Archives par étiquette : dangers

Le maire d’Angers visite une association LGBT sans s’en vanter

Christophe_Béchu _2014Le maire d'Angers, Christophe Béchu (ex-LR), a visité et apporté son soutien au Refuge hier, association LGBT dont certains bénévoles sont accusés d'abus sur mineurs

Sur son compte Twitter, où il raconte ses journées, il omet de mentionner cete visite. Est-ce pour éviter de choquer ses adjoints Maxence Henry (PCD) et Roch Brancour (Sens Commun) ?

Commentaires (1)

Les maires LR sont étranges… Comme celui de Saint-Etienne qui fait verser un grosse subvention à l'association "Face à Face" lors de son Conseil Municipal de lundi et en rajoute une couche avec les CRE créés au départ avec les socialistes et dont le réseau CoFraCir indique noir sur blanc dans ses statuts qu'il vise le Droit de vote pour les étrangers:

http://www.activradio.com/saint-etienne-la-ville-veut-donner-la-parole-aux-residents-etrangers/

Laurent Wauquiez cautionne tout ceci ?

PS : à noter que le journal local n'a pas fait paraitre l'info et que le lien ci-dessus a déjà disparu…

sont marrants, non ?

Rédigé par : jejomau | 25 avr 2018 14:43:44
____________________________________

Lire la suite de l'article

Les premiers signataires de l’appel d’Angers pour l’union à droite

Suite à la réunion organisée le 27 mars à Angers pour évoquer l'avenir de la droite (revoir l'intégralité en vidéo), Valeurs actuelles publie le texte et la liste des premiers signataires :

Capture d’écran 2018-04-12 à 15.55.29"Il est temps. Il est temps de tracer un nouveau chemin, d’en finir avec des années de terreur intellectuelle qui interdisait toute pensée non conforme au catéchisme de la gauche « morale ». Il est temps de fonder une grande alliance de droite, parce qu’il est temps de donner enfin la victoire au peuple, à notre peuple. Il est temps d’être lucide : en 2018, les droites françaises ne peuvent plus continuer à jouer leur partition en solo et à refuser toute alliance. Ni les Républicains, délestés de leurs alliés centristes, ni le Front national toujours cornerisé, ni non plus les partis euro-critiques ne pourront l’emporter seuls. Et pourtant, ils restent désunis alors que beaucoup de choses les rapprochent sur l’essentiel. Il est temps de faire passer le pays avant les partis. 

Travailler et se rassembler autour de l’essentiel

Il est temps de dire les choses sans détours : notre pays ne peut plus se payer le luxe d’affrontements politiciens stériles. Ceux-ci ne peuvent que nourrir l’indifférence voire l’hostilité des Français à l’endroit des « politiciens » quels qu’ils soient. Si les hommes et les femmes de droite n’en prennent pas conscience, la France sera condamnée à être dirigée par Emmanuel Macron ou un de ses semblables pour de longues années encore…

Il est temps de

Lire la suite de l'article

L’Appel d’Angers : l’intégralité

Mardi 27 mars, le cercle « Anjou conférences », animé par Madame Barbara Mazières, organisait à Angers une table ronde sur « L’union des droites est-elle possible et souhaitable ? » devant plus de 300 personnes. Animée par Guillaume de Thieulloy (Salon beige), et Guillaume Bernard, historien et politologue, la conférence a réuni les deux députés Marie France Lorho et Emmanuelle Ménard, Pascal Gannat, vice-président du groupe FN-RBM au conseil régional des Pays de la Loire, Robert Ménard, le maire de Béziers, Karim Ouchikh, président du SIEL, Jean Frédéric Poisson, ancien député et président du Parti chrétien-démocrate. Thierry Mariani, LR, ancien député et ancien ministre des Transports est intervenu par vidéo.

Voici l'intégralité de la conférence d'Angers :

Lire la suite de l'article

Matraquage pro-gender à l’Université d’Angers

Moisdugenre-logo-200x200_140x140Créé en 2017, le Mois du genre est une manifestation imaginée par l'Université d'Angers, portée par le programme de recherche GEDI (GEnre et DIscriminations sexistes et homophobes) et la mission Égalité de l'UA.

Pendant tout le mois de mars, des événements sont proposés, gratuits et ouverts à tous, permettant les échanges entre le grand public, les scientifiques et les artistes.

Lire la suite de l'article

“L’un des dangers d’internet, c’est que les gens peuvent voir des réalités totalement différentes.”

XVM6acda9de-eb06-11e7-bbd8-960923e293cfC'est la crainte de… Barack Obama, interrogé sur la BBC le 27 décembre dernier.

Réponse de Donald Trump le 30 décembre sur Twitter :

« J’utilise les réseaux sociaux, non car j’aime ça, mais parce que c’est la seule façon de contourner des médias malhonnêtes. Les sources bidons ou inexistantes sont utilisées plus que jamais. Nombreux histoires et reportages relèvent de la pure fiction ».

Lire la suite de l'article

Le mois qui n’existe pas à l’Université d’Angers

Sic :

Profitant de la dynamique portée par le programme de recherche GEDI, l’UA a décidé d’organiser, c’est la première fois en 2017, un temps fort autour de cette thématique du genre. Mars, marqué par la journée du 8, sera tous les ans, « le mois du genre » à l’UA. Les 12 rendez-vous proposés pour cette première édition illustrent, par leur richesse et leur diversité, la volonté de toute la communauté universitaire d’agir afin de lutter contre les stéréotypes de genre.

 

M

Lire la suite de l'article

Le maire d’Angers fait retirer la campagne LGBT du gouvernement

IMG_2381Lu sur Ouest France :

"Christophe Béchu, le maire LR d'Angers, a demandé, ce lundi 21 novembre, à la société JCDecaux de retirer des affiches de prévention anti-VIH destinées aux couples homosexuels. Elles ont été enlevées dans la journée.

« On est dans autre chose que dans la prévention, explique-t-il. C’est centré sur un type de sexualité. Une telle campagne dans des magazines pour adultes ne me choquerait pas. Mais sur des panneaux devant des écoles primaires, oui. »

Lire la suite de l'article

Les dangers du projet de loi « égalité et citoyenneté »

Charles de Meyer, assistant parlementaire de Jacques Bompard, évoque le projet de loi « égalité et citoyenneté », en examen devant l’Assemblée nationale depuis lundi. Il explique à Boulevard Voltaire comment, par cette loi, le peuple français se fait déposséder de ses droits et de ses libertés par un Parlement qui ne maîtrise pas les enjeux du texte. De l'atteinte à la liberté scolaire à l'avortement, en passant par l'égalitarisme et l'immigrationnisme, ce texte est un ramassis de mesures rousseauiste :

Lire la suite de l'article