Archives par étiquette : Castres

3 février : portes ouvertes du cours Le Sénevé à Castres

Le Cours Le Sénevé, école & collège, organise ce samedi 3 février de 10h à 17h sa journée "portes ouvertes" (15, rue Francisco Ferrer à Castres), ainsi qu'une signature-exposition de l'illustratrice de livres pour enfants Joëlle d'Abbadie.

Exposition Joëlle d'Abbadie

Lire la suite de l'article

Le Cours Le Sénevé (Castres) lance l’opération « Confitures »

Sans titreLe Cours Le Sénevé, établi à Castres (Tarn), est un établissement catholique hors-contrat créé en septembre 2015. Pour cette troisième rentrée, il accueille 42 élèves, du CP à la 3e. La création et le développement d’une école primaire et d’un collège ne va pas sans difficulté financière : travaux, équipements, frais de personnel, …

Pour aider le Cours Le Sénevé, les Amis du Sénevé lancent… l'opération "confitures" !

De quoi s'agit-il ? Vous commandez des pots de gelée de raisins, fabriquée exclusivement à partir des raisins non traités poussant sur la treille de la cour de récréation ! Les bénéfices sont entièrement reversés pour aider le Cours Le Sénevé ! Attention : quantité limitée !

La gelée de Raisins ? Délicieuse gelée, légèrement acidulée, proche d'une marmelade, fabriquée "maison" avec des raisins blancs ou noirs, sans peaux ni pépins, du sucre et de la pectine ! A découvrir !

Comment faire pour commander et recevoir les pots directement chez vous ? Commandez en ligne sur le site du Cours Le Sénevé : http://cours-seneve.e-monsite.com

NB : vous pouvez également faire un don simple (avec envoi d’un reçu fiscal) pour aider au développement de cet établissement. Merci pour votre aide !

Lire la suite de l'article

7 novembre à Castres : conférence sur l’abbé Jean-Pierre Palanquet, prêtre réfractaire

Cette conférence gratuite aura lieu Place du 1er mai à Castres lundi 7 novembre 2016 à 17h30 (contact : 05 63 35 31 50) :

906855707"L’abbé Jean-Pierre Palanquet était curé de Cuq-lès-Vielmur depuis prés de 25 ans lorsque les États Généraux sont réunis dans l’enthousiasme général au printemps 1789. L’Assemblée nationale constituante adopte notamment la loi portant constitution civile du clergé : elle sera le point de départ de divergences graves au sein du clergé et de la population, en résonance avec les guerres étrangères et civiles qui éprouvent la France.

Les prêtres en général et les réfractaires en particulier, comme Palanquet, seront la cible de mesures impitoyables tendant à la déchristianisation et à la « déprêtrisation » de la France ; elles feront sentir leur rigueur avant et bien après la chute de Robespierre, jusqu’à la mise en œuvre du Concordat et des articles organiques, à partir de 1802. L’abbé Palanquet fut du petit nombre des « prêtres buissonniers » qui sont passés à travers la tourmente."

Lire la suite de l'article

Profanation à Castres : l’Agrif porte plainte

L'association explique :

"L’AGRIF qui, à Toulouse notamment, a obtenu la condamnation des sept profanateurs satanistes des tombes chrétiennes de Peyro-Clabado, a diligenté ses avocats pour se porter partie civile dans la profanation du cimetière Saint-Roch de Castres ; de même qu’elle l’a fait pour celle du cimetière juif de Sarre-Union dont les auteurs, appartenant à l‘extrême-gauche antisémite, ont d’ailleurs été arrêtés. Il se trouve que nombre d’amis et de proches de Bernard Antony sont enterrés dans le cimetière de Castres. Mais évidemment, si c'est pour lui un motif d'émotion,  toutes les profanations sont également condamnables.

La profanation de Castres s’inscrit à l’évidence dans une continuité sans cesse grandissante de la haine anti-chrétienne dont les origines sont multiples mais qui se nourrit du climat de dérision abjecte entretenu par certains médias et les officines de propagande des anti-valeurs de la culture de mort.

Les premières informations sur l’individu suspecté d’avoir commis les dégradations du cimetière Saint-Roch de Castres font état de ce qu’il serait atteint de quelque folie.  S’étant tout de même judicieusement, selon les premiers éléments de l’enquête, débarrassé de ses vêtements islamiques, on indique qu’il réciterait, semble-t-il d’une manière pathologique, des prières musulmanes. Il est tout de même curieux que si souvent dans les cas d’actes anti-chrétiens il soit tout de suite fait état du déséquilibre de ceux qui sont accusés de ces actes. On note par exemple qu’en Turquie, les assassins de prêtres et de religieux sont toujours déclarés irresponsables pénalement. 

En France, l’invocation si fréquente de la folie nous

Lire la suite de l'article

Un cimetière profané à Castres

Une fois encore

"Près de 250 tombes du cimetière Saint-Roch à Castres (Tarn) ont été vandalisées et des crucifix arrachés aujourd'hui en début d'après-midi, selon le maire de la ville.

"Aucune inscription et aucun tag, ni revendication" n'ont été trouvés dans le cimetière, a-t-on par ailleurs indiqué de source policière.

Selon BFMTV, le commissariat local a été saisi de l'enquête. Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve se rendra sur place demain".

Commentaires (1)

Si un ministre viscéralement anti- chrétien se rend sur place, c'est qu' il a compris que le " deux poids, deux mesures " commençait par être un peu trop voyant et que cela n' était pas bon pour les élections à venir.

Rédigé par : en passant | 15 avr 2015 19:06:57
____________________________________

Lire la suite de l'article