Archives par étiquette : bombe

Poutine : la programmation génétique de l’homme plus effrayante qu’une bombe nucléaire

Capture d’écran 2017-10-22 à 15.18.41Vladimir Poutine a déclaré lors du Festival international de la jeunesse à Sotchi que la programmation génétique de l'homme selon des caractéristiques données serait possible dans un avenir proche et que cela pourrait être plus effrayant qu'une bombe nucléaire.

«On peut pratiquement imaginer qu'un homme puisse créer un homme selon des caractéristiques spécifiées. Il peut être mathématicien ou un brillant musicien, mais il pourrait également être un militaire capable de combattre sans peur, sans compassion, sans regret et sans douleur». «Vous comprenez que l'humanité peut entrer dans une ère très complexe et importante de son évolution et existence et, ce qui est le plus probable, qu'elle le fera prochainement. Et ce que je viens de dire peut être plus effrayant qu'une bombe nucléaire».

D'après Vladimir Poutine, l'humanité ne doit jamais oublier la moralité de ses actes, puisque son absence pourrait conduire à la destruction de l'homme.

«Quand nous faisons quelque chose et quoi que nous fassions, nous ne devons jamais oublier les fondements moraux et éthiques de notre cause. Tout ce que nous faisons doit contribuer au renforcement de l'être humain et non à sa destruction».

Lire la suite de l'article

Un fait divers pour les bonnes gens : une bombe explose devant les locaux de l’Action Française

Ca s'est passé à Marseille : 

"Un engin explosif artisanal a explosé dans la nuit de samedi à dimanche devant les locaux du mouvement d'extrême droite Action Française, sans faire de victime ni de dégât, a appris Reuters de source policière. L'explosion a eu lieu vers 04h00 du matin devant le siège du groupe dans le centre-ville de Marseille. La Police judiciaire a été chargée de l’enquête".

Lire la suite de l'article

Le théoricien de la bombe démographique et de l’avortement forcé au Vatican

Pas vraiment "Laudato si" :

Images-7"L’homme, figure phare du contrôle des naissances, vient donner des leçons au Vatican sur la façon de sauver la planète en sacrifiant les hommes. Cela semble incroyable et pourtant c’est vrai. Nous parlons de Paul R. Ehrlich, biologiste américain devenu célèbre en 1968 avec le livre « The Population Bomb », la bombe démographique. Ce fut le début d’une gratifiante (pour leurs auteurs) saison de publications éco-catastrophique dans lesquelles l’homme était la véritable cible.

En instillant la peur d’une explosion démographique incontrôlée, Ehrlich et combien d’autres qui l’ont suivi ont incité les gouvernements et les organisations internationales à prendre des mesures drastiques de contrôle de la population : la stérilisation et l’avortement forcé sont depuis devenus normaux dans les pays en voie de développement. Pour ne citer qu’un exemple, on estime à 400 millions le nombre des enfants qui ne sont pas nés en Chine grâce aux suggestions d’Ehrlich et compagnie, et des dizaines de millions de filles ont été victimes d’avortements sélectifs (étant donné le choix, en Chine mais aussi en Inde et dans d’autres pays, où, pour des raisons culturelles et économiques, les familles donnent la préférence aux garçons).

S’il y avait une justice, le Dr Ehrlich devrait être jugé pour crimes contre l’humanité mais bien au contraire, 39 ans après, il reçoit l’honneur d’entrer en grandes pompes au Vatican, invité par les Académies pontificales des Sciences et des Sciences Sociales guidées par Mgr Marcelo Sanchez Sorondo. L’occasion est un symposium au sujet de l’extinction biologique : « Comment sauver le monde naturel

Lire la suite de l'article

Toulouse: Une bombe incendiaire devant une église

Les policiers de Toulouse enquêtent sur la découverte d’une bombe artisanale sur le parvis de l’église Saint-André, dans le quartier de la Roseraie. La trouvaille remonte au jeudi 8 décembre dans la matinée mais elle n’a été dévoilée que ce jeudi.

L’engin incendiaire a été repéré par un paroissien contre la porte de l’édifice. Caché dans une boîte de la taille d’un carton à vin, il était constitué de deux bouteilles d’allume-feu pour barbecue, reliées par du fil électrique. Des petits cubes d’allume-feu piqués de cierges magiques pour anniversaire étaient collés aux bouteilles. Les bougies étaient consumées, sans que leurs étincelles déclenchent le dispositif. 

Au ministère de l'intérieur, il n'y a pas eu de réaction. Pourtant c'est plus grave que des inscriptions sur une mosquée.

Lire la suite de l'article

Que s’est-il passé à l’église Saint Sulpice de Paris ce matin : tentative d’attentat? Alerte à la bombe?

Une tentative d'attentat comme dit la rumeur (suivre #SaintSulpice sur Twitter)? La messe perturbée?

Stsu

Tre

 A suivre aussi sur Le Rouge et Le Noir.

Lire la suite de l'article

Si l’Iran a la bombe, Israël voudra la bombe…

François Hollande avait promis ne pas donner d'entretien à l'Elysée. Quitte à ne plus être crédible, autant passer pour un idiot jusqu'au bout.

Lors de son entretien du 14 juillet, François Hollande est revenu sur l’accord sur le nucléaire iranien. Voulant justifier l’interdiction faite à l’Iran de posséder la bombe nucléaire, il a pointé le risque de prolifération :

« Si l’Iran a la bombe, l’Arabie saoudite et Israël voudront la bombe… » 

Israël est déjà une puissance nucléaire.

Lire la suite de l'article

Chrétiens martyrs : 5 morts par bombe dans une église

Cela s'est passé ce matin au Nigéria : 

"L'explosion d'une bombe a fait cinq morts et huit blessés dimanche devant une église catholique de Kano, la plus grande ville du nord du Nigeria, a annoncé la police.

Un homme a lancé la bombe sur les fidèles qui sortaient de l'édifice religieux.

Le nord du Nigeria est visé depuis plusieurs années par les attentats de la secte islamiste Boko Haram.

Dimanche, des militants de la secte ont attaqué la ville de Kolofata, dans le nord du Cameroun, près de la frontière nigériane, et enlevé plusieurs personnes dont la femme du vice-Premier ministre Amadou Ali".

Lire la suite de l'article

Ebola : une bombe à retardement

Le virus Ebola progresse en Afrique de l'Ouest, et se répand dans les pays limitrophes de la Guinée, sans qu'on puisse apparemment l'endiguer. C'est l'organisation "médecins sans frontières" qui a donné l'alerte vendredi, en déclarant que l'épidémie en Afrique de l'Ouest était désormais "complètement hors de contrôle". Le directeur des opérations de MSF à Bruxelles, Bart Janssens, a prévenu que l'épidémie est loin d'être terminée et qu'elle sera probablement la plus mortelle jamais vécue. Les plus récentes données de l'Organisation mondiale de la santé font état de plus de 330 morts en Guinée, en Sierra Leone et au Liberia, et l'on recense maintenant quelques cas suspects au Mali. 

Les comportements des populations devraient évoluer pour prévenir et contenir la maladie, mais ce n'est absolument pas le cas: bien que prévenus, de nombreux Africains de l'Ouest continuent de se nourrir de chauves souris, de singes, de rongeurs divers et de viande "sauvage" (viande de brousse), alors que certains épidémiologistes ont reconnu l'incidence de ces viandes dans la transmission du virus. Une fois infecté, le malade se met à tousser, se sent très fatigué, puis des vomissements, diarrhées et émorragies l'emportent en une semaine, dans la majeure partie des cas. Ebola ne se soigne pas, et se transmet extrêmement rapidement.

Ce qui est très inquiétant, en Europe, c'est l'importation des viandes en provenance d'Afrique de l'Ouest, qui se retrouvent à Roissy, et sont distribuées partout en France: 

"Le grand souci, c’est notamment le trafic de viandes de brousse entre l’Afrique de l’Ouest et l’Europe.

Lire la suite de l'article