Archives par étiquette : défend

L’Institut Bois Robert : Un internat d’excellence qui défend les valeurs chrétiennes

Thumbnail-2L’Institut Bois Robert est un internat d’excellence permanent mixte collège et lycée fondé en 1968. Il est situé à proximité d’Angers à 1h30 de Paris dans un cadre privilégié favorable aux études et aux activités d’extérieur, loin des sollicitations urbaines. 

L’encadrement est familial et les effectifs réduits permettent un suivi personnalisé de chaque élève. L’ambition pédagogique de notre institut est d’assurer l’épanouissement de nos élèves par la réussite, non seulement scolaire mais aussi personnelle. Nous sommes attachés aux valeurs chrétiennes et à une éducation de tradition, avec la relation élève/professeur au coeur de toutes nos attentions. 

La rentrée 2018/2019 verra la restauration de l’uniforme et la mise en place d’un nouvel emploi du temps. 

L’ensemble du site sera rénové pour offrir aux élèves un cadre de travail idéal : réfection des internats, création / rénovation d’un salon, salle vidéo, salle de musique, salle informatique… 

L’année 2018/2019 verra la mise en place d’un dispositif d’ouverture à l’international, qui permettra aux élèves des expériences d’immersions en langue, la maîtrise parfaite d’une langue étrangère, et des possibilités post bac optimisées.

Choisir Bois Robert pour l’éducation de ses enfants, c’est le choix de la tradition et de la qualité.

Lire la suite de l'article

Nicaragua : l’Eglise défend le peuple contre Ortega

UnknownDes milliers d'habitants de Masaya, la ville du Nicaragua qui s'est déclarée en rébellion, ont accueilli jeudi les évêques catholiques venus empêcher un massacre par les forces de l'ordre voulant en reprendre le contrôle. En deux mois, la vague de contestation, pour exiger le départ du président Daniel Ortega et de sa femme Rosario Murillo, vice-présidente, a fait 187 morts et plus de 1000 blessés.

Le cardinal Leopoldo Brenes, accompagné du clergé du diocèse de Managua, a traversé les rues de la ville de 100000 habitants, située à une trentaine de kilomètres au sud de la capitale et devenue l'épicentre des protestations, en brandissant une image de Jésus et suivi d'une foule de riverains. Des centaines d'entre eux ont aidé à lever les barricades pour permettre aux évêques d'entrer, au son des cantiques, dans le quartier indigène de Monimbo, foyer de résistance visé par les forces progouvernementales.

L'évêque auxiliaire de Managua, Mgr Silvio Baez, l'une des voix les plus critiques envers le gouvernement, a invité la population à ne pas chercher à faire justice elle-même et lancé un appel "aux francs-tireurs, à Daniel Ortega et Rosario Murillo: pas un mort de plus".

Mais pendant ce temps, des tirs d'armes à feu et de mortiers artisanaux résonnaient encore dans la ville.

Suspendu depuis lundi, le dialogue entre gouvernement et opposition semblait pourtant sur le point de reprendre, alors que l'exécutif a finalement invité, comme il l'avait promis, des organismes internationaux comme l'Union européenne ou le Haut Commissaire des Nations Unies aux droits

Lire la suite de l'article

Le viol d’une octogénaire par un immigré clandestin, est-ce plus grave que l’action de Defend Europe ?

Il faut croire que non car cette affaire ne semble scandaliser ni nos politiques ni nos médias :

"Dans la nuit du 22 avril dernier, une habitante du 9e arrondissement de Lyon a été violée à son domicile par un cambrioleur. Un acte ignoble qui avait duré près de deux heures pour la victime âgée de 87 ans, piégée dans son propre appartement de la rue Pierre Audry. Grâce à de l'ADN retrouvé sur place, la police a réussi à rapidement identifier un suspect. Il s'agissait d'un individu sans-papier arrivé à Lyon quelques mois auparavant et qui vivait dans la rue. Les forces de l'ordre le connaissaient déjà car il avait réalisé plusieurs cambriolages dans l'agglomération, parfois avec violences.

[…] Lors de sa garde à vue, l'individu originaire du Maghreb a tenté de s'en sortir en expliquant être seulement âgé de 16 ans. Puis il a expliqué aux enquêteurs que sa victime était consentante. Une version qu'il n'a pas pu tenir face à l'octogénaire lors de leur confrontation. Cette dernière a soutenu son regard, obtenant ainsi des aveux complets du violeur."

Lire la suite de l'article

Les tenants de la pensée unique refusent de débattre avec Defend Europe

Lire la suite de l'article

Defend Europe raccompagne les immigrés clandestins à la frontière

Communiqué de Defend Europe :

DbzkxQSWAAAlQ6-.jpg-large

Lire la suite de l'article

Marlène Schiappa défend “le droit à ” l’avortement devant l’ONU

Le secrétaire d’Etat française à l’Egalité, Marlène Schiappa, a prononcé un discours devant l’Assemblée générale de l’ONU à l’occasion d’une conférence sur l’autonomisation des femmes en milieu rural mardi :

« Les populistes et leurs alliés s’adonnent à une remise en cause permanente des droits humains, au premier rang desquels les droits des femmes ». « Paradoxe ultime, parfois, des femmes les incarnent ou les soutiennent »

La France « continuera de défendre partout, toujours, les droits sexuels et reproductifs et l’accès à la contraception ». Marlène Schiappa a souligné que

« à cet égard, la France ne peut que déplorer les décisions de ses alliés historiques la Hongrie, la Pologne, les Etats-Unis d’Amérique… de remettre en cause, plus ou moins directement l’accès à l’avortement ».

« Le choix est le principal droit. Choisir de se marier, de divorcer, de se cultiver, d’avoir des enfants, d’avorter. De créer une entreprise. De se présenter à une élection – d’en gagner, parfois. De passer son permis de conduire. De voyager. De circuler librement. De vivre, tout simplement ».

Tout simplement. Le droit de se présenter à une élection comme le droit de supprimer une vie, celle d'un enfant à naître. Si le choix est le principal droit, je veux changer de ministre et de gouvernement.

Lire la suite de l'article

Le sénateur FN Stéphane Ravier défend la liberté scolaire

La proposition de loi liberticide est en cours d'examen au Sénat :

Lire la suite de l'article

Rod Dreher se défend de proposer aux chrétiens de se retirer au monde

Dans une réponse à un article publié par le P. Andreas Gonçalves Lind contre « Le pari bénédictin », qui encouragerait une nouvelle forme de donatisme, cette hérésie du quatrième siècle qui proclamait un rigorisme moral strict et niait la validité des sacrements administré par les prêtres qui n’avaient pas résisté à la persécution romaine.

DreherFR"Voici sa principale objection :

« Sans naturellement tomber dans l’hérésie, on retrouve chez Dreher l’écho de la voix de Donat : ‘Si les Eglise d’aujourd’hui veulent survivre au nouvel âge obscur, elles doivent cesser d’être normales. Nous devrons nous engager plus profondément dans notre foi et nous aurons besoin de le faire d’une façon qui semblera étrangère aux yeux de nos contemporains.  Si nous redécouvrons le passé, si nous restaurons le culte liturgie et l’ascétisme, si nous centrons notre vie sur la communauté ecclésiale et si nous renforçons la disciples de l’Eglise, nous réussirons, avec la grâce de Dieu, à redevenir ce peuple spécial qui nous aurions toujours dû être.  Cette façon de se concentrer sur la formation chrétienne donnera comme fruits non seulement des chrétiens plus forts mais également une nouvelle évangélisation parce que le sel retrouvera sa saveur’ ».

« Dans leur volonté de s’identifier à l’Eglise primitive des martyrs persécutés, les donatistes n’acceptaient pas une autre façon de vivre et de pratiquer la foi. Même dans un nouveau contexte historique dans lequel les persécutions étaient terminées, le fait de continuer à se sentir persécutés les confirmait dans leur sentiment d’être les vrais bons chrétiens ».

« Ce faisant,

Lire la suite de l'article

Avortement : le CMR (Chrétiens dans le Monde Rural) défend le MRJC et “le droit fondamental à l’avortement”

Le communiqué m'avait échappé : il est daté du 30 janvier. Sur son site très officiel (l'url est même un nom de domaine de la Conférence des évêques de France -cef), le MRC soutient sans équivoque le MRJC sous le titre "Pour que le débat s’ouvre au sein de l’Église" et s'en prend même aux autorités ecclésiales qui ont repris le MRJC. Ce communiqué montre qu'il y a bien un problème de fond avec ces mouvements reconnus par l'épiscopat et que le communiqué initial du MRJC ne constitue par une maladresse ni une erreur de jeunesse :

Capture d’écran 2018-02-07 à 17.12.23"Nous CMR (Chrétiens dans le Monde Rural) avons bien pris connaissance du message du MRJC, à l’occasion de « La Marche pour la vie », et nous désapprouvons fortement les réactions violentes qu’il a suscitées, ainsi que la condamnation globale de la part de certains responsables d’Eglise. Le MRJC est très à l’écoute de la vie réelle et concrète des jeunes de sa génération et particulièrement des jeunes femmes confrontées à la difficile question de l’accueil de la vie.

En lien avec ce mouvement d’Action Catholique, le CMR partage le souci de l’importance du dialogue dans l’Eglise sur toutes questions sociétales particulièrement celles qui sont confisquées par un courant catholique qui veut ‘dogmatiser’ ses seules réponses. La réalité complexe des situations vécues ne cesse de nous interroger et nous ne pouvons nous contenter d’y opposer des réponses fermées ou perçues comme telles qui excluent des personnes en situation de fragilité. Comme le dit le pape François ‘entre

Lire la suite de l'article