Archives par étiquette : charia

Police de la charia

En France :

"Deux hommes seront présentés cet après-midi devant la justice à Nancy pour avoir roué de coups leur soeur, lui coupant les cheveux, à cause notamment de son comportement pendant le ramadan, et frappé son compagnon, a-t-on appris auprès du parquet. Un des frères de la victime, une employée de banque âgée de 25 ans, "lui aurait reproché une relation amoureuse alors qu'elle n'était pas mariée et de se vêtir de manière indécente", lors d'une première altercation lundi soir au domicile de leur mère, a relaté le procureur de la République à Nancy, François Pérain.

Apprenant que sa soeur hébergeait un homme, il s'était rendu à son domicile mardi soir. Après avoir obligé ce dernier à quitter les lieux, "il frappait sa soeur au visage et dans les cotes et coupait ses cheveux à l'aide d'un couteau. Il blessait sa soeur au cuir chevelu provoquant une plaie vive sur plusieurs centimètres", a détaillé M. Pérain. Le compagnon, resté en bas de l'immeuble et qui avait appelé les pompiers, a été ensuite roué de coups par l'agresseur et un deuxième frère, arrivé en renfort sur les lieux. Alors qu'il parvenait à s'enfuir, les deux hommes ont tenté de le renverser avec leur voiture et l'ont menacé de mort devant le commissariat de police où il s'était réfugié. Les deux suspects, nés en 1982 et 1985, ont été placés en garde à vue mardi soir."

Padamalgam : cépassalislam

Lire la suite de l'article

Conseil de l’Europe : confrontation entre les Droits de l’Homme et la Charia

De Nicolas Bauer suir l'ECLJ :

Images"Depuis janvier 2016, la discussion à l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) d’un rapport sur l'incompatibilité de la charia islamique avec les droits de l'homme se fait attendre. L'ECLJ a pu consulter sa version la plus récente, datée du 19 avril 2018, qui montre avec lucidité l'échec et l’impossibilité de l'intégration de l'islam dans le système de protection des droits de l'homme. Des stratégies dilatoires sont utilisées afin d'éviter le débat autour de ce rapport, qui déplaît à la fois aux pays musulmans et aux idéologues progressistes. Le député hollandais Pieter OMTZIGT (PPE/DC), initiateur de la proposition de résolution demandant la réalisation du rapport, expliquait déjà à l’ECLJ en février 2017 : « Les choses n'avancent pas très vite mais cela devrait être fait cette année ». L’examen de ce rapport sur la charia était à l'ordre du jour de la Commission des questions juridiques et des droits de l’homme de l'APCE le 25 avril 2018, mais a été annulé le matin même.

Cette procrastination semble liée aux pressions de la Turquie et de son affidé l’Azerbaïdjan sur le rapporteur Antonio GUTIERREZ (PSOE). Ces deux pays avaient contribué à écarter de la rédaction de ce rapport les députés connus pour être critiques sur l’islam, en particulier Pieter OMTZIGT, qui avait rassemblé 27 députés pour demander ce rapport et était donc pressenti pour être rapporteur. Contrairement à l’usage, un autre député a cependant été désigné, Meritxell MATEU (ADLE), qui a quitté l’APCE et

Lire la suite de l'article

Ramadan : police de la charia en France

Unknown-12Deux Afghans ont été interpellés mercredi à Dijon soupçonnés d'avoir agressé dans un train une femme de 33 ans dont ils jugeaient la tenue trop décolletée en période de ramadan.

Les deux hommes sont des demandeurs d'asile. Ils auraient insulté la jeune femme, une Dijonnaise d'origine égyptienne, et l'auraient poussée pour qu'elle décroise ses jambes. Les deux auteurs présumés auraient également voulu faire descendre la victime du train.

Si l'on suit la jurisprudence Mamoudou, on régularise les sauveurs d’enfants et on expulse les délinquants et les criminels étrangers ?

Lire la suite de l'article

La charia ne doit avoir aucune application en Occident et les mosquées doivent être contrôlées

Extraits d'un entretien réalisé par Olivier Bault avec le P. Samir Khalil Samir, islamologue égyptien, sur RITV :

Unknown-4Que savez-vous des conversions de musulmans au christianisme en Italie et plus généralement en Europe ?

Autant que je sache, il n’y a pas un mouvement de masse de conversions. Et quand un musulman se convertit au christianisme, l’Eglise n’en parle pas et cela reste discret. Même chez les protestants, en général beaucoup plus actifs que les catholiques, il n’y a pas de conversions de masse. L’évangélisation des musulmans d’Europe est le fait d’initiatives individuelles rarement soutenues par l’Église institutionnelle.

Vous dites que l’Eglise ne parle pas des conversions. Pourquoi en est-il ainsi ?

Il existe en Europe une tendance assez forte à vouloir éviter de créer des problèmes avec le monde musulman. C’est particulièrement vrai en France. Je participe avec Mohammed-Christophe Bilek au Forum Jésus le Messie, et nous rencontrons des obstacles de la part des évêques en beaucoup de lieux. Il y a certes des exceptions comme Mgr Rey à Toulon. Mgr Rey encourage au contraire l’œuvre d’évangélisation des musulmans. Beaucoup d’évêques préfèrent toutefois éviter les ennuis sous prétexte de respecter la liberté des gens. Pourtant, respecter la liberté des gens, ce devrait être aussi respecter la liberté d’annoncer le Christ et celle de se convertir ! […]

Quelle est votre réaction aux propos du pape François sur l’islam ?

Le pape François ignore le Coran et on ne saurait le lui reprocher. Seulement quand on est ignorant du Coran, il ne faut

Lire la suite de l'article

Le parti Islam qui prône la Charia se présente dans 14 communes bruxelloises

Petit à petit, l'islam avance ses pions :

Prospectus-parti-Islam"Le parti Islam (Intégrité, Solidarité, Liberté, Authenticité, Moralité), qui avait créé la surprise en 2012 en obtenant deux conseillers communaux à Bruxelles, se présentera dans 14 des 19 communes de la capitale en octobre 2018. À désormais six mois des élections communales, le parti Islam a dévoilé quelques pans de son programme aux journaux du groupe Mediahuis. Outre l’établissement d’un État islamique en Belgique ainsi que l’instauration de la charia, la formation politique islamiste propose également de séparer les hommes et les femmes dans les transports publics."

Lire la suite de l'article

Danièle Obono est complice de l’islam et de la charia

Ghislaine Dumesnil, conductrice de bus à la RATP jusqu’en 2015, a raconté dans son livre Mahomet au volant, la charia au tournant (Editions de Riposte Laïque) les avancées affolantes du communautarisme islamiste au sein de la RATP. Elle est interrogée dans Présent :

Unknown-11"Vous avez bondi en entendant la députée de La France Insoumise Danièle Obono affirmer que le comportement d’un chauffeur de bus qui refuse de conduire un bus après une femme ne relève pas de la radicalisation islamiste mais d’un simple sexisme ?

Soit elle ne connaît pas le sujet dont elle parle ce qui est embêtant pour une députée qui prétend défendre l’intérêt des Français. Soit elle cherche à disculper l’islam ce qui est à mon avis beaucoup plus grave et revient à nier totalement la réalité de la situation. C’est le nouveau « négationnisme ». Pour moi elle sait très bien ce qui se passe et elle est complice. Vous avez publié tout récemment dans Présent un article sur la dernière étude qui relève que « la religion » prend une place de plus en plus importante dans les entreprises et que l’essentiel des conflits ne concerne que l’islam. Les exemples de revendications communautaristes islamistes sont nombreux, personne ne peut dire qu’il n’est pas au courant. Danièle Obono feint de se demander si lorsqu’un conducteur de bus refuse de prendre le volant après une femme, c’est sexiste ou religieux. Elle est de mauvaise foi. Et parfaitement complice. Je rappelle à Mme Obono que Samy Amimour, l’un des tueurs islamistes du Bataclan, qui avait travaillé à la

Lire la suite de l'article

La charia est-elle compatible avec les droits de l’homme ?

C’est une question concrète qui se pose de plus en plus en Europe, particulièrement pour les femmes, et à laquelle l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) a décidé de chercher à répondre :

"En effet, au sein de la grande Europe, il est des territoires où la charia (ou « loi islamique ») est appliquée. Cela pose un problème au regard des droits de l’homme dans la mesure où ces États sont parties à la Convention européenne des droits de l’homme (CEDH) et en même temps appliquent ou respectent une justice islamique contraire à la Déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH) et la CEDH.

Trois pays au sein du Conseil de l’Europe ont ratifié à la fois la Convention européenne des droits de l’homme et la Déclaration du Caire sur les droits de l’homme en islam, qui est une déclaration des droits de l’homme compatible avec la charia. Il s’agit de l’Albanie, de l’Azerbaïdjan et de la Turquie. Il faut ajouter que la Fédération de Russie et la Bosnie-Herzégovine n’ont pas signé la Déclaration du Caire mais sont membres observateurs de l’Organisation de la Conférence Islamique et également signataires de la CEDH.

Cette Déclaration du Caire du 5 août 1990 stipule notamment que « l’islam est la religion naturelle de l’homme ». Elle ne contient pas de droit à la liberté de croyance, ne confirme pas l’égalité en droit de tous les hommes sans égard à leur religion, et enfin l’article 25 stipule que « [l]a Loi islamique

Lire la suite de l'article

Al-Nosra : «Nous avons pour but de renverser le régime et établir un Etat islamique, conformément à la charia.»

Dans un entretien au journal allemand Koelner Stadt-AnzeigerAbou Al Ezz, un commandant d’Al-Nosra (renommé Fatah al-Cham) avoue être armé par les Etats-Unis, Israël, la Turquie et l’Arabie saoudite :

A"Il raconte que ses hommes disposent de missiles antichars TOW de fabrication américaine «donnés directement». C’est grâce à ces missiles que «la situation dans plusieurs régions [syriennes] est sous contrôle», se réjouit Abou Al Ezz.

«Nos chars et de nombreux lance-roquettes sont venus de Libye via la Turquie», ajoute Abou Al Ezz.

L’aide fournie par les Etats-Unis et d’autres pays « alliés » n’est pas que matérielle. Le Front Al-Nosra a pu aussi compter sur «des officiers de Turquie, du Qatar, d’Arabie saoudite, d’Israël et des Etats-Unis ici… Des experts en satellites, missiles, renseignement et caméras thermiques de sécurité». […] Il confie aussi que l’Arabie saoudite les finance :

«Nous avons reçu 500 millions de livres syriennes (plus de deux millions d’euros) de l’Arabie saoudite. Pour s’emparer de l’Ecole d’infanterie d’Al Muslimiya il y a quelques années, nous avons reçu 1,5 million de dinars koweïtiens (soit environ 450 000 euros) et cinq millions de dollars de l’Arabies saoudite (presque 4,5 millions d’euros).»

«Nous avons pour but de renverser le régime et établir un Etat islamique, conformément à la charia.»

«Nous étions dans un groupe avec Daesh. Mais Daesh est utilisé dans les intérêts et buts politiques de grandes puissances telles que les Etats-Unis, et ce groupe s’est éloigné de nos principes. La plupart des leaders de Daesh travaillent avec des services de renseignement, c’est clair pour nous. Nous, le

Lire la suite de l'article