Archives par étiquette : Bonne

Bonne nouvelle : une jihadiste française condamnée à perpétuité

Mais ça se passe en Irak. en France, elle aurait pris quelques années et puis s'en va!

Commentaires (7)

Je ne crois pas que ce soit une bonne nouvelle. Il a dû y avoir des tractations diplomatiques, et cette ennemie de la France se verra très certainement bientôt accorder le droit de purger sa peine ici dans "son" pays. Où elle sera de nouveau nuisible, et de toute façon libérée après quelques années.
Donc, non, ce n'est pas une bonne nouvelle.

Rédigé par : René Clémenti | 3 juin 2018 12:58:13
____________________________________

La vraie bonne nouvelle eut été la condamnation à mort…seule issue pour être sure qu'elle ne revienne pas en France.

Rédigé par : HG | 3 juin 2018 13:43:56
____________________________________

J'aimerais bien savoir comment elle a pu avoir trois avocats dont le fameux Bourdon…

Rédigé par : Oncle Donald | 3 juin 2018 14:07:03
____________________________________

Et bientôt rapatriée en France et aussitôt libérée avec une bonne mise en protection via nos impôts ?. Non merci. Si elle peut rester où elle est tant mieux. Autrement, et une fois de plus, continuons à nous faire plumer et à la fermer.

Rédigé par : free | 3 juin 2018 14:11:31
____________________________________

"française" avec des guillemets oui

Rédigé par : salagou | 3 juin 2018 14:53:40
____________________________________

Non HG,
soyons certains que si elle avait été condamnée à mort, c’etait le rappatriment direct car les bien pensants sont contre la peine de mort … ( pour les coupables bien sûr,

Lire la suite de l'article

Bonne nouvelle : “Pour les migrants clandestins, la belle vie, c’est fini”

Mais ça c'est en Italie. En France, ils sont grassement entretenus avec vos impôts.

Commentaires (8)

Vue la dette qui pèse sur l'Italie, le gouvernement a-t-il les moyens d'empêcher l'accueil des étrangers qu'impose Bruxelles aux états de l'UE ?

Rédigé par : bv | 3 juin 2018 14:48:14
____________________________________

"Vue la dette qui pèse sur l'Italie, le gouvernement a-t-il les moyens d'empêcher l'accueil des étrangers qu'impose Bruxelles aux états de l'UE ? "

Nos amis italiens peuvent utiliser leurs armées
pour l'esportation….
Nos amis italiens peuvent mettre en place la "Lire" intra-muros et utiliser l'euro avec les autres pays de la zone euros et autres.
en Conclusion:
planche immigration à l'export
planche à billets sur zone…
Demander à un Napolitain ce qu'il pense
poche droite "Lire"
poche gauche "Euros"…

Rédigé par : jacky.a | 3 juin 2018 16:58:38
____________________________________

Mais où vont-ils alors aller…pas trop loin de l'Italie ?

Rédigé par : Boubou | 3 juin 2018 17:33:03
____________________________________

Nous ne pouvons pas dignement priver tous ces pays extra-européens de leurs forces vives. Et, c’est dans un esprit de solidarité que l’Italie offre à chaque clandestin, la chance de rejoindre la terre de ses ancêtre. Aucun homme ne devrait subir cette malédiction qu’est le déracinement. L’Italie contribue ainsi, avec sa politique réaliste et généreuse pour chaque déraciné, présent sur son territoire national, à trouver sa place sous les étoiles.

Rédigé par : Letalle | 3 juin 2018 17:58:09
____________________________________

Ils sont même naturalisés français, s’ils portent secours à quelqu’un

Lire la suite de l'article

Henri Tincq nous offre une bonne tranche de rigolade

Capture d’écran 2018-04-06 à 19.17.30Henri Tincq, qui fut naguère, et pendant fort longtemps, l’arbitre des élégances religieuses au « Monde » – et aussi, hélas, dans les Eglises « qui sont en France » –, fait en ce moment la tournée des popotes médiatiques pour promouvoir son récent livre : « La grande peur des catholiques de France ». Je ne l’ai pas encore lu, mais je me promets un bon moment de détente. Car, d’après ce qu’en disent des médias généralement incultes en matière religieuse, l’argument (si j’ose dire…) du livre est assez simple : jadis, c’était bien, l’Eglise était « cool », ouverte et tolérante ; aujourd’hui, c’est mal, les « conservateurs » parlent trop fort et l’Eglise n’est pas assez « open-minded ».

Et, naturellement, chers amis, les « conservateurs » honnis, c’est nous !

Tincq invite donc (que dis-je ? somme, du haut de sa chaire magistérielle) les autorités de l’Eglise de nous faire taire.

C’est ce qu’il expliquait sur RTL le 5 avril dernier.

Mais ce qui m’a le plus fasciné dans ces 5 minutes d’humour involontaire, c’est l’incohérence du propos.

  1. Tincq est un ardent défenseur de la liberté des laïcs ; mais il exige une réaction cléricale pour faire taire des laïcs qui ont le malheur de lui déplaire.
  2. Tincq regrette les années 1960 où l’Eglise était, dit-il, très impliquée dans la vie sociale et sociétale ; mais il réprouve l’engagement des catholiques de France pour la défense de la vie, des enfants et des familles.
  3. Tincq craint que l’Eglise soit en danger de mort (sic !) à cause de cette terrifiante « frange conservatrice » ; mais il ne voit

Lire la suite de l'article

Bruno Gollnisch : “Il manque Jean-Marie Le Pen. Il n’est de bonne modernité qu’enracinée dans la tradition”

Même s’il n’intègre malheureusement pas le bureau exécutif, Bruno Gollnisch est élu à la 5ème place du nouveau Conseil national qui comptera 100 membres. Cela montre la popularité de l’homme et de la ligne traditionnelle qu’il incarne alors qu’il a failli à plusieurs reprises être exclu du FN.

Ouest-France a pu recueillir ses impressions lors du Congrès du FN :

“Compagnon de route de Jean-Marie Le Pen, Bruno Gollnisch est l’un des derniers survivants du Front national historique qui s’apprête à tourner une page, selon le souhait de sa présidente, Marine Le Pen. « Je suis toujours en contact avec lui. Nous nous voyons souvent. »

Quand on lui demande comment il vit ce congrès de la « refondation », il ne cache pas une certaine amertume. « Il y a des aspects positifs », explique-t-il. « C’est un moment de cohésion, mais elle n’est pas complète. Il manque Jean-Marie Le Pen. Il n’est de bonne modernité qu’enracinée dans la tradition », souligne ce spécialiste de civilisation japonaise (…) « Encombrant, Jean-Marie Le Pen ? Il me semble pourtant que ses mémoires font un tabac dans les librairies. C’est bien la preuve qu’il est resté populaire. »

À 68 ans, Bruno Gollnisch observe avec beaucoup de circonspection les évolutions en cours du parti qu’il a rejoint en 1983. Le changement de nom ? « Je suis réservé, parce que sous le nom de Front national, nous avons consenti d’énormes sacrifices. En général, les partis changent de nom pour faire oublier leurs

Lire la suite de l'article

Le Président de l’American Conservative Union: «Nous pensons donc que nous avons invité la bonne Le Pen»

Matt Schlapp (Président de l’American Conservative Union) exprime sa satisfaction que Marion MAréchal-Le Pen ait accepté son invitation au congrès des conservateurs américains :

DWiFT9jXcAAdck5«Depuis 3 ans, des dizaines de personnes sont venues me voir en me disant que je devrais inviter Marion Le Pen mais j’étais un peu perdu, vous savez, pour nous les Le Pen ils ont mauvaise réputation. Mais on lui a parlé et nous nous sommes rendus compte que nous sommes sur la même longueur d’ondes qu’elle. Nous croyons nous aussi au droit à vivre des enfants à naître, nous croyons à la signification sacrée du mariage, nous croyons que la famille est le socle de la société. Nous pensons donc que nous avons invité la bonne Le Pen. Nous sommes ravis qu’elle ait accepté.»

Les médias font leur numéro de cirque habituel : les médias américains disent que CPAC se compromet avec une extrémiste et les médias français disent que Marion Maréchal-Le Pen se compromet dans une CPAC trop extrême… Mais ces médias ont la frousse de confronter leurs idées : il n'y a pas de Républicain américain dans les médias français ni de sympathisant du FN dans les médias américains pour apporter la moindre contradiction; Donc ils peuvent raconter ce qu'ils veulent.

Pour suivre le fil twitter de CPAC, ou Marion Maréchal Le Pen en direct (à 17h30) :

Lire la suite de l'article

« Le nationalisme est une bonne chose. Emmanuel Macron, c’est la guerre. »

Olivier Bault s'est entretenu avec László Toroczkai, vice-président du parti nationaliste hongrois Jobbik et maire de la commune d’Ásotthalom, à la frontière avec la Serbie :

Immigration en Hongrie : entretien avec László Toroczkai, vice-président du Jobbik et maire Ásotthalom from Reinformation.tv on Vimeo.

Lire la suite de l'article

La bonne nouvelle du soir : Nathalie Kosciusko-Morizet quitte la politique

Images-2Nathalie Kosciusko-Morizet va rejoindre dès février Capgemini à New York et s’occupera de la cybersécurité dans les entreprises. Elle va diriger l’activité Projet et Consulting de la division Cloud Infrastructure et cybersécurité du groupe aux Etats-Unis.

Nathalie Kosciusko-Morizet avait été battue aux élections législatives en juin dernier. Toujours conseillère de Paris – parmi les élus « constuctifs », elle devrait démissionner de ce dernier mandat électif cet été.

Lire la suite de l'article

Bonne nouvelle : Les parodies de mariage en forte baisse en France

6a00d83451619c69e201b8d2288f97970c-250wiLes chiffres parlent d'eux-mêmes. François Hollande a fait voter une loi pour satisfaire une frange ultra-minoritaire de la population française mais dont les conséquences dramatiques sur la déconstruction de la famille et de la société ne seront reconnus que dans plusieurs années :

"Selon le bilan démographique 2017 publié par l’Insee, le nombre de mariage entre personnes de même sexe ne cesse de baisser depuis l’année 2014. Sur les 228 000 mariages célébrés en France l’année dernière, 7000 sont des mariages entre personnes de même sexe. On en comptait plus de 10 000 trois ans plus tôt.

Depuis 2014, le nombre de mariages entre personnes de sexe différent a baissé de 4% alors que le nombre de mariages entre personnes de même sexe a baissé de 33%. On constate par ailleurs une augmentation de 13% du nombres de PACS conclu sur la même période."

Lire la suite de l'article

Bonne question de Jean-Yves Le Gallou sur le FN

Lire la suite de l'article