Archives par étiquette : Conception

Le diocèse de Vannes consacré à l’Immaculée Conception

Homélie de Mgr Centène, en la Solennité de l’Immaculée Conception vendredi 8 décembre 2017, cathédrale de Vannes :

Merci-Marie-170x240"Les lectures de cette messe nous présentent le mystère de l’Immaculée Conception comme un tableau en 3 plans.

Au 1er plan, et c’est l’objet de la 1ère lecture, c’est un drame qui s’offre à nos regards. Ce drame c’est que le dessein de Dieu sur l’homme a été vicié dès l’origine, pollué à la source. L’homme a préféré son bien propre en dehors de Dieu. Il s’est séparé de Dieu. Dieu avait créé l’homme pour l’élever à la communion avec Lui et il doit maintenant le chercher : « où es-tu donc ? » demande-t-il d’une voix angoissée. L’homme est perdu ! Et il est d’autant plus perdu qu’il fuit et se cache. L’homme perdu vit sous le poids de l’esclavage du péché, de ses effets nuisibles et dévastateurs. Ce tableau de notre humanité nous conduirait au désespoir si le dessein de Dieu ne nous était pas révélé.

C’est ce que fait Saint-Paul dans la 2ème lecture. « Dieu nous a choisi dans le Christ avant la fondation du monde pour nous soyons saints, immaculés devant lui dans l’amour. Il nous a prédestinés à être pour lui des fils adoptifs par Jésus le Christ ». C’est un plan plus large qui est offert : le dessein de Dieu sur l’humanité, et c’est un projet de vie, de bénédiction, de bonheur. Ce qui a été voulu par Dieu et qui se réalisera, c’est le

Lire la suite de l'article

Pour une médecine qui protège la vie et sa dignité depuis sa conception jusqu’à son terme

  M

L’Association Médicale Gabriel soutient l'installation d'un centre médical généraliste et pluridisciplinaire dans lequel les professionnels de santé sont attachés au respect de la vie et de sa dignité depuis sa conception jusqu’à son terme naturel. Ils s'engagent à être fidèles au serment d’Hippocrate sans restriction, à se laisser guider par le Magistère de l’Eglise Catholique, et à répondre à tous les défis de l’écologie humaine.

Ces professionnels de santé sont guidés par la Charte des professionnels de la santé du Conseil Pontifical :

  • Pour répondre aux besoins des patients qui souhaitent être accompagnés par des soignants qualifiés et à l'écoute dans un climat respectueux et bienveillant.
  • Pour répondre aussi aux besoins des soignants qui veulent exercer dans un climat de confiance mutuelle et prendre soin de chaque patient dans toutes ses dimensions.
  • Pour promouvoir une médecine de communion, signe de l'alliance thérapeutique entre patients et soignants.

Une équipe médicale dynamique et motivée est prête à démarrer début 2018 si elle trouve les financements nécessaires :

  • 2 médecins généralistes
  • 3 sages femmes
  • 3 infirmières (et d'autres professions médicales partenaires)

Vous pouvez soutenir l’opération par un don déductible des impôts en cliquant ici ou en investissant par un prêt en cliquant là.

Lire la suite de l'article

L’immigrationnisme des libéraux a pour origine leur conception individualiste de la société

Robert Skidelsky, professeur émérite d'économie politique à l'université de Warwick, publie une analyse dans Les Echos

Images-11"La sociologie, l'anthropologie et l'histoire ont apporté d'importantes avancées au débat sur l'immigration. Elles permettent notamment d'affirmer que l'hostilité à l'égard de l'immigration de masse ne peut être réduite à une protestation contre les pertes d'emplois, la baisse des salaires et les inégalités croissantes. L'économie a certainement joué un rôle dans la montée de la politique d'identité, mais la crise d'identité ne sera pas simplement effacée par des réformes économiques. Le bien-être économique n'est pas la même chose que le bien-être social.

Commençons malgré tout par l'économie, en utilisant le Royaume-Uni, qui s'apprête à sortir de l'UE, comme un cas d'espèce. Entre 1991 et 2013, il y a eu un afflux net de 4,9 millions de migrants nés à l'étranger en Grande-Bretagne. La théorie économique nous dit que l'immigration nette, comme le libre-échange, ne profite à la population autochtone qu'avec un certain retard. L'argument ici est que si l'on augmente la quantité de main-d'oeuvre, son prix (les salaires) baisse. Cela permet d'augmenter les bénéfices. L'augmentation des bénéfices conduit à davantage d'investissements, qui vont augmenter la demande de main-d'oeuvre, ce qui va renverser la première tendance à la baisse des salaires. L'immigration permet ainsi à une population plus nombreuse de jouir du même niveau de vie que la population moins nombreuse dans la situation précédente, d'où une nette amélioration du bien-être total.

Une étude récente de l'économiste de l'université de Cambridge Robert Rowthorn a toutefois montré que

Lire la suite de l'article

30 novembre – 8 décembre : grande neuvaine de l’Immaculée conception

0Questions à Don Guillaume Chevallier, prêtre, aumônier du Chapelet des enfants :

Pouvez-vous nous présenter l'initiative du Chapelet des enfants ?

Le Chapelet des enfants a commencé dans un petit village de la Somme au début du siècle dernier : chaque jour, une jeune fille, Geneviève de Lalain-Chomel réunissait des enfants à la sortie de l'école pour réciter à l'église une dizaine de chapelet. Puis, peu à peu, les enfants récitèrent une autre dizaine le soir en famille. Les familles qui se mirent à prier se convertirent les unes après les autres et transformèrent la paroisse. Dès 1927, le R.P. Voinot, rédemptoriste, travailla à étendre à la France entière la dizaine quotidienne du Chapelet des enfants.

En 1936, Geneviève de Lalain Chomel décide d'honorer particulièrement la Vierge Marie dans son Immaculée Conception en créant, pour la première fois en France une neuvaine préparatoire à la fête de l'Immaculée Conception, le 8 décembre. Elle reçoit très vite la bénédiction des évêques de France puis des papes successifs depuis PIE XI.

Chaque année, l’association du Chapelet des enfants édite une image et une prière pour la neuvaine de l’Immaculée Conception, tenant compte des orientations données par le Saint Père à l’Eglise. Editée aujourd’hui en 400 000 exemplaires, elle est priée dans tout le monde francophone.

Quel lien particulier voyez-vous entre la France et l'Immaculée Conception ?

La France est une terre, une nation, bénie par la Vierge, et qui le lui a rendu au cours des âges à travers ses saints, ses missionnaires, ses

Lire la suite de l'article

Etats-Unis : le ministère de la santé reconnaît que la vie commence à la conception

Lu sur Gènéthique :

"Le ministère de la santé américain, dans sa proposition de plan stratégique pour  2018-2022, « reconnait que la vie commence à la conception ». Le plan stratégique actuel, rédigé sous l’administration Obama, parle d’accomplir sa mission « à travers des programmes et des initiatives couvrant un large éventail d’activités, servant les américains à toutes les étapes de la vie ». Dans le prochain plan, les termes « dès la conception » ont été  ajoutés à la fin de cette phrase. Il rappelle aussi que « l’objectif ultime est d’améliorer les résultats des soins de santé pour toutes les personnes, y compris les enfants à naitre ». De plus, l’expression « mort naturelle » en référence à la fin de vie a été ajoutée dans le nouveau plan, « suggérant que la fin de vie ne devrait pas être accélérée par l’intervention humaine ». Le projet de document est ouvert aux commentaires du public jusqu'au 27 octobre. S'il est approuvé, il remplacera le plan quinquennal précédent de l'administration Obama.

Des personnalités « prolife » ont rejoint le ministère de la santé depuis l’élection de Donald Trump : Teresa Manning, secrétaire adjointe aux affaires de la population, supervisant le financement fédéral des programmes de planification familiale, Charmaine Yoest, ancienne présidente d’Americans United for Life, secrétaire adjointe aux affaires publiques, et Matthew Bowman, avocat qui a travaillé pour Alliance Defending Freedom."

l'Amérique en marche vers l'abolition de l'avortement.

Lire la suite de l'article

L’égalité de tous les êtres humains nécessite de protéger l’embryon dès la conception

One of Us réagit au « ainsi nommé mouvement féministe “Avortement, les femmes décident !“ pour le droit à l’avortement », et affirme que « l’égalité de tous les êtres humains nécessite de protéger dès la conception » l’embryon, « l’un de nous ». La Fédération déclare que

« l'avortement n'est pas un problème exclusif de défense de la vie ou de l'avortement d'une femme », mais un sujet qui fait « appel à tous ». Elle dénonce un « processus social et culturel qui a généré une série de phénomènes dans lesquels il semble que le seul critère qui compte est la suprématie d'une mentalité caractérisée par le mépris de la dignité de la personne ».

Carlo Casini, Président émérite de One of Us, s’interroge :

« Le principe de l'égalité dans la dignité s'applique-t-il à toutes les personnes, y compris les plus pauvres, les petits et les faibles, ou ne se réfère-t-il pas à certaines catégories d'êtres humains ? ».

Ce principe de l’égalité devrait être mis en lien avec le principe de précaution « appliqué sans discussion sur les problèmes écologiques » et Carlo Casini souhaiterait qu’il soit appliqué dans les « discussions sur la vie humaine ».

Jaime Mayor Oreja, Président de One of Us affirme qu’il est « impossible de construire une société sur ce faux droit ».  

Lire la suite de l'article

Législatives – Elisabeth Baston (FN) : “Je suis attachée au respect de la vie de la conception à la mort naturelle”

Elisabeth Baston, candidate FN dans la 11ème circonscription de Paris, a accepté de répondre à nos questions.

Vous avez annoncé votre candidature pour la 11ème circonscription de Paris. Pourquoi vous lancez-vous en politique ?

Capture d’écran 2017-06-07 à 19.18.27En fait, je suis engagée en politique depuis longtemps, à l’Action Française depuis mes 20 ans puis au Front National (j’ai déjà été quatre fois candidate, dont deux fois au législatives à Paris qui est pour nous, difficile). La raison d’être de cet engagement politique est la défense de la France et des Français, et celle de notre civilisation française et chrétienne. Ce qui est en jeu, plus que jamais, avec le nouveau pouvoir, c’est la résistance aux très réelles menaces de dilution de notre nation, par le haut avec la globalisation et par le bas avec l’immigration incontrôlée et continue, ouvertement prônée par l’actuel président qui a déclaré, comme candidat, que l’arrivée en masse des migrants était une « opportunité » économique.

Dilution de notre nation également par la dénatalité qui est le fruit des attaques incessantes, pas seulement politiques, contre la famille et la vie. La famille, cellule de base de la société, est irremplaçable en tout ce qu’elle peut apporter à ses membres et nous sommes déterminés à revenir sur les lois récentes contraires aux droits légitimes des familles (allocations familiales, quotient familial, congé parental …). Déterminés aussi à revenir sur la dénaturation du mariage, à abroger la loi Taubira. Tout cela était dans les engagements présidentiels de Marine Le Pen et pour ma part, j’ai participé

Lire la suite de l'article