Archives par étiquette : Cérémonie

Donald Trump veut sa cérémonie des Bobards d’or

16114937_374320979596439_7343755274990069059_n-1-640x480Lors de la dernière cérémonie des Bobards d'or à Paris, un membre de Breitbart était dans l'assistance. La cérémonie a du lui plaire car, dans un article, Breitbart annonce que Donald Trump veut créer sur le même modèle une "Fake news award", propos confirmé par le président dans un tweet :

Lire la suite de l'article

11 novembre : cérémonie à Paris contre la guerre aux enfants à naître

Les amis de Jean-Bernard Grenouilleau (1929-2011), fondateur de Laissez-Les-Vivre SOS Futures Mères et inventeur du nom vous invitent à commémorer la 31ème  cérémonie :

« Plus jamais la guerre aux enfants à naître »

Le samedi 11 novembre 2017 à 11 heures, place du Trocadéro, Paris (16e).

Lire la suite de l'article

Les évangéliques boycottent la cérémonie LGBT-protestante

De Bernard Antony :

"Les évangéliques, qui constituent les trois quarts du « pays réel » protestant, ont décidé de boycotter la commémoration à Strasbourg par le « pays légal » de la Réforme du cinquième centenaire des 95 thèses de Luther (3 octobre 1517).

Le motif en est que ce vendredi soir  a été programmé par les organisateurs officiels un « culte religieux inclusif » (sic !) avec une grande participation accordée… aux groupes chrétiens ( !?) de revendication LGBT (lesbiennes gays, bisexuels, transgenres).

On s’en doute, catholique de conviction, je ne suis nullement luthérophile sur les plans théologiques et politiques. Mais en revanche, comme l‘enseignait Pie XII (dont la canonisation serait une heureuse chose), il existe un véritable œcuménisme chrétien dans la souffrance. C’est celui de tous les chrétiens (catholiques, orthodoxes, protestants et autres) martyrisés, notamment par le communisme et l’islam jihâdiste pour leur commune foi en la Sainte Trinité.

Et ces chrétiens fidèles, comme les Juifs non renégats, ont en commun le respect de la loi morale naturelle du Décalogue, autrement dit celle des dix commandements de Dieu.

Le protestantisme officiel, heureusement en pleine décrépitude après un long cheminement avec les forces de gauche, est aujourd’hui réduit à n’être plus qu’une émanation pseudo-chrétienne d’idéologie transgressive et de droits de l’homme sans Dieu.

Tout œcuménisme avec ses instances constitue en effet une véritable trahison du message des deux Testaments au profit de l’infernale inversion du totalitarisme LGBT."

A 30 ans près, le luthéranisme était encore en vie pour fêter son 500e anniversaire…

Commentaires (1)

"Tout œcuménisme

Lire la suite de l'article

Des catholiques prient durant une cérémonie protestante à la cathédrale

Samedi 28 octobre à 16h, avait lieu dans la cathédrale Saints-Michel-&-Gudule de Bruxelles, une cérémonie protestante en commémoration du 500e anniversaire de la Réforme. La prédication était faite par le Pasteur Steven Fuite. Le cardinal Jozef De Kesel, archevêque de Malines-Bruxelles, a participé à cette cérémonie avec d’autres chefs religieux et responsables de la laïcité.

Un groupe de jeunes catholiques a perturbé la cérémonie en récitant à haute voix le chapelet, empêchant le Pasteur Steven Fuite de commencer sa prédication. Ce n'est qu'après l'intervention des forces de l'ordre et l'expulsions des jeunes que la cérémonie a pu continuer.

Quelques tracts ont aussi été distribués :

Thumbnail

Lire la suite de l'article

Cérémonie des funérailles du Christ célébrée dans la Sarthe le Vendredi Saint

Vendredi 14 Avril 2017 à 21h30, les Funérailles du Christ seront commémorées pour la première fois dans l'Eglise Latine en Europe, en France, dans la Sarthe, à Vion : au parc du St Sépulcre (photo) du Sanctuaire Marial et diocésain Notre Dame du Chêne.

Sepulcre

Lire la suite de l'article

L’Elysée a choisi le rappeur Black M pour chanter en clôture de la cérémonie du centenaire de Verdun

Mais jusqu'où descendra-t-on dans la démagogie, l'anticulture et la vulgarité ? Valeurs Actuelles nous en dit plus :

Black-M"A l'occasion du centenaire de la bataille de Verdun, l'Elysée a choisi le rappeur Black M pour chanter en clôture de la cérémonie, un choix controversé justifié par la volonté de présenter une tête d'affiche populaire auprès des jeunes.

Mais que vient faire le rappeur Black M à la commémoration de la bataille de Verdun ? Sur les réseaux sociaux, de nombreuses voix se sont déjà élevées pour dénoncer ce choix de l'Elysée. "Black M tête d'affiche du concert pour le centenaire de Verdun… Est-ce bien approprié pour honorer nos Morts ?" a ainsi posté sur Twitter le sénateur-maire FN David Rachline (…)

Malgré les critiques, c'est bien le rappeur qui sera au micro le 29 mai prochain, après la cérémonie en présence de François Hollande et Angela Merkel, qui afficheront l'amitié franco-allemande. L'Elysée a justifié cette décision en avançant l'idée que la journée devait s'adresser à tous les publics, d'où le choix d'un chanteur populaire, censé attirer un public jeune. Dans l'Est Républicain, Black M a répondu à ses détracteurs : "je leur réponds tout simplement de venir participer au concert et je pense qu’ils ne vont pas regretter. Je les invite à venir me voir, qu’ils aiment ou pas ma musique, on va s’amuser". Il n'est pas certain que s'amuser était l'objectif initial de cette commémoration…"

Lire la suite de l'article

Niqab et serment sur le coran à une cérémonie officielle en France

Cela s'est passé il y  a une semaine à Brest, au sein de l’ENSTA-Bretagne, une école d’ingénieurs placée sous la double tutelle de la Direction générale de l’armement et du Ministère de la Défense :

HKqv1RX"La présence de femmes entièrement voilées dans l'assistance d'une cérémonie militaire au sein de l'École nationale supérieure de techniques avancées (ENSTA-Bretagne), une école d'ingénieur publique, fait polémique à Brest.

Selon Le Télégramme, la scène s'est déroulée lundi dernier. En présence du préfet maritime de l'Atlantique et de nombreux représentants civils et militaires attachés de près ou de loin à la Direction générale de l'armement et au ministère de la Défense, une trentaine d'élèves saoudiens participaient à la remise de leurs galons d'officiers. Pour l'occasion, de nombreuses familles avaient fait le déplacement spécialement de Ryad et une dizaine de femmes se retrouvaient assises en bonne place intégralement voilées, leur visage dissimulé derrière un « niqab », ne laissant apparaître que leurs yeux (…)

Pour la direction de l'école, cette polémique n'a pas lieu d'être. « Il s'agit d'un temps particulier, d'une cérémonie qui est propre aux Saoudiens », a expliqué Patrick Puyhabilier, le directeur de l'Ensta, avant de rappeler que ces élèves ont aussi prêté serment sur le Coran comme ils le font en Arabie Saoudite lors d'une cérémonie appelée « Al Qasam». «Quant à ces mères de famille, elles se vêtent ainsi dans leur pays, nous ne pouvons pas leur demander de s'habiller différemment pour cette cérémonie », a-t-il ajouté. De son

Lire la suite de l'article