Archives par étiquette : comme

Donald Trump à la March for Life : « Nous protégeons le caractère sacré de la vie et la famille comme le fondement de notre société. »

DT69AQ5WAAEnrm-

Lire la suite de l'article

“L’islam est désormais perçu comme une menace par une frange importante des chrétiens”

Extrait de l'entretien accordé par Jérôme Fourquet au Figaro :

XVM9bb5abb0-f7ad-11e7-8019-2c6b598f24bb-150x220"Vous estimez également qu'il y a eu un changement dans la perception qu'ont les catholiques de l'islam?

Même si on ne peut jamais dater précisément un tel changement, il semble que l'assassinat du Père Hamel dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray ait cristallisé cette évolution. On observait déjà un bruit de fond auparavant: les agressions sexuelles survenues à Cologne, les attentats terroristes ou encore les meurtres de populations chrétiennes commis par Daesh ont provoqué un raidissement des catholiques sur la question de l'islam.

Puis dans un second temps, les catholiques ont progressivement pris conscience qu'ils étaient minoritaires dans leur propre pays. En face, une population musulmane cohabite désormais avec eux sur un territoire qui a de plus en plus de mal à revendiquer ses racines chrétiennes. Le choc des images est important: on voit d'un côté des églises fréquentées par des personnes de plus en plus âgées, et qui ne sont plus remplies, tandis que de l'autre côté la population musulmane est plus jeune, et surtout, elle est confinée dans des salles de prière qui ne suffisent plus à contenir toute la communauté. Cette concurrence visible inquiète de plus en plus une partie des catholiques.

Quand le Père Hamel meurt assassiné en juillet 2016, l'islam est désormais perçu non plus comme une religion concurrente mais comme une menace par une frange importante des chrétiens. Cette menace physique potentielle se rappelle régulièrement à eux: les catholiques peinent à

Lire la suite de l'article

«Hier comme aujourd’hui, quand se pose la question de la légitimité du pouvoir, la guerre civile n’est jamais loin»

Patrick Buisson présente son livre «La grande histoire des guerres de Vendée» sorti chez Perrin et évoque la question de la reconnaissance du génocide vendéen par la France sur RCF Vendée :

Lire la suite de l'article

Donald Trump reconnaît Jérusalem comme la capitale d’Israël

Unknown-47Intéressant commentaire d'Yves Daoudal, au milieu de l'hystérie médiatique :

"A ce propos, les journalistes s’attendaient à une explosion de violence après la prière du vendredi, et il ne s’est presque rien passé (par rapport à ce qu'on attendait). Cela veut dire que les imams ont appelé à la modération et non au jihad et à l’intifada. Ce n’est évidemment pas étranger au fait que l’Arabie saoudite n’a condamné l’initiative de Trump que du bout des lèvres. Il est de notoriété publique que l’Arabie saoudite noue une alliance avec Israël contre l’expansionnisme iranien (Irak, Syrie, Liban), au point que le prince héritier a pu suggérer que la capitale de la Palestine soit Abu Dis et non Jérusalem sans que cela provoque un tollé. (Abu Dis est une petite ville qui jouxte Jérusalem… derrière le mur.)"

Lire la suite de l'article

Comme le miroir, il réfléchit

Florian Philippot était invité sur RMC hier matin. Interrogé sur la loi Taubira (que le FN veut abroger) et sur l'élargissement de la PMA, le député européen a indiqué qu'il ne savait pas encore :

Si c'est pour réfléchir la pensée dominante au sein de la classe politico-médiatique, c'est vite vu…

Nicolas Bay a rétorqué :

Lire la suite de l'article

FN : Ce qui est navrant, c’est de faire comme si rien ne s’était passé

Eric Dillies, Conseiller régional FN Hauts-de-France et Conseiller municipal à Lille, a écrit à Marine Le Pen :

Ericdillies"C’est en famille et entre amis que j’ai suivi ton « Grand Jury RTL » ce dimanche 19 novembre. Au cours de cette émission, tu es revenue plusieurs fois sur la vie intérieure de notre mouvement pour conclure de manière abrupte et définitive : « Tout va bien, Merci ! » Y crois-tu vraiment quand tu questionnes les journalistes : « Qu’est-ce qui irait mal ? » Tout va bien, Marine ? Tout va si bien que cela ?

Tout va si bien que nos cadres nous quittent. Tout va si bien que les ré-adhésions sont en chute libre. Tout va si bien que nos électeurs ont de moins en moins envie de t’écouter lors de tes émissions. Ce qui est navrant, c’est de faire comme si rien ne s’était passé. Comme si les 20 millions de Français qui ont regardé le débat de l’entre-deux-tours n’avaient jamais existé. Comme si le débat lui-même n’avait jamais existé.

Tes conseillers semblent penser que le temps suffira à tout effacer ! Marine, cette déception amoureuse ne s’effacera qu’avec des preuves d’amour et d’humilité. Cette preuve d’amour, c’est que tu remettes en jeu ta présidence lors du prochain congrès. Cette preuve d’amour, c’est que l’élection soit une véritable élection. Pas une simple « nomination » mais une véritable « consécration ».

C’était le sens de mon appel téléphonique du 12 octobre pour te présenter ma candidature. Pourquoi m’obliger à te rappeler que, sur l’instant, tu l’avais approuvée ? Tu devais me rappeler pour parler des modalités et tu ne l’as jamais fait.

Lire la suite de l'article

Un enseignant suspendu pour avoir appelé « fille » une élève se considérant comme garçon

Lu sur Réinformation.tv :

947092GrandeBretagneprofsuspendu"Joshua Sutcliffe, 27 ans, a été convoqué par la direction de son école publique secondaire dans l’Oxfordshire, en Angleterre, et suspendu, pour avoir lancé « Beau travail, les filles » à une adolescente et son amie en voyant qu’elles travaillaient d’arrache-pied sur des exercices de mathématiques. L’adolescente en question, une transgenre qui se dit garçon, avait rectifié – et le professeur de mathématiques s’était excusé sur-le-champ de l’avoir « mal genré ». Mais la mère de l’enfant s’étant plainte aux responsables de l’école, Sutcliffe a été appelé à s’expliquer six semaines plus tard, une enquête est en cours et il risque désormais l’exclusion pure et simple, et donc de perdre son emploi (et à la clef, son salaire de 33.750 euros par an).

Il se trouve que Joshua Sutcliffe ne se cache pas d’être chrétien ni d’avoir quelques difficultés à utiliser des pronoms masculins à l’égard de l’élève. Cependant, aucune instruction officielle n’avait été donnée sur la manière de s’adresser à l’élève, et dans un esprit de « respect et de tolérance », il avait décidé avec d’autres membres du corps enseignant de s’adresser à lui au moyen de son prénom masculin choisi.

Sutcliffe a décidé de parler de l’affaire dans la presse pour annoncer notamment qu’il doit se rendre à une convocation disciplinaire formelle cette semaine où il devra répondre d’une accusation de faute professionnelle pour avoir « mal genré » son élève. Selon le Mail on Sunday une accusation supplémentaire porte sur le fait qu’il s’est adressé à l’élève par son

Lire la suite de l'article

Donald Trump nommerait une pro-vie comme ambassadrice sur les droits des femmes

Le président américain s'apprête à nommer Penny Young Nance comme ambassadrice itinérante sur les questions des droits des femmes dans le monde. Présidente de l'organisation Concerned Women for America ("Femmes inquiètes pour l'Amérique"), une organisation pro-vie. Le site de cette organisation montre en grand un embryon à protéger :

Capture d’écran 2017-11-09 à 22.25.41

Unknown-43En 2013, Penny Nance écrivait dans le Christian Post :

"L'avortement est le combat des droits de l'homme fondamental de notre époque. Pour la génération de nos grands-parents, la Shoah était l'atrocité la plus terrible commise contre l'humanité. Près d'un million et demi d'enfants juifs ont été tués dans le génocide nazi. Ce qui est honteux, c'est que depuis longtemps, l'Amérique a surpassé ce nombre de petites vies perdues à cause d'un cruel génocide."

Dans une tribune publiée en 2015 sur le site de l'alt-right Breitbart News, elle affirmait que les militants LGBT

"travaillaient infatigablement pour infiltrer les écoles et influencer les enfants de tout le pays. La plupart des parents ne veulent l'entendre, mais c'est la réalité. Les activistes gays vous contournent pour avoir vos enfants, et les écoles sont complices."

La Maison Blanche n'a pas encore confirmé l'information selon laquelle Penny Nance sera bientôt ambassadrice pour les droits des femmes dans le monde.

Lire la suite de l'article

Pour les anti-Trump rien de fonctionne comme ils l’avaient prévu

Lu dans Challenges :

Capture d’écran 2017-11-05 à 18.00.41"La victoire de Donald Trump il y a un an avait fait craindre les pires conséquences économiques. Or la plupart des indicateurs sont au vert."

"Ce 8 novembre 2016, Paul Krugman écrit : « Il semble vraiment que Donald Trump soit le président et les marchés plongent. Quand peut-on s’attendre à ce qu’ils rebondissent ? Une réponse préliminaire est : jamais. » L’éditorialiste star du New York Times vient de se fourrer le doigt dans l’oeil jusqu’à l’omoplate, prédisant « une récession mondiale sans fin ». Le Prix Nobel fera amende honorable trois jours plus tard et il vient encore, un an après l’élection de Trump, de rappeler son erreur dans les colonnes du quotidien new-yorkais.

Et quelle erreur ! Aujourd’hui, tous les signaux de l’économie américaine sont au vert. La Bourse ? Depuis le scrutin, le Dow Jones affiche une hausse de plus de 25 % et rien ne semble pouvoir faire vaciller Wall Street ni les frasques présidentielles, ni les tensions avec la Corée du Nord, ni même les ouragans en série. Un « marché Téflon », dit l’analyste Jim Paulsen, qui s’explique par un seul mot : « L’économie ». La croissance frise les 3 % annuels. L’emploi ? Le taux de chômage est tombé à 4,2 %, au plus bas depuis presque seize ans, et 1,7 million de jobs supplémentaires ont été créés depuis l’élection.

Du côté des ménages, l’endettement (en pourcentage du revenu disponible) est à son plus

Lire la suite de l'article

Comment la France pourrait interdire Jihad comme prénom ?

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

Unknown-8"A Toulouse, un officier d’état civil a effectué un signalement auprès du procureur de la République parce qu’un couple a appelé son fils Jihad.

Cet officier d’état civil ne sait donc pas que Jihad est un prénom qui honore le Coran et son Prophète, et qu’il est donc naturel pour des parents musulmans de le donner à leur enfant. Ça change de Mohammed…

Le brave officier d’état civil de Toulouse va peut-être (je dis bien peut-être, sans y croire) réfléchir au fait que le jihad n’est pas une invention de « radicalisés » mais une constante de l’islam, une obligation pour tout musulman.

Quant au procureur de la République il ne pourra que manifester son impuissance à interdire ce prénom sans interdire le Coran, un prénom que portent au moins 800 personnes en France, et qui a passé le seuil des 30 par an en 2010."

Lire la suite de l'article

L’adoption et l’accouchement sous X comme alternative vitale au tout avortement

Témoignage lu sur le site des veillées pour la vie :

DianePauline« Nous nous sommes mariés le 23 octobre 2010, nous avions alors la trentaine et formulions ce jour-là le vœu d’avoir de nombreux enfants. Les années passent, l’épreuve de l’infertilité nous dépassent dans un premier temps puis nous apprenons à vivre avec la ferme espérance qu’un jour l’enfant viendra…

En 2013, nous débutons nos démarches d’adoption et le 14 février 2017 nous rencontrons notre fille, Diane-Isabelle, née en 2016 en France, souffrant d’une malformation vertébrale et nourrie par sonde naso-gastrique depuis plusieurs mois pour un refus de s’alimenter.

Petite pupille de l’Etat, née sous « X », « sous le secret » comme on dit aujourd’hui.

Depuis des années nous prions et offrions nos souffrances de l’attente pour qu’une mère dans le doute aille au bout de sa grossesse et que nous puissions devenir les parents de cet enfant si elle souhaitait le confier à l’adoption. Aussi, il nous plaît de nous dire que nos prières ont été exaucées à travers cette femme qui a donné la vie dans un monde où l’avortement est « la solution »… Et nous la remercions d’avoir mené le combat de la vie pour cette petite qui allait devenir notre enfant…

Sauvée des eaux comme Moïse, la vie plus forte que la mort.

Lorsque Diane nous a été proposée, nous demandions depuis peu au Seigneur : « que ta volonté se fasse en nous, que veux-tu vraiment pour notre couple ?, nous sommes

Lire la suite de l'article