Archives par étiquette : d’Emmanuel

Budget des Armées : les petits mensonges d’Emmanuel Macron

Lettre ouverte d'un officier en retraite :

Unknown-8"Objet : la franchise du Général, Chef d’État-major des Armées.

Suite à la déclaration du Général Chef d’État-major des Armées devant la Commission de la Défense Nationale le 12 juillet 2017, vous avez fait savoir qu'il était indigne qu'un militaire fasse pression sur le Président de la République pour influer ses décisions. Vous avez ensuite ajouté que l'attitude du Général de Villiers était injustifiée puisque dès 2018 le budget des armées serait augmenté de 1,6 milliards d'euros.

Je commencerai par ce second point, car c'est un leurre. Sur ces 1,6 milliards, huit cents millions serviront à éponger les arriérés de 2017.  C'est le montant dont vous avez amputé ce budget. Les huit cents millions restant seront utilisés à financer le Service National Universel dont vous avez décidé la création pour des raisons étrangères à la défense opérationnelle de notre pays. Il y a huit cents mille Françaises et Français par tranche d'âge. En prévoyant mille euros par individu, pour un seul mois, pour les loger, les habiller, les équiper, les instruire, les administrer et les solder, je suis, à coup sûr, en dessous des vrais chiffres.

Le budget des forces pour 2018, au mieux, sera égal à ce qu'il aurait dû être en 2017 si vous ne vous en étiez pas occupé. Même des militaires peuvent comprendre cela.

Le premier point concerne « l'indécence » dont vous accusez le Général CEMA. Est-ce de l'indécence que de rendre compte à son chef et à la

Lire la suite de l'article

L’objectif d’Emmanuel Macron : détruire la droite parlementaire

D'Alain Hasso dans Monde & Vie :

940_Page_01"[…] Champion de l’esprit libéral libertaire, Emmanuel Macron est sans doute le plus conservateur de tous les candidats, il conserve la société telle qu’elle est, en flattant encore ses travers, en faisant la promotion de tous les droits sociétaux. Il conserve l’économie française telle qu’elle est, en implorant l’Allemagne d’Angela Merkel de partager les bénéfices. C’est apparemment sa seule marge de manœuvre : ce que l’Allemagne voudra bien nous laisser de sa part du gâteau européen. Il change le personnel politique ou tente de le changer, à travers un mouvement à ses initiales, En Marche, rebaptisé La République en Marche, mais c’est pour utiliser les mêmes rituels et la même langue de bois, voire – François Bayrou en sait quelque chose déjà – les mêmes coups de poignard dans le dos et le même cynisme calculateur. Il n’y aura pas d’état de grâce pour le parti d’Emmanuel Macron. Il faudra vraiment pour lui que les Législatives arrivent très vite, avant que la supercherie ne se dévoile et que l’on comprenne que, comme dit Alain de Benoist, Macron n’avait pas d’autres idées que de faire (lui) ce qui se fait et de dire (lui) ce qui se dit. Là est le changement : autrefois, il y avait des images de l’homme, des idéologies différentes, un intérêt porté par l’animal humain à sa condition. Aujourd’hui tout se réduit à l’argent, celui que l’on peut faire sur le moment. Emmanuel Macron n’a pas seulement plu par sa mine

Lire la suite de l'article

L’euro éclatera sans doute durant le quinquennat d’Emmanuel Macron

Selon Edouard Husson :

Images-10"Une fois élu, Emmanuel Macron connaîtra le même sort que ses prédécesseurs: au bout de quelques mois, les dures réalités de l'ordre occidental post-nixonien, cet euro-atlantisme dont la France ne peut déserrer l'étau, s'imposeront à lui. Les inégalités sociales continueront à croître. La France continuera à connaître une croissance molle, sans véritables créations d'emplois dans les secteurs de l'avenir ni sans marge de manoeuvre pour investir dans le secteur-clé, l'éducation. Il aura le choix entre la fuite en avant vers "plus d'Europe" et un immobilisme qui le minera à petit feu comme il a détruit le quinquennat de François Hollande.

La seule différence avec ses prédécesseurs tient sans doute à ce que l'euro éclatera durant son quinquennat. La monnaie européenne tient, contre tout réalisme économique, pour deux raisons: son insertion dans les réseaux financiers transatlantiques; et l'autorité de l'Allemagne. Or, ces deux piliers sont en train de vaciller. Confronté à une crise du dollar, Trump choisira de favoriser les facteurs centrifuges de l'union économique et monétaire pour accorder un répit, le dernier, à l'ordre post-nixonien; quant à l'Allemagne, de plus en plus minée elle-même par les inégalités sociales et de plus en plus détestée en Europe orientale et méridionale, elle aura de moins en de possibilité d'exercer un leadership en Europe. Or la France divisée politiquement et socialement qui apparaît de plus en plus clairement aux yeux du monde dans sa réalité ravagée ne sera plus d'aucun appui pour elle."

Lire la suite de l'article

L’équipe d’Emmanuel Macron s’inquiète

Lu dans Valeurs Actuelles :

"L’équipe d’Emmanuel Macron est traversée par de multiples questionnements. Des membres du staff du candidat nous rapportent depuis le début d’après-midi, “le QG de campagne est plongé dans une ambiance assez angoissée”. Les conseillers se demandent comment se passera le jour d’après. Que deviendront ils ? Qui entrera au gouvernement ? Emmanuel Macron n’a envoyé aucun signal, personne ne sait rien sur la suite des événements.

D’autres sont également très inquiets après les déclarations d’Emmanuel Macron sur la nécessité de travailler avec des ministres de droite et de gauche. “Macron est quelqu’un de très mystérieux, il cloisonne absolument tout”nous explique-t-on. “Ses conseillers sont apeurés lorsqu’ils pensent à l’après 7 mai. Il est tellement secret que même dans certains grands ministères, ils ne sont au courant de rien pour la suite” !"

Il va y avoir de la frustration dans l'air. Combien de temps va durer l'état de grâce ? Assez pour passer l'étape des législatives ?…

Capture d’écran 2017-05-07 à 19.21.27Selon l’entourage proche d’Emmanuel Macron, le candidat devrait nommer Alexis Kohler (photo), son ancien conseiller à Bercy, au poste de Secrétaire général de l’Elysée. Il a été à partir de septembre 2014 son directeur de cabinet au ministère de l'Economie et auparavant un des conseillers de Pierre Moscovici. Alexis Kohler est passé par Sciences Po, l'ENA et l'ESSEC. Il fait partie de l'équipe qui a élaboré et chiffré le programme économique du candidat d'En Marche!. Alexis Kohler est issu de la promotion Averroès de l'ENA (1998-2000). Alexis Kohler, qui travaille

Lire la suite de l'article

Wikileaks révèle certains projets terrifiants d’Emmanuel Macron

Depuis hier soir, Wikileaks répand sur internet des informations sur les projets de l'équipe d'En Marche. La gauche peut s'indigner : elle n'a pas besoin de Wikileaks pour révéler des secrets de campagne, elle a les juges et les policiers… Le parti d'Emmanuel Macron a reconnu dans un communiqué l'authenticité d'une partie des documents publiés, en mettant en garde sur le fait que des faux y auraient été mêlés. C'est à vérifier, mais sur la GPA, le document publié est cohérent avec ce que propose le candidat  :

18274776_1792895744360878_4458056360953356788_n

Cette idée de ne lutter que contre les "dérives" est cohérente avec les propositions du candidat, rappelées ici.

Sur la laïcité, l'islam, on découvre une remise en cause de la loi de 1905 :

18222696_1792895791027540_7702168142255659435_n

18268195_1792895747694211_2999731763959183460_n

18301004_1792895797694206_9218555526009083764_n

Le 4e point ci-dessus est développé ci-dessous :

UszMjwri

Toujours sur l'islam :

C6em_nya

Sur l'islam et l'école :

Ql_bOY4g

Ces extraits d'une présentation de l'Institut Montaigne se trouvaient dans un courriel révélé par Wikileaks :

Y9JL9bBF

Addendum – réaction d'un lecteur :

  • Les notes sur l'Islam ont été préparées par Hakim El Karoui qui a une biographie intéressante à scruter, ancien de la banque Rotschild notamment ;
  • l'adresse du courriel montre que ces notes et documents ont été préparés par son cabinet à Bercy en juillet 2016, un mois avant la "démission" de monsieur Macron. Les moyens de Bercy, au moins le temps de travail de certains de ses conseillers, ont ainsi été utilisés pour le futur candidat "hors système".

Addendum 2 : Vous pouvez retrouver l'intégralité du fichier ppt sur ce lien.

Lire la suite de l'article

Les banquiers d’affaire rigolent beaucoup des rémunérations déclarées d’Emmanuel Macron

Julien Rochedy aimerait que les journalistes enquêtent sérieusement sur le sujet :

Lire la suite de l'article

Le populisme mondain d’Emmanuel Macron

D'Ivan Rioufol :

2017-04-27T171801Z_1_LYNXMPED3Q1EV_RTROPTP_3_FRANCE-ELECTION-MACRON.JPG.cf"[…] Le populisme dont se réclame Macron est une habile fiction, aisément démontable. Entendre d’ailleurs le numéro 1 se réclamer à son tour du patriotisme, en accusant son adversaire de nationalisme, confirme que le FN a déjà gagné la bataille des idées. Les vagues de drapeaux tricolores, qui s’observent dans tous les meetings, illustrent la défaite du discours post-national. C’est pourquoi les attaques convenues contre le nationalisme, que Macron porte à son tour, risquent de provoquer un effet boomerang : avoir une préférence pour ce qui est propre à la nation est un sentiment partagé par ceux qui veulent également protéger leur patrie. Faudrait-il débaptiser l’Education "nationale" ? Cette trop subtile dialectique des promoteurs de la société ouverte fait oublier que les conflits futurs sont désormais dans les plis du multiculturalisme, que Macron protège. Lundi, l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), issue de la mouvance des Frères musulmans, a appelé "à aller voter massivement pour faire barrage aux idées de xénophobie et de haine et donner au candidat Emmanuel Macron le score le plus large". Les Frères musulmans ont l’objectif de promouvoir la charia (loi de Dieu), incompatible avec la démocratie (loi du peuple). La grande mosquée de Paris et le Conseil français du culte musulman (CFCM) ont également invité à voter Macron. Ce mercredi, le ministre algérien des Affaires étrangères a qualifié le candidat, qui a dit récemment de la colonisation française qu’elle est un crime contre l’humanité, d’"ami de l’Algérie". Le 7

Lire la suite de l'article

Le directeur de programme d’Emmanuel Macron reconnait que les retraités seront les grands perdants

Lire la suite de l'article

La machine à promotion d’Emmanuel Macron recourt à Mélenchon

Lu sur Polémia :

"La stratégie de l’attention vise à promouvoir la candidature d’Emmanuel Macron au second tour de l’élection présidentielle. Elle consiste à mettre en scène en permanence le candidat surgi de nulle part et son mouvement prétendu, En Marche !, par le truchement des médias et des instituts de sondage. La stratégie de l’attention a correspondu au matraquage publicitaire du produit Macron. Les médias ont rendu Macron omniprésent pour diffuser dans l’opinion la conviction qu’il serait présent au second tour de l’élection présidentielle, ce qui ne va pourtant pas de soi.

Les médias ont scénarisé ses moindres faits et gestes comme ses meetings préfabriqués. Ainsi, par exemple en février, BFMTV a diffusé au total autant de minutes de meetings du fondateur d’En Marche… que de l’ensemble de ses quatre principaux concurrents réunis ! Comme d’habitude, d’ailleurs, puisque depuis sa déclaration de candidature à l’élection présidentielle, tous les meetings d’Emmanuel Macron sont diffusés en intégralité sur la première chaîne d’information en continu. Ce qui est bien loin d’être le cas pour les autres candidats.

Tout comme ils ont scénarisé les ralliements successifs dont Emmanuel Macron bénéficiait, afin de suggérer l’idée d’une dynamique politique à son profit.

Les sondages ont fermé la boucle promotionnelle

Les instituts de sondages ont ensuite donné la réplique aux campagnes médiatiques en faisant apparaître les bons scores du candidat : les commanditaires étant les mêmes, la machine promotionnelle fonctionnait donc en boucle ! Elle a donc permis d’enfermer les électeurs dans une bulle médiatique, destinée à leur faire

Lire la suite de l'article

Une enquête demandée sur le patrimoine d’Emmanuel Macron

Lu ici

"Le patrimoine de Macron n’en finit pas de faire couler de l’encre et des sueurs froides. Après l’article sur l’étrange indulgence fiscale dont l’ancien ministre de l’Économie bénéficie, l’IREF décide de saisir directement le Parquet sur une déclaration de patrimoine qui soulève décidément beaucoup de questions.

L’IREF est un think tank libéral conservateur très en pointe sur les questions de protection sociale et de dépenses publiques. Sans entrer dans les détails, on pourrait même dire que l’IREF est attaché à l’étude de fond des dossiers au détriment d’une médiatisation extrême qui tourne régulièrement sur les mêmes rengaines.

On retrouvera ici l’intégralité de la lettre écrite par l’IREF au Parquet" (suite).

Commentaires (5)

Le ministre du budget des apôtres , celui qui tenait le cordon de la bourse ne s'appelait il pas Judas ?

Rédigé par : paul | 10 avr 2017 16:30:07
____________________________________

Macron a beau jeu de clamer que le Trésor Public sait tout sur lui : on ne déclare ses stocks-options qu'une fois la vente réalisée !

Et on remarquera justement que sa réformes sur l'ISF qui ne prend en compte que le patrimoine immobilier pourrait bien lui être très favorable si jamais il empoche un beau paquet lors d'une vente future de titres qui auront bien grimpé…

…. Sinon je ne vois pas pourquoi sa Brigitte s'accrocherait à quelqu'un d'aussi endetté ! lol !!!!

Rédigé par : jejomau | 10 avr 2017 18:12:48
____________________________________

Allez, encore un effort, et la vérité éclatera

Lire la suite de l'article

François Macron écrivait les discours d’Emmanuel Hollande