Archives par étiquette : complicité

Mosquée salafiste à Evreux avec la complicité du maire LR

Lu sur l'Observatoire de l'islamisation :

"Rachid Ayouchede nationalité algérienne et sans profession, est le président de l’ « Union Cultuelle Musulmane d’Evreux », association qui porte le projet de construction de la « grande mosquée » d’Evreux. Imam, il se déclare ouvertement salafiste et s’habille ostensiblement comme un membre de cette mouvance, tout en disant respecter les principes de la république française.

Il organise fréquemment des rendez-vous avec les religieux salafistes des départements limitrophes sur le site de la future mosquée, notamment lors des dernières fêtes islamiques. La présence de ces personnes suscite l’inquiétude de certains fidèles. Depuis son arrivée à la tête de l’UCME,  Mme Zohra.H, par le passé ex vice-présidente de cette association et présidente de l’association de femmes « EL WAFFA » a pris la décision de quitter cette entité, reprochant à Ayouche sa condescendance envers les femmes. A terme, le bureau de l’UCME pourrait écarter son président, mais en attendant, le maire élu sous l’étiquette UMP-UDI, Guy Lefrand, avec le soutien de Bruno Lemaire, soutient ce projet de mosquée. Concernant  l’implication de la mairie, Mohamed Derrar, adjoint au maire d’Évreux en charge de la jeunesse, de l’animation des quartiers et des cultures urbaines, était présent à la journée de collecte de fond pour la construction, le 11 mars 2017. D’ailleurs, lors de ce « diner de Gala », les femmes devaient entrer par une porte séparée, et étaient regroupées dans une pièce séparée par un rideau."

Lire la suite de l'article

Le patriarche de Constantinople accusé de complicité dans le coup d’État en Turquie

Unknown-42Les chrétiens ont du souci à se faire en Turquie, mais ils ont l'habitude… Le quotidien Aksam a publié à la une un article visant à accréditer de présumées connivences de la C.I.A. et du patriarcat œcuménique avec le coup d’État. 

Lire la suite de l'article

Complicité de la Turquie avec l’État islamique

Lu sur le blog de Bernard Antony :

Images-3"Ainsi, ce sont six cargos gros porteurs remplis d’armes pour « Daesch » en Libye que recherchent en Méditerranée les marines française, britannique, italienne et grecque. 

Ces bateaux, parfaitement identifiés par les services de renseignement de ces pays, ont été chargés en Turquie. Nul ne peut croire que cela ait pu se faire sans la totale complicité du gouvernement islamiste dictatorial de M. Erdogan dont les polices et douanes surveillent étroitement les ports susceptibles d’abriter pareils navires et trafics. 

Comment imaginer de surcroît que des convois de centaines de tonnes d’armes et munitions aient pu circuler sur les routes turques jusqu’à ces ports ? La réalité, c’est que, avec l’Arabie Saoudite et le Qatar, la Turquie a soutenu l’État islamique dit « Daesch » dès ses débuts. La vérité, c’est que ses condamnations ultérieures et quelques escarmouches ne sont que rideaux de fumée pour dissimuler la persistance de sa complicité avec cet État."

Dans L'Homme nouveau, Alain Chevalérias écrit :

Une-1617"La Turquie est encerclée par des pays dont l’hostilité ne cesse de croître contre elle : la Russie et la Syrie d’une part, l’Iran d’autre part, sans oublier l’ennemi génétique, la Grèce. Kurde, émanant de ­Daech ou de l’extrême gauche, le terrorisme est omniprésent. De plus, la valeur de la monnaie ne cesse de faiblir et les touristes se font de plus en plus rares craignant pour leur sécurité. Pour tout arranger, la guerre pointe à nouveau à l’est, en pays kurde, et au sud dans

Lire la suite de l'article

Des évasions en série avec la complicité des juges

La presse se penche sur ce phénomène :

  • Images-3Jeudi, un détenu sarthois s’est évadé du CHU d’Angers, à l’aide d’un drap, alors qu’il était hospitalisé.
  • Mercredi, un détenu de la maison d’arrêt du Doubs s’est fait la malle pendant une sortie vélo.
  • Mercredi, un détenu n’est pas rentré de sa permission de la prison de Réau (Seine-et-Marne). Cette permission qui lui avait été accordée pour maintien de liens familiaux. L'individu avait été condamné notamment pour vols avec violence, possession de stupéfiants et conduite sans permis.
  • Jeudi dernier, c’est un détenu de la maison d’arrêt de Moulins-Yzeure dans l’Allier qui s’est fait la malle, un jeune homme de 27 ans, multirécidiviste, incarcéré pour deux ans pour trafic de stupéfiants. Il s’est évadé lors d’une permission de sortie de 24 heures au cours de laquelle il devait se rendre à Pôle Emploi. Problème: l’administration pénitentiaire avait prévenu le procureur que ce détenu risquait de s’échapper. Il en avait en effet fait état lors d’une altercation avec une surveillante en lui lançant: « De toute façon je ne reviendrai pas ». Le juge d’application des peines a décidé de maintenir la permission de 24 heures. Une évasion qui écœure les surveillants de prison.

Commentaires (8)

Doit-on encore parler d'"évasion" lorsque l'on laisse sortir les détenus ?

Rédigé par : professeur Tournesol | 9 oct 2015 08:30:16
____________________________________

Hier sous un autre billet

"Quelques réactions sur Le Point:

http://www.lepoint.fr/justice/doit-on-interdire-toute-permission-de-sortir-aux-prisonniers-radicalises-08-10-2015-1971637_2386.php

"« Les braqueurs radicalisés sont de potentiels tueurs islamistes. Il faut désormais que nous en

Lire la suite de l'article

La pornographie pour tous avec la complicité de Laurence Rossignol

De François Billot de Lochner :

"Le « marché pornographique » connaît une croissance continue, et semble promis à un avenir radieux : les pornocrates et autres pornosophes peuvent être satisfaits.

Ces derniers, pourtant, devraient être poursuivis de façon impitoyable, puisque le nouveau code de procédure pénale, au travers de son article 227-24, réprime avec une grande sévérité ceux qui fabriquent, diffusent ou promeuvent les matériaux pornographiques.

Ils jouissent pourtant d’une impunité quasi-totale : les journaux, publicités, livres, télévisions, radios à caractère pornographique connaissent une folle expansion. Cerise sur le gâteau, l’Internet fournit la possibilité, par écrans, smartphones et autres tablettes, d’assouvir toute passion pornographique, en tous temps et en tous lieux. 

Quelques pays ont tenté, timidement, de prendre des mesures de restriction. Ainsi, David Cameron a réussi à organiser un blocage partiel des sites pornographiques, déclenchant la fureur des porno-libertaires, alors même que les mesures prises restent fort peu contraignantes.

La Russie de Vladimir Poutine, de son côté, semble plus volontaire : il y a quelques jours, un tribunal a ordonné la fermeture, sur tout le territoire russe, du site mondial pornographique Porn Hub. À ceux qui critiquent cette décision, le service de surveillance des médias russes répond qu’il vaut mieux se faire de vrais amis, plutôt que de naviguer dans du mensonge virtuel…

La France, quant à elle, s’est réveillée il y a quelques mois, par la grâce d’un député communiste, Jean-Jacques Candelier, qui souhaitait que le fléau que représente la pornographie pour la jeunesse soit amoindri par la mise en place

Lire la suite de l'article

RATP : “Cette neutralité est une complicité avec celui qui massacre”

Sur le Figarovox, l'abbé Grosjean dénonce la "neutralité" de la RATP :

"[…] Annoncer que ce concert était offert au profit de ces chrétiens d'Orient est «une information se situant dans le contexte d'un conflit armé à l'étranger et (…) le principe de neutralité du service public qui régit les règles de fonctionnement de l'affichage par Métrobus, trouve en effet dans ce cas à s'appliquer

Vous avez bien lu. Pour la RATP, les Chrétiens d'Orient sont juste un camp face à l'autre, un camp pour lequel on ne peut pas prendre parti. […] Entre Daesh et ses victimes, elle veut rester «neutre». Cette neutralité-là est impossible. Cette neutralité est une complicité avec celui qui massacre, contre l'innocent qui est massacré. Cette neutralité rappelle celle de Pilate et de tous ceux qui l'ont suivi depuis 2000 ans, se lavant les mains des massacres commis, et fermant les yeux sur le sort des victimes, pour ne pas faire de vagues ni perdre leur poste. Cette neutralité est indigne d'un groupe comme la RATP, elle révolte sans aucun doute nombre de ses agents qui ont pleuré avec tous nos compatriotes les victimes de l'horreur terroriste. Cette neutralité-là est une insulte à la France, qui a toujours mis sa fierté à défendre les droits de l'homme, et particulièrement des minorités persécutées, partout dans le monde. Plutôt que de reconnaître humblement et simplement une erreur d'appréciation, la RATP s'enfonce et finit par justifier l'injustifiable. Quel aveuglement et quelle mépris a-t-il fallu à celui qui

Lire la suite de l'article

Les Femen et la complicité de certains médias

Un "coup de gueule" bien senti de Judikael Hirel au sujet de la énième démonstration par les Femen de leur propre vacuité : l'auteur s'insurge devant la complicité de certains médias qui, prévenus à l'avance de l'exhibition, sont prêts à tout pour un bon scoop et ne remplissent pas leur devoir citoyen en alertant les autorités. Si ces médias complices ne se prêtaient pas à ce petit jeu, le manque de publicité des Femen les obligerait à remballer leur artillerie et à retourner dans l'anonymat et dans leur t-shirt, d'où elles n'auraient jamais dû sortir. Les journalistes de l'AFP, pour ne pas les nommer, sont-ils exonérés de prévenir les autorités quand ils savent qu'un délit va avoir lieu ?

Lire la suite de l'article

PMA : complicité de médecins français dans le viol de la loi

Lu dans Minute :

"[…] Par un courrier du 21 décembre 2012 le Dr Jean-Yves Grall, alors directeur général de la Santé (département du ministère des Affaires sociales et de la Santé), écrivait au Dr Michel Legmann, alors président du Conseil national de l’ordre des médecins, pour l’alerter sur les conséquences pénales, pour les praticiens français, du « démarchage de plus en plus offensif des praticiens français par des cliniques et des organismes étrangers ». Le Dr Jean-Yves Grall rappelait que la direction des Affaires criminelles du ministère de la Justice, « consultée à deux reprises », est formelle : tout médecin qui transmettrait à ses clients les coordonnées d’un organisme étranger « dont les pratiques ne sont pas conformes à la législation nationale » tombe sous le coup de l’article 511-9 du Code pénal. « Il me semble utile, lui écrivait-il, que vous informiez et mettiez en garde les médecins, particulièrement les gynécologues, contre les risques pénaux qu’ils encourent en donnant suite à des sollicitations en provenance de ces cliniques ou organismes installés dans des pays où la législation en matière de don de gamètes est différente du droit national. » La peine encourue : cinq ans de prison et 75 000 euros d’amende ! Que le médecin français en ait tiré un avantage financier ou pas, et que ses patients aient fait affaire avec l’organisme étranger ou pas… « La tentative de commettre le délit d’entremise est punissable, en application de l’article 511-26 du Code pénal. »"

Lire la suite de l'article

Erreur ou complicité ?

Des pilotes irakiens ont parachuté, le 19 septembre, des vivres et des munitions destinées à leurs soldats dans une zone contrôlée par les jihadistes de l'Etat islamique.

Un député irakien se lamente :

"Ces soldats avaient vraiment besoin d'être ravitaillés, mais à cause de mauvaises cartes et du manque d'expérience des pilotes, nous avons, d'une certaine manière, aidé les combattants de l'EI à tuer nos soldats".

Lire la suite de l'article

Relaxe des Femen : la complicité du Parquet

Julie Graziani, porte-parole d'Ensemble pour le bien commun, explique la clémence du tribunal à l'égard des Femen :

"Compte tenu des chefs de poursuite cette décision était toutefois prévisible.

Comme nous l'avions déjà souligné en juillet, la qualification des faits était totalement inadaptée et ne pouvait déboucher que sur une relaxe ou une très faible condamnation. En faisant le choix de ne retenir qu'une dégradation sur des biens matériels le Parquet a non seulement préparé le chemin de la relaxe mais a créé un écran de fumée dissimulant la gravité des faits. Il en résulte un effet de découragement pour les victimes d'actes christianophobes, avec le sentiment que «de toutes façons on ne peut rien faire». Il en résulte bien plus un effet d'incitation pour ceux qui les commettent et qui gagnent sur les deux tableaux, en cumulant la publicité médiatique assurée par les poursuites judiciaires et la confortable certitude d'une absence de peine ou d'une peine insignifiante au terme de celles-ci. Pour ajouter le scandale à l'injustice, les gardiens de la cathédrale, qui n'ont fait que leur travail sont eux condamnés à des amendes avec sursis. Le symbole est éloquent. On pourrait même, si on voulait souligner un peu plus le privilège dont bénéficient les Femen, rappeler la fermeté du réquisitoire dans le procès des Hommen, qui avaient interrompu un match à Roland-Garros: six mois fermes.

Or il est faux de croire qu'il n'existait pas d'outil juridique permettant que justice soit rendue. La qualification adéquate

Lire la suite de l'article

GPA : un système de détournement de la loi se met en place, avec la complicité du Gouvernement

Communiqué du sénateur Bruno Retailleau :

"Quelques semaines seulement après avoir été mise en cause par l’association des Juristes pour l’Enfance, la société américaine Extraordinary Conception, qui propose à des couples français de conclure des contrats de gestation pour autrui, annonce qu’elle sera présente en France au mois de mars pour informer sur les services qu’elles proposent.

Il s’agit d’une nouvelle violation de la loi française, rendue possible par le laxisme du Gouvernement sur la GPA.

  • Un mois après que le Ministère de la Justice a déclaré dans le Journal Aujourd’hui en France que les poursuites n’étaient pas possibles lorsqu’il s’agit de « réunions d’information », cette entreprise propose aux couples français qui le souhaitent « de s’informer sur les différents aspects à prendre en considération pour réaliser une GPA ». Qui peut croire un seul instant que ces soi disantes réunions d’information ne sont pas des réunions de démarchage pour inciter des couples français à conclure des contrats de GPA ?
  • A ces déclarations irresponsables du Ministère de la Justice s’ajoutent la circulaire de Christiane Taubira qui favorise l’obtention du certificat de nationalité française pour les enfants nés de GPA.

La vérité, c’est qu’un véritable système de détournement de la loi est en train de se mettre en place, avec la complicité hypocrite du Gouvernement.

  • D’un côté, devant la mobilisation de La Manif Pour Tous, le Gouvernement affirme qu’il n’est pas question de légaliser la GPA en France.
  • Et de l’autre côté, il favorise dans les faits une impunité totale pour ceux

Lire la suite de l'article