Archives par étiquette : croix

Filiation : nouvelle lettre ouverte du Fr Jean-Marc Miele à La Croix

Capture d’écran 2018-01-12 à 16.32.49Suite à la lettre ouverte datée du 6 janvier du Frère  Jean-Marc Miele (religieux de saint Vincent de Paul) à Loup Besmond de Senneville (voir ici), Guillaume Goubert, Directeur de La Croix, a répondu.

Le dialogue étant désormais ouvert, le Frère Miele lui a renvoyé une nouvelle lettre, que vous pouvez lire en indiquant votre adresse ci-dessous :

Lire la suite de l'article

Filiation : lettre ouverte du Fr Jean-Marc Miele à La Croix

LargeUn religieux de Saint Vincent de Paul, le Fr Jean-Marc Miele, membre de la communauté religieuse de Notre-Dame de la Salette à Paris, a publié une lettre ouverte de 6 pages à Loup Besmond de Senneville, journaliste à La Croix, à propos du dossier consacré à la future loi de bioéthique paru le 3 janvier, avec un sondage biaisé sur la PMA, la GPA et l’euthanasie. Dans cette lettre, il accuse les journalistes de La Croix de se faire l’instrument d’une campagne médiatique et idéologique et leur demande de jouer leur rôle de journaliste d’un quotidien catholique, devant éclairer les consciences sur les enjeux de cette loi.

Vous pouvez téléchargez gratuitement cette lettre en renseignant votre adresse courriel ci-dessous.

Lire la suite de l'article

Croix, crèche et crucifix. La République laïque contre les symboles chrétiens ?

La Revue des Amis de la Fraternité Saint-Pierre, Tu es Petrus, est un trimestriel illustré d'une centaine de pages, pour un public non spécialiste, qui  propose à ses lecteurs des articles d'analyse de l'actualité, tant sur les grandes questions de société que sur la vie de l'Eglise, des articles de doctrine, de nombreuses recensions et pistes de lecture. De nombreux prêtres et religieux mais également des laïcs à la compétence reconnue y contribuent. Extrait d'un article du numéro de cet hiver, du Pr. Cyrille Dounot :

Capture d’écran 2018-01-08 à 19.45.17"Le Conseil d’État, dans deux arrêts du 9 novembre 2016, a entendu trancher le sort des crèches de Noël installées par les personnes publiques. […]

Les deux affaires dirimées par le Conseil d’État concernent des installations de crèches par des personnes publiques, l’une par le conseil départemental de Vendée dans le hall d’entrée de l’hôtel départemental, l’autre par la commune de Melun dans la cour intérieure de l’hôtel de ville. Dans ces arrêts d’assemblée, le motif de droit soulevé est identique, l’atteinte au principe de neutralité des personnes publiques découlant du principe de laïcité. Dès lors que les interdictions d’apposer des symboles religieux « ont pour objet d’assurer la neutralité des personnes publiques à l’égard des cultes », elles « s’opposent à l’installation par celles-ci, dans un emplacement public, d’un signe ou emblème manifestant la reconnaissance d’un culte ou marquant une préférence religieuse ».

Le Conseil n’ignore pas qu’il existe des exceptions ménagées à cette interdiction, notamment « la possibilité pour les personnes publiques d’apposer de tels signes ou emblèmes dans

Lire la suite de l'article

Après la GPA “éthique”, la GPA “encadrée”, La Croix invente la GPA “médicale”

La Manif Pour Tous dénonce le sondage de La Croix :

Capture d’écran 2018-01-09 à 07.04.09"[…] De fait, tant sur la forme que sur le fond, nous sommes frappés par les incohérences du sondage et la faiblesse de l’analyse.

En ce qui concerne la PMA sans père, La Croix indique que le nombre de Français favorables (c’est-à-dire « tout à fait favorable » et « plutôt favorable ») n’a pas cessé d’augmenter de janvier 2013 à décembre 2017. Mais La Croix ne précise pas que leur nombre a beaucoup diminué depuis septembre 2017 : ils étaient alors 64% contre 60% aujourd’hui pour les couples de deux femmes. La baisse est même de 8 points pour les « tout à fait favorable » qui passent de 30 à 22% sur la même période. Et pour les femmes célibataires, le nombre de « favorable » passe de 65 à 57% des Français, et 31 à 19% pour les « tout à fait » favorable ». Il est tout à fait vraisemblable que cette forte baisse soit liée aux débats publics qui ont eu lieu sur la PMA sans père depuis la déclaration de Marlène Schiappa. Autrement dit, faire entendre largement aux Français que l’accès à la PMA, dans ce contexte, fait des orphelins-nés, peut changer radicalement la donne.

Quant à la GPA, 18% des sondés se disent favorables à la GPA « dans tous les cas ». Mais La Croix agrège aux oui les 46% favorables pour des raisons « médicales », ce qui conduit la quotidien à faire sensation en écrivant que « 64% des Français sont favorables à la GPA »… sans autre précision

Lire la suite de l'article

Sondage orienté de La Croix : le droit de l’adulte ou la défense de l’enfant

Dans Valeurs Actuelles, Mickaël Fonton critique le sondage de La Croix favorable à la PMA et à la GPA :

6a00d83451619c69e201b8d2cc37b6970c-250wi"Les 60% de la première question (PMA pour les couples de lesbiennes) étaient 64% dans un même sondage trois mois plus tôt. Les 57% (PMA pour les femmes seules) étaient 65% trois mois plus tôt et 57% voilà cinq ans, en février 2013. Il s’agirait donc plutôt d’une stabilité, voire d’un recul, en tout cas récemment, que d’un bouleversement radical. Quant à la GPA, il n’y a en réalité que 18% de personnes qui se disent favorables « dans tous les cas » à cette pratique hautement controversée, et 46% qui souhaitent l’autoriser « pour des raisons médicales seulement », des raisons qui ne sont pas précisées. Comme l’observe Ludovine de la Rochère, présidente de La Manif pour tous, « l’argument est instructif : c’est derrière cette notion de raison médicale que les partisans de la GPA vont désormais mener leur combat. »

Autre omission : la question des enfants, et notamment de leur droit à connaître leur père et leur mère biologiques, n’est pas évoquée, le questionnaire restant centré sur le point de vue des adultes, dans une formulation qui n’est pas sans rappeler celle utilisée par l’Association des familles homoparentales (ADFH) qui réclame de longue date la PMA « pour toutes » et la GPA. Dans un sondage réalisé par Opinion Way pour La Manif pour tous en juin 2017, plus de trois quarts des Français

Lire la suite de l'article

Des étrennes pour les Petits chanteurs à la Croix de bois

La manécanterie au service de l'annonce de l’Évangile a besoin de votre aide pour poursuivre son oeuvre. Les dons ouvrent droit à réduction fiscale (contact pour plus d'information : mecenat@pccb.fr).

Ob_3570bc_2015-10-18-01h31-00-copieChers amis,   

Depuis leur fondation en 1907, les Petits Chanteurs ont parcouru le monde et chanté dans plus de 80 pays. Cette année encore, il ont donné près de 120 concerts en France et à l’international, ils étaient en Corée du Sud il y a quelques jours. Les 8, 9, 10 décembre, l’institution a fêté ses 110 ans à Autun en présence de personnalités comme Monseigneur Rivière, évêque d’Autun et le chanteur Grégory Turpin.

La Manécanterie a pour mission ultime d’annoncer l’Evangile : par la beauté du chant, elle veut porter partout et à tous l’universalité du message chrétien. Cette universalité est vécue au sein même des Petits Chanteurs avec l’accueil d’enfants de toute origine sociale. Pour assurer cet accueil, de nombreuses bourses sont à financer chaque année.

Les Petits Chanteurs ont aujourd’hui besoin de réunir 100 000 € pour poursuivre leur mission et permettre à ces petits ambassadeurs de paix de réaliser leur rêve !  

JE FAIS UN DON

Je vous remercie infiniment et vous souhaite une bonne année 2018 !

Vincent Bruggeman
Directeur délégué
Les Petits Chanteurs à la Croix de Bois

Bf0e4907-ed2a-4fdd-82f8-2e7770b4ca0a

Lire la suite de l'article

Préservons la Croix de Ploërmel

Communiqué de Jean-Frédéric Poisson :

Images-5"La France est indissociable de son Histoire et de sa culture chrétiennes. Ses racines culturelles et spirituelles constituent des attachements vitaux de l’Homme et nourrissent le sentiment d’appartenance à une civilisation millénaire. Cette fierté d’appartenance est indispensable au renforcement de la cohésion nationale et à la défense de notre bien commun. Nous aimons notre histoire car elle forge notre identité. Au-delà de leurs croyances personnelles, les Français sont attachés aux symboles à leur héritage chrétien qui façonne notre pays et nos paysages depuis des siècles. Notre société ne serait pas aujourd’hui ce qu’elle est, sans cet héritage précieux qui participe à la définition de l’identité profonde de la France.

Le retrait de la Croix de Ploërmel ordonné par le Conseil d’Etat est, une fois de plus, une grave attaque contre notre propre culture nationale et européenne. Cette décision n’a aucun sens. C’est un véritable masochisme culturel ! Une civilisation qui se coupe de ses racines est une civilisation qui meurt… Localement, Marie de Blic, secrétaire générale du PCD, représentera notre mouvement auprès des initiatives de soutien visant à préserver les symboles de civilisation dont nous pouvons être fiers.

Lire la suite de l'article

Nouveau délire laïciste : la croix du cimetière les gêne

Vienne-l-affaire-de-la-croix-de-princay-pourrait-etre-soumise-au-conseil-d-etat_image_article_largeUn laïciste demande la suppression, au nom de la loi de 1905, d'une croix ornant le portail d'entrée du cimetière municipal de Prinçay, dans la Vienne, où vivent 230 âmes.

 Le tribunal administratif de Poitiers rendra sa décision ce jeudi.

En février dernier, le maire de Prinçay précisait à l'Observatoire de la christianophobie :

  1. Le portail a été refait a priori en 2004 et validé par l’Architecte des bâtiments de France.
  2. La personne qui demande d’enlever la croix habite Périgueux (+ de 250 km de Prinçay), son papa enterré dans le cimetière de Prinçay depuis 2002, n’habitait pas Prinçay et n’était pas originaire de Prinçay.
  3. J’ai refusé à deux reprises (depuis août dernier) d’enlever cette croix. Mais devant l’importance que prend l’affaire, j’ai demandé à mon conseil municipal de prendre une décision.
  4. Dernière précision, il existe une croix sur la tombe de son papa.

Lire la suite de l'article

Appel du SIEL le 12 décembre à Paris pour protéger nos croix et défendre nos symboles chrétiens

Tribune de Karim Ouchikh, Président du SIEL, Conseiller régional Île-de-France, Conseiller municipal de Gonesse :

Image1"Dans La France contre les robots, Bernanos accusait la civilisation moderne d’être « une conspiration universelle contre toute espèce de vie intérieure ». Cette modernité régressiveencouragée par les puissances de l’argent qui furent admirablement dénoncées par Péguy, accélère ces dernières semaines sa formidable entreprise de désintégration de notre civilisation en saccageant les repères ancestraux qui structurent notre univers collectif : destruction de la croix de Ploërmel scellée sur le monument de Jean-Paul II, ordonnée par le Conseil d’Etat ; interdiction par cette même juridiction de toute installation de crèche dans l’enceinte de la mairie de Béziers ; dégradation de nos églises que l’absence d’entretien régulier condamne à la fermeture, prélude bien souvent à leur vente ou à leur démolition programmées; suppression du marché du Noël à Paris, d’une exemplarité toute relative, qui dénote cependant la volonté insidieuse de la municipalité socialiste d’éradiquer de la capitale la présence de tout symbole chrétien ; ‘‘prix de la Laïcité 2017’’ décerné à Anna Shevchenko, figure de proue des Femen, ces activistes de la décadence qui se sont particulièrement illustrés en profanant la cathédrale Notre-Dame de Paris….

Une contre-offensive s’impose pour enrayer très vite la progression de cette vaste opération de déstabilisation idéologique de notre civilisation, non pour instaurer un quelconque Etat clérical mais pour défendre un modèle de société qui placerait enfin au cœur de son identité intrinsèque la prééminence du fait culturel chrétien, cette clé de compréhension

Lire la suite de l'article

La libre pensée contre la croix à Ploermël et pour les “prières” de rue à Clichy

Une pensée vraiment libre? Argument bidon que de comparer les occupations statiques de rue qui troublent l'ordre public aux processions mobiles catholiques!

"Ces manifestations s’apparentent à des processions religieuses. La loi de 1905 prévoit donc que c’est la loi commune aux manifestations qui s’applique en la matière. Si « elles ne constituent pas un trouble manifeste à l’ordre public » selon les termes de la législation, elles sont autorisées comme toute manifestation sur la voie publique.

Il faut être bien bas du Front pour assimiler les prières de rue le vendredi après-midi à « l’occupation allemande » entre 1940 et 1944. Chacun sait que l’occupation nazie sous le Régime de Vichy ne durait que trois heures le vendredi après-midi !

Si la Mairie de Clichy s’entête dans cette démarche provocatrice et conflictuelle, les choses ne pourront que s’envenimer encore plus. Il faut revenir à la raison dans cette affaire".

Lire la suite de l'article

Faut-il se réjouir ou se désespérer que la Croix demeure un signe de contradiction ?

Bonne question d'Eric Letty dans Monde & Vie :

M"Si l’on considère « l’affaire » de la croix de Ploërmel sous un angle simplement politique ou sociologique, on est conduit à déplorer une nouvelle agression contre le christianisme, à laquelle le Conseil d’État, plus haute juridiction administrative de la République laïque, a donné, si j’ose dire, sa bénédiction. Après onze années de conflit, la Fédération morbihannaise de la libre pensée a obtenu, non pas l’enlèvement de la statue du pape Jean-Paul II de la place qui porte son nom, mais l’arasement de la croix qui la surplombe et choque, paraît-il, les pudeurs laïcardes. Soulignons au passage l’effarante erreur commise par les conseillers d’État en dissociant ainsi la statue de la croix, alors que les éléments de l’œuvre ne peuvent être séparés sans l’accord de son auteur, le sculpteur Zurab Tsereteli, qui en garde la propriété intellectuelle. S’il n’y consent pas, il faudra conserver la croix ou retirer aussi la statue – à moins que le lieu où l’ensemble a été érigé ne soit entre-temps privatisé.

Rien de neuf, finalement, sous le soleil blafard de la Révolution. Même s’ils se croient déjà victorieux, les héritiers des Lumières et des « bouffeurs de curés » continuent la guerre déclarée depuis deux cents ans au catholicisme. La libre pensée, ainsi que la Ligue des droits de l’homme qui l’a soutenue dans son offensive contre l’« obscurantisme » ploërmelais, sont des antennes de la franc-maçonnerie toujours à l’ouvrage pour déraciner le christianisme du terreau

Lire la suite de l'article

Le paganisme fêté à Ploermël : le “peuple de la nuit” incompatible avec la Croix qui écrase les ténébres

Ca s'est passé le 31 octobre

"Le festival Brocéliande fantastic à Ploërmel s’est terminé, hier soir, sur une touche à la fois sombre et festive. Le spectacle nocturne Dark noz a lancé la soirée de clôture de la Samhain place de la mairie. Ses sorcières, hommes-animaux et géants ont déambulé jusqu'à la salle des concerts.

Après dix jours d’animations et d’événements culturels, une nuit de la Samhain était organisée pour conclure en beauté le festival Brocéliande fantastic".

Ploermel-le-peuple-de-la-nuit-dans-les-rues(autres photos)

Lire la suite de l'article