Archives par étiquette : chrétiens

“L’islam est désormais perçu comme une menace par une frange importante des chrétiens”

Extrait de l'entretien accordé par Jérôme Fourquet au Figaro :

XVM9bb5abb0-f7ad-11e7-8019-2c6b598f24bb-150x220"Vous estimez également qu'il y a eu un changement dans la perception qu'ont les catholiques de l'islam?

Même si on ne peut jamais dater précisément un tel changement, il semble que l'assassinat du Père Hamel dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray ait cristallisé cette évolution. On observait déjà un bruit de fond auparavant: les agressions sexuelles survenues à Cologne, les attentats terroristes ou encore les meurtres de populations chrétiennes commis par Daesh ont provoqué un raidissement des catholiques sur la question de l'islam.

Puis dans un second temps, les catholiques ont progressivement pris conscience qu'ils étaient minoritaires dans leur propre pays. En face, une population musulmane cohabite désormais avec eux sur un territoire qui a de plus en plus de mal à revendiquer ses racines chrétiennes. Le choc des images est important: on voit d'un côté des églises fréquentées par des personnes de plus en plus âgées, et qui ne sont plus remplies, tandis que de l'autre côté la population musulmane est plus jeune, et surtout, elle est confinée dans des salles de prière qui ne suffisent plus à contenir toute la communauté. Cette concurrence visible inquiète de plus en plus une partie des catholiques.

Quand le Père Hamel meurt assassiné en juillet 2016, l'islam est désormais perçu non plus comme une religion concurrente mais comme une menace par une frange importante des chrétiens. Cette menace physique potentielle se rappelle régulièrement à eux: les catholiques peinent à

Lire la suite de l'article

Film sur La persécution des chrétiens aujourd’hui dans le monde

DelpardLe film de Raphaël Delpard est à commander ici.

215 millions de femmes, d’hommes et d’enfants, dans cinquante pays sont persécutés en raison de leur foi. Imaginez si, sur les 508 millions d’habitants en Europe, les Français, les Italiens, les Allemands et les Belges étaient chaque jour en bute aux pires maltraitances : bastonnade, lapidation, tortures en tous genres, viols, emprisonnement, discrimination, assassinat. Sur simple dénonciation, pouvant à tout moment être accusé de blasphème. Et cela, dans le silence assourdissant des Etats, et des commissions des droits de l’homme de l’O.N.U et de l’Union européenne.

Lire la suite de l'article

Croix, crèche et crucifix. La République laïque contre les symboles chrétiens ?

La Revue des Amis de la Fraternité Saint-Pierre, Tu es Petrus, est un trimestriel illustré d'une centaine de pages, pour un public non spécialiste, qui  propose à ses lecteurs des articles d'analyse de l'actualité, tant sur les grandes questions de société que sur la vie de l'Eglise, des articles de doctrine, de nombreuses recensions et pistes de lecture. De nombreux prêtres et religieux mais également des laïcs à la compétence reconnue y contribuent. Extrait d'un article du numéro de cet hiver, du Pr. Cyrille Dounot :

Capture d’écran 2018-01-08 à 19.45.17"Le Conseil d’État, dans deux arrêts du 9 novembre 2016, a entendu trancher le sort des crèches de Noël installées par les personnes publiques. […]

Les deux affaires dirimées par le Conseil d’État concernent des installations de crèches par des personnes publiques, l’une par le conseil départemental de Vendée dans le hall d’entrée de l’hôtel départemental, l’autre par la commune de Melun dans la cour intérieure de l’hôtel de ville. Dans ces arrêts d’assemblée, le motif de droit soulevé est identique, l’atteinte au principe de neutralité des personnes publiques découlant du principe de laïcité. Dès lors que les interdictions d’apposer des symboles religieux « ont pour objet d’assurer la neutralité des personnes publiques à l’égard des cultes », elles « s’opposent à l’installation par celles-ci, dans un emplacement public, d’un signe ou emblème manifestant la reconnaissance d’un culte ou marquant une préférence religieuse ».

Le Conseil n’ignore pas qu’il existe des exceptions ménagées à cette interdiction, notamment « la possibilité pour les personnes publiques d’apposer de tels signes ou emblèmes dans

Lire la suite de l'article

Christine Boutin : « Cette décision aidera les uns et les autres, et particulièrement les chrétiens, à avoir une parole libre. »

Christine Boutin réagit, en exclusivité pour Boulevard Voltaire, à l’arrêt de la Cour de cassation qui a annulé sa condamnation pour ses propos sur l’homosexualité. Tout en réaffirmant son respect absolu des personnes homosexuelles, elle se réjouit de cette décision de la plus haute juridiction française qui devrait servir de jurisprudence, notamment dans une période où le pouvoir cherche à limiter la liberté d’expression. « Cette décision aidera les uns et les autres, et particulièrement les chrétiens, à avoir une parole libre. »

Lire la suite de l'article

2018 : toujours plus de chrétiens martyrisés par les musulmans de l’EI ou d’ailleurs?

La prière pour nos morts appelle l'action pour les (sur)vivants. A quand la fin de la bonne conscience?

9 morts assassinés par l'état islamique dans une église copte le 29 décembre…

Lire la suite de l'article

Les chrétiens doivent se montrer bien plus fermes face à la modernité

Auteur du Pari bénédictin, Rod Dreher a été interrogé dans le numéro de janvier du mensuel La Nef. Extrait :

Couverture299"[…] Le pari bénédictin est une stratégie pour vivre sa foi chrétienne dans un monde qui y est de plus en plus hostile. Les chrétiens, d’après moi, doivent se montrer bien plus fermes face à la modernité que ce qu’ils ont fait jusqu’à présent. Longtemps, l’Eglise a tâché de s’accommoder à la vie moderne, reprenant notamment à son compte l’égalitarisme et l’individualisme. C’est un désastre, non seulement pour elle, mais encore pour l’Occident, qui revit spirituellement ce que Rome a connu lors de sa chute. J’invite les chrétiens désireux de survivre à devenir des versions laïques des moines bénédictins, qui se sont dressés au milieu des ruines de l’Empire romain. Nous ne sommes pas appelés à la vie monacale, mais la Règle de saint Benoît contient nombre de leçons et de pratiques adaptables à la vie laïque et utiles pour faire face aux défis, voire aux persécutions modernes. Comme me le disait le père Cassien Folsom, fondateur d’une communauté bénédictine à Nursie, la ville natale de saint Benoît, les chrétiens qui ne font pas, d’une manière ou d’une autre, le pari bénédictin, ne parviendront pas à remporter les épreuves à venir.

Parce que nos histoires et nos sociétés diffèrent, le pari bénédictin ne sera pas le même en France qu’aux Etats-Unis. Dans tous les cas, il s’agira de bâtir des communautés au sein desquelles les chrétiens pourront, ensemble, étudier

Lire la suite de l'article

Un livre illustré pour enfants sur le martyre des chrétiens d’Orient

N"L'espérance de Nour", un beau cadeau à l'approche de Noël ! Ce conte écrit et dessiné par deux jeunes artistes, évoque la tragédie des chrétiens du Moyen-Orient. L’histoire touchante de Nour, petite fille qui subit de plein fouet la déferlante islamiste.

Un récit attachant qui enchantera petits et grands. Une sensibilisation tout en douceur sur le drame des chrétiens d’Orient…

Roch Malessine et Ange Volska sont deux jeunes auteurs passionnés par le dessin et par l’univers des contes et de la bande dessinée. Leur rencontre avec des réfugiés irakiens et leur sentiment d’impuissance face aux événements qui se déroulent au Moyen-Orient, les ont poussés à s’engager au service de la cause des chrétiens d’Orient. Conseillés par une amie syrienne, ils ont écrit et illustré ce conte pour témoigner sur le martyre des chrétiens d’Orient.

Une initiative soutenue par l’AED et SOS Chrétiens d’Orient Prix Unitaire: 12 € + 3 € de frais de port

Lire la suite de l'article

Wauquiez : les chrétiens doivent s’engager pour influencer les politiques

Extrait d'un entretien donné par Laurent Wauquiez à Samuel Pruvot dans Famille chrétienne :

W"Comprenez-vous que certains catholiques soient surpris de votre revirement sur l’abrogation de la loi Taubira ?

L’électorat catholique devrait s’interroger. En 2012, certains n’ont pas voulu voter Nicolas Sarkozy… et ils ont eu François Hollande. Il a fait ce qu’il avait promis à savoir le mariage homosexuel… En 2017, certains centristes issus de la démocratie chrétienne ont voté Emmanuel Macron. Et ils ont un président qui veut casser la politique familiale et autoriser la PMA pour les couples de même sexe. En 2022, la loi Taubira aura dix ans. Il sera impossible de revenir sur le mariage… En revanche, j’ai toujours dit que le problème était celui de la filiation. Et il faudra revenir sur les aspects de la loi qui bouleverse la filiation. Il n’existe pas de droit à l’enfant car l’enfant n’est pas un produit de consommation. L’enfant est le fruit de l’amour entre un homme et une femme.

Comprenez-vous la déception de beaucoup de chrétiens par rapport à la politique et à la droite en général ?

Les chrétiens ne devraient pas céder à la tentation de s’isoler. Ils doivent au contraire être une force d’influence et porter leurs convictions. Certains doutent après avoir été tant déçus des politiques ? Puis-je être la meilleure garantie pour l’avenir ? À dire vrai, je n’ai jamais prétendu être un saint. En politique, les chrétiens doivent prendre leurs responsabilités. C’est d’abord à eux de

Lire la suite de l'article

Petit guide à l’usage des chrétiens qui ont l’impression qu’ils se sont fait voler Noël

De l'abbé Amar :

"L’omniprésence du père Noël avec son sourire débonnaire vous agace ? Vous vous sentez agressé par ces enseignes, brillant de mille feux, qui vous vantent la meilleure des bûches ou le plus appétissant des foie gras ? Vous bondissez quand on vous souhaite « de joyeuses fêtes » ? Les lignes qui suivent sont pour vous. Comment faire pour ne pas oublier que le seul véritable cadeau est l’enfant de la crèche qui vient porter la paix au monde ? Petit guide spirituel et pratique à l’usage des chrétiens qui ont la désagréable impression qu’ils se sont fait voler Noël.

Derrière cette question, c’est tout le problème de notre rapport au monde qui se pose. En mai 68, les manifestants se présentaient comme des révolutionnaires et affirmaient vouloir transgresser toutes les règles. Aujourd’hui, leur culture est dominante et force est de constater que les nouveaux transgressifs sont les chrétiens eux-mêmes ! L’avenir que l’on nous propose est le savant mélange d’une sécularisation de plus en plus agressive, mêlée d’une perte du sens de la dignité humaine et d’une soumission exacerbée aux plaisirs individuels. « Nous ne pourrons pas exister sans des choix de vie en rupture » disait récemment le président de la Conférence des évêques de France. « Les chrétiens doivent empêcher le monde de dormir » rajoutait récemment le cardinal André Vingt-Trois.

Pourtant, il ne suffit pas de contester et de s’opposer. Il faut surtout attester et proposer. Dire notre foi, en témoigner, de façon courageuse et authentique. Et si cela commençait à Noël ? J’entrevois quelques moyens pour le faire, simples et

Lire la suite de l'article