Archives par étiquette : contre

11 généraux dénoncent les menaces contre leur devoir de lanceurs d’alerte

Dans Boulevard Voltaire. Outre l'humiliation du général Pierre de Villiers, les généraux Soubelet, Desportes et Piquemal ont été sanctionnés pour avoir osé s'exprimer. Et plusieurs autres généraux en 2e section ont été directement menacés de sanction par courrier officiel. Extraits :

"[…] On le constate, avec la démission du général Pierre de Villiers, qui illustre à merveille la propension de l’autorité politique à ne pas vouloir écouter ces serviteurs dévoués de l’État et de la nation pourtant animés d’un sens du devoir, de la loyauté et de l’honneur incontestable, c’est finalement l’expression des militaires et en particulier des généraux qui est aujourd’hui menacée et que le politique tente d’étouffer. Car ce qui gêne ce dernier, c’est que le citoyen puisse être informé sur ses insuffisances et surtout sur les risques qu’elles font peser sur la nation.

Mais l’expression des généraux – qu’ils soient en 1re ou en 2e section – est devenue aujourd’hui indispensable. Ils savent de quoi ils parlent. Alors, pourquoi les chefs militaires ne pourraient-ils pas s’exprimer sur des sujets liés à la défense, à la sécurité de la nation, aux intérêts de la France dans le monde alors que d’autres moins qualifiés le font ? Pourquoi les généraux de 2e section ne pourraient-ils pas s’exprimer sur ces mêmes sujets et, n’étant plus en activité, plus librement sur beaucoup d’autres comme l’immigration ou l’éducation, qui engagent l’avenir du pays, sans être menacés de sanctions parce que leurs propos, différents du discours officiel, dérangent ? Ces derniers sont

Lire la suite de l'article

Hongrie : vers un référendum contre George Soros

Le porte-parole du gouvernement hongrois Bence Tuzson a annoncé l’organisation d’une « consultation nationale » sur le « plan Soros » de colonisation de l’Europe par les « migrants ».

L’annonce de ce référendum fait suite à l’arrêt de la Cour de Justice de l’UE qui a donné tort à la Hongrie sur l’obligation d’accueil des immigrés. Une façon pour Orbán de dire aux instances de l’UE que l’affaire n’est pas close. Le secrétaire d’Etat aux affaires parlementaires, Csaba Dömötör, a souligné que le plan Soros était aussi celui de la Commission européenne et du Parlement européen, qui ne cessent de prétendre qu’une immigration massive est nécessaire.

Lire la suite de l'article

Birmanie : et les crimes contre les Karens ?

De Bernard Antony :

Karen-army-300x165"Selon les agences de presse, les attaques perpétrées en Birmanie à la fin du mois d'août par des rebelles de la minorité musulmane des Rohingyas ont été suivies d’une féroce répression par l’armée birmane.

Elle a entraîné un exode considérable de cette population vers le Bangladesh. Cela a suscité un grand émoi international et l’affaire a été portée devant le Conseil de sécurité de l’ONU en même temps que l’on dénonce partout l’inaction de la ministre birmane Aung San Suu Kyi à qui fut jadis décerné le prix Nobel de la paix.

Certes on ne saurait désapprouver les expressions de solidarité avec les malheureux Rohingyas et les condamnations des exactions perpétrées contre eux.

Cependant, cette juste réprobation ne peut que susciter simultanément beaucoup d’amertume parmi ceux qui, dans l’indifférence médiatique et sans écoute onusiaque, se sont soucié, pendant des dizaines d’années, des massacres exterminateurs perpétrés par l’armée birmane contre les Karens révoltés réclamant le respect de leur liberté et de leurs droits. Les Karens, il est vrai, sont animistes ou chrétiens.

Pire encore, au Vietnam ou au Laos, les peuples des Meos, animistes ou chrétiens également et refusant la dictature communiste ont été véritablement exterminés dans l’indifférence générale des nations de l’ONU ; exemple encore du racisme génocidaire le plus absolu pratiqué sous le couvert de l’ordre révolutionnaire marxiste-léniniste établi par un Hô-Chi-Minh, immense coupable de crimes contre l’humanité.

La dénonciation des violations birmanes des droits de l’homme contre les Rohingyas devrait donc pour le moins être

Lire la suite de l'article

7e attaque contre des militaires

Un homme armé d'un couteau a attaqué un militaire de l'opération Sentinelle en patrouille à la station de métro Châtelet à Paris vendredi vers 6h30, sans faire de blessé. L'assaillant, rapidement maîtrisé par le militaire, aurait tenu des propos faisant référence à Allah.

Il s'agit de la septième attaque contre des militaires de la force Sentinelle.

Lire la suite de l'article

Pour lutter contre la maladie du “Pater Privationisme”

Dominique Boily, dont la célébrité dépasse les frontières du Canada, a donné une conférence sur le rôle du père dans l'éducation. Il tient des propos à donner une syncope à Marlène Schiappa et à toutes les féministes. Rafraichissant :

Lire la suite de l'article

“J’arrête la pilule”, le réquisitoire de la journaliste Sabrina Debusquat contre la chimie castratrice et contraceptive

16221528Un ouvrage qui fera polémique face au politiquement correct et à l'idéologie soixante-huitarde. Mais qu'importe

"J’étais moi-même ignorante. La première fois que j’ai entendu que la pilule était un perturbateur endocrinien, c’était dans la bouche d’un sénateur LR sur la chaîne LCP ! Quand j’ai commencé mon enquête, j’ai interrogé des toxicologues qui m’ont dit que c’était une évidence. Selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire, un perturbateur endocrinien est "une  substance naturelle ou chimique qui peut interférer avec le fonctionnement des glandes endocrines notamment en mimant l’action hormonale naturelle". De par son fonctionnement, la pilule répond bel et bien à cette définition : les hormones qu’elle contient visent à faire croire au corps de la femme qu’elle est enceinte, et cette dernière cesse ainsi d’ovuler. Aujourd’hui, on associe tellement le terme "perturbateur endocrinien" aux pesticides qu’on ne pense pas que certains médicaments en sont (…)

La pilule contient une hormone de synthèse, l’éthinylestradiol (EE2). Les femmes en rejettent dans leurs urines. Or, cette molécule n’est éliminée qu’à 60% par nos stations d’épuration et se retrouve donc dans nos rivières, puis dans l’eau du robinet. Les conséquences en sont connues : les poissons mâles sont féminisés, leur fertilité est gravement altérée.

Les universitaires britanniques Susan Jobling, toxicologue réputée, et Richard Owen ont, en 2013, appelé à un débat public sur l’EE2. Ils le soupçonnent d’avoir des effets préoccupants sur les mâles humains. Depuis l’introduction des perturbateurs endocriniens dans la nature, et dans l’espèce humaine via la pilule, on constate une hausse des malformations

Lire la suite de l'article

Le député LREM M’Jid El Guerrab porte plainte contre Boris Faure

M'Jid El Guerrab, député la République en Marche (LREM) des Français de l'étranger, traité de "sale arabe" par Boris Faure, premier secrétaire de la fédération PS des Français de l’Étranger, lui a donné 2 coups de casque de scooter qui ont envoyé le socialiste à l'hôpital. M'Jid El Guerrab a expliqué sur son compte Facebook :

"[…] Je connais Boris FAURE depuis de nombreuses années, nous appartenions tous deux au Parti Socialiste. Nous avons même travaillé ensemble durant une période. Nous entretenions jusqu’il y a peu des relations amicales et fraternelles mais celles-ci se sont détériorées, en fin d'année 2016, après que j'ai annoncé mon choix de quitter le parti socialiste au profit du mouvement En Marche !

Dès lors, Boris FAURE n’a cessé de me harceler, au moyen de multiples supports de communication, m'accusant d’avoir trahi le parti et me menaçant durant la campagne législative. J'ai conservé toutes les preuves de ce long harcèlement que je vais remettre à la justice. Alors que j'ai toujours refusé de répondre à ses provocations, Boris FAURE a multiplié les invectives, allant jusqu'à me menacer de me mettre à mort voilà plusieurs mois.

Hier après-midi, Boris FAURE avait vraisemblablement, la volonté d’en découdre. Il m'a agressé verbalement et physiquement en me tordant le poignet devant témoin. Je n'ai pas réagi à ses menaces et ses insultes, avant qu'il ne pose la main sur moi. Je l'ai sommé trois fois de me lâcher le poignet mais il serrait de plus en plus fort ce qui

Lire la suite de l'article

“Les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre elle”

Extrait de l'homélie du moine bénédictin André Noël :

"Les portes de l'enfer ne prévaudront pas contre elle. Nous avons la pénible impression de nos jours, avec la crise actuelle, qui dure depuis plus de 50 ans, que l’Église est sur le point de disparaître. Mais la promesse de Jésus est infaillible. De nombreuses âmes prophétiques ont prédit ce que nous vivons maintenant, la passion de l’Église, la confusion doctrinale, spirituelle, disciplinaire, liturgique et pastorale que nous traversons. Mais quand tout sera humainement perdu, il y aura l'intervention du ciel, qui ramènera l'ordre et la paix. Une fois de plus, c'est Jésus qui ramènera le calme, comme il le fit sur le lac de Génésareth. Soyons donc sereins et pleins de confiance. L'histoire nous rapporte même hélas les faiblesses, les erreurs ou les fautes de certains papes. Mais cela n'a jamais empêché finalement l'Église de triompher, car Dieu tire toujours du bien du mal commis par les hommes."

Lire la suite de l'article

Il était urgent de lutter contre la “transphobie”

Le Décret n° 2017-1230 du 3 août 2017 relatif aux provocations, diffamations et injures non publiques présentant un caractère raciste ou discriminatoire, est éloquent dans sa volonté liberticide :

  • le décret améliore la lutte contre les manifestations de racisme, de sexisme et d'homophobie pouvant se produire dans des lieux non publics, comme au sein des entreprises ou des établissements scolaires
  • Il prévoit que ces diffamations et injures non publiques constitueront, comme les provocations, des contraventions de la cinquième classe, punies d'une amende maximale de 1 500 euros ou 3 000 euros en cas de récidive, et non plus des contraventions de la quatrième classe punies d'amendes inférieures de moitié.
  • Il élargit ces infractions aux cas où elles sont commises en raison de l'identité de genre de la victime, afin de mieux lutter contre la transphobie.

Lire la suite de l'article

Lutte contre le terrorisme : la Pologne montre la voie

UnknownPendant que nos autorités condamnent "fermement" sans annoncer de mesure ferme, éteignent la Tour Eiffel et allument des lumignons, le ministre polonais de l’Intérieur Mariusz Blaszczak déclare :

«Chez nous en Pologne, nous n’avons pas de communautés musulmanes, pas d’enclaves qui constituent une base naturelle pour le développement des terroristes islamistes. Nous faisons tout notre possible pour que notre pays soit en sécurité et ne voulons pas accueillir de migrants».

Le ministre a estimé que ces événements tragiques résultaient du «choc des civilisations», en ajoutant qu’il n’y avait pas, selon lui, de façons efficaces de lutter contre ce phénomène.

«La seule possibilité pour l’Europe est de fermer la porte».

L’homme qui a poignardé à mort deux personnes vendredi à Turku, dans le sud-ouest de la Finlande, est un demandeur d’asile marocain de 18 ans. CQFD.

Lire la suite de l'article

“Unis et déterminés”. Contre qui, contre quoi, nous ne saurons pas

Il serait peut-être temps de désigner l'ennemi… On ne fait pas la guerre contre des moulins à vent, ni en éteignant la Tour Eiffel

Lire la suite de l'article

Une pétition à l’échelle européenne contre l’immigration subie

Karim Ouchikh explique sur Boulevard Voltaire l’originalité de la pétition qu’il vient de lancer avec Renaud Camus au niveau européen. Il appelle les citoyens qui souhaitent s’opposer à la submersion migratoire décidée sans leur accord, à se mobiliser et à entrer en résistance. D’ores et déjà, la mobilisation de la société civile a permis de faire bouger les lignes en Italie, en Libye et au sein de plusieurs gouvernements européens.

Europe-stop-invasion

Lire la suite de l'article