Archives par étiquette : Boyer

Valérie Boyer : “Les catholiques ne posent pas de bombes et n’égorgent personne”

Lire la suite de l'article

Valérie Boyer dépose une proposition de loi pour « renforcer les sanctions dans la lutte contre la gestation pour autrui »

A l’initiative de Valérie Boyer, quinze députés ont déposé une proposition de loi le 27 septembre pour « renforcer les sanctions dans la lutte contre la gestation pour autrui ».

Vous pouvez remercier ces parlementaires en leur écrivant. Leur adresse est sur le site de l'Assemblée.

L’interdiction de cette pratique est « aujourd’hui fragilisée par l’inefficacité des sanctions civiles et pénales françaises à l’égard des couples qui y ont recours à l’étranger, dans des pays où elle est autorisée », aussi ils souhaitent « renforcer l’arsenal existant » avec plusieurs mesures :

  • Augmenter la peine à l’encontre des intermédiaires et comportements incitant au recours à la GPA à cinq ans d’emprisonnement et 75 000€ d’amende (contre 1 an de prison et 15 000€ d’amende aujourd’hui).
  • Elargir la pénalisation à « toutes les atteintes à la filiation même si celles-ci sont commises par des français à l’étranger ». Un couple recourant à une GPA à l’étranger serait alors « passible d’une peine de six mois d’emprisonnement et de 7500€ d’amende, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui ».
  • Créer une infraction spécifique aux mères porteuses, « les punissant de sept ans d’emprisonnement et de 150 000€ d’amende si elles remettent leur enfant à une ou plusieurs personnes en échange d’une rémunération et de tout autre avantage ».
  • Interdire toute retranscription à l’état civil d’un acte de naissance étranger « lorsque des indices sérieux laissent présumer l’existence d’une GPA ». Cet acte n’est pas automatique aujourd’hui, mais « il est possible de retranscrire [dans les registres français] le père de l’enfant puisqu’il est le

Lire la suite de l'article

Gilles Boyer (LR) plaide pour un accord électoral entre LR et LREM

UMPS pas mort :

"Gilles Boyer, candidat du parti Les Républicains dans les Hauts-de-Seine, a plaidé lundi pour "une stratégie de désistement réciproque" entre Les Républicains et la République en marche, "dans les circonscriptions où le Front national menace de l'emporter" au second tour des élections législatives (…)

En cas de triangulaires, "il faut préparer cette hypothèse parce qu'elle risque de se produire et que nous serons jugés sur la position que nous prendrons à ce moment-là", a répété Gilles Boyer. L'ancien directeur de campagne d'Alain Juppé a insisté: "Il n'y pas de ni-ni en ce qui me concerne""

 

Lire la suite de l'article

Soutien à Valérie Boyer contre les laïcistes

Lire la suite de l'article

Valérie Boyer rappelle que la croix n’est pas un symbole d’oppression

Suite à la petite polémique des laïcistes

Lire la suite de l'article

Timbre Femen : question écrite de Valérie Boyer

Alors qu'une adresse solennelle a été portée aujourd'hui au Président de la République pour lui demander de retirer de la vente les timbres Marianne à l'effigie d'Inna Shevchenko, le député de Marseille Valérie Boyer interpelle à ce sujet Manuel Valls, rappelant que sa précédente question concernant le financement des Femen n'a toujours pas reçu de réponse du gouvernement :

"Madame Valérie Boyer interroge Monsieur le ministre de l'intérieur sur l'éventualité d'un retrait de la vente des actuels timbres postaux à l'effigie de la « Marianne de la Jeunesse », dessinée par Olivier Ciappa sous les traits d'Inna Shevchenko, leader et fondatrice du mouvement Femen et choisie par François Hollande pour la durée de son quinquennat.
 
Face aux messages de haine et d'intolérance portés par Femen, comment accepter alors que les valeurs de la République française soient incarnées par une allégorie qui véhiculerait l'intolérance, la provocation et l'appel à la violence ? Les propos d'Inna Shevchenko en réaction au choix du timbre constituent une preuve supplémentaire de l'état d'esprit de cette femme, aux antipodes de la cause féministe qu'elle dessert totalement : « Désormais, tous les homophobes, extrémistes, fascistes devront lécher mon cul pour envoyer une lettre ».
 
La semaine dernière, la Poste a refusé un timbre dédié au tableau de Courbet «L'Origine du monde» jugeant que l'œuvre pourrait «heurter la sensibilité des enfants». En gardant plus longtemps nos timbres postaux à l'effigie de la leader de Femen, c'est la sensibilité de nombreux Français qui se trouve heurtée.
 

Lire la suite de l'article