Archives par étiquette : dangers

Matraquage pro-gender à l’Université d’Angers

Moisdugenre-logo-200x200_140x140Créé en 2017, le Mois du genre est une manifestation imaginée par l'Université d'Angers, portée par le programme de recherche GEDI (GEnre et DIscriminations sexistes et homophobes) et la mission Égalité de l'UA.

Pendant tout le mois de mars, des événements sont proposés, gratuits et ouverts à tous, permettant les échanges entre le grand public, les scientifiques et les artistes.

Lire la suite de l'article

“L’un des dangers d’internet, c’est que les gens peuvent voir des réalités totalement différentes.”

XVM6acda9de-eb06-11e7-bbd8-960923e293cfC'est la crainte de… Barack Obama, interrogé sur la BBC le 27 décembre dernier.

Réponse de Donald Trump le 30 décembre sur Twitter :

« J’utilise les réseaux sociaux, non car j’aime ça, mais parce que c’est la seule façon de contourner des médias malhonnêtes. Les sources bidons ou inexistantes sont utilisées plus que jamais. Nombreux histoires et reportages relèvent de la pure fiction ».

Lire la suite de l'article

Le mois qui n’existe pas à l’Université d’Angers

Sic :

Profitant de la dynamique portée par le programme de recherche GEDI, l’UA a décidé d’organiser, c’est la première fois en 2017, un temps fort autour de cette thématique du genre. Mars, marqué par la journée du 8, sera tous les ans, « le mois du genre » à l’UA. Les 12 rendez-vous proposés pour cette première édition illustrent, par leur richesse et leur diversité, la volonté de toute la communauté universitaire d’agir afin de lutter contre les stéréotypes de genre.

 

M

Lire la suite de l'article

Le maire d’Angers fait retirer la campagne LGBT du gouvernement

IMG_2381Lu sur Ouest France :

"Christophe Béchu, le maire LR d'Angers, a demandé, ce lundi 21 novembre, à la société JCDecaux de retirer des affiches de prévention anti-VIH destinées aux couples homosexuels. Elles ont été enlevées dans la journée.

« On est dans autre chose que dans la prévention, explique-t-il. C’est centré sur un type de sexualité. Une telle campagne dans des magazines pour adultes ne me choquerait pas. Mais sur des panneaux devant des écoles primaires, oui. »

Lire la suite de l'article

Les dangers du projet de loi « égalité et citoyenneté »

Charles de Meyer, assistant parlementaire de Jacques Bompard, évoque le projet de loi « égalité et citoyenneté », en examen devant l’Assemblée nationale depuis lundi. Il explique à Boulevard Voltaire comment, par cette loi, le peuple français se fait déposséder de ses droits et de ses libertés par un Parlement qui ne maîtrise pas les enjeux du texte. De l'atteinte à la liberté scolaire à l'avortement, en passant par l'égalitarisme et l'immigrationnisme, ce texte est un ramassis de mesures rousseauiste :

Lire la suite de l'article

« Stop Bébé OGM » : une campagne d’alerte sur les dangers sur CRISPR-Cas9

OCe mardi 24 mai, l’association Alliance VITA lance « Stop Bébé OGM », sa campagne pour informer et alerter le grand public sur les enjeux éthiques liés à l’application de la technique de génie génétique CRISPR-Cas9.

Depuis 12 heures, des stands d’information et de mobilisation se tiennent dans 75 villes par les équipes de volontaires d’Alliance VITA.

La technique du CRISPR-Cas9, à la fois novatrice, prometteuse et risquée, laisse entrevoir des possibilités de traitements, notamment pour des maladies d’origine génétique, mais pose également de sérieuses questions éthiques quant à certaines de ses applications sur l’homme (embryon humain, cellules germinales).

0Certains pays comme la Chine, la Grande-Bretagne ou la Suède, ont déjà commencé à conduire des expérimentations en utilisant cette technique sur l’embryon humain, pour le moment voués à la destruction. Il est urgent de poser dès à présent des règles éthiques internationales avant qu’il ne soit trop tard. Il faut éviter toute instrumentalisation de l’embryon en s’abstenant de concevoir des embryons génétiquement modifiés. C’est la raison de notre appel citoyen : « Stop Bébé OGM » adressé au Président de la République, au ministre de la Santé et au ministre de la Recherche.

La ligne de base de cette campagne, « Oui au progrès thérapeutique - Non à l’embryon transgénique », 

Lire la suite de l'article

L’immigration : une des facettes négatives d’une mondialisation porteuse de mille dangers

Pourquoi la très grande majorité des Français est opposée à l'accueil des milliers d'immigrés illégaux qui cherchent à entrer en Europe. Tentatives d'explications dans cet article du Figaro :

"Selon un sondage Elabe pour BFMTV publié mercredi, l'opinion publique française reste majoritairement (à 56 %) opposée à l'accueil de migrants et de réfugiés sur le territoire français (…) En juillet en effet, un sondage IFOP pour Le Figaro donnait des chiffres similaires: 64 % des Français se disaient alors contre l'accueil d'une partie des migrants (…) Cette hostilité est inédite (…) Plusieurs raisons l'expliquent.

La différence entre l'opinion publique française, très hostile à l'accueil des réfugiés, et l'opinion publique allemande, très favorable (69 % selon le sondage IFOP de juillet 2015) met en exergue la variable économique. «Les Français perçoivent la France comme un pays affaibli économiquement, au chômage élevé, aux ressources publiques rares, et à la population immigrée déjà relativement importante», explique Jérôme Fourquet (…) de l'Ifop (…)

Ces chiffres sont particulièrement élevés si on les compare à l'accueil réservé aux chrétiens d'Orient à l'été 2014. Selon un sondage IFOP, 54 % des Français y étaient favorables.

En effet, la distance culturelle joue beaucoup. «La bienveillance envers les migrants dépend de l'idée qu'on se fait de leur capacité d'intégrer la société, explique Jérôme Fourquet. L'aspect confessionnel joue, ce qui explique que les chrétiens d'Orient soient mieux perçus.». L'appartenance supposée ou réelle des migrants à la religion musulmane expliquerait la moindre bienveillance des Français

Lire la suite de l'article