Archives par étiquette : d’aujourd’hui

Cinq périls pour l’Eglise d’aujourd’hui

Extrait d'un livre contenant des homélies et des articles du cardinal Caffarra (+) paru le 12 décembre :

C"L’alternative à une Eglise sans doctrine, ce n’est pas une Eglise pastorale mais une Eglise de l’arbitraire, esclave de l’esprit du temps : « praxis sine theoria coecus in via » disaient les médiévaux. Ce péril est grave et, s’il n’est pas vaincu, il causera de grands dommages à l’Eglise. Ceci pour au moins deux raisons. La première est que, « La Sainte Doctrine » n’étant rien d’autre que la divine Révélation du projet divin pour l’homme, si la mission de l’Eglise ne s’enracine pas en elle, alors qu’est-ce que l’Eglise dit à l’homme ? La seconde raison c’est que lorsque l’Eglise ne se garde pas de ce péril, elle risque de respirer le dogme central du relativisme : quant au culte que nous devons à Dieu et au soin que nous devons prendre de l’homme, ce que je pense de Dieu et de l’homme n’a aucune importance. La « quaestio de veritate » devient une question secondaire.

Le second péril, c’est d’oublier que la clé interprétative de la réalité toute entière et en particulier de l’histoire humaine ne se trouve pas dans l’histoire elle-même. C’est la foi. Saint Maxime le Confesseur estime que le vrai disciple de Jésus pense toute chose à travers Jésus Christ et Jésus Christ à travers toute chose. Je vais prendre un exemple très actuel. La mise en valeur de l’homosexualité à laquelle nous assistons en

Lire la suite de l'article

Avant Paris 2024, celui d’aujourd’hui

il ne s'agit pas en politique de rêver d'un avenir meilleur, mais de savoir gérer le quotidien. Pour le bien commun. Pas pour sa propre g….

Les politicards français et parisiens ont tout à apprendre de et art et pendant ce temps, les Français trinquent. Ca donne presque envide de demander aux lecteurs d'augmenter le nombre des photos de notre capitale laissée aux mains d'impies égoïstes.

 

Lire la suite de l'article

La persécution des chrétiens dans le monde d’aujourd’hui

Du prêtre canadien Jacques Tremblay :

''Les persécutions religieuses sont des mauvais traitements infligés à des personnes, ou à des groupes, en raison de leurs croyances. Saviez-vous qu’il existe, encore aujourd’hui, des chrétiens qui sont persécutés à cause de leur foi ?

Chaque année, l’association d’origine protestante Portes Ouvertes publie un rapport détaillé concernant la persécution des chrétiens dans le monde. Chiffres à l’appui, on estime à 215 millions le nombre de chrétiens gravement persécutés dans 50 pays. Ces données montrent que le christianisme est la religion dont les membres souffrent le plus de persécutions à travers le monde.

Ces faits correspondent aux données publiées par l’association catholique Aide à l’Église en détresse qui démontre, dans le rapport intitulé « Persécutés et oubliés ? », comment la persécution des chrétiens est un phénomène qui est en train de s’aggraver: des églises sont incendiées, des chrétiens sont pressés de se convertir, des violences collectives sont exercées contre les foyers chrétiens, des enlèvements et viols de jeunes filles chrétiennes sont commis, etc.

Ces persécutions ne cessent de croître partout dans le monde, en particulier au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie du Sud-Est. D’autres rapports abondent dans le même sens: ceux du département d’État américain qui, chaque année, recense les atteintes à la liberté de religion, ceux d’Amnesty International, et ceux du Conseil œcuménique des Églises (à majorité protestantes); tous concluent à la dégradation de la situation des chrétiens (catholiques, protestants, orthodoxes) dans le monde.

Des données à considérer

Lire la suite de l'article

Michel Onfray : les «collabos» d’aujourd’hui sont ceux qui estiment que l’Islam est une religion de paix, de tolérance et d’amour

A l’occasion de la parution de son dernier livre, Miroir du nihilisme, Houellebecq éducateur, un essai consacré à Soumission de Michel Houellebecq, Michel Onfray a accordé un entretien au FigaroVox. Extrait :

V_9782718608577Beaucoup ont vu dans ‘Soumission’ une critique de l’islam radical. Vous y voyez plutôt un grand roman de la collaboration. Qui sont les «collabos» d’aujourd’hui?

Ceux qui estiment que l’Islam est une religion de paix, de tolérance et d’amour et ne veulent pas entendre parler d’un Islam de guerre, d’intolérance et de haine. Certes, il existe un islam pratiqué par des gens qui voient en cette religion une coutume familiale ou un signe d’appartenance dans laquelle dominent effectivement la tolérance, la paix et l’amour.

Mais il y a aussi, dans le Coran et dans l’histoire de l’islam, terrorismes inclus, une autre voie qui est celle de la misogynie, de la phallocratie, de l’homophobie, de l’antisémitisme, du bellicisme, de la guerre qui constituent des valeurs à exporter par le djihad guerrier.

Le collaborateur ne veut voir que le premier islam en estimant que le second n’a rien à voir avec l’islam. Le Coran est un livre dont les sourates justifient aussi bien le premier que le second islam. Concrètement, ces collaborateurs sont les islamo-gauchistes qu’on trouve ici ou là au NPA, dans la France Insoumise, dans l’aile gauche du PS, au PCF, ou à EELV. Il y en a également dans l’aile gauche des Républicains – chez les juppéistes par exemple.

C’est aussi une critique

Lire la suite de l'article

La Rome d’aujourd’hui est-elle tombée plus bas que la Rome des Borgia ?

Cet article de Riposte catholique fait froid dans le dos :

"Après la lamentable affaire Krzysztof Charamsa, ce Monsignore polonais, secrétaire adjoint de la Commission théologique internationale, qui annonça publiquement son homosexualité, en 2015, à la veille du Synode sur la Famille, la Curie croyait avoir bu le calice de fiel jusqu’à la lie. Que nenni !

Orgie dans les palais apostoliques…

Voici que Monsignore Luigi Capozzi, du diocèse de Palestrina, secrétaire du cardinal Francesco Coccopalmerio, président du Conseil pour les textes législatifs, soutien fervent du pape François, a été arrêté en flagrant délit, lors d’une opération éclair de la gendarmerie vaticane qui est “tombée” sur une orgie homosexuelle. C’était il y a deux mois environ, mais l’affaire fut tenue très secrète. Et cela se passa dans l’austère palais du Saint-Office ! Car c’est là que se trouvait l’appartement de fonction de don Luigi, qui lui servait à organiser des soirées gays à base de drogue. Cependant qu’il utilisait sa BMW, préservée des contrôles policiers par son immatriculation SCV de l’État du Vatican, pour transporter de la poudre blanche. Et pour faire bonne mesure, on apprend que ce Monsignore, fort bien en cour à Santa Marta, était à la veille d’être nommé évêque sur la recommandation de Coccopalmerio. Du coup, les déclarations de Coccopalmerio, à propos des « aspects positifs » de couples homosexuels (site Rossoporpora, 23 octobre 2014) acquièrent aujourd’hui une étrange résonnance. On croit rêver : en plus minable, la Rome d’aujourd’hui semble être tombée plus bas que

Lire la suite de l'article

Table ronde des AFC de Vannes : “Quelle place pour la famille dans la société d’aujourd’hui ?”

Table ronde organisé par l'AFC du Pays de Vannes, animée par Frantz Toussaint, Administrateur et avec la participation des candidats aux élections législatives sur la 1ère circonscription du Morbihan :

  • M Hervé Pellois (député sortant) pour la République En Marche représenté par Mme Armelle Seite-Salaun
  • Mme Christine Penhouët pour Les Républicains
  • Mme Hortense Le Pape pour l’Alliance Centriste
  • Mme Anita Kervadec pour le Parti Communiste Français et le Front de Gauche
  • Mme Céline Meneses pour la France Insoumise
  • M Pascal Baudont pour Europe Ecologie Les Verts
  • M Cédric de Lagarde pour le Parti Chrétien Démocrate
  • M Bertrand Iragne pour le Front National
  • Mme Odile Monnet pour l’Union des Démocrates et Indépendants

Lire la suite de l'article

Les collabos d’aujourd’hui s’imaginent en résistants d’avant-hier

Lu dans Les 4 Vérités à propos de la polémique sur Marine Le Pen et le Vél d'Hiv :

"[…] il est insupportable de se contenter de cette résistance anachronique contre un national-socialisme fort heureusement mort et enterré, quand on ne lève pas le petit doigt pour s’opposer aux totalitarismes bien actuels. Les censeurs de Marine Le Pen sont pourtant bien complaisants à l’égard de l’islam radical, qui assassine aujourd’hui des milliers d’hommes chaque année. Sans parler de leur complaisance à l’égard du communisme aux 100 millions de morts : en 2017 encore, la France ne comptera pas moins de 3 candidats marxistes-léninistes aux présidentielles. Avant de récrire l’histoire, peutêtre serait-il bon de s’opposer réellement aux actuels ennemis de l’humanité !"

Lire la suite de l'article

Pour France info, les martyrs japonais du XVIIe sont comparables aux djihadistes d’aujourd’hui

Sans complexe, France Info fait un rapprochement entre les missionnaires morts martyrs pour leur foi et les fous d'Allah qui foncent dans la foule avec leur camion ou trucident les spectateurs d'un concert :

"Les Jésuites du film ne posent pas de bombes ; le verbe est leur seule arme. Mais en connaissant le sort de leurs frères, torturés, mort au nom de Dieu en terre japonaise, leurs successeurs ne savaient-ils pas qu’ils s’envoyaient à la mort et qu’ainsi leur sacrifice ferait office de martyr ? Les kamikazes islamistes d’aujourd’hui, ressemblent fort, dans leur objectif, aux "bombes humaines" jésuites du XVIIe siècle, leur dénominateur commun étant la mort pour propager leur croyance."

Lire la suite de l'article

Conférence : Russie d’hier et d’aujourd’hui, perceptions croisées

Russie RéveillardA l'occasion de la parution du livre dirigé par Anne Pinot et Christophe Réveillard, l'institut de la démocratie et de la coopération vous invite à la conférence :

Russie d’Hier et d’Aujourd’hui:

perceptions croisées 

mercredi 23 novembre 2016 à 18h30

au 63bis rue de Varenne, Paris 7e.  

Intervenants: 

Christophe Réveillard, historien et politiste, enseignant-chercheur à l’IEP de Paris et à la Sorbonne, 

Anne Pinot, docteur en Littérature comparée de l’Université Paris- Sorbonne, 

Xavier Moreau, chef d’entreprise et géopolitologue, 

Philippe Conrad, agrégé et professeur d’histoire, directeur de la Nouvelle Revue d’Histoire.

La conférence sera présidée par Natalia Narotchnitskaïa, historienne, présidente de l’IDC, ancienne députée à la Douma. 

Inscriptions: idc@idc-europe.org / 01 40 62 91 00

Lire la suite de l'article