Archives par étiquette : ChampsElysées

Le jour de l’attaque des Champs-Elysées, le gouvernement ferme les stands de tir de la police

Le comble de l'incompétence et de l'absurde. Mais qui était ministre de l'Intérieur ces dernières années ?

"Les policiers d'Ile-de-France n'ont plus de stand de tir depuis le vendredi 21 avril. Les 32 sites où les forces de l'ordre peuvent s'entraîner sont tous fermés pour raisons de sécurité. Cette mesure n'est pas liée à l'attentat des Champs-Élysée mais fait suite à plusieurs contaminations au plomb.

Les victimes sont des agents de la société chargée de l'entretien de ces stands de tir. Ils ont pu avoir été en contact, dans leur travail, avec les résidus issus des projectiles tirés. Des taux de plomb supérieurs au seuil limite ont apparemment été détectés chez trois d'entre eux. D'où la décision de l'inspection du travail de suspendre les activités de cette entreprise."

Lire la suite de l'article

Le terroriste des Champs-Elysées avait déjà été condamné pour avoir tiré sur des policiers

C9407pIW0AAzC3_Selon plusieurs médias, dont BFMTV et France 3, l’identité mentionnée sur la carte grise retrouvée dans le véhicule de l’assaillant est celle de Karim Cheurfi. Cet homme est né en 1977 à Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis) et vivrait à Chelles, en Seine-et-Marne.

Ce Français de 39 ans avait été condamné en février 2005 à 15 ans de réclusion pour trois tentatives d'homicide volontaire, dont deux visant des policiers. Il avait reconnu les faits lors de son procès en appel. En première instance en 2003 devant une cour d'assises, il avait été condamné à 20 ans de réclusion criminelle.

Son procès trouvait son origine dans une course-poursuite en 2001. Alors qu'il circulait au volant d'une voiture volée, armé d'un revolver, il avait percuté un véhicule conduit par deux jeunes frères, l'un d'eux étant élève gardien de la paix. Le chauffard avait pris la fuite à pied avant d'être rattrapé par le conducteur de la voiture percutée et son frère muni d'un brassard «police». Le chauffard avait tiré deux balles, les blessant grièvement au thorax. Il avait été arrêté peu après et placé en garde à vue sous un faux nom. Deux jours plus tard, il avait grièvement blessé un policier qui le sortait de sa cellule et dont il avait saisi l'arme, faisant feu à plusieurs reprises.

Il était visé par une enquête antiterroriste pour avoir manifesté son intention de tuer des policiers. L'Etat islamique a revendiqué l'attentat. Peu après 23h30, l'agence de propagande de Daech, Amaq, a revendiqué l'attaque en affirmant qu'elle

Lire la suite de l'article

La police manifeste sur les Champs-Elysées

1610180403450111Plusieurs dizaines de voitures de police ont perturbé la circulation sur les Champs-Elysées à Paris, cette nuit de lundi à mardi, une mobilisation nocturne pour exprimer leur mécontentement, dix jours après l'attaque contre des policiers à Viry-Châtillon.

Les policiers, en tenue civile, ont circulé à bord de véhicules banalisés ou appartenant à la flotte officielle de la police, gyrophares allumés, autour de l'Arc de Triomphe ainsi que sur l'avenue la plus célèbre du monde aux alentours de 1 heure du matin, avant de se disperser.

«Nous sommes à bout», a expliqué l'un d'eux. Selon Le Parisien, la manifestation est partie de l'hôpital Saint-Louis, où est hospitalisé un adjoint de sécurité, très grièvement brûlé aux mains et au visage après avoir été blessé le 8 octobre par un jet de cocktail Molotov à Viry-Châtillon, en Essonne.

Lire la suite de l'article

Football : incidents sur les Champs-Elysées

Vers 1h du matin les choses ont commencé à dégénérer sur les Champs Elysées. Les CRS en tenue anti-émeute ont essuyé des jets de projectiles, notamment des bouteilles en verre et même des feux d'artifices. Des poubelles ont également été incendiées et les mouvements de foule se sont succédé. «On est chez nous, on est chez nous», ont crié des jeunes à l'adresse des CRS. Les forces de l'ordre ont chargé à plusieurs reprises, lançant des gaz lacrymogènes. 

Lire la suite de l'article

Hollande hué sur les Champs-Elysées


Hollande hué par Le_Salon_Beige

Commentaires (4)

C'est plus facile d'intercepter et de plaquer au sol un opposant qui siffle et hurle qu'un bruleur de voitures.

Rédigé par : fg | 14 juil 2015 22:39:41
____________________________________

Il me semblait bien avoir entendu . 5 mn , en zappant , car après , j'ai regardé la 3 .
Par solidarité avec la ville de Chalons en Champagne , je n'ai pas regardé cette mascarade .

Rédigé par : Gisèle | 14 juil 2015 22:44:00
____________________________________

Bucarest qui fait face à hollandescu.

Rédigé par : sq | 14 juil 2015 22:53:35
____________________________________

Ce politicard véreux ne peut plus apparaître nulle part sans être hué.

Il a raison de penser que son élection en 2017 est très loin d'être garantie avec ou sans baisse du chômage.

Rédigé par : melique | 14 juil 2015 23:00:26
____________________________________

Lire la suite de l'article

Il est désormais permis de manifester sur les Champs-Elysées

Il faut juste se passer de toute autorisation.

A

Lire la suite de l'article

Il est désormais permis de manifester sur les Champs-Elysées

Il faut juste se passer de toute autorisation.

A

Lire la suite de l'article

Il est désormais permis de manifester sur les Champs-Elysées

Il faut juste se passer de toute autorisation.

A

Lire la suite de l'article

14 juillet : l’Algérie refuse de défiler sur les Champs-Elysées

Le secrétaire général de l’Organisation nationale des moudjahidine, Saïd Abadou, refuse toute manifestation de militaires algériens à côté de soldats de l’ancienne puissance coloniale :

«Il n’a jamais été question de présence de soldats algériens au défilé de la Fête nationale française. Le sujet ne doit même pas être abordé tant que le sujet de la criminalisation du colonialisme n’est pas réglé».

«On pourra imaginer un défilé militaire ensemble lorsque l’ancienne puissance coloniale présentera ses excuses pour les crimes commis en Algérie».

Officiellement, la présence du drapeau algérien est toujours prévue :

A

Lire la suite de l'article

Fabius confirme la présence de l’armée algérienne sur les Champs-Elysées

Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a estimé aujourd'hui à propos de la présence annoncée de soldats algériens lors des cérémonies du 14 juillet sur les Champs-Elysées à Paris :

"D'ailleurs, je ne vois pas du tout ce que ça aurait de choquant, puisque c'est la commémoration de tous les sacrifices qui ont été faits, et évidemment qu'il y avait des Algériens".

A l'occasion du centenaire de la Première Guerre mondiale, des représentants de 80 pays ayant participé au conflit ont été invités aux cérémonies du 14 juillet. A noter que l'Algérie n'existait pas en 1914 puisqu'il s'agissait d'un département français.

Lire la suite de l'article

“Ô France ! voici venu le jour où il te faut rendre des comptes” sur les Champs-Elysées le 14 juillet?

Découvrez ce couplet de l'hymne national algérien qui devrait bien retentir à un moment ou à un autre à l'occasion de la venue de l'armée algérienne en France : 

Ô France ! le temps des palabres est révolu
Nous l'avons clos comme on ferme un livre
Ô France ! voici venu le jour où il te faut rendre des comptes
Prépare toi ! voici notre réponse
Le verdict, Notre Révolution le rendra
Car Nous avons décidé que l'Algérie vivra
Soyez-en témoins ! Soyez-en témoins ! Soyez-en témoins !

(source Wikipedia, mais aussi algeriemusique, etc.).

Histoire de l'hymne algérien.

Lire la suite de l'article

60 ans après Dien-Bien-Phu et la Toussaint rouge, les armées vietnamiennes et algériennes sur les Champs-Elysées le 14 juillet?

La même rumeur avait été démentie en 2011 et 2012. Mais cette année, la nouvelle semble s'appuyer sur des faits crédibles comme le soulignent Boulevard VoltaireSecours de France et cette lettre de Gilles Bonnier, chargé de mission aux relations publiques de la Fondation de Lattre.

Une vieille rumeur devenue réalité en 2014 et gardée bien secrète?

Lire la suite de l'article