Archives par étiquette : demande

L’AGRIF demande la démission du député Danièle Obono

Cette député qui "nique la France" :

3c484c65a2d021a349aae5bdf03a26b7_L"L’AGRIF manifeste son indignation quant à l’arrivée à l’Assemblée Nationale d’une députée du parti La France insoumise, compagnon de route des Indigènes de la République. La dénommée Danièle Obono, Gabonaise d’origine, passée par le NPA, est une proche du mouvement raciste d’Houria Bouteldja, Saïd Bouamama et autre « militants anti-colonialistes » fanatiquement anti-français et anti-blancs : elle a donc très vite été repérée comme signataire d’une pétition de soutien au rappeur Saïdou et à Bouamama lorsque l’AGRIF les a assignés en justice pour le morceau de rap et le livre Nique la France.

Quand les journalistes de la radio RMC lui demandent des justifications pour cette accablante prise de position, elle répond qu’elle défendait « la liberté d’expression de cet artiste, parce que ça fait partie des libertés fondamentales ». Et dirait-elle « vive la France ! » maintenant qu’elle est devenue députée ? C’est avec une gêne mêlée de dégoût que Mme Obono répond : « Pourquoi vive la France? Oui je peux dire vive la France, mais pourquoi? Pour le 14 juillet? ». Les adhérents et sympathisants de l’AGRIF imaginent bien à quel point cette déclaration d’amour à notre pays, même purement verbale, répugne aux militants du PIR qui font de la France l’objet de leur insondable ressentiment.

Ces déclarations ont heureusement entraîné un certain nombre de protestations de la part d’hommes publics, au Front National et au parti Les Républicains avec Thierry Mariani en particulier, mais pas avec l’ampleur que l’on serait en

Lire la suite de l'article

Une passante demande à Valls “s’il y a assez de blancs au marché de Corbeil”

En 2009 sur le marché d’Evry, Manuel Valls se lamentait du manque de “blancs, de white, de blancos”. En 2017, sur le marché de Corbeil, une passante lui demande si la quantité de blancs est satisfaisante à son goût :

Lire la suite de l'article

Laurent Wauquiez ne veut pas donner de consigne… mais demande de ne pas voter Le Pen

Dans Le Figaro, le vice-président des Républicains poursuit sur la lancée de l'ambiguïté qui a fait perdre François Fillon et la droite en général :

Unknown-13"Je ne crois pas aux consignes de vote. Les Français sont libres. Quand on a subi une défaite, il faut être modeste. Je demande à ceux qui nous ont fait confiance de ne pas voter Marine Le Pen. Je ne donne pas de leçon morale, ce n'est pas le sujet. Mais je suis convaincu que si elle l'emporte, il y aura un risque de chaos sur le plan économique et une profonde division de la société française. Cet objectif, tout le monde le partage au sein des Républicains. Certains l'exprimeront en votant pour Emmanuel Macron, mais d'autres feront le choix du vote blanc, et je demande que ce choix soit aussi respecté.

Que ferez-vous à titre personnel?

Je ne voterai pas pour Marine Le Pen, mais ne comptez pas sur moi pour un ralliement pur et simple derrière Emmanuel Macron, sinon la voix de la droite disparaîtrait. Je ne veux pas que le FN soit la seule opposition en France. Ne devenons pas les porteurs d'eau de Macron, n'alimentons pas la confusion entre la gauche et la droite!

Faut-il travailler avec Emmanuel Macron, comme certains LR le souhaitent?

Je ne participerai pas à une coalition autour d'Emmanuel Macron. […]"

Ils ne comprennent pas que le peuple en a assez des "oui mais non" et des explications de casuistes.

Lire la suite de l'article

2ème tour : la CEF demande de discerner au regard du respect de la vie

Ce sera vite fait.

Commentaires (2)

Tiens! La CEF découvre qu'il y a des points non négociables? Il est bien temps.

Rédigé par : C.B. | 23 avr 2017 22:50:03
____________________________________

enfin, enfin, une déclaration intelligente de la cef…
Le choix est en effet très vite fait.

Rédigé par : laurent | 23 avr 2017 22:51:44
____________________________________

Lire la suite de l'article

Poutine dénonce l’agression américaine et demande une réunion de l’ONU

C8yK775UQAAPfzESuite à l'attaque américaine en Syrie, le président russe Vladimir Poutine a déclaré via son porte-parole :

"Le président Poutine considère les frappes américaines contre la Syrie comme une agression contre un Etat souverain en violation des normes du droit international, (se fondant) sur des prétextes inventés".

Cette frappe américaine risque d'affaiblir les efforts pour combattre le terrorisme, a déclaré le législateur russe Viktor Ozerov. La Russie va demander la tenue d'une réunion en urgence du Conseil de sécurité de l'ONU, a ajouté le chef de la commission de défense de la Chambre haute du Parlement russe.

Lire la suite de l'article

Le pape demande aux dirigeants de l’UE d’écouter les requêtes des peuples

Extrait du discours du Pape, prononcé à l'occasion du 60e anniversaire de la signature des Traités de Rome, le 25 mars 1957 :

24.30.2017---10"[…] Les Pères fondateurs nous rappellent que l’Europe n’est pas un ensemble de règles à observer, elle n’est pas un recueil de protocoles et de procédures à suivre. Elle est une vie, une manière de concevoir l’homme à partir de sa dignité transcendante et inaliénable, et non pas seulement comme un ensemble de droits à défendre, ou de prétentions à revendiquer. A l’origine de l’idée d’Europe il y a « la figure et la responsabilité de la personne humaine avec son ferment de fraternité évangélique, […] avec sa volonté de vérité et de justice aiguisée par une expérience millénaire ». Rome, avec sa vocation à l’universalité, est le symbole de cette expérience et pour cette raison fut choisie comme lieu de la signature des Traités, puisque ici – comme le rappela le Ministre des Affaires Etrangères Hollandais Luns – « furent jetées […] les bases politiques, juridiques et sociales de notre civilisation ».

S’il fut clair dès le début que le cœur palpitant du projet politique européen ne pouvait qu’être l’homme, le risque que les Traités restent lettre morte fut aussi évident. Ceux-ci devaient être remplis d’esprit vital. Et le premier élément de la vitalité européenne est la solidarité. «La Communauté économique européenne – a affirmé le Premier Ministre luxembourgeois Bech – ne vivra et ne réussira que si, tout au long de son existence, elle

Lire la suite de l'article

Bruno Gollnisch demande à l’ambassadeur de la France au Japon de démissionner

Bafouant ainsi allègrement les valeurs républicaines, qui veulent que les fonctionnaires soient neutres et qu'ils servent leur pays quelles que soient les vainqueurs des élections, l'ambassadeur de la France au Japon, Thierry Dana, a déclaré qu'il "refusera de servir" Marine Le Pen si elle est élue à la présidentielle. Voici la lettre que lui adresse Bruno Gollnisch :

"Monsieur l’Ambassadeur,

J’ai pris connaissance de l’espèce de lettre ouverte que vous avez publiée dans Le Monde, dirigée contre la candidature de Mme Le Pen, et par laquelle vous annoncez que, si elle était élue, vous refuseriez de servir la « diplomatie du Front National » (sic).

Vous prenez prétexte à cet égard, notamment, de la mise en garde qu’elle a adressée aux fonctionnaires qui seraient tentés ou contraints de participer à des manœuvres illégales et partisanes à l’encontre de l’opposition lors de ces élections. Il était pourtant parfaitement clair qu’en rappelant l’impartialité qui est le devoir de leur charge, ce que vous semblez avoir oublié, elle ne leur demandait pas, contrairement à ce que vous feignez de croire, d’adopter ses idées ou ses convictions.

Je rappelle d’autre part au bon républicain que vous voulez être que, si les fonctionnaires sont normalement inamovibles, du moins tant qu’ils respectent les obligations de leur statut, en revanche la tradition républicaine veut que les postes de préfets et d’ambassadeurs soient à la discrétion de gouvernement. (Décret n°85-779 du 24 juillet 1985).

En outre, si Mme Le Pen est élue, la politique qu’elle mènera ne sera pas,

Lire la suite de l'article