Archives par étiquette : clairement

Marquer clairement une volonté d’insoumission à l’ordre idéologique dominant

Figure de la vie intellectuelle québécoise, Mathieu Bock-Côté est docteur en sociologie, chargé de cours aux HEC à Montréal et chroniqueur au Journal de Montréal et à Radio-Canada. Ses travaux portent principalement sur le multiculturalisme, les mutations de la démocratie contemporaine et la question nationale québécoise. Dans une tribune publiée sur le Figarovox, il se demande Comment être de droite dans un système médiatique de gauche?

Unknown-2"Nous avons assisté ces dernières années à une renaissance intellectuelle du conservatisme. Des ouvrages majeurs ont montré de quelle manière le fondamentalisme de la modernité menaçait les fondements mêmes des sociétés occidentales. Mais cette renaissance intellectuelle ne pourra se traduire politiquement que lorsque les leaders de la droite ne chercheront plus à donner des gages à ceux qui les menacent sans cesse de diabolisation médiatique. Ils devront se délivrer de l'hypnose progressiste.

Il ne s'agit pas de transgresser pour transgresser, ou de provoquer pour provoquer, mais de marquer clairement une volonté d'insoumission à l'ordre idéologique dominant qui continue de reposer sur le refoulement systématique du conservatisme, dans lequel on ne veut voir qu'une série de phobies. Cela exige non seulement du courage mais aussi, une résolution ferme à ne pas penser le devenir des sociétés occidentales sous le signe d'un sens de l'histoire qui les pousserait toujours plus loin sur le chemin du multiculturalisme et de l'individualisme radical.

La chose est attendue depuis longtemps par l'électorat de droite. Il n'est pas insensé de croire que cette espérance puisse aujourd'hui aboutir ou du moins, fonder

Lire la suite de l'article

Le potentiel électoral du FN se situe clairement à droite de l’échiquier

Dans sa contribution accessible en ligne, Nicolas Bay conteste la stratégie de Florian Philippot. Extraits :

Capture d’écran 2017-07-24 à 22.03.05

Capture d’écran 2017-07-24 à 22.05.15Il rappelle notamment que la souveraineté n'est pas un absolu, mais un outil pour défendre ce qui est essentiel : l'identité.

Enfin, il n'oublie pas la famille :

Capture d’écran 2017-07-24 à 22.08.53

Lire la suite de l'article

Le jacobinisme scolaire français handicape clairement notre pays

Selon Anne Coffinier, interrogée dans L'Homme Nouveau :

Une-1631-2"[…] Le jacobinisme scolaire français handicape clairement notre pays, alors que chez nos voisins, les écoles indépendantes sont perçues comme un atout pour le pays et des mécanismes financiers permettant aux plus pauvres d’y accéder sont mis en place. En Grande-Bretagne, les familles font des sacrifices financiers inouïs et considèrent que c’est le premier de leurs devoirs. En Angleterre, l’impressionnante réforme des free schools s’in­spire clairement des écoles indépendantes. Aux États-Unis, c’est la passionaria du chèque éducation, Betsy DeVos, qui a été nommée ministre de l’Éducation par le Président Trump.

Concrètement, quelle est aujourd’hui la situation des écoles libres en France ?

Il y a 886 groupes scolaires indépendants ou, comptés autrement, 1 408 écoles primaires, collèges et lycées aujourd’hui, qui scolarisent plus de 60 000 élèves. 93 nouveaux établissements ont ouvert à la rentrée. L’essor des écoles indépendantes s’amplifie ; le rythme d’ouverture s’accélère. Ces écoles sont surtout des écoles Montessori ou éco-citoyennes mais aussi, pour un quart, des écoles catholiques de pédagogie explicite (c’est-à-dire progressive, rigoureuse, structurée). Un véritable pluralisme pédagogique et éducatif s’est développé au sein des écoles de confession catholique. Je pense à des ouvertures récentes d’établissements originaux comme l’Académie musicale de Liesse ou Puy du Fou Académie ou l’école bénédictine de l’abbaye de Frigolet.

Lire la suite de l'article

Fiches S : « On a clairement des profils de gens capables de passer à l’acte »

Entre Belfort et Montbéliard, 24 personnes sont fichées S. Les seules personnes ciblées comme menace pour la sûreté de l’État le sont pour islamisme radical. Parmi les treize mosquées que dénombre Montbéliard (117 000 habitants), quelques-unes sont estampillées salafistes. « On a clairement des profils de gens capables de passer à l’acte », reconnaît un membre des services. 

Un agent observe l’omerta qui règne désormais dans les mosquées :

« Auparavant, en cas de dérives, dans les propos notamment, on avait des remontées, plus maintenant. Tous ont peur des conséquences. »

Lire la suite de l'article

Le FN doit s’affirmer clairement de droite et proposer des alliances à la base avec la droite

Suite de notre entretien avec Bruno Mégret, concernant son ouvrage, Le Temps du phénix, récit d’anticipation 2017-2022, aux Editions Cité Liberté (328 pages, 20 €). Le début est à lire ici.

3) On constate que le FN de Marine Le Pen s’éloigne de plus en plus de la défense des principes fondamentaux, tandis que Jean-Frédéric Poisson le fait plus nettement mais avec le succès que l’on sait au sein des Républicains. Pourtant ces sujets sont primordiaux comme l’a montrée la forte mobilisation autour de la Manif pour Tous. Frédéric Pichon disait récemment qu’il était pourtant « possible de conjuguer la France des oubliés et la France de la Manif pour tous ». Qu’en pensez-vous et comment vous y prendriez-vous pour consolider durablement cette double nécessité programmatique à l’image de ce que faisaient le FN et le MPF des années 90 ?

0J'ai toujours pensé que pour assurer le renouveau de notre pays, il fallait un rassemblement des droites et un programme de synthèse. Je ne pense pas qu'il y ait d'antagonisme idéologique entre la France des oubliés et celle de la Manif pour tous. Il faut donc, comme je crois l'avoir fait tout au long de mon engagement politique, défendre un projet prenant en compte tous les impératifs du redressement national, qu’ils concernent la promotion de nos valeurs européennes et chrétiennes, la défense de notre identité, le retour à une économie prospère et juste, ou l’indépendance et la puissance de la nation. Par ailleurs, je ne pense pas qu'il faille s'adresser à

Lire la suite de l'article

Débarquée de ses fonctions au FN pour avoir affiché trop clairement des convictions pro-famille

Communiqué de Barbara Mazières suite à son éviction de son poste de chargée de Mission départementale du Maine et Loire

Image003"Venue du Rassemblement pour la France de Charles Pasqua et Philippe de Villiers, j'avais rejoint le Front national, persuadée qu'autour de Marine Le Pen pourrait s'agréger la droite patriote, pour sortir enfin notre patrie de l'impasse où l'ont conduit le socialisme et l'idéologie soixante-huitarde.

Militante de la Manif pour tous, j'avais notamment apprécié la clarté de la position officielle du FN, qui réclamait clairement l'abrogation de la loi Taubira.

Attachée aux libertés économiques et à la défense de nos PME, j'étais certes souvent mal à l'aise avec les déclarations de certains transfuges de la gauche, réclamant toujours plus de dépenses publiques et d'assistanat, mais je me disais que cette diversité de points de vue était le lot de toute structure politique et, sans rien renier de mes convictions, j'ai ainsi joué loyalement le jeu, reprenant la tête de la fédération du Maine-et-Loire dans des conditions difficiles, à la veille des élections régionales. De l'avis général, nous avons réalisé une excellente campagne, aux côtés de Pascal Gannat, avec lequel je partageais ces convictions de droite et nous préparions les prochaines échéances électorales en mettant la fédération en ordre de bataille.

Je viens d'apprendre par Jean-Lin Lacapelle, chargé des fédérations, que j'étais "débarquée" de mes fonctions, pour avoir affiché trop clairement mes convictions pro-famille. J'ignorais que la ligne politique du FN sur ces questions avait changé, mais il est vrai que les

Lire la suite de l'article

Mgr Gollnisch : Daech mène “très clairement une guerre contre l’Europe”

GDevant une salle comble à la mairie du XVIIe arrondissement de Paris, Mgr Pascal Gollnisch, directeur général de l'Oeuvre d'Orient, a remis en cause la politique de Laurent Fabius :

  • Alors que le parquet de Paris, vivement encouragé par le Quai d'Orsay, vient d'ouvrir une enquête préliminaire pour "crimes contre l'humanité" visant le régime de Bachar el-Assad, Mgr Gollnisch a insisté sur l'urgence de négocier avec le président syrien.
  • Tandis que Laurent Fabius suspecte la Russie d'avoir lancé ses premières bombes en Syrie contre des rebelles et non contre Daech, Mgr Gollnisch affirme que les rebelles bombardent chaque jour Damas. Mgr Gollnisch rappelle en outre que Laurent Fabius soutient al Nosra, la branche d'Al Qaida en Syrie
  • Mgr Gollnisch signale qu'aucune des prévisions des diplomates français portant sur le conflit syrien ne se sont réalisées.

Un extrait de son intervention (que vous pouvez écouter ici):

"Quand vous avez des terroristes dans un avion, vous essayez de les neutraliser, vous ne commencez pas par vous dire :

– « Est-ce que c’est bien conforme aux droits de l’Homme ? »

– « Non, ce n’est pas le moment ».

– « Est-ce que les frappes aériennes suffisent à les neutraliser ? »

– « Non, de toute évidence. Donc il faut mettre des gens sur le terrain. »

Je ne crois pas beaucoup à l’intervention de la Turquie et de l’Iran ds le monde arabe. Mais il faut fonctionner avec eux. Et il faut arrêter d'être obnubilés par la question de la personnalité d’Assad. Combien de morts on va faire

Lire la suite de l'article

NKM : “Disons clairement aux Français que tous les réfugiés ne repartiront pas”

C'est Nathalie Kosciusko-Morizet (NKM), vice-présidente des Républicains, qui l'affirme dans ses réponses au timide questionnaire envoyé par Nicolas Sarkozy aux adhérents des Républicains sur le sujet de l'immigration :

Nathalie-kosciusko-morizet"Par ailleurs je ne crois pas que l’accueil puisse être d’emblée provisoire. C’est une réalité, que certains réfugiés retourneront chez eux, une fois la guerre finie. Mais ce ne sera pas le cas de tous. Certains feront souche en France. Les familles mettront les enfants à l’école. Disons clairement aux Français que tous les réfugiés, furent-ils de guerre, ne repartiront pas (…)

Le droit du sol doit rester la règle. Il fait partie de notre identité. Et il ne se divise pas (…)

Que l’on puisse s’opposer à la naturalisation en cas de condamnation pour les actes de terrorisme ou de délinquance lourd (…) semble raisonnable (…). En revanche, je suis opposée à étendre cette mesure aux enfants qui seraient nés de parents en situation irrégulière, 18 ans plus tôt. Cela reviendrait à laisser vivre et grandir, en France, des enfants avec une épée de Damoclès au-dessus de leur tête alors qu’eux-mêmes se vivent comme Français. Ils risqueraient, même sans faute de leur part, de se voir extraits de la communauté nationale dans laquelle ils auraient grandi."

En clair, avec NKM, tous les enfants qui naîtront parmi les immigrés clandestins accueillis doivent devenir automatiquement Français…

Commentaires (15)

Cette femme est nuisible au plus haut point !

Qu'elle rejoigne la "droite" du PS, puisqu'elle en meurt d'envie !!!

Rédigé

Lire la suite de l'article

Nous sommes là pour défendre un projet de société clairement fondé sur l’anthropologie chrétienne

Extrait de l'entretien accordé par Mathieu Colombani, délégué général du PCD, à Boulevard Voltaire :

"Le PCD, pour sa part, continuera à plaider en faveur d’une droite qui assume son héritage et ses valeurs (…) Nous sommes là pour défendre un projet de société clairement fondé sur l’anthropologie chrétienne et redresser notre belle France si abîmée par l’idéologie libérale-libertaire et l’immobilisme. Nous sommes la seule structure à droite à évoquer la vie comme paradigme d’organisation de la société, nous sommes les seuls à évoquer le travailleur comme acteur de l’entreprise avec un dialogue social renforcé et des conditions de travail améliorées, nous sommes les seuls à évoquer le respect des corps intermédiaires (famille, entreprise, associations, territoire), nous sommes les seuls à appeler de nos vœux une réforme profonde de la répartition de la richesse (…) Nous sommes parmi les rares à faire de la protection des chrétiens d’Orient un enjeu diplomatique et civilisationnel (…)

Enfin, nous sommes les seuls à nous revendiquer explicitement sans véhémence ni vergogne de la doctrine sociale de l’Église. Je ne sais pas si cela constitue un « espace » mais cela représente, sans conteste, des valeurs à porter. Ces valeurs ont toujours existé sur l’échiquier politique français d’Albert de Mun, Léon Harmel, aux pères fondateurs de l’Europe jusqu’au mouvement social de 2013. Je crois même qu’au regard de la souffrance de notre pays, cette vision de l’Homme et de la France est une clé de redressement (…)

Nous réfléchissons actuellement, en concertation

Lire la suite de l'article

La famille est clairement victime d’agressions de la part des lobbies

Cassano_all_jonio_-_mons._nunzio_galantino_vescovo_di_cassano_all_jonio_cs_docente_di_teologia_e_responsabile_del_servizio_cei_per_le_scuole_di_teologia._-_2012_-_imagelarge-e1388417910857Le secrétaire général de la Conférence des évêques italiens, Mgr Nunzio Galantino, a déclaré que l'idéologie du genre est une « boulette empoisonnée ». Il a dénoncé les risques de colonisation idéologique.

Il a accusé la politique et l’administration publique italiennes de « faire trop souvent diversion ». Ainsi, l’introduction dans les écoles de l'idéologie du genre qui « renverse l’alphabet humain », fait partie de ces diversions. Aujourd’hui, on tend à faire passer les droits individuels avant le bien commun.

Le secrétaire de la Conférence épiscopale italienne s’est par ailleurs prononcé contre les unions civiles entre personnes de même sexe, proposées par le maire de Rome Ignazio Marino. Encore une diversion, a-t-il dit, alors que la capitale italienne est dans un état évident de délabrement et que les besoins de la population sont nombreux. Qu’il suffise de penser aux nombreux nids-de-poule qui rendent la circulation périlleuse pour comprendre que le mariage LGBT est une diversion. Selon Mgr Galantino, la famille est clairement victime d’agressions de la part des lobbies. 

Lire la suite de l'article

Les atrocités des djihadistes sont-elles clairement contraires à l’islam ?

Le père Louis-Marie de Blignières écrit sur le blog de L'Homme Nouveau :

H"[…] On ne peut que se réjouir que beaucoup de musulmans, notamment des imams, dénoncent l’horreur de ce terrorisme. Ces événements abominables peuvent aussi être pour eux l’occasion de s’interroger sur la caution que les textes canoniques de l’islam apportent ou non à de telles violences. Un très grand nombre de musulmans sont des hommes de bon sens, réellement pacifiques, et ils sont sincères lorsqu’ils désavouent ces horreurs. Mais l’islam lui-même, tel que le donnent à connaître ses textes normatifs, le Coran et les hadiths (paroles attribuées au Prophète), est-il bien une « religion de paix et d’amour » ? Cela vaut la peine de se poser la question.

Notons que l’interprétation donnée par certains dignitaires musulmans sur le caractère historique et circonstanciel des versets violents ne résout pas le problème. D’une part, cette interprétation n’est pas soutenue par les textes de la tradition musulmane, les hadiths. D’autre part, d’autres responsables soutiennent (et parfois imposent violemment) une autre lecture (Citons un exemple. L’homme politique et théologien réformateur soudanais Mahmoud Mohamed Taha, qui voulait donner une portée relative, valable uniquement pour l’époque du Prophète, aux versets violents de la période médinoise, a été condamné à mort par un tribunal religieux, sous l’influence des Frères musulmans et exécuté au titre d’apostat en janvier 1985), et comme il n’y a pas, en islam, de magistère pour les départager, le problème reste entier.

Parallèlement, la presse française, en son immense majorité,

Lire la suite de l'article

Obama a clairement annoncé qu’il frapperait en Syrie s’il le fallait

Dans son discours de 15 minutes prononcé hier soir, Barack Obama a annoncé qu’il frapperait en Syrie s’il le fallait, et qu’il demandait par la même occasion au congrès de voter un renforcement des aides aux rebelles modérés (source).

"Donc pour combattre l’Etat Islamique le plan consiste à renforcer et armer un peu plus l’opposition au seul gouvernement qui arrive à lui tenir tête. Armement qui, soit dit en passant, termine régulièrement entre les mains des membres de l’Etat Islamique comme plusieurs rapports internationaux l’ont démontré récemment.

Pour arriver à éliminer les djihadistes Obama compte également couper les finances de ces derniers. Comment ? Cela n’est pas précisé et on ne voit pas comment il compte faire plier les riches mécènes du Golfe pour ne parler que de cela.

Pour en finir avec ces monstres qui n’ont rien à voir avec l’Islam pour reprendre ses propres mots, il compte sur une puissante coalition internationale, sauf qu’avant même de voir le jour celle-ci se fissure déjà. Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius ayant par exemple annoncé que si la France était prête à participer à des frappes aériennes en Irak, elle se refusait à le faire en Syrie (curieux revirement du ministre français mais bon).

Ce fut donc une déclaration creuse que celle d’hier. Creuse, sauf sur l’objectif bien réel de la lutte contre le régime syrien. C’est d’ailleurs ce que laissait déjà entendre mardi le ministre russe des Affaires étrangères en estimant que si

Lire la suite de l'article