Archives par étiquette : charte

Le FN demande une charte éthique refusant la destruction des embryons humains

Voeu du groupe FN-RBM au Conseil régional des Pays de la Loire :

"Depuis le début de la mandature, la Région a versé plusieurs centaines de milliers d’euros à Biogenouest, le réseau des plates-formes en sciences du vivant du Grand Ouest qui rassemble près de 70 laboratoires de recherche. Certaines activités de Biogenouest portent sur la recherche sur les cellules souches embryonnaires.

Depuis 2005, les transgressions au principe du « respect de l’être humain dès le commencement de sa vie » (article 16 du Code civil) autorisent la destruction d’embryons humains pour des expérimentations scientifique. Depuis la Loi Touraine de 2016, ces recherches peuvent être réalisées en dehors du contrôle de l’Agence de biomédecine. La permissivité de la législation en vigueur est d’autant plus sidérante, que l’utilité thérapeutique de ces manipulations est très discutable. En effet, le professeur Yamanaka, prix Nobel de médecine 2012, a prouvé que la recherche destructrice d'embryons humains ne produit aucun résultat scientifique probant.

Ces tests sur les embryons permettent déjà d’envisager la fabrication d’enfants au génome « parfait », comme l’ont fait savoir les chercheurs de l’université d’Oregon en août 2017, augurant des heures sombres de l’histoire européenne. Quelle sera la prochaine étape ? Des biologistes de l’université de Cambridge annoncent pouvoir cultiver in vitro des embryons humains. Les bébés naîtront-ils bientôt dans des utérus artificiels ? Sans limites fixées par les pouvoirs publics, on se dirige droit vers Le Meilleur des Mondes d’Aldous Huxley.

Une grande responsabilité éthique incombe à notre assemblée. C’est pourquoi le groupe FN-RBM formule

Lire la suite de l'article

Le PCD critique la signature de la charte LGBT par la région Ile-de-France

Communiqué des élus du PCD au Conseil Régional d’Île de France au sujet de la signature de la charte de l’autre cercle (LGBT) par la Région Île de France :

"La Région Île de France est la première région de France, par l’action de sa Présidente Valérie Pécresse, à avoir signé le 16 octobre 2017, la charte LGBT de l’Autre Cercle qui a pour but de « faire progresser les questions relatives à l’orientation sexuelle et à l’identité sexuelle ou de genre dans un contexte professionnel ». Or la Loi nº 2006-340 du 23 mars 2006 art. 13 II Journal Officiel du 24 mars 2006) définit déjà ce qui constitue une discrimination, à savoir,

« toute distinction opérée entre les personnes physiques à raison de leur origine, de leur sexe, de leur situation de famille, de leur grossesse, de leur apparence physique, de leur patronyme, de leur état de santé, de leur handicap, de leurs caractéristiques génétiques, de leurs mœurs, de leur orientation sexuelle, de leur âge, de leurs opinions politiques, de leurs activités syndicales, de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée ».

Nous déplorons la signature de cette charte qui, sous la présentation d’une lutte contre les discriminations en milieu professionnel, porte un agenda politique. Ces associations LGBT veulent faire progresser par leur prosélytisme leurs revendications par une pression constante sur l’opinion publique. Parmi ces revendications, la PMA sans père figure en bonne place, ce

Lire la suite de l'article

Le groupe FN d’Ile de France demande une charte éthique de défense de l’embryon humain

DKRVwlvXUAAts8s.jpg-large

La même Valérie Pécresse qui ne cesse de courir derrière la gauche :

Lire la suite de l'article

En marche vers l’entourloupe : pas de statut de première dame, mais une “charte de la transparence” (sic)

Malgré toute la retenue dont il faut faire preuve sur notre blog préféré, un jour viendra durant ce quinquennat où la phrase va jaillir dans son intégralité : "Macron nous prend vraiment pour des c…". Quid de cette "charte de la transparence" ?

"Il n'y aura pas de statut officiel pour la Première dame: selon nos informations, c'est une "charte de la transparence" sur son rôle qui sera publiée très prochainement. Cette information intervient alors qu'une pétition sur Internet contre la création d'un statut de la Première dame a déjà rassemblé 220.000 signatures. L'idée d'un statut officiel de la Première dame a bien traversé l'esprit du président de la République mais celui-ci s'est ravisé. Il aurait fallu, pour mener à bien cette possibilité, rassembler le Congrès pour modifier la constitution. Finalement, la Première dame n'apparaîtra pas dans cette dernière et ne verra pas ses attributions définies par un décret. 

Cette "charte de la transparence" concernant la Première dame, Brigitte Macron, doit être dévoilée au public dans les jours à venir. Pour l'Elysée, il s'agit de "stopper l'hypocrisie" et de "clarifier la situation". Au centre des clarifications attendues, doivent notamment figurer le nombre de ses collaborateurs. Actuellement, la Première dame dispose d'un chef de cabinet, d'un attaché de presse, de deux secrétaires ainsi que de gardes du corps. Des informations plus précises sur le coût de la Première dame pour le contribuable français seront aussi consignées dans ce texte". 

Et on peut lire dans Valeurs Actuelles

"“Avec un tel

Lire la suite de l'article

60 candidats ont signé la charte LGBT

Autant de candidats qui se passeront de notre bulletin de vote. La liste est sur ce site LGBT. On y trouve des candidats LR, PS, FI, UPR, UDI, LREM, FdG, EELV, PCF.

Certains, pourtant complaisants à l'égard du lobby LGBT n'ont pas signé, sans doute pour ne pas effrayer leur électorat. C'est le cas de Céline Ballesteros (5ème vice présidente du conseil départemental et ajointe au maire de Tours), candidate LR/UDI pour la 1ère circonscription de Tours, qui défila en tête de cortège de la « Gay pride » de Tours le 18 juin 2016 (ci-dessous avec la veste rose).

Image008

Lire la suite de l'article

La charte marocaine de l’imam rejetée par les autres musulmans

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

"Le CFCM a annoncé hier avoir adopté une « charte de l’imam », que les responsables musulmans de toutes les mosquées sont invités à signer.

Mais aujourd’hui cinq fédérations de mosquées dénoncent le lancement de cette charte, qualifiée de « document de travail », en l’absence de leurs représentants. Ces fédérations sont la Mosquée de Paris (donc les Algériens), l’UOIF, les deux fédérations turques, et le Tabligh. En bref la charte est celle de l’imam… marocain. Du moins tant que les Marocains n’auront pas désavoué le président du CFCM Anouar Kbibech.

Il faut dire que le texte est plutôt violent pour un musulman. Ça commence très fort : « L'imam proclame son attachement profond aux valeurs universelles qui fondent notre République ainsi que l'attachement au principe de Laïcité. »

Il semble que les rédacteurs ne fassent pas la distinction entre la taqiya et la trahison ou le reniement…"

Lire la suite de l'article

Selon Florian Philippot, le SIEL ne respectait plus la charte du RBM notamment sur la laïcité

Image1Florian Philippot confirme tout le mépris qu'il a à l'égard du SIEL de Karim Ouchick, comme il l'avait témoigné dans son dernier tweet qui n'était donc pas rédigé sous l'effet de l'émotion ou la colère (vidéo à partir de 6'30'') :

"Vous avez appris l'existence du SIEL comme un peu de ces secrétaires d'Etat dont on apprend l'existence lorsqu'ils quittent le gouvernement. C'est un parti qui s'est créé en même temps. C'est une excroissance du RBM, un petit parti qui n'est jamais arrivé à se développer qui ne respectait plus la charte du RBM qu'il avait lui-même signé, sur la laïcité par exemple, puisqu'il avait une vision très confessionnelle des choses ce qui n'est pas notre vision (…) Pendant que ce groupuscule dérivait, le RBM se constituait en collectifs professionnels (…)

Pour l'information de nos lecteurs, voici un extrait de la charte du feu Rassemblement Bleu Marine (RBM) à propos de la laïcité :

"Laïque, la République n’accepte aucune religion ni aucune idéologie d’État dans l’espace public. Elle n’en finance ni n’en subventionne aucune. Elle reconnaît le rôle du christianisme en général et du catholicisme en particulier dans l’histoire de France et la construction de la civilisation française. Elle permet à chacun d’exercer librement sa religion ou de n’en exercer aucune dans la sphère privée.

On aurait aimé que Florian Philippot précise sa pensée et explique en quoi le SIEL n' a pas respecté cette charte…

Commentaires (7)

C'est peut-être plus clair ainsi. Rien ne sert de simuler la bonne

Lire la suite de l'article

Trois mosquées de Béziers sur cinq refusent de signer la charte de bonne conduite

Lu sur l'Observatoire de l'islamisation :

"La Charte proposée de bonne conduite signée par deux mosquées de Béziers, a été refusée par trois, dont la plus grande, c’est inquiétant. Les imams et les représentants des mosquées de Béziers doivent à ses yeux s’engager :

« à ne prêcher qu’en français et en toutes circonstances » ;
« à ne faire aucun appel public à la prière, notamment dans la rue, sous quelque forme que ce soit » ;
« à ne pas poursuivre d’activités et à entretenir des liens avec des associations ou des mosquées, en France ou à l’étranger, appartenant aux courants les plus extrêmistes salafiste et Frères musulmans » ;
« à ne pas diffuser les discours ou faire la promotion des cheikhs ou «savants» saoudiens wahhabites, des cheikhs des Frères musulmans de tous les pays » ;
« à ne pas promouvoir les textes et livres qui prescrivent le jihad ou la peine de mort pour, entre autres, les apostats, les athées ou les homosexuels » ;
« à ne recevoir aucun financement d’un Etat étranger, d’une collectivité d’un Etat étranger ou d’une association étrangère »."

1309930_129_charte2La mosquée Ar Rahma, dont voici une capture d'écran de sa page Facebook, l'annonce sans ambages. Les commentaires des lecteurs sont instructifs. L'islam en France, un Etat dans l'Etat.

Capture-d’écran-2016-04-02-à-15.05.311

Lire la suite de l'article

Charte pour les mosquées à Béziers

Le maire de Béziers Robert Ménard a présenté aujourd'hui une charte, demandant aux dirigeants des mosquées de la ville de signer ce texte.

"Alors que l’état d’urgence a été décrété par le gouvernement français pour trois mois suite aux attentats de Paris du 13 novembre,

Alors que les forces de police ont perquisitionné plusieurs mosquées et notamment celle de Brest dont l’imam entretient des liens avec certains responsables de la communauté musulmane de Béziers,

Alors qu’un imam de Montpellier ayant déjà tenu des conférences dans une mosquée de Béziers vient d’être assigné à résidence par l’État,

Il apparaît que s’impose une clarification des activités des mosquées de Béziers. Dans ce but, la Ville de Béziers soumet aux imams et présidents des mosquées une charte en six points.

L’approbation sans réserve de cette charte sera de nature à rassurer l’ensemble des habitants de la ville."

Cette charte comprend 6 points :

  1. Les imams des mosquées de Béziers s’engagent à ne prêcher qu’en français et en toutes circonstances.
  2. Les imams et fidèles des mosquées de Béziers s’engagent à ne faire aucun appel public à la prière, notamment dans la rue, sous quelque forme que ce soit.
  3. Les imams et présidents d’associations gérant les mosquées de Béziers s’engagent à ne pas poursuivre d’activités et à entretenir des liens avec des associations ou des mosquées, en France ou à l’étranger, appartenant aux courants les plus extrêmistes salafiste et Frères musulmans.
  4. Les imams et présidents d’associations gérant les mosquées de Béziers s’engagent

Lire la suite de l'article

Une charte de la laïcité à l’école à signer par les parents

Najat Vallaud-Belkacem a écrit aux parents d'élèves, qui doivent signer une charte en cette rentrée scolaire :

Unknown-5"[…] C’est une École forte et fière de transmettre les valeurs républicaines, avec son nouvel enseignement moral et civique, qui, dès la rentrée, concernera tous les élèves de la maternelle à la terminale. […]

À la rentrée, enfin, vous serez invités à signer la Charte de la laïcité à l’école.  Affichée depuis 2013 dans tous les établissements, elle propose à l’ensemble de la communauté éducative, professionnels de l’éducation nationale et parents, pour en faciliter la transmission, une formulation unique de cette valeur fondamentale qu’est la laïcité. […]"

Et si on ne signe pas, on est condamné au goulag ?

Lire la suite de l'article

La charte de la loge maçonnique de Valls

Une charte, un mode de pensée, un ordre d'action où l'on reconnaît Manuel Valls (source).

Obtenir et conserver les pleins pouvoirs :

"L'homme sans maîtres ne nourrit pas d'illusion sur les pouvoirs libérateurs, l'égalité ne pouvant être fille de l'autorité. Mais il sait aussi que nier un seul pouvoir, c'est laisser à d'autres pouvoirs la possibilité de prendre la place".

Le laïcisme moderne ou la négation de toute transcendance : 

"L'homme sans dieux ne reconnaît pour valeurs que celles forgées par l'Homme pour l'Homme. Mais il sait aussi que, si rien n'est éternel ni sacré, le besoin de sacralisation et l'interrogation métaphysique sont deux composantes de l'aventure humaine. Il proclame que tout pas nouveau franchi vers l'explication de l'ensemble des phénomènes humains ne peut être que le fait d'hommes libres, acceptant d'inclure leurs propres croyances et leurs valeurs dans le champ de la connaissance".

Déni de toute loi supérieure, de toute antériorité, de la notion même de vérité : 

"L'homme sans maîtres ni dieux, disponible pour toutes les remises en cause, doit mettre ses énergies au service de la construction des utopies qui assureront le progrès social de l'Humanité. […]  

Résolument tournée vers l'avenir de l'Homme, confiante dans sa liberté créatrice, la franc-maçonnerie progressiste, fidèle à ses principes, doit être l'un des lieux privilégiés où s'élaborent les nouvelles utopies constructives qui féconderont les sociétés futures. Imaginatif et débarrassé de tout préjugé, le Franc-maçon, sans maîtres ni dieux, se doit d'intégrer, jusque dans ses

Lire la suite de l'article

Des candidats de Sens Commun s’expliquent sur leur refus de signer la charte LMPT

Une fois les élections passées, les candidats de Sens Commun qui ont refusé de signer la charte de La Manif Pour Tous s'expliquent. Sens Commun avait invité tous ses candidats à signer, mais trois d’entre eux ont choisi de s’en abstenir, tout en gardant le soutien de Sens Commun. L'un d'eux, Paul Bazin (élu à Nogent sur Marne) explique :

"La première [raison] est que si je suis parfaitement en phase avec la très grande majorité des principes de cette charte, il y a néanmoins quelques éléments avec lesquels je ne suis pas d’accord. Je suis convaincu que la famille est un socle fondamental de la société et doit être défendue. Je suis fermement opposé à toute tentative de faire de la grossesse un contrat. Je crois profondément que la famille doit être le lieu premier de la transmission des valeurs et je sais qu’elle est dans la plupart des cas un lieu de solidarité et de transmission. Je suis convaincu que l’intérêt supérieur de l’enfant est dans le cas général d’être élevé par son père et sa mère, dans un contexte stable. Je suis évidemment contre les discriminations et défenseur de la dignité de la personne humaine. Je suis résolument contre l’apprentissage à des enfants de concepts qu’ils ne peuvent pas comprendre pour essayer de façonner leur vision du monde, j’en ai vu les dégâts.

Mais je sais aussi que sur certains des points de la charte, la réalité est beaucoup plus compliquée que cela. Je sais qu’il

Lire la suite de l'article