Archives par étiquette : ClermontFerrand

L’école indépendante Saint-Bénilde à Clermont-Ferrand recherche son directeur

ThumbnailL’école catholique indépendante Saint-Bénilde (hors contrat), à Clermont-Ferrand, recherche son directeur ou sa directrice pour la rentrée 2018.

L’école Saint-Bénilde compte 75 élèves (classes maternelles et primaires) et 6 institutrices. Site internet : www.ecolesaintbenilde.fr

Envoyer CV et lettre de motivation à saintbenildedirection@gmail.com

Lire la suite de l'article

Création d’un accueil Louis et Zélie à Clermont-Ferrand

Le quotidien régional La Montagne dresse un bon portrait de l'accueil Louis et Zélie Martin qui vient de se monter à Clermont-Ferrand :

Z"Créé il y a trois ans dans les Pyrénées-Atlantiques, l'accueil Louis et Zélie commence à s'implanter un peu partout en France. Une antenne clermontoise vient d'ouvrir dans le but de venir en aide aux personnes confrontées à des difficultés familiales.

Guillaume d'Alençon, délégué épiscopal du diocèse de Bayonne et porteur du projet, explique : « L'objectif de l'association est d'écouter tous les publics se trouvant en difficulté, de toutes confessions ». Le nom de la structure rend hommage à un couple, Louis et Zélie Martin, parents de Sainte Thérèse de Lisieux et qui ont – fait rare – été canonisés ensemble il y a deux ans.

L'année dernière, dans le département des Pyrénées-Atlantiques, le centre est venu en aide à soixante-dix personnes. À Clermont-Ferrand, l'équipe, composée de douze bénévoles, espère elle aussi aider au maximum. Guillaume d'Alençon précise que « le centre a pour objectif d'aider toute personne cherchant à sortir d'une situation difficile sur le plan familial ». Des couples en conflit, mais également des couples rencontrant des difficultés à concevoir un enfant ; des personnes qui souffrent dans leur vie affective et sentimentale ou encore des grands-parents qui veulent une meilleure relation avec leurs enfants ou petits-enfants peuvent contacter l'accueil Louis et Zélie.

« Nous organisons des permanences tous les jeudis de 14 heures à 16 heures » précise Isabelle, responsable de l'équipe de Clermont-Ferrand.

Lire la suite de l'article

Le maire de Clermont-Ferrand veut honorer les voyous

Ob_7091e0_emdtUn rassemblement prévu samedi à la mémoire de Wissam El-Yamni, décédé après avoir été interpellé dans des conditions controversées à Clermont-Ferrand en 2011, a été interdit vendredi soir par la préfecture. Wissam El-Yamni est mort neuf jours après être tombé dans le coma le soir de son arrestation, le 31 décembre 2011. Un rapport de l’Inspection générale de la police nationale avait relevé l’emploi sur la victime, lors de son transport au commissariat, de la technique du « pliage », consistant à maintenir la tête appuyée sur les genoux. Mais un rapport d’experts avait ensuite estimé que le jeune chauffeur routier avait succombé à un « cocktail toxique » d’alcool et de cocaïne.

L’annonce de cet hommage a généré un projet de contre-manifestation au sein de la police et « le risque d’une confrontation violente entre les participants à ces deux rassemblements ne saurait être accepté », a justifié le préfet du Puy-de-Dôme. Il avait appelé dès jeudi à renoncer à ce rassemblement face aux « risques de tensions entre une partie de la population et la police nationale », tandis que l’enquête judiciaire est toujours en cours. La famille a réagi :

« Nous ne pouvons que nous conformer à cette décision », « Il est sidérant que face au lobby policier, les autorités de l’Etat estiment ne pas être en capacité de faire respecter la liberté de réunion et de manifestation ».

Convaincue que le jeune trentenaire a succombé à des violences policières, sa famille, avec l’accord

Lire la suite de l'article