Archives par étiquette : Bienvenue

Bienvenue en Sicile (In guerra per amore ) de Pierfrancesco Diliberto

De Bruno de Seguins Pazzis pour les lecteurs du Salon beige à propos du dernier film diffusé par Saje :

0New York, 1943. Arturo, Sicilien émigré en Amérique, maladroit et sans le sou, aime d'un amour partagé Flora, la nièce du propriétaire du restaurant où il travaille comme garçon, maladroit et sans le sou. Mais elle a déjà été promise par son oncle à Carmelo, fils du bras droit de Lucky Luciano. Flora suggère à Arthur d’aller directement demander la main à son père à Crisafullo en Sicile ! Elle pense ainsi naïvement surmonter la volonté et les engagements de son oncle auprès de la mafia. Arturo accepte immédiatement, mais Flora lui signale que son père est en Sicile, et devant l'étonnement d'Arturo, lui demande s'il y a un problème. Arturo lui répond que le seul problème est qu'il y a la Deuxième guerre mondiale : de fait, l'armée américaine se prépare au débarquement en Sicile. Avant de partir, il se prend en photo avec Flora pour disposer d'une preuve de leur amour.

Avec : Pierfrancesco Diliberto (Arturo Giammarresi), Andrea Di Stefano (Philip Catelli) Aurora Quatrocci (Annina), David Mitchum Brown (Franklin Delano Roosevelt), Lorenzo Patané (Carmelo), Mario Pupella (Don Tano), Maurizio Marchetti (Don Calo), Mriam Leone (Flora), Orazio Stracuzzi (Oncle Alfredo), Stella Egitto (Teresa), Vincent Riotta (Commandant James Maone) , Sergio Vespertino (Saro), Maurizio Bologna (Mimmo), Antonello Puglisi (Agostino), Samuele Segreto (Sebastiano), Lorenzo Patané (Carmelo),  Forest Baker (général Patton), Rosario Minardi (Lucky Luciano), Salvatore Ragusa (Tommaso Lo Presti), Domenico Centamore (Tonino). Scénario : Marco Martani, Michele Astori, Pierfrancesco Diliberto. Musique : Santi Pulvirenti.

Entre rires et larmes !…

Totalement

Lire la suite de l'article

La justice dit bienvenue à Daech en France

Unknown-25Curieux message que la justice française envoie aux terroristes islamistes : alors que 4 ans de prison avaient été requis contre lui, Jawad Bendaoud, poursuivi pour «recel de malfaiteurs terroristes», a été relaxé par le tribunal correctionnel de Paris.

Le parquet a aussitôt fait appel de cette décision. 

Lire la suite de l'article

Bienvenue à l’extrême-droite

Certains s'indignent que les souverainistes (comprendre De Gaulle, Séguin and co) soient cités parmi les courants d'extrême-droite :

  E

C'est pourtant simple à comprendre : quand on n'est pas degauche, on n'est d'extrême-droite. C'est pourtant simple de comprendre la science politique du camp du bien.

Lire la suite de l'article

Le Canard enchaîné censure les auteurs du livre Bienvenue place Beauvau

Unknown-44Lu dans Présent :

"D’après plusieurs sources concordantes, Didier Hassoux et Christophe Labbé, journalistes « police-justice » à l’hebdomadaire satirique, n’auraient plus le droit de signer leurs articles jusqu’à la rentrée de septembre. Démentie à l’intérieur du Canard enchaîné, l’information semble pourtant avérée. A preuve, le nom ou même les simples initiales des deux intéressés ne sont pas réapparues depuis avril au sein des huit pages maquettées à l’ancienne. Dans les faits, la direction du volatile, représentée par Michel Gaillard et Nicolas Brimo, n’aurait guère apprécié les suites médiatico-politiques provoquées par le livre Bienvenue place Beauvau. […]"

Pan sur le bec ?

Lire la suite de l'article

Bienvenue dans le monde de la diabolisation

Sens Commun voulant faire de LR un parti de droite de conviction, la diabolisation bat son plein :

D

Le problème c'est qu'il semble que François Fillon n'ait pas vraiment le courage de résister.

Ainsi, le maire UDI de la plus petite ville de Seine Saint Denis (moins de 5000 habitants) est en train de mettre le feu au parti Les Républicains. Ludovic Toro a reçu mardi la double investiture officielle UDI/LR pour les élections législatives dans la 12circonscription (Coubron, Montfermeil, Clichy-sous-Bois, Vaujours, Livry-Gargan). Le conseil national LR avait attribué cette investiture à Xavier Lemoine, le maire LR/PCD de Montfermeil, il y a plusieurs semaines. Avant que le bureau politique du parti ne la lui retire quelques jours plus tard, avec l’idée de la donner à Ludovic Toro dans le cadre d’un accord électoral entre les deux partis. Une décision que n’a toujours pas digérée Philippe Dallier, le patron de la fédération LR du département.

Ludovic Toro, Conseiller régional UDI, est président de l'Observatoire Régional de Santé, organisme géré à parité entre l’ARS (donc le Ministère de la Santé) et la Région. Il a fait voter un amendement en avril 2016 afin de rétablir

« le budget alloué à la campagne d’information et de prévention sur la sexualité, la contraception et l’IVG ».

Lire la suite de l'article

“Bienvenue sur TV Libertés, sorte de mini-BFM 100% réac”

C'est ainsi que Marianne présente TV Libertés dans un article plutôt bien écrit et documenté :

9424-100242398"Bienvenue sur TV Libertés, sorte de mini-BFM 100% réac, qui dispense sur le web sa vision revue et corrigée de l'actualité. Créée début 2014, la chaîne a fait son trou dans le petit monde de la "réacosphère", revendiquant 30.000 visiteurs uniques par jour (…) "TV Libertés s'est installée dans le paysage", se félicite Jean-Yves Le Gallou, qui a participé à sa création (…)

Aujourd'hui, les trois anciens cadres roulent à leur compte. Et n'allez pas faire des amalgames en les soupçonnant de porter la bonne parole frontiste… "Nous ne sommes la chaîne d'aucun parti politique", jure Martial Bild, qui définit TV Libertés comme "une chaîne de toutes les droites", ayant à cœur "la défense de l'esprit français et de la civilisation européenne". Le casting des intervenants reflète cette ligne identitaire. Parmi les invités les plus renommés, citons Christine Boutin, l'ex-frontiste Bruno Mégret, l'éditorialiste du Figaro Ivan Rioufol ou l'intellectuel "ethno-différentialiste" Alain de Benoist. Mais TV Libertés parvient à ratisser un peu plus large. Plusieurs députés de droite ont fréquenté son plateau, comme Nicolas Dupont-AignanHervé Mariton ou Thierry Mariani (…)

Côté FN, plusieurs cadres ont accepté de passer devant les caméras, tels les eurodéputés Nicolas BayLouis Aliot et Bruno Gollnisch (…) Marion Maréchal-Le Pen (…) la députée du Vaucluse a elle-même participé en avril 2015 à l'émission "Bistro Libertés" (…). Surtout, Gilbert Collard,

Lire la suite de l'article

Turquie : bienvenue en Europe

Les Allemands et les Turcs ont réussi à faire passer l’essentiel de leur accord. L’éventuel veto britannique concernait la suppression des visas pour les Turcs entrant dans l’espace Schengen. Finalement on se contentera… d’accélérer le processus de libéralisation, ce qui revient au même à court terme. 

La disposition essentielle est la disposition « temporaire et extraordinaire » qui prévoit le renvoi vers la Turquie de tous les nouveaux migrants qui arriveront sur les îles grecques, à partir du dimanche 21 mars selon les termes de l’accord, en fait à partir du 4 avril, a dit ensuite Angela Merkel… Pour chaque Syrien renvoyé, les Européens s’engagent à « réinstaller » dans l’UE un autre Syrien depuis la Turquie. L’accord stipule que chaque demandeur d’asile qui arrivera sur les côtes grecques aura droit à un examen individualisé de sa requête et le droit de faire appel de la décision de renvoi… (Quelque 2.300 experts vont être envoyés en Grèce…)

Pour la Turquie c’est un accord « historique », parce que l’UE s’engage à accélérer le versement des 3 milliards d’euros déjà promis, et à ajouter 3 milliards d’euros d’ici la fin de 2018.

Quant au processus d’adhésion de la Turquie, l'UE va ouvrir un nouveau chapitre.

Lire la suite de l'article

Bienvenue chez les fous

Ce tweet date de l'été :

MEt cet article de la veille des attentats. Extrait :

"Ce qui rapproche les tueurs de masse, qui sévissent majoritairement aux Etats Unis, des islamistes, qui progressent sans relâche en Europe – et notamment en France -, c’est la misère sexuelle dans laquelle ils vivent. […]

Voici une piste que le ministère de l’Intérieur devrait considérer dans sa lutte contre la radicalisation des jeunes français : donner tous les moyens possibles pour que chacun d’entre eux ait une sexualité sinon épanouie tout au moins possible et agréable, afin qu’ils ne transforment pas leurs désirs refoulés en actes de violence. […]"

Commentaires (2)

autrement dit ne surtout plus mettre en prison ces violeurs du parc d attractions familial « bizounours land islamique » de bidochon cazenaze et manolo gaz sinon :

http://www.fdesouche.com/669621-bataclan-les-terroristes-ont-torture-les-victimes-blessees-en-ouvrant-leurs-estomacs-avec-des-couteaux

oui mais pour d autres ci dessous c est mal d être éveillés ! c est mal de dire la vérité qui blesse , malgré les 130 morts ces gens là ont led culot immonde de nous considérer comme des « culs pincés » et des « blogueurs attardés » soyez patients les vraies insultes vont arriver comme d habitude !

http://www.fdesouche.com/669657-attentats-sophia-aram-fustige-les-crevures-lignorance-crasse

ou étaient ces donneurs de leçons de morale a deux balles lorsqu il fallait dénoncer leurs frères et cousins cinglés et qui font la danse indienne contre l orage qui s en vient , sur toutes les chaînes aujourd hui qu il n y a plus de danger ? ?

Lire la suite de l'article

Bienvenue aux fripes à l’Hôtel de la Monnaie

Nous avons subi le plug anal, le vagin de la Reine, nous avons maintenant les fripes à emporter dans un sac en plastique, summum du non-art contemporain et de la vacuité pseudo- artistique, qui permet au visiteur de "faire vivre" l''œuvre d'art" en lui apportant sa "participation personnelle". Des montagnes de vieilles fripes entassées dans les salles XVIIIe de l'hôtel de la Monnaie dans une exposition nommée "Take me, I'm yours" (prenez-moi, je suis à vous). Est-ce que les puces sont données avec les fripes, ou faut-il les acheter pour aider l'artiste à mettre du beurre dans ses épinards ?

4769554_7_8e9d_2015-09-22-0d380ed-28010-8g34x2_319638b7aff1d25aa193cb2934fd6a04

Lire la suite de l'article

Ce que nous attendons, c’est la paix, et non des discours de bienvenue en Occident

GIIINe maîtrisant pas l'italien, cette traduction est des plus sommaires – n'hésitez pas à me proposer des corrections si cela s'avérait nécessaire :

"Dans le fatras des déclarations, des commentaires, des analyses sur les urgences de la migration (analyses qui ont souvent pour défaut non secondaire de ne point établir de distinction entre un migrant et un réfugié (…), les paroles d'un évêque syrien, Grégoire III Laham, patriarche grec-melkite catholique, font du bruit. Loin de la rhétorique, le patriarche a donné au portail AsiaNews (l'Institut Pontifical des Missions Etrangères), une analyse lucide sur la véritable ampleur du problème, anticipant aussi ce qui – à son avis – constitue le seul moyen pour éviter que des tragédies comme le «bébé kurde syrien mort sur la plage de la ville turque de Bodrum " se reproduisent à l'avenir. L'objectif, dit-il, devrait être de "faire la paix, assurer la sécurité et l'avenir du Moyen-Orient", afin que nous puissions dire "plus jamais la guerre". (…)"Aux gouvernements occidentaux, je dis que le point central n'est pas d'accueillir et de loger les réfugiés, mais de traiter le conflit au niveau des racines. Tout le monde doit être impliqué, de l'Occident aux pays arabes, de la Russie aux États-Unis. Ce que nous attendons, c'est la paix. Pas des paroles sur les migrants ni des discours de bienvenue".

Le Patriarche Grégoire III Laham a écrit une lettre à de jeunes chrétiens syriens, irakiens et libanais en leur demandant d '«arrêter le tsunami» de la migration,

Lire la suite de l'article

RSI (Régime Social des Indépendants) : bienvenue en enfer

Matraqués par les taxes et les cotisations, ils sont artisans, commerçants, professions libérales. Ils représentent « la première entreprise de France ». Les TPE, les Très Petites entreprises comme on les appelle également (de 1 et 20 salariés) se disent matraquées par les cotisations sociales qu’un système qui semble « obligatoire » leur impose. Chaque jour, des centaines de milliers de travailleurs non salariés subissent les agissements et dysfonctionnements du RSI. Un régime « inventé » en 2005 pour, disait-on, simplifier la vie des professions libérales. La plupart de ceux que nous avons rencontrés « survivent » en raison des charges qu’ils doivent payer. Régulièrement, ils manifestent leur révolte dans les rues, autour des ronds-points, devant les caisses régionales du RSI et devant les bâtiments de l’URSSaf … dans l’indifférence générale… A qui profite réellement le RSI ?

RSI Régime Social des Indépendants : bienvenue en enfer

Lire la suite de l'article