Archives par étiquette : Chrétienté

L’intervention de Bernard Antony au pèlerinage de Chrétienté

Jean de Tauriers, président de Notre-Dame de Chrétienté, avait convié à l’étape du soir du dimanche de Pentecôte pour un partage de souvenirs autour d’un verre, les fondateurs du pèlerinage et les actuels dirigeants. Il avait prévu le passage du cardinal Sarah, qui vint en effet saluer et bénir cette réunion, et il avait demandé à Bernard Antony, président du Centre Henri et André Charlier et de Chrétienté-Solidarité, d’évoquer les origines de la création de ce pèlerinage et notamment le rôle de Dom Gérard, sur lequel vient d’être publiée l’importante biographie d’Yves Chiron, éditée par les moines du Barroux (Ed. Sainte-Madeleine).

Bernard Antony avait donc préparé par précaution un texte dont on trouvera l’essentiel ci-après. Cependant, compte-tenu de ce qu’il s’agissait en fait de pratiquer l’exercice  de parler debout, dehors, avec les bruits de l’immense camp et tenant le micro d’un mégaphone, privé ainsi de la facilité de lire commodément, il préféra renoncer à la lecture et se passer de son texte au risque de ne pas aussi bien dire que lire. Nous publions ci-après le texte rédigé qui est, sans déformation sur le fond, ce qu’il a exprimé.

Cher Jean de Tauriers, chers pères, cher amis,

__DSC_9954D’abord toute ma gratitude et mon admiration pour vous Jean de Tauriers qui, superbement entouré, avez, une fois encore, mené à Notre-Dame de Chartres, ce pèlerinage magnifique de foi et de jeunesse, le 36e. Vous m’avez demandé d’évoquer à mon gré, en quelques minutes, hors de tout formalisme académique, la grande

Lire la suite de l'article

1er juin à Saumur : messe d’action de grâce pour la 36ème édition du pèlerinage Notre-Dame de Chrétienté.

Vendredi 1er juin à 18h15 en l'église Saint Lambert des Levées (Saumur), l'abbé Gonzague Renoul de la Fraternité Saint Thomas Becket célébrera une messe d'action de grâce dans la forme extraordinaire au profit des Saumurois ayant participé à la 36ème édition du pèlerinage Notre-Dame de Chrétienté.

Lire la suite de l'article

Le thème du pèlerinage de Chrétienté 2019 sera “La paix du Christ par le règne du Christ”

Jean de Tauriers, Président de Notre Dame de Chrétienté, s'est adressé aux pèlerins de Chartres, d'abord essentiellement en français avant la messe dominicale, puis longuement en anglais avant la messe de clôture à Chartres. Voici son propos :

"Rendons grâce à Dieu pour ce moment !

Chaque année, vous êtes plus nombreux, pèlerins marcheurs et anges gardiens, à suivre « le sillage du Christ » pour reprendre la belle formule d’un écrivain français.

Votre enthousiasme, votre ferveur sont un grand encouragement pour l’association Notre Dame de Chrétienté qui organise ce pèlerinage. […]

__IMG_0178Comme je vous l’avais annoncé l’an passé, Notre Dame de Chrétienté a fait cette année un énorme travail pour accueillir davantage de pèlerins et dans de meilleures conditions. Des centaines de bénévoles ont travaillé toute l’année avec un seul objectif : permettre au plus grand nombre de devenir pèlerin ! Pensez aux centaines de bénévoles qui préparent le pèlerinage toute l’année. Ils ont planifié chaque minute, compté chaque m2 sur les bivouacs et les haltes, renouvelé et modernisé le stock des tentes, assuré la logistique, préparé le livret du pèlerinage, les inscriptions, organisé les récollections, formé les chefs de chapitre, réalisé des vidéos formations et tant d’autres activités qui rendent ce pèlerinage possible. Inscrivez-vous l’année prochaine dans l’organisation à la Direction des Soutiens ou à la Direction des Pèlerins dans l’encadrement des Chapitres. Nous avons besoin de vous pour continuer !

Hier, nous avons pu vénérer dans la cathédrale de Paris, les reliques du Padre Pio. Ces reliques seront demain

Lire la suite de l'article

Ce n’est pas parce que cet idéal de chrétienté se trouve, à vue humaine, irréalisable, qu’on peut le jeter aux poubelles de l’histoire

Dans L'Homme Nouveau, l'abbé Claude Barthe revient sur le dernier livre de Rémi Brague et les relations entre l'Eglise et l'Etat. Extrait :

Une-1659"[…] Or, il est un point très assuré dans la doctrine de l’Église, qui veut que les représentants du pouvoir civil ne puissent pas davantage se montrer indifférents en matière religieuse que ne le peuvent les parents dans une famille. Rémi Brague parle de la « tentation » que présenta Constantin à l’Église, et à laquelle elle succomba. En réalité, si l’on en croit Aristote, la finalité – naturelle– de la Cité est de conduire les hommes à la vertu, ce qui revient, explique saint Thomas, à les disposer à leur bien surnaturel. D’où l’intérêt d’avoir des gouvernants qui soient chrétiens, et si possible bons chrétiens, saint Louis ou saint Étienne plutôt que Constantin. Ce n’est pas parce que cet idéal dit de chrétienté a été totalement subverti et se trouve, à vue humaine, irréalisable, qu’on peut le jeter aux poubelles de l’histoire. L’ordre du Christ de « baptiser toutes les nations » était traditionnellement compris comme se réalisant lorsque ceux qui sont en charge de la Cité terrestre s’associent au culte chrétien, de la même manière d’ailleurs qu’ont à le faire les parents dans une famille (Pie XII, Mediator Dei). C’est ainsi. Même lorsqu’elle ne peut l’appliquer pleinement, l’Église ne brade pas sa doctrine.

Mais non-séparation n’a jamais voulu dire confusion, même si les passions des hommes d’Église et des hommes d’État ont engendré

Lire la suite de l'article

Créer des groupes se réunissant dans la pratique de l’oraison, contribuera à l’émergence de la Chrétienté du XXIème siècle

Arnaud de Beauchef présente à Notre Dame de Chrétienté son livre « L'Oraison pour tous, A l’école de la Sainte Trinité » aux éditions Nuntiavit : 

Beauchef"A l’heure de l’internet, de l’intelligence artificielle et de la réalité augmentée, y a-t-il encore un sens à penser et construire la Chrétienté de demain ?

Bien évidemment, si la Chrétienté est une « nostalgie en conserve », si elle est faite uniquement d’une relecture (parfois embellie) de l’histoire, nous percevons un hiatus profond entre cette aspiration un peu romantique et notre réalité quotidienne.

Comment sortir du dilemme ?

Il y a urgence à repenser la Chrétienté en revenant aux sources. Ce qui est proprement unique pour nous chrétiens se résume en deux points : d’une part, nous sommes à l’image et à la ressemblance de Dieu selon les termes de la Genèse et, d’autre part, nous sommes profondément aimés et sauvés par le Dieu trinitaire qui nous appelle à Sa Lumière comme nous le résume le Prologue de Saint Jean. Cette vision de l’homme est unique dans l’histoire de l’humanité. Aucune religion ou civilisation n’est partie de ces prémisses extraordinaires. De ce fait, nous sommes en ce monde co-créateurs : nous sommes capables de Dieu. Si nous sommes limités et mortels, nous savons que notre fin est « normalement » en Dieu. C’est précisément cela qui nous rend capables de créer une civilisation harmonieuse qui n’a pas peur des évolutions techniques. L’islam, parce qu’il a rejeté ces principes dès ses origines, est incapable

Lire la suite de l'article

Réminiscence et civilisation : comment restaurer la chrétienté au Canada français

Dominique Boily, président de l’école Notre-Dame du Mont Carmel à Ottawa, fut le troisième conférencier d'un colloque de Campagne Québec-Vie, tenu le 4 novembre à Montréal. Intitulée « Réminiscence et civilisation », sa présentation visait à répondre à deux questions : « Comment peut-on travailler efficacement pour mettre fin à une culture barbare dont les crimes s’accumulent? » et « Comment apprendre des erreurs tactiques des 50 dernières années? »

Monsieur Boily affirme qu’il faut travailler en marge du régime pro-avortement, pro-euthanasie que nous subissons aujourd’hui pour remplacer ce régime. Selon Monsieur Boily, le Québécois a besoin de se souvenir de ce qu’il est pour sortir des eaux tumultueuses dans lesquelles il baigne, et cette réminiscence doit s’opérer par le beau et le vrai. Il prône la formation des jeunes et la transmission des idées, pour faire fleurir une chrétienté future au Québec.

Lire la suite de l'article

Marine Le Pen : « Il est évident que la France puise ses racines, notamment, dans la chrétienté. »

Lire la suite de l'article

18 novembre : Université d’Automne de Notre-Dame de Chrétienté

L'Université d’Automne aura lieu à Paris le samedi 18 novembre. Cette Université rassemblera au Lycée Gerson (accessible par l’entrée du 19 bd Émile Augier, 75016 Paris – Métro : "Muette" ou "Rue de la Pompe") tous les pèlerins ou sympathisants dans la préparation et la conduite de notre prochain pèlerinage, dont le thème 2018 s’intitulera : « Saint Joseph, Père et Serviteur ».

Un filtrage (et une fouille des sacs) des inscrits sera réalisé à l’entrée : se munir d’une carte d’identité. Stationnement possible mais limité dans la cour de l’école. Le programme détaillé de la journée sera communiqué dans un prochain message.

Les frais de participation s'élèvent suivant la formule choisie :
• à 15 euros, café et plateau repas inclus.
• gratuit (inscription simple), café et déjeuner non fournis (repas tiré du sac).

Dans tous les cas, il est impératif de se préinscrire en ligne, quelle que soit la formule choisie. Le paiement se fait de préférence en ligne par carte bleue ou en envoyant un chèque par la poste. Pour des raisons de sécurité liées à l’état d’urgence, il ne sera pas possible de s'inscrire sur place.

Lire la suite de l'article