Archives par étiquette : contre

Le mouvement “Q” pro-Trump contre l’Etat profond

Le 31 juillet, lors du meeting politique de Donald Trump à Tampa en Floride, de nombreux soutiens du président américain arboraient un t-shirt et des pancartes portant la seule lettre «Q». Ce nouveau mouvement trouve son origine en octobre dernier, lorsqu'un utilisateur du forum 4chan se présente comme un haut responsable gouvernemental, proche de l'équipe de Donald Trump et disposant d'une habilitation de sécurité «Q», l'une des plus élevées aux Etats-Unis. Dans une série de messages sibyllins, souvent en forme de questions, cet internaute entreprend d'apporter un éclairage radicalement différent de l'actualité politique et géopolitique présentée par les médias traditionnels, en donnant ce qu'il prétend être des informations sensibles. La particularité du forum 4chan étant l'anonymat de ses utilisateurs, impossible dès lors de savoir qui se trouve derrière ces messages. Les internautes décident de le baptiser simplement «Q». Un nom qu'il endosse rapidement, et qui par la même occasion, fait des internautes qui le suivent des «QAnon», en référence à leur anonymat.

La thèse principale de «Q» est que le président américain – et plus largement le monde – fait face un ennemi intérieur, l'Etat profond, contre lequel Donald Trump mène une lutte de tous les instants. «Q» interprète l'actualité à cette aune, assurant que l'objectif ultime du locataire de la Maison Blanche serait de libérer son pays des griffes de cet ennemi. «Q» dénonce la corruption totale de l'Etat profond qui n'hésiterait pas, selon lui, à recourir aux pires moyens pour arriver à ses fins. Dans la multitude de

Lire la suite de l'article

Droit d’auteur. L’Union européenne contre la liberté d’expression ?

Jean-Yves le Gallou analyse un projet de directive européenne :

"Le 5 juillet dernier, le Parlement européen a désapprouvé le mandat de négociations confié à la commission des affaires juridiques quant à la directive sur le droit d’auteur dans le marché unique numérique. Cette directive vise à renforcer la protection du droit d’auteur. Un objectif louable sur le papier. Mais cette directive pose d’énormes problèmes sur deux points. Premièrement, elle vient inévitablement limiter la liberté d’expression. Deuxièmement, plusieurs articles remettent en cause le fonctionnement d’internet tel que nous le connaissons depuis des décennies et risquent de mettre en place des usines à gaz extraordinairement dangereuses.

La fin de Wikipédia ?

L’article 11 concerne les éditeurs de presse – comprendre les médias européens – et vise à les protéger contre « l’utilisation de leur contenu ». Tout cela parait parfaitement louable de prime abord. Mais, en réalité, les conséquences seraient absolument dramatiques. Il s’agit en effet de conditionner la citation d’un passage d’un article à l’autorisation préalable du média cité ! C’est absolument délirant puisque le droit de citation a toujours été reconnu par la jurisprudence française et que le fonctionnement d’internet repose sur les citations et les échanges de liens.

La démonstration la plus flagrante de l’absurdité de cette mesure, c’est bien sûr l’impact qu’elle aurait sur l’encyclopédie en ligne Wikipédia. Ce site internet parfaitement connu de tous les internautes repose en effet en grande partie sur la citation de sources médiatiques ! L’entrée en vigueur d’une

Lire la suite de l'article

Les Equatoriens ont défilé contre la promotion de l’idéologie du genre dans l’éducation

Lu ici :

Par centaines de milliers, les Equatoriens ont défilé le 28 juillet 2018 contre l’introduction et la promotion par le gouvernement de l'idéologie du genre dans l'éducation. Ils ont aussi redit leur opposition à tout projet de légalisation de l’avortement. 

Les organisateurs estiment que 200.000 personnes se sont mobilisées à Guayaquil, tandis que de semblables manifestations étaient organisées à Quito et dans d'autres villes du pays. 

Dans un communiqué envoyé à ACI Prensa, le collectif des familles à l’origine de ces marches exige du président de l'Equateur, Lenin Moreno, la démission des ministres de l'Education et de la Santé pour avoir mis en place une politique inféodée à des intérêts étrangers, faisant la promotion de l'avortement et l'idéologie du genre. 

Les familles exigent également que le gouvernement promeuve enfin des « politiques publiques axées sur la famille » et que « les parents jouent un rôle de premier plan dans le développement des programmes d'études dans le domaine de l'éducation sexuelle ». Elles dénoncent enfin un récent arrêt de la Cour constitutionnelle qui mine l’autorité parentale au profit de celle de l’Etat dans les matières relatives à l’éducation et la santé des mineurs. 

Cette mobilisation d'une ampleur inédite n'aura pas été sans effet. L'Assemblée nationale de l'Equateur a ratifié le 31 juillet 2018 le droit des parents d'éduquer leurs enfants « selon leurs principes, leurs croyances et leurs options pédagogiques », sans ingérence de l'Etat."

Lire la suite de l'article

Lutte contre les violences sexistes et sexuelles : charia ou loi française?

Je pose ça là : 

En parallèle de la sage réaction de Gabrielle Cluzel, celle de cet énergumène interpelle :

DjgHVQtXgAEKu0V

Lire la suite de l'article

Philippe de Villiers : la gouvernance européenne contre les nations

Philippe de Villiers est intervenu lors de l'université d'été de Renaissance catholique sur le thème de la gouvernance de l'Union européenne.

Durée 1h18 : Ecouter Philippe de Villiers

L'Europe est une idéologie. Il est d'ailleurs notable que l'on parle pour les signataires du traité de Rome des "Pères fondateurs".

La nation conduit à cultiver ses attachements vitaux. Il n'y a rien à craindre des nations. Les européistes ont voulu combattre le pangermanisme et la guerre en détruisant les nations. C'était leur 1e conviction commune : un contre-sens.

Leur 2e conviction était l'importance primordiale de l'ONU sur la nation.

Leur 3e : faire disparaître les profils politiques au profit des ingénieurs sociaux.

En 1964 : arrêt Costa de la cour de justice : supériorité du droit européen sur le droit national ! Nos hommes politiques sont les gardes champêtres du terrain de Bruxelles! En 1992 : tout le monde a cru que le super État serait un État super! Contre la France seule de Maurras, la baguette rassie et l'accordéon, les États unis d'Europe vaincraient ceux d'Amérique ! Mais Maastricht était en réalité un traité contre les nations. Il installa une gouvernance acéphale et l'Europe manqua tous les rendez vous d'après la chute du mur. 2007 : traité de Lisbonne : moment principal où l'Europe passe à l'État de droit. Pour l'État de droit, la nation n'est pas une terre et un peuple mais un ensemble de valeurs.

Et pourtant ! Nous vivons aujourd'hui un réveil des peuples qui va mettre en échec cette

Lire la suite de l'article

Des mesures chocs pour lutter contre les “ghettos ethniques”

IndexPas de panique : c'est au Danemark que ça se passe ! Ce qui prouve que même en "démocratie libérale", on peut, ailleurs qu'en France, regarder la réalité en face. Nous ne nous exprimerons pas sur les mesures proposées, qui doivent être analysées dans le détail et correspondent peut-être aux besoins du Danemark. Encore faut-il que ces annonces se traduisent dans les faits, et que l'alternance démocratique, que la galaxie envie aux démocraties libérales, ne renvoie pas, dès les prochaines élections danoises, ces mesures à la liste sans fin des bonnes intentions restées lettres mortes… Extrait.

Poser le problème du ghetto

Le Premier ministre libéral, Lars Lokke Rasmussen, revendique une forme de lucidité face aux problèmes posés par l'intégration, suite à l'échec de plans successifs. Le Danemark a procédé de manière inédite, en choisissant de donner une définition du ghetto – c'est le seul pays en Europe à le faire. Selon eux, il se caractérise notamment par un taux de 50% d'habitants d’origine non occidentale, par un pourcentage élevé de criminalité, un fort taux de chômage et de faibles revenus. Le rapport en a recensé 25 dont 16 particulièrement difficiles, agrégeant au total une population de 60 000 habitants. Le Premier ministre a commencé à présenter ces mesures dans un de ces ghettos, Mjolnerparken, en mars dernier. En voici les grandes lignes.

Lire la suite de l'article

Le Pen et l’affaire Benalla : L’inconvénient des gouvernements autoritaires, c’est qu’ils font l’unanimité contre eux

Jean-Marie Le Pen a été interrogé dans Le Parisien. Extrait :

Unknown"Que vous inspire l’affaire Benalla ?

Macron est comme ces gens en pleine forme physique, décontractés, qui marchent sur une peau de banane et tombent sur le cul. C’est l’inconvénient quand on est monté un peu trop haut. Quand ça descend, ça descend rapidement…

Faite rare, l’opposition parle presque d’une seule voix dans cette affaire. Cela vous étonne ?

Non. L’inconvénient des gouvernements autoritaires, c’est qu’ils font l’unanimité contre eux.

Macron, c’est à vos yeux un régime autoritaire ?

Oui, en tout cas un régime personnel, où le président accentue ce caractère par son omniprésence et parfois son omnipotence. Il est probable que cette affaire Benalla dure, on va encore apprendre des choses. Ce scandale d’Etat va être le roman de l’été. Les gens vont se distraire avec ça.

Vous trouvez qu’il y a quelque chose de romanesque chez Macron ?

Un peu tout de même. Dans sa vie, il n’est pas passé par un cursus honorum banal…

Vous comptez rester actif dans la vie politique ?

Bien sûr ! Je tiens mon blog chaque semaine. J’ai entamé l’écriture du tome 2 de mes mémoires, qui sortiront normalement début 2019. C’est de 1972 à nos jours, de la création du Front national, à nos jours. Mais comme il se passe tous les jours quelque chose de nouveau, je vais peut-être envisager un tome supplémentaire (rires). […]"

Pour le tome 1, c'est par ici.

Lire la suite de l'article

Requête à la CEDH contre une profanation d’hosties consacrées par un “artiste” espagnol

Cette requête a été déposée récemment par l'Association espagnole des juristes chrétiens, avec l'aide de l'ECLJ (European Centre for Law and Justice). Si la Cour refuse de restreindre la liberté d'expression artistique dans un cas aussi extrême de profanation, c'est que tout est permis contre les chrétiens :

"L'« œuvre d'art » litigieuse était composée de 242 hosties subtilisées au cours de plusieurs messes puis arrangées sur le sol pour former le mot « pederastia ». L'« artiste » s’est ensuite photographié nu avec son « œuvre » et a exposé les photos. Né en 1988 à Pampelune, « Abel A. » s’était déjà fait remarquer par ses recueils de photos de sexe féminin et pour s’être mis en scène en train de manger un Coran. Il souhaite « semer le trouble » par son art, afin de « se venger » de la société.

L'Association des juristes chrétiens a déposé une plainte, qui a été rejetée par le tribunal de Pampelune le 18 novembre 2016. Le juge Fermin Otamendi a alors qualifié les hosties consacrées de « petits objets ronds et blancs », qu'« Abel A. » aurait traités « de façon confidentielle, sans que l’on puisse qualifier son comportement d’irrespectueux, d’offensant ou d’irrévérencieux ». Le magistrat a également affirmé que l’Église catholique ne pouvait pas obliger les personnes à user les hosties de manière conforme à ses directives. L'Association des juristes chrétiens a formé un recours contre ce jugement au Tribunal constitutionnel d'Espagne, qui a pris une décision

Lire la suite de l'article

Du renvoi du général de Villiers à la sanction contre Benalla

François Bert analyse l'affaire Benalla et décrypte le comportement de Macron :

Unknown-16"[…] J’ai fait un parallèle très direct avec l’affaire de Villiers, qui a eu lieu il y a juste un an, et l’affaire Benalla. Un bon chef est obsédé par la mission. Il choisit donc des gens capables de le confronter, car son obsession est d’avoir un maximum d’éléments lui permettant de garantir la réussite de la mission.

Nous avons l’exact opposé de quelqu’un qui choisit des gens à sa dévotion, des disciples et des gens qui l’adulent. Mais c’est amusant de se rendre compte que ce sont ceux-là mêmes qui vont le perdre. Voir comment il a maltraité un grand serviteur de l’État qui a eu le malheur de lui rappeler son devoir, et voir comment il couvre quelqu’un qui a comme seul mérite d’être à sa dévotion, cela dit beaucoup de la personnalité d’un chef.

Privilégie-t-on la cour des admirateurs au détriment des capacités ?

Exactement. Il est très intéressant de voir le choix tel qu’il est fait, avec un rapport à la mission très problématique. Il y a également une absence totale de discernement dans la gestion de l’événement et de capacité à voir les enjeux.

Images-7Les différentes façons d’aborder les deux affaires à un an d’intervalle sont frappantes. La première avec une violence totale et la deuxième avec un silence absolu. Emmanuel Macron ne se positionne pas pour construire une équipe opérationnelle pour servir la France, mais positionne un système à sa dévotion. C’est

Lire la suite de l'article

Steve Bannon va créer une fondation en Europe afin de mener une révolte populiste de droite contre Soros

Unknown-13Steve Bannon, ex-conseiller du président américain Donald Trump, va créer une fondation en Europe afin de mener une révolte populiste de droite sur le continent, écrit le site américain Daily Beast. Steve Bannon a confié au site ses ambitions, avec comme première étape les élections européennes de 2019. Le quartier général de son organisation baptisée "Le Mouvement" devrait être implanté à Bruxelles. L'objectif de Steve Bannon est de rivaliser avec la fondation du milliardaire américain George Soros, Open Society.

L'ancien patron du site Breitbart était à Londres au moment de la visite de Donald Trump en Europe, recevant des représentants des mouvements de droite en Europe, notamment Nigel Farage ainsi que Louis Aliot. Il a également eu des contacts avec Viktor Orban. Steve Bannon, qui a prédit un «grand avenir» à Marion Maréchal Le Pen, et Raheem Kassam, ex-conseiller de Nigel Farage, l'un des artisans du Brexit, a annoncé que cette organisation était déjà opérationnelle. Raheem Kassam explique :

"Le Mouvement sera notre bureau central pour un mouvement populiste et nationaliste en Europe. Nous allons concentrer notre attention sur les individus et les groupes de soutien intéressés par les questions de souveraineté, de contrôle des frontières et d'emploi entre autres choses». «Nous avons décidé de nous installer à Bruxelles parce que c'est le cœur de l'Union européenne, la force la plus pernicieuse contre la démocratie de l'État nation en Occident aujourd'hui».

«L'organisation est déjà une fondation structurée avec un budget annuel significatif et nous avons commencé le recrutement».

«Les élections européennes seront l'an prochain un

Lire la suite de l'article

Mesures confiscatoires contre le RN et la Ligue : il y a une vraie panique du système

Marine Le Pen est interrogée dans Valeurs actuelles suite à la confiscation des dotations au parti italien de la Ligue de Matteo Salvini, quelques semaines après la saisie à titre conservatoire de deux millions d'euros par la justice française destiné à son parti :

Capture d’écran 2018-07-19 à 08.53.46"Cette décision m’apparait aussi grave que celle qui frappe le Rassemblement National. Et ce pour deux raisons : la première, c'est que cette décision intervient sur la base d’une condamnation non définitive pour la Ligue. Et en ce qui concerne le Rassemblement National, cette décision intervient à un moment très sensible de pré-campagne européenne. Ces décisions privent la Ligue et le Rassemblement nationale de toute capacité d’activité politique. C'est une très lourde violation du fonctionnement démocratique et de nos Constitutions.

Selon vous, ces décisions à quelques jours d'intervalle relèvent-t-elles de la coïncidence ?

Si c’est une coïncidence, alors elle est extraordinaire ! L’intervention de l’arrêt de la Cour de cassation italienne intervient le 4, et notre saisie intervient le 5. Je pense très sincèrement qu’il y a une vraie panique du système, qui voit bien que l’Europe est en un train de basculer politiquement, et de rejeter l’Union Européenne. Tous les moyens sont bons pour tenter d’entraver les mouvements qui sont porteurs d’une révolution démocratique.

En avez-vous parlé avec Matteo Salvini ? 

Nous avons eu des échanges par cabinets interposés, et il est aussi scandalisé que je le suis de cette situation à laquelle nous attribuons tous les deux une coloration éminemment politique.

Sur la saisie

Lire la suite de l'article

Proposition de loi LREM contre les enfants sur la PMA

722126Profitant de l'actualité sportive, le député Guillaume Chiche (La République en marche, ancien de l'UNEF et du PS) va déposer cette semaine une proposition de loi autorisant la procréation médicalement assistée (PMA) pour les femmes célibataires et les couples lesbiens. Sa proposition de loi

"ouvre la PMA à toutes les femmes, y compris aux célibataires et couples lesbiens, et contient le remboursement par la Sécurité sociale de cet acte". "Je propose aussi la reconnaissance automatique de la filiation des enfants nés d'une gestation pour autrui à l'étranger. Elle contient enfin la double filiation maternelle: les deux femmes d'un couple homosexuel seront reconnues comme mères de l'enfant né d'une PMA". "Aujourd'hui, il existe une discrimination insupportable dans l'accès à une pratique médicale. Je veux la supprimer le plus rapidement possible: j'explore tous les moyens pour garantir l'égalité entre les femmes. Si ce véhicule législatif est retenu, je compte sur une adoption avant la fin 2018. Mais je ne cherche pas à mettre la pression sur le gouvernement".

Le texte doit être déposé sur le bureau de l'Assemblée "dans le courant de la semaine prochaine", a précisé le député des Deux-Sèvres dimanche.

Selon Le Monde, ce député fait partie d'une petite dizaine de députés qui forment

« la garde avancée d'Emmanuel Macron, au Palais-Bourbon comme dans les médias. Des janissaires dévoués corps et âme au chef de l'État, qui ne dépendent que de lui, ne rendent de comptes qu'à lui. »

Difficile de croire que sa proposition n'a pas

Lire la suite de l'article