Archives par étiquette : d’Afrique

La Pologne refuse les migrants d’Afrique et du Moyen-Orient que veut lui imposer l’Europe

Heureusement il reste des pays qui rappellent que la liberté et la souveraineté devraient rester des prérogatives nationales :

"La Pologne acceptera les migrants venus d’Europe, mais pas ceux issus de pays d’Afrique ou du Moyen-Orient. “La Pologne est ouverte à l’immigration. Et l’année dernière, par exemple, nous avons délivré 1 267 000 visas à des Ukrainiens. La moitié de ces visas étaient des permis de travail”, a déclaré le ministre des Affaires étrangères polonais, Witold Waszcykowski.

“Nous sommes ouvert à l’immigration non seulement d’Ukraine, mais aussi de Biélorussie et d’autres pays”, a-t-il ajouté. “Nous ne voulons pas participer au processus obligatoire de répartition des migrants venant du Moyen-Orient et d’Afrique. Nous refusons de mettre en œuvre la décision de l’Union européenne prise en septembre 2015.”

À l’époque, les États membres de l’UE avaient adopté un plan de solidarité pour transférer 160 000 demandeurs d’asile depuis des camps de réfugiés en Italie et en Grèce. Une décision validée par le parti de centre-droit au pouvoir Plate-forme civique, qui avait accepté 6 200 migrants, et désormais remise en cause par son successeur, le parti conservateur Droit et Justice".

Lire la suite de l'article

Le Premier ministre veut expulser massivement les migrants venant d’Afrique

Le Premier ministre… algérien :

Unknown-15"Abdelmajid Tebboune "a instruit ses ministres, de l’Intérieur, Noureddine Bedoui et des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, pour travailler conjointement afin d’extrader vers sept pays d’Afrique les immigrés clandestins présents sur le territoire national".

Sont concernés par cette mesure les hommes qui font la manche et ceux qui ont des antécédents judiciaires. Quant aux femmes et aux enfants, ils bénéficieront d'un traitement "spécial". Le plan algérien prévoir de les placer dans des centres d'accueil.

A en croire le site algerie-focus.com, les autorités "sont déjà passées à l'action". De nombreux migrants clandestins ont déjà été expulsés vers leurs pays d'origine."

Lire la suite de l'article

Cardinal Turkson : “fermer le robinet” de l’immigration en provenance d’Afrique

Profile.reutLe cardinal ghanéen Peter Turkson juge souhaitable de "fermer le robinet" de l'immigration en provenance d'Afrique et de se concentrer sur les pays d'origine des migrants. Interrogé sur la menace de l'Italie de bloquer l'entrée de ses ports aux bateaux transportant des migrants secourus en Méditerranée faute de solidarité européenne, il a estimé que "le reste de l'Europe ne joue pas son rôle". Mais selon le cardinal, "la décision des Italiens est interne à l'Europe" et "on ne peut pas s'occuper de ces questions seulement en Europe".

"Le grand problème est de traiter cette question à la source par l'angle du développement, faire en sorte que les gens n'arrivent plus ainsi en Europe".

"C'est comme un robinet avec l'eau qui s'écoule: il ne faut pas juste sécher, mais fermer le robinet".

La grande majorité des pays africains ne sont pas des zones de guerre d'où les populations doivent absolument fuir.

"A mon avis, on peut changer les choses, maintenir les jeunes sur place".

Lire la suite de l'article

Urgence pour les chrétiens d’Afrique

Appel de jeunes catholiques français :

Aef07f73-9d91-4f63-a2be-951426e94de5_2cfd87ae"L’Association Urgence Chrétiens d’Afrique a pour objet de venir en aide aux populations chrétiennes sur le continent africain par un soutien aussi bien matériel que spirituel. En effet, les populations civiles parmi lesquelles se trouvent de nombreux chrétiens sont souvent victimes de la précarité et parfois même de la persécution. 

Nous lançons cette campagne de financement dans le but de débuter concrètement notre action par un projet de rénovation. En effet, vos dons nous permettront de reconstruire le toit de l’eglise de Lemfu, située dans la province du Kongo Central, aidant ainsi fidèles à prier dans des conditions décentes. Le toit en mauvais état menace par endroits de créer des dégâts bien plus importants. 

Cette campagne permettra aussi d'épauler 4 volontaires de l’association « Urgence Chrétiens d’Afrique » qui partiront sur place en mai, pour aider à la réalisation des travaux que l’on espère voir commencer d’ici là. 

Cet appel aux dons marque le début d'une aventure à but humanitaire et spirituel qui veut aider concrètement les populations africaines délaissées et condamnées à la pauvreté, l'insalubrité, l'insécurité, la famine, le manque de soins, etc. 

Nous comptons sur votre générosité pour nous aider à les aider. 

Votre soutien, c’est leur avenir.  

« Il faut prier comme si l’action était inutile, agir comme si la prière était insuffisante » Saint Thérèse de Lisieux, Patronne des missions.

https://www.leetchi.com/c/association-de-eglise-rdc

Lire la suite de l'article

Gabon : l’impératif démocratique vient de déstabiliser un nouveau pays d’Afrique

L'analyse de Bernard Lugan sur son blog de l'Afrique réelle :

Sans-titre"Vaste de 267 000 km2, le Gabon est peuplé par moins de deux millions d’habitants divisés en une multitude de tribus qu’il est possible de rattacher à huit principaux groupes linguistiques eux-mêmes subdivisés tout en étant régulièrement entrecroisés. Il s’agit  des Fang  32%, des Mpongwe 15%, des Mbédé 14%, des Myéné 10%, des Shira-Punu 12%, des Kota, des Tsogo, des Njabi et des Bété qui totalisent environ 90% de la population du pays. Ce désert humain recèle des richesses pétrolières. Depuis 1967, elles profitent au clan présidentiel gravitant autour de la famille Bongo, d’origine téké (Batéké), une des plus petites ethnies du pays.

Lors des élections présidentielles du 27 août dernier, le président sortant, Ali Bongo Ondimba né en 1959 et qui avait succédé à son père en 2009, avait face à lui Jean Ping Okoka, né en 1942. Ce dernier, ancien haut fonctionnaire de l’ONU et de l’Union africaine est de père chinois et de mère Nkomi-Myéné de la région de Lambaréné. C’est un vieux cheval de retour pur produit du clan Bongo puisqu’il fut ministre d’Omar Bongo durant 18 ans, de 1990 à 2008, tout en étant le compagnon de sa fille Pascaline Bongo avec laquelle il eut 2 enfants. Or, paradoxalement, toute sa campagne qui fut d’une grande violence de ton et d’une rare vulgarité, fut orientée sur deux thèmes :

– La dénonciation du clan qu’il a si longtemps servi et grâce auquel il a

Lire la suite de l'article

Les chrétiens d’Afrique sont très surpris par l’accusation de « pharisaïsme »

Le père Edouard Ade, prêtre du diocèse de Cotonou et Secrétaire général de l'Université Catholique de l'Afrique de l'Ouest / Unité de Cotonou, écrit sur le synode :

"1. Tout le monde a entendu le 04 octobre le Seigneur s’adresser à son Eglise : le mariage tel que voulu et fondé par Dieu, c’est un homme et une femme ; rien d’autre (Gn 2, 18-24). Et cette union est indissoluble : « ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas » (Mc 10,9). Pas d’interprétation compliquée pour cette parole claire du Seigneur qu’il faut accueillir à la manière des enfants, car, « celui qui n’accueille pas le royaume de Dieu à la manière d’un enfant n’y entrera pas » (Mc 10,15). Jésus qui parle ainsi est celui qui « n’a pas honte de les appeler ses frères » (He 2, 11). Son amour n’exclut donc personne pas même le dernier des pécheurs, c’est pour cela qu’il a fait l’expérience de la mort, « au profit de tous ». Mais il n’a cependant pas voulu laisser cette multitude de pécheurs dans leur état de péché. Il a choisi de les conduire jusqu’à la gloire. Il les a sauvés et sanctifiés.

2. Qu’une telle parole de la part du Seigneur ait résonné aussi clairement à l’ouverture du Synode alors que les textes n’ont pas été choisis exprès pour cette circonstance devrait clore tous les débats idéologiques que l’on entend par médias interposés depuis des mois.

Lire la suite de l'article

Soutien aux chrétiens d’Orient et d’Afrique

Le 5 juin avait lieu à Marseille un grand rassemblement de soutien aux chrétiens d'Orient et d'Afrique organisé par le collectif de Soutien aux Victimes des Génocides Chrétiens en Orient et Afrique.

Soutien_Chretiens_Orient_Afrique_MARSEILLE_05062015_35_armenienDe nombreux intervenants, dont cet ancien musulman converti au christianisme, qui met en garde contre les faux prophètes :

 

Lire la suite de l'article

Les deux cents millions de chrétiens d’Orient et d’Afrique menacés de mort

Franck Ferrand,  historien, écrivain et journaliste, écrit dans Le Figarovox :

F"Nous commémorons avec une émotion légitime le centenaire du génocide des Arméniens… Pendant ce temps, une trentaine de chrétiens d'Ethiopie est exécutée sauvagement, en Libye, par le groupe État islamique. Autant dire qu'après un siècle, ce martyre fait écho à l'une des pires vilenies de l'histoire.

Nous nous soucions -à juste titre- du sort de centaines de migrants abandonnés sur des bateaux ivres au milieu de la Méditerranée… Pendant ce temps, les cas de massacres de chrétiens s'accumulent; et je ne parle même pas de ceux qu'on aurait jetés par-dessus bord…

Nous débattons fiévreusement de sujets politiques divers… Pendant ce temps, des milliers de chrétiens d'Egypte, de Syrie, de Centrafrique, de Tunisie, du Nigeria, de Côte d'Ivoire, du Pakistan, d'ailleurs encore se demandent combien de temps ils vont pouvoir survivre, guettés par une fin atroce.

Certes, le pape, le président des États-Unis, les responsables de l'Union européenne auront dénoncé tour à tour les crimes et les horreurs dont sont victimes ces personnes; ils condamnent, et regrettent, et s'indignent…verbalement! Pendant ce temps, rien ne se passe; pendant ce temps, la liste s'allonge.

En octobre 2010, c'était la branche irakienne d'Al-Qaïda qui revendiquait la cinquantaine de morts de l'attentat contre la cathédrale syriaque de Bagdad. Quatre ans plus tard, les dernières familles chrétiennes de Mossoul -la deuxième ville d'Irak- étaient expulsées par Daesh et refoulées vers le nord et vers l'est du pays. Leur communauté, victime de persécutions

Lire la suite de l'article

Libye: est-il encore possible d’empêcher la création d’un “Etat islamique d’Afrique du Nord” ?

Lu sur le blog officiel de Bernard Lugan :

"Au point de vue militaire la situation libyenne a considérablement évolué depuis mon précédent communiqué en date du 17 août dernier:

– A l'Est, en Cyrénaïque, l'offensive du général Haftar a été bloquée par les milices islamistes; le 22 juillet, à Benghazi, le quartier général de ses forces spéciales a même été pris d'assaut.
– A l'Ouest, en Tripolitaine, les milices de Misrata (Frères musulmans) et les salafistes de Tripoli surarmés par le Qatar et par la Turquie, paraissent prendre peu à peu le dessus sur les milices berbères de Zenten dans la région de l'aéroport principal de Tripoli. Le second aéroport de la capitale, celui de Maïtigua, est déjà contrôlé par les islamistes d'Abdelhakim Belhaj.
 
La stratégie des salafistes, des Frères musulmans et du Qatar est désormais claire: faire de la Libye une base de déstabilisation régionale. De fait, l'Egypte et l'Algérie sont directement menacées cependant que la Tunisie n'arrive pas à liquider les maquis des monts Chaambi. Quant au Maroc, il va être dans les prochains mois la cible d'un nouveau mouvement fondamentaliste baptisé Unicité et jihad au Maghreb al-Aqsa. Au Sud, le Mali, le Niger et le Tchad vont automatiquement subir la contagion de la situation libyenne.
 
Le processus de déstabilisation de la Libye a été très largement pensé et supporté par le Qatar qui, dans un premier temps, a utilisé Al-Jazira pour diaboliser le régime Kadhafi. Le bras armé de cet insatiable et

Lire la suite de l'article