Archives par étiquette : Camp

Scandale Weinstein : le camp démocrate perd l’un de ses principaux donateurs

Unknown-7Harvey Weinstein, célèbre producteur de cinéma, âgé de 65 ans, passe pour un pervers psychopathe. Il est accusé de viols et d'agressions sexuelles répétés par de nombreuses actrices. Le conseil d'administration du studio qui porte son nom, The Weinstein Company, l'a limogé.

Il avait Hollywood, la presse et nombre d'élus démocrates à ses pieds, il fut décoré chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres par Nicolas Sarkozy et nommé par la reine Elizabeth II commandeur honoraire de l'ordre de l'Empire britannique. Aujourd'hui plus personne n'ose le défendre. Georgina Chapman, son épouse de 24 ans plus jeune, mère de deux de ses enfants, annonce qu'elle le quitte. 

Harvey Weinstein était un des principaux donateurs du camp démocrate. La réaction tardive d'Hillary Clinton aux révélations concernant les frasques sexuelles du producteur a fait jaser. L'ancienne candidate à la présidence s'est finalement dite «choquée et écœurée».

Harvey Weinstein a financé les campagnes électorales de nombreux démocrates depuis des années. Il a surtout accueilli personnellement des réceptions très exclusives ayant permis de lever des sommes importantes au profit de Hillary Clinton et de Barack Obama. Selon la présidente du Comité national républicain et opposante aux démocrates, Ronna McDaniel, citée par The Hill, Harvey Weinstein a donné quelque 750 000 dollars au camp démocrate au fil des ans

Lire la suite de l'article

La préfecture annonce qu’elle ne prolonge pas l’existence du camp de clandestins dans le 15e arrondissement de Paris

8905fc4b-40be-4ab6-adc3-cfe8856a7b35Communiqué de Génération Identitaire Paris :

"Après plusieurs jours d’hésitation, la préfecture a fini par annoncer qu’elle ne prolongerait pas l’existence du camp de clandestins dans le 15e arrondissement de Paris. Cette annonce fait suite à une forte opposition locale menée entre autre par les militants identitaires parisiens, qui ont notamment organisé un happening de protestation devant le campement.

Après la fermeture des camps de Louveciennes et de Rocquencourt dans les Yvelines, la préfecture d’Île-de-France est une nouvelle fois contrainte de faire marche arrière sous la pression populaire. Une nouvelle fois, les projets de répartition de migrants clandestins sont contrecarrés par l’action résolue des militants identitaires et de la population.

Mais fermer des centres d’accueil de migrants n’est que la première étape. Il est plus que temps que les pouvoirs publics prennent enfin la seule mesure susceptible de régler durablement la crise migratoire : l’expulsion systématique des clandestins !"

Lire la suite de l'article

Un camp fondé sur une race et exclusif des autres se tiendra en France

Chacun aura compris dans quel sens se joue cette "discrimination positive" au camp d'été décolonial : 

"Imaginez qu'il y ait une antenne du Ku Klux Klan qui décide de faire, en France, un camp d'été, exclusivement réservé aux blancs, présentés comme les victimes d'un Etat antiségrégationniste, incapable de faire respecter la suprématie de la race caucasienne sur toutes les autres. On hurlerait au racisme, au fascisme, au retour de la bête immonde, aux heures sombres et aux ventres féconds, le tout à juste titre d'ailleurs. On appellerait à combattre, au nom de nos idéaux universalistes et républicains, cette idéologie nauséabonde qui hiérarchise les hommes en fonction du taux de mélanine que leurs cellules contiennent et on rappellerait que l'aboutissement de la quête de la pureté de la race a donné le crime contre l'humanité.

Or il suffit que les mêmes délires raciaux soient portés par des personnes noires ou maghrébines, pour que le rejet de l'autre au nom de la couleur de sa peau ne soit plus vu comme la marque du racisme par l'extrême-gauche communautariste, mais devienne une question de dignité, une façon d'exhiber une appartenance communautaire réduite aux acquêts ethniques. C'est ainsi que pour la deuxième année consécutive est organisée, sur notre territoire, une manifestation dont aucun raciste assumé n'avait jamais osé rêver jusqu'alors: créer une université d'été politique où, au nom de l'antiracisme, on choisit de sélectionner les gens en fonction de la couleur de leur peau et où la non-mixité est obligatoire: un «camp d'été décolonial»,

Lire la suite de l'article

Le Mouvement eucharistique des jeunes cherche un directeur de camp

Le MEJ (Mouvement eucharistique des jeunes) recherche un directeur(trice) de camp du 13 au 28 juillet à St Malo pour encadrer des jeunes de 12-15 ans.

Il faut être titulaire du BAFD  (ou stagiaire BAFD), Professeur des Ecoles (instituteur) ou Professeur dans l’enseignement secondaire, ou éducateur spécialisé…

Ecrire à camps.mej@mej.fr

Il suffirait de deux personnes qui accepteraient d’assurer chacun une semaine ces fonctions pour sauver le camp.

Lire la suite de l'article

Camp Notre-Dame de Grâce 2017 : dernières places disponibles

Le camp Notre-Dame de Grâce est un camp sous tente, organisé par les séminaristes de la Fraternité Saint-Pierre, pour les garçons entre 8 et 12 ans. Il se déroule cet été du 12 au 26 juillet, dans l'Ouest de la France.

Au programme : messe quotidienne, Grand Jeu, tournois divers, Olympiades, catéchisme de vacances, veillées.

Pour plus d'informations et pour télécharger le dossier d'inscription, rendez-vous sur www.nd-grace.com , afin de profiter des dernières places disponibles.

Lire la suite de l'article

Camp Spes 2017 du 10 au 19 août

Le camp SPES est un camp de formation à la mission et à l’évangélisation sur les plages de Toulon. Animé par les Missionnaires de la miséricorde, SPES permet de vivre une expérience forte pour sa vie de chrétien. Le camp est aussi l’occasion de découvrir la richesse spirituelle du diocèse de Fréjus-Toulon. Plus de renseignements.

Lire la suite de l'article

Rixe entre Afghans et Kurdes : incendie du camp d’immigrés de la Grande Synthe

12244234La quasi totalité du camp de Grande-Synthe (Nord) a été ravagé par un incendie hier soir. Environ 1 500 migrants, principalement des Kurdes irakiens, y vivaient dans 300 cabanons en bois. Le feu s'est déclaré après une rixe à l'arme blanche entre Afghans et Kurdes qui a fait six blessés.

Les bagarres se sont poursuivies tard dans la nuit, malgré l'intervention de deux compagnies de CRS.

70% du camp a été détruit. Ces immigrés ont été évacués du camp et seront relogés dans des hébergements d'urgence.

Lire la suite de l'article