Archives par étiquette : catholique

A l’Institut catholique de Vendée, un forum pour apprendre à dialoguer avec les musulmans

Le forum Jésus le Messie, accueilli à l'ICES vendredi et samedi, avait pour but de donner des outils à tous ceux qui souhaitent faire découvrir le Christ aux musulmans. Retour sur RCF :

Lire la suite de l'article

Lyon : le collège privé catholique François et Jacinthe de Fatima recrute

Le collège François et Jacinthe de Fatima (Lyon 9ème) recherche deux professeurs de français (et/ou de latin) de façon très urgente afin de remplacer deux dames (heureusement) enceintes.

Merci d'envoyer candidature et C.V. par mail à l'adresse suivante : informations@coursfatima.com

Lire la suite de l'article

Pourquoi ne peut-on être à la fois catholique et franc-maçon ?

Du Père Michel Viot, qui fut lui-même franc-maçon :

Unknown-9"Presque dès l’origine l’Église a multiplié les condamnations de la franc-maçonnerie, dénoncée de manière justifiée et prophétique comme une œuvre des ténèbres. Ses principes sont « inconciliables » avec la foi et ceux qui la rejoignent se mettent « au service d’une stratégie qu’ils ignorent ».

1. La franc-maçonnerie se réclame des confréries des constructeurs de Cathédrales des XII ° et XIII ° siècles, mais sa naissance dans la forme que nous lui connaissons s’est faite bien plus tard, au XVIII ° siècle, en Angleterre, dans le contexte de la fin des guerres de religion.

2. L’Église catholique a condamné de manière presque immédiate toute forme de franc-maçonnerie, soupçonnant une stratégie cachée à laquelle les membres adhèrent en se liant par un pacte inviolable et secret, autour de principes suspectés d’être en opposition avec la foi chrétienne. De Clément XII à Benoît XIV, les reproches portent sur le secret, le serment, la suspicion des états temporels, le soupçon d’hérésies, et l’indifférentisme religieux compte tenu de la variété des participants. Après la Révolution, les accusations pontificales deviennent plus graves, y ajoutant la subversion politique à des erreurs théologiques comme le naturalisme ou encore le syncrétisme, et cela du pape Pie VII à Léon XIII inclus. Ce qui n’a pas empêché un large développement des loges, dans le monde anglo-saxon à majorité protestante, ainsi qu’en Europe, mais aussi dans la France encore catholique où les bulles des papes ont été ignorées jusqu’au

Lire la suite de l'article

Déclaration finale du colloque “Eglise catholique, où vas-tu ?”, Rome, le 7 avril

Déclaration finale du colloque “Eglise catholique, où vas-tu ?” tenu à Rome, aujourd'hui, sous le signe du cardinal Caffarra et où étaient annoncés les cardinaux Burke, Brandmüller, Arinze et Zen, ainsi que Mgr Schneider :

"En raison des interprétations contradictoires de l’exhortation apostolique Amoris lætitia, la confusion et le désarroi vont croissant parmi les fidèles du monde entier.

La demande urgente d’environ un million de fidèles, de plus de 250 professeurs et aussi de cardinaux d’une réponse clarificatrice du Saint-Père à ce sujet n’a toujours pas été entendue.

Devant le grave danger que cela cause à la foi et à l’unité de l’Église, nous, baptisés et confirmés, membres du Peuple de Dieu, nous sommes appelés à réaffirmer notre foi catholique.

Le Concile Vatican II nous autorise et nous encourage à le faire, lui qui, dans Lumen gentium, n. 33, déclare : « Ainsi, tout laïc, en vertu des dons qui lui ont été faits, constitue un témoin et en même temps un instrument vivant de la mission de l’Église elle-même “à la mesure du don du Christ”(Ep 4, 7). »

Le bienheureux John Henry Newman nous y encourage aussi, lui qui, dans un écrit que l’on peut dire prophétique, Sur la consultation des fidèles en matière de doctrine, indiquait, déjà en 1859, l’importance du témoignage de la foi de la part des laïcs.

C’est pourquoi, nous témoignons et confessons selon l’authentique tradition de l’Eglise que:

1) Le mariage ratifié et consommé entre deux baptisés ne peut être dissous

Lire la suite de l'article

Le Collège catholique hors contrat Ste Anne (Orléans) recrute

Le Collège Orléanais catholique hors contrat Ste Anne recrute pour la rentrée 2018 :

  • 1 professeur de SVT pour les classes de 6ème, 5ème et 4ème
  • 1 professeur d’espagnol
  • 1 professeur d’allemand

Contact : 06/07/91/48/03

Lire la suite de l'article

Pascal Bruckner : “Pour résister à l’assaut de l’islam radical, il serait bon que l’Eglise catholique se remuscle”

Interview très intéressante dans son intégralité du philosophe et écrivain Pascal Bruckner. Extrait assez pertinent :

"Je pense que pour résister à l'assaut de l'islam radical, il serait bon que l'Eglise catholique se remuscle un peu parce que je pense que la religion arrête la religion et qu'au fond, plus l'Eglise sera forte plus l'islam sera sage. C'est ce qui se passe déjà aux Etats-Unis, qui est un pays de croyants à 80%, où finalement l'islam est assez peu dangereux, l'islam endogène (…) 

A écouter à partir de 3'45''

Lire la suite de l'article

Un catholique poignardé dans une église

Lu ici :

"Un jeune d’une quinzaine d’années qui était en train de prier à l’église Notre-Dame à Niort, s’est fait agresser vers 18 h 30, hier soir. Il aurait vu arriver deux hommes encagoulés le sommant de se déshabiller. Face à son refus, le jeune aurait reçu un coup de couteau au niveau de la jambe. Blessé, il a été transporté au centre hospitalier de Niort par les sapeurs-pompiers."

Lire la suite de l'article

En quoi est-il vraiment si important que la jeune française catholique jouant le personnage de Jeanne n’ait pas un visage d’une absolue blancheur ?

De Bernard Antony :

"Cela ne m’a pas étonné, le vieil ami Alain Sanders a été le premier à manifester aussitôt son accord total avec mon communiqué du 26 février de défense de la jeune Mathilde Edey Gamassou, catholique et française mais racistement injuriée pour avoir été choisie pour figurer Jeanne d’Arc alors qu’elle serait coupable de la provocation d’être métissée.

Alain, ce jour, m’envoie les lignes suivantes. Je les accepte de bon cœur comme j’ai considéré avec joie l’invitation lancée à Mathilde par Philippe de Villiers à venir chevaucher au Puy du Fou.

 Le droit à la ressemblance

Elle est des nôtres. Totalement. Sans réserve. Ce sont les seuls mots qui me viennent quand je lis les piètres diatribes racistes à l'égard de Mathilde Edey Gamassou. De père franco-béninois, de mère polonaise, tous deux catholiques pratiquants, elle a été élevée dans l'amour de la patrie et de la foi. Une jeune fille française.

Être français, ce n'est pas une couleur de peau, mais une couleur de cœur. Nous avons – et j'ai personnellement – trop d'exemples de ces "gens de couleur" qui étaient là quand d'autres, visages pâles de trouille, n'y étaient pas, pour ne pas nous tenir aux côtés de cette jeune fille de chez nous.

Alors, bien évidemment, il serait ridicule, et peut-être même provocatoire, de prétendre tourner un film sur la vie de Jeanne d'Arc en donnant le rôle à une jeune femme noire. Comme il serait ridicule de tourner un film sur la vie

Lire la suite de l'article

Il ne peut y avoir d’islam de France comme d’Eglise catholique de France

A propos de l'organisation de l'islam de France, le père Michel Viot demande la révision de la loi de 1905 :

Nombre-de-mosquees-en-France-par-departement-1985-2006"[…] Tout d’abord, j’ajoute être perplexe devant certaines expressions comme « islam de France » ou « Grand imam de France ». L’imam dans le sunnisme n’est en effet que le simple conducteur de la prière rituelle (salat), rôle qui peut être tenu par n’importe quel musulman. Les mosquées ont généralement un imam permanent, qui donne de plus les sermons lors de la prière du vendredi, assumant alors un rôle supplémentaire de prédicateur. Il peut de plus être le recteur de la mosquée, en en assumant la direction fonctionnelle. Par mimétisme, par égalitarisme républicain et par ignorance de l’islam, les non musulmans se fourvoient donc à considérer l’imam à l’équivalence d’un prêtre. Notamment pour ce qui relève de son influence réelle vis-à-vis de ses fidèles. Que serait alors ce « grand imam » souhaité par certains ? Un « cardinal-imam » ? Un « archi-imam » ? Et pourquoi pas un ayatollah ? Ces concepts n’ont pas de sens dans l’islam sunnite. […]

C’est pourquoi j’approuve la remise en cause de la loi de séparation des Eglises et de l’Etat du 9 décembre 1905, ce spectre omniprésent dans la majorité des foyers politiques, sans oublier les Églises, temples et synagogues ! C’est dire que depuis 1905 ce fantôme mène grand train, il est intouchable et sacré, sème toujours la crainte, au point que pour les yeux qui osent rester ouverts devant lui, il ne suscite dans la majorité des

Lire la suite de l'article