Archives par étiquette : chaque

Chaque habitant d’Ille-et-Vilaine devra verser en 2018, 5 euros pour les immigrés

Lu sur Breizh info :

Unknown-16"Chaque habitant d’Ille-et-Vilaine (1 million d’habitants en 2013) devra verser en 2018, 5 euros pour l’accueil des migrants, même chiffre qu’en 2017. C’est en effet ce qu’il ressort de la décision du conseil départemental d’Ille-et-Vilaine, décision à laquelle ne s’est pas opposée « l’opposition » de droite, d’accorder la somme de 5,6 millions d’euros à l’accueil des migrants pour 2018.

Une enveloppe contenant l’argent de l’impôt versé par le contribuable, qui a augmenté de 21 % en 3 ans, signe de la pression migratoire sur le département comme dans tout le pays.

Une enveloppe votée au détriment d’autres besoins qu’ont les familles bretonnes du département (l’enveloppe a été débloquée au titre de la protection de l’enfance), tandis que les migrants se verront attribuer, sur évaluation sociale, une aide d’une durée de six mois (en complément de ce que l’État peut déjà par ailleurs prendre en charge les concernant).

[…] Si l’opposition de la droite et du centre est particulièrement invisible sur ce sujet comme sur de nombreux autres en Bretagne, signe d’une décomposition avancée, la seule réaction médiatique à cette annonce est venue de Gilles Pennelle, conseiller régional FN qui y est allé de son commentaire : « La submersion migratoire n’est pas le fruit du hasard, elle est planifiée, organisée et financée par nos dirigeants ! »"

Lire la suite de l'article

13e Marche pour la vie à Varsovie : «chaque vie est inestimable»

Varsoviemarchevie100618-750x420Ce dimanche 10 juin à Varsovie s’est déroulée la 13ème Marche pour Vie et la Famille rassemblant des milliers de personnes.

L’événement est tellement populaire qu’il se déroule sur un mois dans plus de 150 villes réunissant des dizaines de milliers de personnes, ce même dimanche il y avait des marches dans 65 autres villes de Pologne. Ceci malgré le fait que la législation polonaise compte parmi les plus restrictives d’Europe en matière d’avortement.

Les organisateurs ont lu une chaleureuse lettre de soutien du cardinal archevêque de Varsovie Mgr Kazimierz Nycz à tous les participants et celui-ci a rappelé que «chaque vie est inestimable». Il a attiré l’attention du public sur le fait que chaque vie humaine a une valeur absolue et doit donc être protégée par la loi, dès la conception à la mort naturelle ».

A Varsovie, la marche a commencé à midi en face à la place de l’église de Saint Alexandre les Trois Croix et s’est terminée dans la place des Prêtres où se trouve le monument du Cardinal Stefan Wyszyński (l’église des religieuse de la visitation). Les jeunes de l’orchestre « Pipes and Drums de Czestochowa » ont animé joyeusement le parcours faisant résonner cornemuses et tambours. Les marcheurs ont fait la part belle aux femmes enceintes et aux familles venues avec leurs enfants dans une ambiance joyeuse et festive avec beaucoup de drapeaux, affiches et banderoles. Toutes les catégories sociales étaient représentées y compris des religieuses et prêtres en habits.

Le gouvernement attend au

Lire la suite de l'article

A chaque fois que l’on parle de racisme, on parle d’antisémitisme et d’islamophobie, mais on oublie toujours la christianophobie

Lire la suite de l'article

Un « référent Égalité » sera nommé dans chaque établissement scolaire

Capture d’écran 2018-03-12 à 07.16.17Dans le dossier de presse du Comité interministériel aux "droits des femmes et à l'égalité entre les femmes et les hommes", on trouve un certain nombre de mesures de rééducation :

  • Éduquer à l’égalité dès le plus jeune âge
    • Agir auprès de la communauté éducative :
      • Un « référent Égalité » sera nommé dans chaque établissement scolaire.
      • L’ensemble de la communauté éducative sera formée à la déconstruction des préjugés et à la prévention du harcèlement et des violences sexistes et sexuelles
    • Agir auprès des parents
      • La « mallette des parents » intègrera des outils relatifs à l’éducation à la sexualité, les usages d’Internet et du numérique, la lutte contre le cyber-harcèlement et l’exposition précoce à la pornographie.
    • Agir auprès des élèves
      • Instaurer la parité dans les instances représentatives des élèves.
      • Promouvoir la mixité des filières et des métiers, en se fixant des objectifs chiffrés par filière et en utilisant le stage d’orientation de 3ème pour faire découvrir des filières peu mixtes.
  • Garantir l’égalité entre les filles et les garçons dans l’enseignement supérieur et la recherche
    • Objectif mixité : Avoir 40% de filles dans les filières scientifiques du supérieur d’ici 2020.
    • Lutter contre les violences sexuelles et sexistes à l’université : 
      • Créer un lieu d’écoute et d’accompagnement ouvert aux victimes et témoins de violences sexistes et sexuelles dans chaque université.
      • Lancer une campagne de sensibilisation sur les violences sexistes et sexuelles dans les universités, en collaboration avec les organisations étudiantes.
    • Mobiliser les établissements de l’enseignement supérieur en faveur de l’égalité :

Lire la suite de l'article

« On s’indigne de l’injustice qui prive chaque année 220 000 enfants de voir la lumière du jour »

Lire la suite de l'article

Le petit monde des élites qui voyage entre Londres et Édimbourg ne peut supporter la vue du journal lu par 1.3M de gens chaque jour

Unknown-18La société ferroviaire privée Virgin Trains ne mettra plus gratuitement le journal tabloïde Daily Mail à la disposition de ses voyageurs de première classe et ne le vendra pas non plus dans sa boutique de bord, pour des raisons de censure que l’on vient d’identifier grâce à la publication d’un mémorandum interne.

La société de transports a pris cette décision à la suite de dénonciations de la part de nombre de ses employés « inquiets » de la ligne éditoriale du quotidien conservateur sur des sujets comme l’immigration, les droits LGBT et le chômage. Le mémorandum de sa direction affirmait :

« Les points de vue différents sont souvent de valeur, et il est certainement vrai que nous choisissons de nous informer depuis des sources différentes correspondant à notre vision du monde. Des milliers de personnes choisissent de lire le Daily Mail chaque jour. Mais elles ne le liront plus avec l’aimable autorisation de VT. D’importantes inquiétudes ont été exprimées par des collègues sur la position éditoriale du Mail sur des questions comme l’immigration, les droits LGBT et le chômage. Nous avons décidé que ce journal n’est pas compatible avec la marque VT et avec ce que nous croyons. Nous ne stockerons plus le Daily Mail, que ce soit pour le vendre ou pour l’offrir. »

Un porte-parole de la société Virgin Trains a précisé :

« Nous revoyons régulièrement les produits que nous vendons aux voyageurs dans la boutique de bord de nos trains à destination de la côte Ouest et après avoir pris

Lire la suite de l'article

Vous venez chaque année à la Marche pour la Vie ? Organisez une veillée pour la vie

La Marche pour la vie vous invite à méditer un instant sur la société dans laquelle nous vivons et sur l’accueil qu’elle réserve au plus faible… :

Header-logotypeLa France, c’est :

600 avortements par jour,

La PMA déjà en vigueur pour les couples homme-femme

La recherche sur l’embryon déjà réelle

La PMA pour toutes dans les tiroirs du Gouvernement

La GPA, qui suivra nécessairement la PMA pour toutes, au nom du principe sacro-saint d’égalité

Des tentatives régulières pour légaliser l’euthanasie…

Nous ne pouvons rester dans notre canapé devant cette « culture » de mort qui conduira inévitablement à l’autodestruction de notre société…

Le Christ nous dit, en Matthieu 5, 13 : « Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on? Il ne sert plus qu’à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes. »  En temps que laïcs, c’est notre devoir de nous engager pour le bien commun : nous devons transmettre cette culture de Vie à notre prochain.

=> Nous ne serons pas le sel de la Terre sans engagement.

La création d’une veillée pour la Vie est le premier pas en avant pour le renouveau d’une culture de Vie au sein de notre société : ne la ratons pas !

En Matthieu 5,14, le Christ insiste sur notre mission : « Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée; et on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur

Lire la suite de l'article

Chaque nation a le droit de faire la distinction entre les réfugiés authentiques et les migrants économiques

20160517T1146-3439-CNS-CATHOLIC-PRAYER-BREAKFAST-800x500S'exprimant lors de la conférence Europa Christi en Pologne dimanche, le cardinal Sarah a noté que le pays refuse d'accepter la "logique" de la redistribution des migrants que "certaines personnes veulent imposer". Chaque nation a le droit de faire la distinction entre les réfugiés authentiques et les migrants économiques qui ne partagent pas la culture de cette nation, a déclaré le cardinal Robert Sarah.

Le cardinal Sarah a ajouté que si chaque migrant est un être humain qui doit être respecté, la situation devient plus complexe s'ils sont d'une autre culture ou d'une autre religion et mettent en péril le bien commun de la nation. Les dirigeants du monde ne peuvent pas remettre en question le «droit de chaque nation à distinguer entre un réfugié politique ou religieux» qui est obligé de fuir son pays et «le migrant économique qui veut changer de lieu de résidence» sans s'adapter à la nouvelle culture dans laquelle il habite.

"L'idéologie de l'individualisme libéral favorise un mélange conçu pour éroder les frontières naturelles des patries et des cultures, et conduit à un monde post-national et unidimensionnel où les seules choses qui comptent sont la consommation et la production".

Faisant écho au pape François, le cardinal a déclaré que les nations européennes doivent assumer une partie de la responsabilité si elles ont déstabilisé les pays d'où viennent les migrants, mais cela ne signifie pas pour autant se transformer par l'immigration de masse.

Le cardinal Sarah a également déploré la laïcisation de l'Europe, affirmant que le

Lire la suite de l'article

Rentrée du Café-caté le premier mardi de chaque mois à Paris

Café-caté 2017-2018 par le Père Henri-Marie Favelin de la Fraternité Saint-Vincent-Ferrier.

Le premier mardi de chaque mois à 20h30 au Sorbon 60, rue des Ecoles – 75006 Paris Métro Cluny-La Sorbonne pour étudiants et jeunes professionnels

Thème de l'année : « A la découverte des secrets de l’Evangile selon St Matthieu. Plongée historique, spirituelle et morale par un commentaire vivant du texte. »

  • mardi 3 octobre 2017 :           « St Jean Baptiste : faux essénien, vrai prophète mangeur de sauterelles »
  • mardi 7 novembre :                « Le Démon, exégète et théologien,  embrasse Jésus. »
  • mardi 5 décembre :                « Dans le monde de Macron et de Trump, les Béatitudes comme joie de la lumière »
  • mardi 9 janvier 2018 :            « Conseils pratiques du Christ pour n’être pas hypocrites, païens, riches et aveugles. »
  • mardi 6 février :                     «  Chiens, loups et faux-prophètes »
  • mardi 6 mars :                        « 10 miracles, entre lépreux, possédés et belle-mère »
  • mardi 3 avril :                        « Lévy (Matthieu, pas Marc ni Bernard-Henri) et la Foi »
  • mercredi 2 mai :                    « 11 pécheurs et 1 pauvre monstre en route vers le Royaume des Cieux»
  • mardi 5 juin :                         « Les violents s’en emparent : Jean-Baptiste (encore !) et Elie »

Lire la suite de l'article

«A chaque fois que le vrai socialisme a été appliqué, il n’a semé qu’angoisse, dévastation et échec.»

Lire la suite de l'article

Captif, le père Tom redisait chaque jour « dans (son) cœur, toutes les paroles de la célébration »

21740558_1480787288655906_5404954188099881732_nReçu en audience par le pape après sa libération, le père Tom s’est incliné à terre pour embrasser les pieds du pape François. Le père Tom a confié au pape qu’il avait, durant sa captivité de 18 mois :

« prié chaque jour pour lui, en offrant ses souffrances pour sa mission et pour le bien de l’Eglise ».

S’il ne pouvait célébrer l’Eucharistie durant sa captivité, le père Tom redisait chaque jour « dans (son) cœur, toutes les paroles de la célébration » :

« Tous les jours, j’ai senti Jésus à côté de moi, j’ai toujours su et senti dans mon cœur que je n’étais pas seul ».

Lire la suite de l'article