Archives par étiquette : d’abroger

Emmanuelle Ménard confirme sa volonté d’abroger la loi Taubira

Commentaires (2)

C'est facile à dire quand on n'a pas la moindre change d'accéder à la magistrature suprême.

Rédigé par : n | 12 oct 2017 08:56:26
____________________________________

Ah comme elle parle vrai et sans tabou , c est ce que j appelle avoir une parole libérée de la police de pensée , c est un doux son à mes oreilles . Merci , madame , j apprécie vos paroles pleines de sagesse . Béziers , ses 13 Brennus au rugby , son cours Paul Riquet et son beau couple régnant , les Ménard , Béziers , pour l instant , capitale de la vraie France .

Rédigé par : Le Forez | 12 oct 2017 09:30:19
____________________________________

Lire la suite de l'article

Florian Philippot confirme la volonté d’abroger la loi Taubira

Hier dans l'émission On n'est pas couché:

Lire la suite de l'article

Des paroles et des actes : François Fillon promet d’abroger une loi contre laquelle il n’a pas voté

On découvre dans Famille chrétienne que François Fillon promet d'abroger la loi portant sur le délit d’entrave numérique à l’avortement s’il est élu à la présidence de la République.

« Le texte ne me convient pas. Il existe déjà des lois pour réprimer les propos ou les actes contraires à la liberté ». « J’étais contre l’instauration du délit d’entrave numérique et je constate que la décision du Conseil constitutionnel conforte mon idée qu’il faut prendre garde à la liberté d’expression. Il est en effet paradoxal de brader une liberté au nom d’une autre liberté ».

On se demande bien pourquoi il n'était pas à l'assemblée lorsqu'il aurait fallu voter contre cette loi.

Lire la suite de l'article

Marine Le Pen réaffirme sa volonté d’abroger la loi Taubira et d’améliorer le Pacs

PMarine Le Pen est l'un des rares candidats à vouloir abroger la loi Taubira.

Interrogée ce matin sur RTL, la candidate du Front national explique :

"Je suis pour une amélioration du Pacs qui permette de tenir compte de revendications qui sont légitimes en termes de transfert d'héritage, de maintien dans les lieux. Je défendrai cette forme d'union civile qui n'est pas le mariage".

Elle précise cependant qu'elle ne se rendra pas à la manifestation du 16 octobre.

Tout le monde sait que le Pacs a été le marchepied de la dénaturation du mariage. Et le FN voulait, il y a encore quelques années, l'abroger. L'améliorer ne revient qu'à copier l'UMP. Cette union fragile est révocable assez facilement et participe à la désagrégation de la société française.

Lire la suite de l'article

Marine Le Pen confirme sa volonté d’abroger la loi Taubira dénaturant le mariage

Après l’intéressant article du club idées Nation (présidé par Louis Aliot) rédigé par Sabine de Villeroché, à l’encontre de l’extension du droit de filiation et rappelant l’importance d’abroger la Loi Taubira, Marine Le Pen confirme dans un entretien exclusif à Valeurs Actuelles sa volonté d’abroger la loi Taubira dénaturant le mariage :

IMG_0468

Commentaires (2) Vous faites des lois contre-nature et vous voudriez qu’elles soient gravées ad vitam dans le marbre républicain de votre révolte contre Dieu! Mais vous vous prenez pour qui à la fin ?

Rédigé par : San Juan | 12 juil 2016 14:29:28
____________________________________

C’est très clair! En votant MLP on vote pour l’abrogation de la Loi TAUBIRA! C’est l’essentiel, un “pacs amélioré” ne me gêne pas, le PACS existe depuis longtemps… Rien à voir avec l’Union Civile de Fasquelle soutenu par LR qui est un mariage homo, reservé aux Homos, et célébrer en Mairie!

Rédigé par : Michael Jeaubelaux | 12 juil 2016 14:33:33
____________________________________

Lire la suite de l'article

Même Erwann Binet pense qu’il est possible d’abroger la loi Taubira

Erwann Binet, rapporteur de la loi Taubira à l'Assemblée nationale, évoque ce "risque" dans Marianne. Il ne le souhaite pas et compte sur la Gauche pour faire suffisamment pression sur le futur gouvernement quel qu'il soit pour empêcher une abrogation :

Vous avez été le rapporteur de la loi sur le mariage pour tous, quel bilan en tirez-vous, trois ans après sa promulgation ? Considérez-vous qu'il subsiste un risque, en cas d'alternance, qu'elle soit révoquée ?

Plus aucun risque. Le risque théorique existe par principe car ce qu'un législateur a construit, un autre peut le détruire. Il faudra donc veiller aux paroles que peuvent porter les uns et les autres dans le cadre de la primaire à droite. Mais je crois que politiquement, ce ne serait pas tenable. Aucun président, aucune majorité à l'avenir ne remettra ce texte en cause (…)

Plus globalement, quel bilan tirez-vous de ce quinquennat concernant les droits des personnes LGBT ?

Un bilan en demi-teinte parce que j'aurais souhaité, ce n'est pas un secret, qu'on aille plus loin sur la PMA. Les opposants à la loi Taubira ont perdu leur combat contre le mariage pour tous mais ils ont, par leur mobilisation, par leur violence parfois, engendré chez un grand nombre d'élus la crainte d'aborder à nouveau ces sujets d'ordres sociétaux ou éthiques. Je rencontre aujourd'hui des élus qui ont voté le texte mais qui désormais nous disent : "Sur les sujets sociétaux, il faut qu'on fasse attention, ce n'est pas la

Lire la suite de l'article

Contre la GPA, il est obligatoire d’abroger la loi Taubira

Suite à l'arrêt de la cour de cassation sur la GPA, Jean-Frédéric Poisson déclare à Famille chrétienne :

"La première conséquence immédiate et directe est l’instauration de l’esclavage. En effet, la gestation pour autrui relève ni plus ni moins de cette pratique barbare qui fait de l’homme un instrument au profit d’un autre. Il faut être honnête avec les Français et leur expliquer que la pratique des mères porteuses consiste à louer un ventre pour assouvir le désir – compréhensible – d’un couple d’avoir des enfants.

Quelle mère accepterait de porter un enfant d’un autre pendant 9 mois puis qu’on lui arrache ce lien construit in utero en échange d’argent ? Quel père accepterait que sa fille se fasse payer pour la même pratique ? Que fait-on des préconisations médicales (ne pas fumer, ne pas boire d’alcool, se reposer) envers la femme enceinte si on considère la grossesse comme une marchandise ? Enfin, dit-on bien aux Français que le recours à la GPA coûte des dizaines de milliers d’euros et que cela n’est accessible qu’à une caste aisée ?

Le recours à cette pratique engendre échange d’argent et location du corps de la mère porteuse, elle-même en situation de besoin économique. Mettre à sa disposition un être humain pour assouvir son propre désir contre de l’argent, c’est bien une forme d’esclavage. Les riches se payent le ventre des pauvres. Je condamne ce recul de civilisation et je le combattrai car je l’estime contraire à la dignité de la personne.

La seconde conséquence est la

Lire la suite de l'article