Archives par étiquette : avait

François Fillon avait rendu ses costumes. Emmanuel Macron ne rendra pas le pouvoir

De Constance Prazel sur Liberté Politique :

Unknown-11"Depuis quelques jours la justice française a eu une drôle d’idée : s’intéresser d’un peu plus près aux comptes de campagne d’Emmanuel Macron. Mieux vaut tard que jamais, alors que tout au long de la campagne, des signaux d’alerte auraient dû faire réagir la très sérieuse, impartiale et intouchable Commission des Comptes de campagne. N’avait-elle pas épinglé et invalidé les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy en 2012 ?

Surveiller les comptes d’Emmanuel Macron, drôle d’idée, effectivement. Des irrégularités ? Quelles irrégularités ? Avec un angélisme tout à fait stupéfiant, ou plutôt, cet extraordinaire toupet que donne la bonne conscience politiquement correcte, les équipes du président estiment qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Les ristournes et tarifs mirobolants obtenus par En Marche seraient tout simplement le produit d’une exceptionnelle capacité à négocier, nous explique sans vergogne Christophe CastanerLibération donne les chiffres : « à La Bellevilloise, en mai 2017, l’association de campagne d’Emmanuel Macron réservait une soirée pour un coût de 1 200 euros. Deux mois plus tôt, son rival Benoît Hamon déboursait pourtant 4 838,40 euros pour pouvoir louer la salle. » Le théâtre Bobino, quant à lui, était loué avec un rabais de 70 % : de quoi faire pâlir nombre d’organisateurs de manifestations qui peinent à boucler leur budget.

On se demande pourquoi le gouvernement ne met pas ces compétences formidables un peu plus au service des négociations avec la SNCF, par exemple, ou avec nos partenaires économiques, afin d’obtenir quelques contrats permettant, pourquoi pas, de créer quelques emplois. Peut-être qu’en

Lire la suite de l'article

Police médiatique : Georges Orwell n’y avait même pas pensé, Macron va le faire

Extrait d'une tribune de Philippe Lemoine dans le Figarovox, à propos de la proposition de loi relative à la lutte contre la manipulation de l'information :

Unknown-5"Le concept même de “fake news”, ainsi que l'hystérie autour de ce phénomène, paraît quelque peu douteux. Ce n'est pas, évidemment, que l'on puisse nier que des rumeurs sans fondement et autres fausses informations circulent sur Internet et les réseaux sociaux, mais les médias ont tendance à n'affubler ce label infamant qu'aux fausses informations ou supposées telles qui vont à l'encontre de l'idéologie dominante. Ainsi, quand par exemple Les Inrocks nous expliquent que les immigrés sont plus diplômés que la population française, ce qui est démontrablement faux, on n'entend pas beaucoup les cognoscenti crier à la “fake news”.

Ayant dit cela, on ne peut évidemment qu'être d'accord avec l'idée qu'il faut dans la mesure du possible chercher à réduire la diffusion des informations fausses ou inexactes, du moment que ça s'applique à toutes et pas seulement à celles qui ont l'heur de déplaire aux grands prêtres de l'idéologie dominante. Mais encore faut-il s'assurer que le remède qu'on propose pour y parvenir ne soit pas pire que le mal et on peut hélas craindre que ce soit le problème avec le texte qui vient de sortir de la commission et qui doit être examiné dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale le 7 juin.

Le texte propose notamment de créer une nouvelle procédure qui, en période électorale, permet au juge des référés de faire cesser immédiatement la diffusion

Lire la suite de l'article

L’Ofpra avait refusé le statut de réfugié politique à la famille Azimov

Lu dans Minute :

Unknown-27"Khamzat Azimov aurait pu ne jamais devenir un tueur. En tout cas, un tueur en France. Pour cela, il aurait suffi qu’il ne soit pas naturalisé à l’âge de treize ans, qu’auparavant sa famille n’obtienne pas le statut de réfugié politique. Par les temps qui courent, c’est beaucoup demander, certes, mais la chose était possible. En effet, dans un premier temps l’Ofpra avait refusé le statut de réfugié politique à la famille Azimov. Mais, prise en main par des associations et pourvue gratuitement d’un interprète, maman Azimov avait réussi à faire casser cette décision par la Cour nationale du droit d’asile, une instance créée en 2007 par Nicolas Sarkozy sur les décombres de la Commission des recours des réfugiés et dotée de moyens importants pour « juger plus et plus vite ». Le dossier de la famille Azimov n’est pas public. Il ne devait pas être très bon puisque le père n’avait pas obtenu le statut. Ce qui ne l’empêchait pas de vivre jusqu’à samedi dernier dans le même hôtel parisien que sa femme et ses deux enfants. Aux frais de qui ?"

Lire la suite de l'article

Eric Coquerel, député France Insoumise qui avait occupé la basilique Saint-Denis, entarté par l’AF

Commentaires (2)

On peut rappeler que c'est un lointain écho à l'entartage du père Berger qui, à lors de l'occupation de la basilique par des immigrés clandestins en 2002, avait été l'un de leurs principaux soutiens sur place et qui avait ensuite été entarté. Ainsi naissent les traditions…

Rédigé par : Nicolasmx | 20 avr 2018 11:12:27
____________________________________

L'entartrage est l'arme du pauvre.

Ici Bernard-Henri Lévy à Belgrade le 10 mai 2017, présentant son film « Peshmerga ». On reprochait à BHL ses prises de positions pendant les conflits en ex-Yougoslavie dans les années 1990 :
https://www.youtube.com/watch?v=owTP4ic-m44

En décembre 2016, Valls avait reçu un sac de farine sur la tête lors d’un déplacement à Strasbourg :
https://www.youtube.com/watch?v=DYCCQMrtCYg

Le 6 avril 2017, c’était au tour de François Fillon de recevoir de la farine lors d’un de ses meetings :
https://www.youtube.com/watch?v=Ch-OoFb5Ge4

Et Macron le psychopathe,
https://www.youtube.com/watch?v=NNDgsw39m9s
qui est en mission transcendentale :
https://www.youtube.com/watch?v=tMpXAW7Kb34
n'a-t-il pas reçu un oeuf ?
https://www.youtube.com/watch?v=FLCUnSgTsEo

Rédigé par : Patrick | 20 avr 2018 11:13:15
____________________________________

Lire la suite de l'article

Bachar al-Assad renvoie la décoration que Chirac lui avait remise

JC-BacharBachar al-Assad avait été décoré en 2001 par Jacques Chirac, de la grand-croix de la Légion d'honneur, soit la plus haute distinction possible de cet ordre.

Lundi, l’entourage du président Emmanuel Macron a indiqué que la France avait engagé une procédure de retrait de la Légion d’honneur au président Assad.

Jeudi, la présidence syrienne a annoncé que la décoration de la Légion d’honneur avait été rendue après la participation de Paris aux frappes contre la Syrie samedi.

« Le ministère des Affaires étrangères et des Expatriés a officiellement rendu à la République française, par le biais de l’ambassade de Roumanie à Damas, qui parraine les intérêts français en Syrie, la décoration de grand-croix de la Légion d’honneur accordée au président Assad par l’ancien président français Jacques Chirac ».

Lire la suite de l'article

Syrie : l’un des sites bombardé avait été inspecté il y a 2 mois et il n’y avait pas de trace d’arme chimique

Informations intéressantes de Frédéric Pichon, spécialiste de la région à propos d'une inspection de l'OIAC (Organisation pour l'Interdiction des Armes Chimiques, institution internationale qui veille à ce que la Convention internationale sur les armes chimiques soit bien appliquée) :

Lire la suite de l'article

Le chef d’état-major général russe avait averti de la mise en scène d’une attaque chimique

Le chef d’état-major général russe avait averti de la mise en scène d’une prétendue attaque chimique en Syrie dès le 13 mars :

Commentaires (1)

et si cela aussi étaient une mise en scène?
à qui se fier?
ne soyons pas assez naïf pour croire que les russes sont innocents en Syrie

par contre Assad n'avait aucun intérêt à le faire à ce moment là!!!

Rédigé par : ohlala | 13 avr 2018 09:40:34
____________________________________

Lire la suite de l'article

Edwy Plenel avait soutenu en 1972 l’organisation terroriste qui venait alors d’assassiner 11 athlètes israéliens lors des JO de Munich

Unknown-10Le 3 avril, Gilles-William Goldnadel a interpellé le co-fondateur de Mediapart sur Twitter :

«Bonsoir Edwy Plenel, c'est pour une enquête de la France Libre [la webtélé de droite lancée par l'avocat début 2018]. Pourriez-vous s'il vous plaît confirmer ou infirmer les infos qui circulent selon lesquelles vous auriez sous l'alias de Krasny féliciter dans Rouge Septembre Noir ?».

Plenel a accepté de revenir sur ce texte écrit en 1972 :

« Je n’ai jamais fait mystère de mes contributions à Rouge, de 1970 à 1978, sous le pseudonyme de Joseph Krasny. Ce texte, écrit il y a plus de 45 ans, dans un contexte tout autre et alors que j’avais 20 ans, exprime une position que je récuse fermement aujourd’hui. Elle n’avait rien d’exceptionnel dans l’extrême gauche de l’époque, comme en témoigne un article de Jean-Paul Sartre, le fondateur de Libération, sur Munich dans La Cause du peuple–J’accuse du 15 octobre 1972. Tout comme ce philosophe, j’ai toujours dénoncé et combattu l’antisémitisme d’où qu’il vienne et sans hésitation. Mais je refuse l’intimidation qui consiste à taxer d’antisémite toute critique de la politique de l’Etat d’Israël ».

Le co-fondateur de Mediapart, sous le pseudo Joseph Krasny, a bien

Lire la suite de l'article

L’Etat islamique avait récupéré du matériel de guerre livré aux groupes rebelles anti-Assad

Selon un rapport qui a nécessité 3 ans d’enquête de terrain entre Kobané, en Syrie, et Bagdad, en Irak… alors que les spécialistes avaient en vain mis en garde l'Occident sur l'aide apportée aux rebelles :

C1-n6HQWQAAZPha.jpg-large"40 000 pièces récupérées sur les lignes de front et soigneusement analysées, des dizaines de contrats d’achat et d’exportation passés au crible : le rapport sur les armes de l’organisation Etat islamique (EI), publié jeudi 14 décembre par l’ONG Conflict Armament Research (CAR), est l’étude la plus complète produite à ce jour sur ce sujet aussi explosif que complexe.

Il fait la lumière sur les filières d’approvisionnement souvent tortueuses mises en place par l’organisation djihadiste, via la Turquie en particulier, pour constituer et entretenir son arsenal. Il démontre qu’au-delà des saisies réalisées dans les stocks des armées syrienne et irakienne, l’EI est parvenu à récupérer beaucoup d’armes fournies aux groupes rebelles syriens par leurs parrains étrangers, notamment les Etats-Unis et l’Arabie saoudite. Il révèle enfin que ces livraisons ont été effectuées quasi systématiquement en violation des accords conclus avec les pays où ces armes ont été produites – principalement des Etats d’Europe de l’Est – qui incluaient une clause de non-réexportation.

[…] l’EI a su détourner à son profit une partie du flot d’armes introduit en Syrie par les soutiens de la rébellion syrienne. Grâce aux numéros de série relevés sur les pièces auxquelles ils ont eu accès, les experts de CAR sont parvenus à retracer une partie du circuit suivi par ces armes : de leur fabrication, dans une usine de

Lire la suite de l'article

Haziza, qui avait insulté La Manif Pour Tous, suspendu suite à une plainte pour agression sexuelle

Souvenez-vous c'était en juin 2013 :

Capture d’écran 2017-11-21 à 21.15.36Astrid de Villaines, journaliste de LCP-AN, a déposé une plainte, dimanche 19 novembre, contre Frédéric Haziza présentateur phare de La chaîne parlementaire qu’elle accuse d’agression sexuelle. Une enquête préliminaire a été ouverte et a été confiée à la brigade de répression de la délinquance contre la personne de la police judiciaire. Les faits seraient survenus le 20 novembre 2014. Alors qu’Astrid de Villaines souhaitait rejoindre son bureau, le présentateur lui aurait bloqué le passage.

«Je suis donc passée devant lui, face à face. Monsieur Haziza a alors tendu son bras droit, autour de ma taille. Sa main s’est alors retrouvée au niveau de mes fesses, côté gauche, en l’appuyant fortement. Dans le même temps, monsieur Haziza m’a pincé la fesse gauche».

Immédiatement convoqué dans le bureau du rédacteur en chef de l’époque, le présentateur et journaliste aurait d’abord nié les faits.

«Monsieur Haziza nous a déclaré (devant elle et le rédacteur en chef) ne pas m’avoir touché les fesses, mais juste les genoux et n’a pas reconnu les faits devant mon rédacteur. Je précise que monsieur Haziza a déclaré devant mon rédacteur, vouloir m’acheter une viennoiserie afin que cet incident s’achève. Je précise avoir quitté la salle après ces propos déplacés».

Dans sa plainte, Astrid de Villaines ajoute que le présentateur avait eu des «gestes ou des allusions déplacées» les années précédentes. Saisi par le Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) de LCP, la direction a adressé un avertissement

Lire la suite de l'article