Archives par étiquette : centre

Le centre LGBT de Nantes doit rembourser 22000€ de subventions

Unknown-12Par une requête déposée par deux contribuables nantais et le 10 novembre 2017, il était demandé au tribunal d’annuler la délibération du 5 février 2016 par laquelle le conseil municipal de la ville de Nantes a approuvé les termes de la convention pluriannuelle de financement 2016-2018 conclue avec l’association Centre Lesbien, Gay, Bi et Transidentitaire (LGBT) de Nantes et autorisé le maire à signer cette convention ;et d’enjoindre à la commune de Nantes d’émettre un titre de recette à fin de remboursement de la subvention de 22 000 € allouée au Centre LGBT de Nantes.

L'audience a eu lie le 10 janvier 2018 et le jugement a été rendu le 7 février. La justice estime que :

  • la délibération méconnaît les dispositions de l’article 10 de la loi n°2000-321 du 12 avril 2000 relative aux droits des citoyens dans leurs relations avec les administrations en ce qu’elle approuve une convention allouant une subvention pluriannuelle sur la période 2016-2018 sans en définir le montant pour les années 2017 et 2018 ;
  • l’attribution de cette subvention ne répond pas à un intérêt public local suffisant ;
  • l’attribution de cette subvention à une association intervenant au profit d’une catégorie de population seulement méconnaît le principe d’égalité ;
  • l’attribution de cette subvention méconnaît le principe de neutralité en ce qu’elle est versée à une association menant des actions à caractère politique et apportant son soutien à la gestation pour autrui, pratique illicite pénalement sanctionnée ;
  • l’attribution de la subvention contrevient aux dispositions des

Lire la suite de l'article

Décès de Pierre Jeanson, cofondateur du Centre d’Etudes des Entreprises

Image001Retour à Dieu de Pierre Jeanson, le 14 janvier 2018 à l’âge de 94 ans. Officier de la Légion d’Honneur, Médaille militaire et Croix de Guerre 1939-1945.

Entré dans la résistance dans les réseaux de l'ORA, il sera vendu aux allemands par le passeur qui devait lui faire franchir les Pyrénées avant de rejoindre l'Angleterre et s'engager dans la Royal Air Force. Refusant de livrer ses camarades lors de son interrogatoire, il sera alors déporté à Buchenwald, puis au camp de Dora ou l'on fabriquait alors les V1 et les V2. Rescapé à trois reprises de la mort, il sera le seul survivant de son kommando de 50 personnes à la libération du camp. Cette expérience radicale lui donnera une compréhension des ressorts ultimes de la nature humaine, ce qui imprégnera profondément sa vie ultérieure.

Après la guerre, il rejoint son frère aîné à la direction du groupe familial spécialisé dans la fabrication de composants électroniques. Il renouvelle totalement la politique sociale de l'entreprise, notamment par la remise en cause du taylorisme omniprésent à l'époque dans le monde industriel. Les effets visibles de ces changements attireront des milliers de visiteurs curieux de comprendre les bases d'une paix sociale et d'un dynamisme économique considérés alors comme utopiques.

Parallèlement, il co-fonde avec Jean de Saint-Chamas le Centre d'Etudes des Entreprises dont le rayonnement s'appuiera dès l'origine sur la fécondité des lignes directrices déployées dans le groupe familial.

Pendant toutes ces années, Pierre Jeanson s'est particulièrement intéressé aux jeunes, soit en leur proposant des stages de longue durée

Lire la suite de l'article

Chasse aux “dérapages” : Wauquiez au centre toute ?

Lu sur Valeurs Actuelles :

R"Une semaine après son élection, Laurent Wauquiez serait prêt à lâcher Aurane Reihanian, 24 ans, pressenti futur patron des Jeunes Républicains, selon une information du Journal du Dimanche. Le chef des jeunes avec Wauquiez, qui a fait campagne pour son champion sur une ligne de droite assumée, avait déclenché une polémique en interne le 3 décembre en déclarant à Mediapart : "La première génération de musulmans, ils ont bossé. Ils ne brûlaient pas des voitures comme leurs enfants".

Le lendemain, 4 décembre, des militants des Jeunes LR avaient adressé un courrier à la Haute autorité des Républicains pour réclamer une élection ouverte à la tête du mouvement jeunesse de la droite et critiquer les propos sur les musulmans d’Aurane Reihanian. Cela n’avait pas refroidi le wauquiéziste qui, une semaine plus tard, affirmait dans Libération que les enfants nés de PMA "ne devraient même pas exister". Il est, depuis, revenu sur ces propos auprès du Lab d’Europe 1, jurant qu’il parlait des enfants nés de mères porteuses."

L'individu conteste les propos :

Au fond, peu importe les propos tenus : la

Lire la suite de l'article

Crèche vivante en plein centre de Nantes samedi 16 décembre

A l'heure où les crèches sont si décriées, venez admirer un beau spectacle de Noël avec plus de 150 figurants costumés pour rappeler à tous la naissance de notre Sauveur, pour petits et grands ! Rendez-vous place Graslin à Nantes à 15h

Noel 16 décembre 2017

Lire la suite de l'article

Exposition exceptionnelle sur les peintres russes non conformistes au Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe Russe

Couv VSAlors que l’on célèbre le centenaire de la révolution sanglante de 1917, l’exposition sur les peintre russes non-conformistes rend hommage à tous ces artistes héroïques qui résistèrent au nom de la liberté, avec leurs pinceaux et leur volonté : Chemiakine, Rabine, Neizvestnyi, Boulatov, Titov, Nemoukhine, Zverev…

Qu’on les appelle « non officiels » « deuxième avant-garde », « dissidents », «underground» ou encore «non conformistes», les peintres russes qui s’opposèrent, au péril de leur vie, à partir de la fin des années 1950 aux canons formels de l’art officiel soviétique – le tristement célèbre réalisme socialiste – ont profondément marqué l’histoire de la Russie.

Exposée pour la première fois en France, la collection privée de Victor Scherrer est consacrée aux peintres russes « non conformistes », pour certains contraints à l’exil après l’« Exposition des Bulldozers » de 1974 et pour d’autres pourchassés par le régime soviétique, entre 1959 et son effondrement, symbolisé par la chute du mur de Berlin en 1989. Cette collection unique témoigne de ces trente années de trou noir dans l’histoire culturelle russe. Peintres méprisés, bafoués ou persécutés, avec leurs oeuvres confisquées ou détruites, ces artistes sortent aujourd’hui de l’oubli et de l’ombre pour remplir ce vide laissé dans l’histoire de l’art russe. La saga non conformiste marque ainsi la naissance d’un mythe. Un mythe mobilisateur pour la peinture et les peintres du XXIe siècle.

CentreOrthodoxe-9Cette exposition exceptionnelle est organisée par Grégoire Boucher, directeur des éditions TerraMare, sous le patronage de Monseigneur Nestor, Évêque de

Lire la suite de l'article

Ouverture d’un “Accueil Louis et Zélie – centre d’écoute et d’orientation familiale” à Clermont-Ferrand

Capture d’écran 2017-11-19 à 11.39.54L’Institut pour la Famille en Europe – LIFE - annonce l’ouverture d’un "Accueil Louis et Zélie – centre d'écoute et d'orientation familiale" à Clermont-Ferrand à partir du jeudi 30 novembre 2017.

Un Accueil Louis et Zélie est un centre d'écoute et d’orientation familiale ouvert à tous : jeunes, couples, célibataires, personnes âgées… C’est un lieu d’écoute et d’accompagnement où il s’agit d’accompagner toute personne qui cherche à sortir d’une situation difficile. L'"Accueil Louis et Zélie" s'adresse:

  • Aux couples en conflit ;
  • À ceux qui souffrent dans leur vie affective et sentimentale ;
  • Aux personnes isolées ;
  • Aux grands-parents qui désirent mieux vivre leur relation avec leurs enfants et petits-enfants ;
  • Aux couples qui rencontrent des difficultés à concevoir un enfant ;
  • À toute femme qui doit faire face à une grossesse imprévue ;
  • À ceux qui ont un besoin de réconciliation et de paix intérieure ;
  • Aux personnes amenées à prendre des décisions et souhaitent un aide particulière.
A Paris, à Lyon, à Bayonne, à Pau, à Clermont-Ferrand… Toutes les informations sur www.accueillouisetzelie.fr

Lire la suite de l'article

Recomposition à droite : Alain Juppé veut un nouveau parti au centre

Unknown-8Voilà une initiative qui ne peut qu'éclaircir la situation, en favorisant les départs des gauchistes qui pourrissent la droite. 

Alain Juppé a confié son souhait de voir émerger un "grand mouvement central" pour les élections européennes de 2019.

Selon un journaliste de LCI, Alain Juppé veut un nouveau parti de centre-droit (disons plutôt de centre-gauche) :

Lire la suite de l'article

Le Liban, de nouveau au centre du conflit entre l’Iran et l’Arabie

Unknown-37La démission surprise du Premier ministre libanais Saad Hariri, proche de l'Arabie saoudite et critique du Hezbollah pro-iranien, fait craindre que le Liban ne plonge dans de nouvelles violences. C'est depuis l'Arabie Saoudite, pays dont il a la nationalité, que l'annonce a été faite. En ligne de mire : l'omnipotence du Hezbollah. En démissionnant, Saad Hariri a dénoncé la "mainmise" et "l'ingérence" de l'Iran dans les affaires libanaises à travers son allié le Hezbollah. Ce parti politique armé est membre du gouvernement de Saad Hariri formé il y a moins d'un an.

Le Liban est depuis plus d'une décennie profondément divisé entre le camp emmené par M. Hariri, un sunnite soutenu par l'Arabie saoudite, et celui dirigée par le Hezbollah chiite, appuyé par le régime syrien et l'Iran. Son départ intervient dans un contexte de fortes tensions sur plusieurs dossiers entre Ryad et Téhéran.

Les analystes n'écartent pas la possibilité d'une offensive contre le Hezbollah, que ce soit de la part de l'Arabie saoudite ou, plus probable, d'Israël.

Le patriarche d’Antioche des maronites, le cardinal Boutros Bechara Raï, va se rendre ces prochains jours en Arabie saoudite et y rencontrer le roi Salmane et le prince héritier Mohammed ben Salmane. Sa visite à Riyad suit celles de Samir Geagea (Forces libanaises) et de Sami Gemayel (Kataeb) en septembre, et du Premier ministre Saad Hariri fin octobre. L’Arabie saoudite est en train de s’assurer de ses alliés libanais chrétiens et sunnites contre les chiites du Hezbollah.

D’autre part il y a le contexte interne à

Lire la suite de l'article

Le Centre Pompidou accueille du porno

Après le vagin de la reine d'Anish Kapoor à Versailles et le plug anal gonflable de Mc Carthy, place Vendôme, voici un couple en action de Van Lieshout. La direction du Louvre avait refusé cet immondice dans un courrier adressé à la Fiac, dans lequel le président Jean-Luc Martinez estimait que

"des légendes sur l'Internet circulent et attribuent à cette œuvre une vision trop brutale, qui risque d'être mal perçue par notre public traditionnel du jardin des Tuileries".

Le président du Musée national d'art moderne du Centre Pompidou a immédiatement dit oui.

Ils pourrissent l'espace public avec l'argent du contribuable.

Commentaires (5)

Tant que l'argent sera roi la décadence s'accélérera. Le Louvre résiste encore: merci mille fois! Le veau d'or est toujours debout! Abattons-le! Voilà qui serait une excellente "installation" comme on dit aujourd'hui d'une oeuvre d'art comptant pour rien!

Rédigé par : clovis | 14 oct 2017 20:24:27
____________________________________

Cela n'a rien d'étonnant… c'est tellement laid ce "truc."
Je me souviens de la construction du centre Pompidou. Je n'en croyais pas mes yeux! Comment pouvait-on laisser construire une telle horreur au centre de Paris?
Je me dis qu'il y a des gens qui se réunissent pour trouver des idées les plus négatives ; une dynamique de groupe dans la négativité, en quelque sorte! Si vous voyez ce que je veux décrire…
Bref, toutes les idées les plus stupides et laides sont mises en œuvre… et sans jamais nous demander notre avis, bien sûr! Nous le Peuple, les autochtones, les "sans-dent" nous ne

Lire la suite de l'article