont institué la charia stricte, après quoi des dizaines de milliers de civils se sont enfuis. Mais au mois de mars pour Wadi-Barada et au mois d’avril pour Zabadani et Madaya, les rebelles sont partis sous la pression de l’armée. Après l’expulsion des islamistes, l’armée syrienne a repris le contrôle sur les 130 kilomètres de frontières avec le Liban, mettant ainsi fin au trafic de drogue. Actuellement, malgré les destructions importantes, 20.000

Lire la suite de l'article

Législatives – Matthieu Danen (FN) : “cette droite a depuis longtemps abandonné le terrain des convictions”

Matthieu Danen est candidat FN pour la 1ère circonscription de l'Aveyron. Il a accepté de répondre à nos questions.

Vous avez annoncé votre candidature à l'élection législative pour la 1ère circonscription de l'Aveyron. Pourquoi vous lancez-vous en politique ?

Fullsizeoutput_90bC'est effectivement la première fois que je me présente à une élection législative mais mon engagement politique remonte à mes 16 ans. J'ai toujours pensé qu'un chrétien se devait d'avoir une action concrète dans la société, qu'il ne pouvait rester passif devant le cours des choses, quelle que soit la forme que son engagement pouvait prendre. Aujourd'hui nous constatons combien malheureusement les catholiques ont abandonné le terrain politique ou à défaut n'ont plus ou ont perdu toute notion de sens politique. Les chiffres du vote catholique pour E.Macron en sont la preuve la plus criante… Plusieurs raisons peuvent être invoquées mais je crois que nous vivons surtout une époque de désorientation profonde tant sur le plan des valeurs que sur le courage qui a fui comme Soljenitsyne l'avait déjà démontré en 1978 dans son discours d'Harvard. Il y a peut être aussi une sorte de résignation devant les combats perdus depuis les années 70 sur la famille et la vie et nous ne savons plus comment porter un message politique sans se heurter à des compromissions qui troublent notre conscience. Malgré la tentation de l'abandon, il faut continuer à résister et à témoigner "à temps et à contre temps".

J'ai donc commencé à militer dans le sillage de mes parents pour me

Lire la suite de l'article

Faites un geste pro-vie depuis votre ordinateur

Communiqué d'IVG.net :

Capture d’écran 2017-05-09 à 06.59.56"Le gouvernement précédent avait ouvertement attaqué, dès janvier 2013, et de façon quasi dictatoriale, les sites qui ne tenaient pas des propos favorables au "tout IVG". De plus, il a mis de gros moyens pour rendre son site plus attrayant afin d’améliorer sa visibilité et son référencement.

La récente campagne de presse favorable à la loi sur le délit d’entrave numérique a eu ainsi un impact négatif sur le référencement des sites qui font contrepoids et qui pourtant apportent une écoute, une aide et un soutien réels aux femmes enceintes qui se posent des questions sur l’IVG. C’est d’ailleurs souvent la raison pour laquelle elles remercient les écoutantes de la qualité de leurs échanges.

Le nouveau gouvernement, à son tour, fera sans doute beaucoup pour continuer ce "travail" de sape. E.Macron en campagne a effectivement déclaré qu'il serait "intraitable sur la qualité et la véracité de l'information" sur l’IVG. Mais quelle "information" ?…

Ainsi, dès aujourd’hui le site www.ivg.net  a besoin de chacun pour faire remonter son référencement, en perte de vitesse depuis quelques semaines. "ivg.net" est dans le top 3 des sites sur l’ivg depuis 8 ans, mais n’arrive plus à revenir en 1ère position.

Concrètement, il est donc URGENT de retourner quotidiennement sur le site www.ivg.net. Il suffit de :

  • taper  "ivg" dans le moteur de recherche
  • cliquer sur le lien qui permet d'accéder au site www.ivg.net
  • regarder un ou plusieurs articles (sans zapper trop vite…sinon le site est classé

Lire la suite de l'article

Economie socialiste : + 43 700 chômeurs en mars 2017, le pire chiffre depuis 2013

Et on voudrait remettre ça avec un ex-ministre de l'économie comme président de la République?

"François Hollande peut bien affirmer qu’il laisse la France en meilleur état, il quittera la présidence sur un dernier chiffre mensuel du chômage très négatif.

Le nombre de demandeurs d’emploi a augmenté de 43 700 en mars (+1,3%), un niveau de progression pas vu depuis les mois terribles de 2013. Le total des demandeurs d’emploi sans aucune activité (catégorie A) s’établit à 3 508 100. Cela fait exactement 586 000 de plus qu’en mai 2012, lorsque François Hollande a été élu président.

Comment expliquer ce très mauvais résultat mensuel ? Le nombre de demandeurs d’emploi qui ont basculé des catégories B et C, donc avec une activité, vers la catégorie A, « est inhabituellement élevé », lit-on dans le communiqué du ministère du Travail".

Lire la suite de l'article

Macron / Le Pen : la vision libérale et universaliste vs la vision populiste et souverainiste. Le grand combat qui n’a jamais cessé depuis 1789

Mathieu Slama écrit dans Le Figaro :

7187_1485985909_duel-macron-lepen_970x545p"[…] L'électorat de Macron réunit la France qui va bien, la France optimiste, la France qui gagne bien sa vie, la France qui n'a besoin ni de frontières ni de patrie, ces vieilles lunes de l'ancien monde: cette France «ouverte», généreuse parce qu'elle en a les moyens. La France de Marine Le Pen est la France qui souffre, celle qui s'inquiète. Elle s'inquiète de son avenir, de ses fins de mois, elle souffre de voir les patrons gagner autant d'argent, elle gronde face à l'incroyable arrogance de cette bourgeoisie qui lui donne des leçons d'humanisme et de progressisme du haut de ses 5000 euros par mois.

La France de Le Pen perdra sans doute face au «front républicain» qui se prépare. Quoiqu'on pense de la candidate du Front national, il y a là une forme d'injustice qui interroge: la France d'en haut s'apprête à confisquer aux classes populaires l'élection présidentielle, la seule élection qui engage véritablement leur destin.

Il suffisait de constater, hier soir, la différence entre les militants de Macron – des consultants branchés, des étudiants en écoles de commerce, sûrs de leur supériorité de classe -, et les soutiens de Le Pen, des gens simples, timides, ne maîtrisant pas les codes sociaux et médiatiques. Quel contraste, également, entre l'ambiance vulgaire de boîte de nuit chez Macron et le bal improvisé chez Le Pen.

Derrière cette lutte des classes se cache un affrontement entre deux visions du monde. La vision libérale

Lire la suite de l'article

Macron est dans la droite ligne des gouvernements successifs de François Hollande depuis la loi Taubira

Témoignage d'un haut-fonctionnaire à propos des positions de macron sur les questions éthiques et de société (GPA, PMA, euthanasie…) :

"La position de M. Macron est dans la droite ligne de celle affichée par les gouvernements successifs de M. Hollande depuis la loi Taubira. C'est du progressisme mou qui avance masqué. Cette position consiste à proclamer plus ou moins clairement, suivant les interlocuteurs que l'on veut séduire ou rassurer, que la GPA restera interdite, tout en feignant de ne pas voir qu'elle se met en place dans les faits. C'est exactement ce  qui était annoncé dans la tribune du groupe Cambacérès publiée  en 2013 par Atlantico : comme tout le droit de la filiation est lié au mariage, la loi Taubira ouvre la porte au droit à l'enfant, et donc au trafic d'enfants, bien sûr sans le dire et sous le noble couvert de l'égalité entre les personnes quelle que soit leur orientation sexuelle (…)

Sur le sujet de la PMA pour les couples de femmes et de la GPA pour les couples d'hommes, M. Bergé a parfaitement raison. Si rien n'est fait, si on évite tout débat, si on laisse faire l'ultralibéralisme sociétal au nom duquel tout est permis, on dira dans 5 ans que le droit doit s'adapter aux faits (ce qui est la négation même du droit…) , et la GPA s'imposera d'elle même. Accessoirement, si M. Bergé n'était pas un milliardaire étiqueté à gauche, ses déclarations sur la location d'un utérus comparable

Lire la suite de l'article

Trisomie : une maladie que l’Etat a abandonnée depuis longtemps

Alexandre Varaut, Président du Collectif contre l'Handiphobie et père d'un enfant porteur de trisomie 21, défend dans Le Figaro la Fondation Jérôme Lejeune :

François a dix-huit ans. Il est au Lycée Stanislas, il a des amis, il est heureux. Il est malade aussi, une trisomie 21 qui a blessé son intelligence et marqué son allure. Comme il avait curieusement échappé au radar de la détection in utero, l'accoucheur nous avait obligeamment proposé de ne pas le laisser vivre. Le décor était planté …

Il avance depuis dans sa vie avec le fardeau de son génome, l'insouciance de sa jeunesse et cette question qu'il me repose sans cesse: «Papa, quand est-ce que je ne serai plus handicapé?» Je ne sais pas répondre à cette question. Demain? Jamais? Quel savant trouvera la réponse? Les personnes porteuses de trisomie 21 n'appartiennent pas à une race à part pour l'éternité, ce sont des malades, il n'y pas de maladie que l'intelligence humaine ne puisse vaincre, un jour.

Le journal Le Monde a publié hier une tribune spectaculaire cosignée par cent quarante-six scientifiques qui demandent le retrait de la reconnaissance d'utilité publique de la Fondation Jérôme Lejeune. Ces savants sont contrariés par diverses actions judiciaires de cette Fondation contre les recherches qu'ils mènent sur des embryons. Nous avons grand besoin pour nos enfants de chercheurs, ils portent beaucoup de nos espoirs. Peut-être devraient-ils s'interroger aussi, sans répit, sur les moyens et les fins de leurs travaux ; il n'y a qu'un pas du

Lire la suite de l'article