Archives par étiquette : chute

Vers la chute des valeurs bancaires européennes

De Guillaume de Thieulloy dans Les 4 Vérités :

Capture d’écran 2018-02-19 à 22.20.18"Pendant que les journalistes politiquement corrects s’acharnent tous en meute contre telle personnalité du « show-biz » lâchée par l’oligarchie pour une raison mystérieuse, contre tel politicien de droite qui a le tort de dire tout haut ce que la plupart des Français pensent tout bas, ou, plus généralement, de brasser tant de vent que l’énergie éolienne pourrait presque devenir rentable, on «s’étonne» qu’ ils passent à côté d’événements fort intéressants.

Parmi ces événements, je relève ceci, lu dans un éditorial de Charles Sannat, analyste économique fort impertinent: Bridgewater, le plus gros « hedge fund » du monde, vient de parier 22 milliards de dollars sur la chute des valeurs bancaires européennes. Au moment même où on nous serine, sur tous les tons de la gamme, que « tout va mieux », depuis que Jupiter a pris le gouvernail de notre beau pays – et même, allons-y gaiement, de l’Europe entière! –, cela fait un peu désordre. Mais, après tout, peut-être que Bridgewater a quelques raisons de douter de la solidité du secteur bancaire européen.

Début 2018, selon la BCE, les banques européennes détenaient encore 921 milliards d’euros d’actifs toxiques. Manifestement, les leçons de la crise des subprimes n’ont pas servi à l’oligarchie financière. Ou plutôt, si, cette dernière a bien compris que les risques étaient, en réalité, pris par les contribuables, garants malgré eux de la solvabilité des établissements financiers. À peine dix ans après la crise des subprimes, une

Lire la suite de l'article

Le nombre d’admissions de réfugiés par les Etats-Unis au quatrième trimestre 2017 a chuté de 79 %

La submersion migratoire n’est pas une fatalité :

Refugees-ap_-640x480"Le nombre d’admissions de réfugiés par les Etats-Unis au quatrième trimestre 2017 a chuté de 79 %, à 5.323, par rapport aux 25.671 du quatrième trimestre 2016, dernier de la présidence de Barack Obama. Seuls 13 % des réfugiés admis au quatrième trimestre 2017 étaient musulmans, soit 715, et 60 % étaient chrétiens, selon les données publiées par le Département d’Etat. Au dernier trimestre 2016, 46 % des réfugiés admis étaient musulmans, soit 11.851, et 44 % chrétiens, soit 11.377.

Ce renversement s’illustre aussi dans le classement des pays d’origine. Au trimestre dernier, arrivait en tête le Bhoutan (1.535), suivi de la République démocratique du Congo, de la Birmanie, de l’Ukraine et de l’Erythrée. Le nombre de réfugiés provenant de Syrie (33) et de Somalie (128) a diminué de façon vertigineuse. Au dernier trimestre de la présidence Obama, en revanche, les cinq principaux pays d’origine étaient, par ordre décroissant, la République démocratique du Congo (5.179), la Syrie, la Somalie, la Birmanie et le Bhoutan. Au total, durant le dernier trimestre 2017, 298 réfugiés seulement ont été admis aux Etats-Unis en provenance des sept pays (à dominante islamique) dont les ressortissants sont temporairement interdits d’entrée par l’Ordonnance 13679 du président Trump, signée le 27 janvier 2017 : Somalie (128), Irak (77), Syrie (33), Soudan (31), Iran (29), Yémen (0) et Libye (0).

La remarquable réduction du nombre d’admission de réfugiés signe la réalisation de l’engagement de campagne de Donald Trump, qui répondait à une demande pressante de l’électorat

Lire la suite de l'article

Le niveau de vie des femmes chute de 20 % après un divorce

Capture d’écran 2017-10-28 à 16.30.13Extrait d'un article de Jean-Michel Baussant dans L'Homme Nouveau sur la face cachée du divorce :

"[…] Avec un doublement du nombre de divorces en 40 ans, une durée des mariages en chute libre, trois couples sur quatre se séparent en France. Un million d’enfants sont « sans domicile fixe » : sur 250 000 séparations chaque année, la garde partagée des enfants représente en moyenne 20 %, soit 50 000 enfants transbahutés entre deux domiciles. Ainsi chaque divorce engendrerait un besoin de 0,7 logement supplémentaire (Étude du Crédit foncier de France publiée en 2006), les enfants perdraient en moyenne plus de 15 m2 après un divorce (Étude de l’Insee, février 2015), le niveau de vie des femmes chuterait de 20 % après un divorce (Étude de l’Insee, février 2015) ou encore le tiers des familles monoparentales seraient aujourd’hui considérées comme pauvres – contre 4,7 % pour les couples (Alternatives économiques, 2008). […]"

Les vraies féministes devraient être hostiles au divorce de masse.

Lire la suite de l'article

La chute du parti démocrate entrainera-t-elle celle de la presse gauchiste ?

Capture d’écran 2017-10-30 à 20.31.21Charles Gave évoque deux affaires qui ont « explosé » aux USA et dont les conséquences ultimes pourraient être gigantesques et entrainer dans la tourmente non seulement les Clinton mais aussi une bonne partie de l’administration du Président Obama, lui compris. A ce jour, il n'y a eu aucune mention de ces nouveaux développements dans la presse française. Notre presse est en dessous de tout lorsqu'il s'agit d'évoquer l'actualité politique américaine, à l'image de cet article de France Info sur le doigt d'honneur d'un cycliste doublé par la voiture de Trump… Le Monde les évoque très brièvement. Voici ce qu'écrit Charles Gave :

"Chacun se souvient que quelques semaines avant l’élection US, un « dossier » complètement  ignominieux était sorti sur les relations qu’aurait eu le Donald avec des prostituées à Moscou, ce qui aurait pu rendre le Président Américain extrêmement vulnérable à des chantages menés par le gouvernement Russe. Ce dossier aurait été remis par nul autre que l’ex ambassadeur de Grande-Bretagne à Moscou au sénateur Mc Cain, Républicain, candidat à la Présidence huit ans plus tôt contre le jeune Obama, grand supporter depuis toujours des interventions militaires US un peu partout et ennemi juré de Donald Trump. Mc Cain l’aurait remis alors à James Comey patron du FBI à l’époque et ne s’en serait plus préoccupé (?). James Comey l’aurait montré au Président Obama et à monsieur Trump et presque immédiatement ce gros tas d’ordures aurait « fuité » dans la presse sans que quiconque comprenne comment, ce qui était bien sur très regrettable mais la

Lire la suite de l'article

Chute des avortements en Russie

En 1920, l’Union soviétique fut le premier pays à autoriser l’avortement. En 1936, elle est bannie par le régime stalinien et de nouveau autorisée en 1955. A cette époque, les préservatifs et la pilule « trouvent réellement leur place » et les « programmes de sensibilisation se multiplient ».

En 1993, le nombre d’avortements en Russie est l’un des plus élevé du monde : 235 avortements pour 100 naissances vivantes. Divisé par 5 entre 1993 et 2015, les statistiques officielles l’établissent désormais à 44 avortements pour 100 naissances vivantes, et les autorités estiment que c’est « un problème croissant ».

Unknown-23En 2016, si le projet de loi visant à retirer les avortements de la liste des soins remboursés par la sécurité sociale a été abandonné, une nouvelle loi contraint les hôpitaux à l’obtention d’un nouveau certificat pour effectuer des avortements. Par ailleurs, une pétition demandant l’interdiction de l’avortement a recueilli plus de 400 000 signatures. Avec l’accord du ministère russe de la santé, des consultants financés par la Fondation St Basile-le-grand exercent dans les hôpitaux pour permettre aux femmes de réfléchir à leurs projets d’avortements. En trois ans, « le nombre de consultants et de "centres de prévention" a triplé. Et plus de 39.500 femmes désirant avorter ont changé d'avis après un passage dans ces consultations ». Si le démographe Anatoli Vicnevski attribue plutôt les évolutions à « une baisse globale de la natalité russe », la ministre de la Santé, Veronika Skvortsova (photo), se félicite de la chute de 13% des avortements en 2016.

Lire la suite de l'article

Télévision : la chute

Images-6La révolution internet avec l’explosion des plateformes de vidéos en ligne pose une sérieuse question quant à la durée de vie restante du média télévisuel. TF1 voit sa part de marché en constante chute libre depuis 1995, avec 37,3% de part de marché à cette époque pour se retrouver à 22,9% en 2014. La part des investissements publicitaires bruts des annonceurs sur le marché de la télévision, qui s’établissait à 40% pour TF1 en 2010, a perdu 7 points en à peine 4 ans, s’établissant à 33% en 2014 pour le groupe privé. Sur l’année 2015, le CA du groupe a baissé de 87,5 millions (-4,2%) par rapport à l’exercice précédent, pour un total de 2,004 milliards d’euros. Ce chiffre d’affaires, qui était évalué en 2007 à 2,763 milliards d’euros, a donc perdu près de 30% en seulement 8 ans. 

En 2014, les Français ont regardé la télévision en moyenne 3 heures et 41 minutes par jour, soit 5 minutes de moins qu’en 2013 et 9 minutes de moins qu’en 2012. Mais cette baisse est particulièrement criante chez les jeunes : les jeunes de 13 à 24 ans regardent en moyenne 1h30 la télévision par jour, contre 3h41 pour l’ensemble de la population française. Ils privilégient la télévision de rattrapage (replay) mais aussi des plateformes de vidéos en ligne.

Si la télévision est encore leader, cela ne devrait pas durer éternellement. La publicité télévisuelle est en baisse. A l’inverse, la publicité sur internet a explosé sur cette même période, passant de

Lire la suite de l'article

La chute de l’icône médiatique Mehdi Meklat

Mehdi Meklat, journaliste pour le site d’information Bondy Blog, s’est fait prendre la main dans le tweet. L’individu a été rattrapé par son passé : Tweets anti-français, attaque contre les homosexuels et les juifs, le trublion banlieusard était finalement bien loin de l’image qu’on lui prêtait. Des soutiens sont venus à son secours : Pascale Clark, Christiane Taubira, Claude Askolovitch…. Quand une icône des banlieues tombe, c’est la machine médiatico-bobo qui s’enraye.

Lire la suite de l'article

La chute d’un peuple commence là où finit la mémoire du passé

A la cathédrale de Svetitskhoveli à Mtskheta, le pape a déclaré :

Unknown-19"[…] Cette grandiose cathédrale, qui garde de nombreux trésors de foi et d’histoire, nous invite à faire mémoire du passé. C’est d’autant plus nécessaire car la « chute d’un peuple commence là où finit la mémoire du passé » (I. Chavchavadze, Il popolo e la storia, in Iveria, 1888). L’histoire de la Géorgie est comme un vieux livre qui, à chaque page, parle des saints témoins et des valeurs chrétiennes qui ont forgé l’âme et la culture du pays. Ce livre précieux raconte aussi les hauts-faits de grande ouverture, d’accueil et d’intégration. Ce sont des valeurs inestimables et toujours valables, pour cette terre et pour toute la région, des trésors qui expriment bien l’identité chrétienne qui se maintient telle quelle lorsqu’elle reste bien fondée dans la foi et qu’elle est en même temps toujours ouverte et disponible, jamais rigide ni fermée.

Le message chrétien – ce lieu sacré le rappelle – a été dans les siècles le pilier de l’identité géorgienne : il a apporté la stabilité au milieu de tant de bouleversements, également quand, malheureusement souvent, le destin du pays a été celui d’être amèrement abandonné à lui-même. Mais le Seigneur n’a jamais abandonné la terre bien-aimée de Géorgie, parce qu’il est « vrai  en tout ce qu’il dit, fidèle en tout ce qu’il fait. Il soutient tous ceux qui tombent, il redresse tous les accablés » (Ps 144, 13-14).

La tendre et compatissante proximité du Seigneur est représentée ici

Lire la suite de l'article

La Chute des hommes : le nouveau film de Cheyenne Carron

Cheyenne-Marie Carron, réalisatrice de l’Apôtre mais aussi de Patries, sort son dernier film intitulé « La chute des hommes » (2h20). Breizh-info l'a vu :

C"« La chute des hommes » raconte trois histoires qui se croisent ; celle de Lucie, jeune femme passionnée de parfumerie, fille d’un Français païen et d’une Russe orthodoxe, qui part pour un voyage d’études au Moyen-Orient. Idéaliste, éprise d’aventure et d’envie d’aller à la rencontre d’une nouvelle civilisation, elle va se retrouver capturée par des membres de l’État islamique dès son arrivée au Moyen-Orient, avant de vivre une terrible descente aux enfers.

Son destin tragique croisera celui de Younes, un chauffeur de taxi victime – comme beaucoup d’autres dans son pays – de la crise économique. Ce dernier, par amour pour sa femme et son fils, et afin de tenter de leur offrir un destin meilleur, va « vendre son âme au diable islamiste », en jetant dans les bras de l’État Islamique la jeune Lucie, trop naïve et insouciante. Il sera bien trop tard quand ce dernier se rendra compte du mal qu’il aura provoqué, pour faire le bien de sa famille.

Lucie croisera également le destin d’Abou, un Français converti à l’islam, parti combattre dans les rangs de l’État islamique. Un Français de souche, paraissant limité intellectuellement, totalement paumé, mal dans sa peau, en quête d’identité et d’aventure ; du pain béni pour les responsables de son unité, qui l’abreuvent au quotidien de slogans islamiques et de propagande. Malgré cela, on

Lire la suite de l'article

Pendant ce temps, la Turquie commémore en grande pompe la chute de Constantinople

Tandis que les décadents bafouent l'honneur des soldats tombés à Verdun, la Turquie d'Erdogan a célébré lors d'une cérémonie prestigieuse le 563e anniversaire de la chute de Constantinople en 1453

N_99825_1

Imrs.php

Commentaires (1)

C'est dangereux : il rappelle que Constantinople n'est pas turque mais une ville grecque colonisée par les turcs.

Rédigé par : SD-Vintage | 29 mai 2016 20:10:46
____________________________________

Lire la suite de l'article