Archives par étiquette : augmenté

Bavière : le nombre de viols commis par des immigrés a augmenté de 91%

Pas d'amalgame ?

"La Bavière a connu une augmentation importante du nombre de viols depuis 2016, avec 685 cas signalés à la police de janvier à juillet de cette année, soit une augmentation de 48 pour cent.

Les migrants ont commis 126 de ces viols au cours de la même période, soit une augmentation de 91% par rapport au nombre de 2016, ce qui rend les migrants responsables de près d’un cas de viol sur 5.

Le ministre bavarois de l’Intérieur Joachim Herrmann, membre de l’Union sociale chrétienne (CSU) – qui est allié à l’Union chrétienne-démocrate (CDU) de la chancelière allemande Angela Merkel – a déclaré que les raisons de cette augmentation n’étaient pas claires. Le ministre de l’Intérieur a déclaré qu’il fallait plus d’attention pour examiner les statistiques, en promettant de «lutter contre les infractions sexuelles plus intensément, y compris dans les centres pour demandeurs d’asile»."

Commentaires (2)

"Lutter contre les effractions sexuelles…" Sans blague ? Vous avez pas un vieux sécateur qui traîne dans votre jardin ?

Rédigé par : Irishman | 15 sep 2017 12:23:36
____________________________________

Désolé, il faut lire "Infractions" au lieu d'effractions…

Rédigé par : Irishman | 15 sep 2017 12:25:14
____________________________________

Lire la suite de l'article

Pendant le quinquennat Hollande, la dette a augmenté de plus d’un milliard par semaine

En mai, Hollande déclarait : "Je laisse la France dans un état bien meilleur que celui que j'ai trouvé".

En réalité, la dette publique a augmenté de 341 milliards d'euros durant le quinquennat Hollande.

5 ans, cela représente 260 (5*52) semaines. Autrement dit, pendant le quinquennat Hollande, la dette a augmenté de plus d'un milliard par semaine : 1,3 milliard.

Entre le 26 août 2014 et le 30 août 2016, le ministre de l'Economie de François Hollande s'appelait Emmanuel Macron.

Lire la suite de l'article

Le nombre de catholiques augmente

Le Vatican a publié l’Annuaire pontifical 2017 et l’Annuaire des statistiques de l’Eglise 2015. Dans un communiqué publié le 6 avril 2017, le Vatican note un recul dans certains domaines et sur certains continents, mais un accroissement global de l’Eglise catholique.

  • les évêques sont 5.304, +3,9 % en cinq ans, en particulier en Asie (+5,4 %) et en Europe (+4,2 %)
  • les prêtres sont 415.656, en diminution de 136 par rapport à 2014. Un chiffre qui est pourtant positif en Afrique (+1.133), en Asie (+1.104), en Amérique (+47), et en Océanie (+82). Globalement, les ordinations sacerdotales ont augmenté de 0,83 % entre 2010 et 2015.
  • Les religieux non prêtres sont passés de 54.665 à 54.229 mais ont augmenté en Afrique et en Asie.
  • Les religieuses sont passées de 721.935 à 670.320 mais pas en Afrique (augmentation de 66.375 à 71.567) ni en Asie (de 160.564 à 166.786).
  • Les séminaristes étaient 116.843 en 2015, contre 118.990 en 2010. Mais en Afrique, leur nombre n’a cessé d’augmenter (+ 7,7 %).

Le nombre de catholiques baptisés a augmenté passant de 1,272 milliard en 2014 à 1,285 milliard en 2015, avec une augmentation relative de 1 %, ce qui représente 17,7 % de la population totale

  • en Afrique on enregistre une augmentation de 19,4 %, – de 186 à 222 millions. Les baptisés africains sont passés de 15,5 % du total des catholiques mondiaux à 17,3 % entre 2010 et 2015
  • en Europe les catholiques sont 286 millions en 2015 c’est-à-dire 1,3 millions de moins qu’en 2014.

Lire la suite de l'article

Les atteintes aux sites chrétiens ont augmenté de 245% entre 2008 et 2016

2015 avait enregistré un record d'actes racistes, antisémites et antimusulmans: ils ont nettement reculé en 2016, a annoncé mercredi le ministère de l'Intérieur :

  • Baisse de 58,5% des actes antisémites (335 en 2016 contre 808 l'année précédente)
  • baisse de 57,6% des actes antimusulmans connaissent (182 contre 429)
  • baisse de 23,7% des actes racistes au sens strict (hors actes antisémites et antimusulmans) (608 contre 797).

Point noir : les atteintes aux sites chrétiens (lieux de culte et sépultures) ont augmenté de 245% entre 2008 et 2016. Avec 949 faits en 2016, en hausse de 17,4% par rapport à 2015les actes visant des lieux chrétiens représentent 90% du total des atteintes aux lieux de culte (chrétiens, juifs ou musulmans), selon la Place Beauvau.

Lire la suite de l'article

“Le FN baisse quand il parle de la Banque centrale européenne. Il augmente quand il parle de Mohamed Merah”

Selon Le Point, Florian Philippot pourrait avoir perdu la bataille face à Marion Maréchal-Le Pen :

"Si Marine Le Pen a recadré sa nièce sur l'IVG, sa ligne identitaire reprend le dessus sur celle, plus souverainiste, du numéro 2 du parti."

"L'immigration n'est pas un sujet qui indiffère le numéro 2 du FN, mais il considère que c'est en sortant de l'Union européenne que la France pourra mieux la contrôler. Contrairement à la députée du Vaucluse, il ne croit pas à la théorie du grand remplacement. Il laisse « les pompes aspirantes » à Jean-Marie Le Pen, dont il a obtenu l'exclusion du parti.

Certes, François Fillon sera la cible des attaques frontistes autant pour son programme de « casse sociale » que pour son « bilan sur l'immigration lorsqu'il était ministre ». D'ailleurs, pour l'historien spécialiste du FN Nicolas Lebourg, la force du FN est de faire « un pack » avec les sujets portés par Philippot et ceux de Marion Maréchal-Le Pen. Cependant, il constate qu'ils n'ont pas le même effet sur l'électorat. « J'ai repris tous les sondages depuis 2012. Le FN baisse quand il parle de la Banque centrale européenne. Il augmente quand il parle de Mohamed Merah. » Un constat qui donne des indications sur la suite de la campagne frontière."

Lire la suite de l'article

Les actes anti-chrétiens ont augmenté de 40% depuis le début 2016

Révélation de Xavier Raufer :

"[…] Atlantico révèle ici les chiffres fournis fin octobre à ce ministre par le Service central du renseignement territorial (nouveaux "Renseignements généraux") : de janvier à septembre 2016, les agressions ou déprédations visant des chrétiens ont augmenté de 40%.

Certes, ces actes visant des lieux de culte, des cimetières, etc., n'émanent pas tous d'islamistes déchainés. Divers dingos agissent aussi : "Gothiques", satanistes, etc. Quand même : + 40%. Et les dégâts sont bel et bien là. Silence de mort côté ministre… […]

Il n’y a pas de différences dans la nature des infractions commises entre ces actes anti-chrétiens et les actes islamophobes. Graffitis, profanations de cimetières et d’églises, etc.: tels sont les principaux actes anti-chrétiens commis. Mais ce n’est pas tant la nature des infractions qui est importante, mais leur forte augmentation d’une part, et le silence du gouvernement d’autre part alors que celui-ci est le premier à dénoncer les actes islamophobes.

40%, c’est un chiffre énorme. Nous sommes un pays de 66 millions d’habitants où les choses vont plutôt doucement : déjà que quand la criminalité augmente de 2-3% par an, c’est considéré comme un drame, alors là je vous laisse imaginer…

Le gouvernement a raison de réagir lorsque survient un acte islamophobe, mais pourquoi ne le fait-il pas non plus pour les actes anti-chrétiens? Car ces deux natures d’actes dégradent le tissu social, y compris les actes anti-chrétiens. On pourrait aussi s’interroger sur le silence des évêques d’ailleurs à ce sujet."

Lire la suite de l'article

Le taux d’avortement augmente proportionnellement au taux de contraception

Le 26 septembre a lieu la « Journée mondiale de la contraception ». A cette occasion, Claire de La Hougue et Grégor Puppinck exposent dans Valeurs Actuelles le paradoxe de la contraception, selon lequel le taux d’avortement augmente proportionnellement au taux de contraception:

Images-2"« La contraception permettrait d’éviter les grossesses non désirées et, en conséquence, les avortements ». Cet argument, qui a soutenu la politique des gouvernements successifs depuis l’adoption des lois Neuwirth et Veil, n’est pas confirmé par les données statistiques qui révèlent au contraire une corrélation proportionnelle entre taux de contraception et d’avortement.

Alors que des États dans lesquels la contraception est largement diffusée connaissent toujours un nombre élevé d’avortements, d’autres qui ont moins recours à la contraception, sont parvenus à contenir voire réduire considérablement ce nombre. Parmi les pays d’Europe occidentale qui ont le plus fort taux de couverture contraceptive, dépassant 70 % des femmes en âge de procréer, figurent la France et les pays scandinaves, le record étant détenu par le Royaume-Uni qui dépasse 80%. Or en France, non seulement le nombre d’avortements ne baisse pas mais il a tendance à augmenter : il est passé de 206 000 en 2003 à plus de 216 600 en 2013 selon l’INED ; dans la même période, le taux d’avortements, c'est-à-dire le nombre d’avortements pour 1000 femmes en âge de procréer, est passé de 14,2 à 15,3‰, voire même à plus de  18‰ en Ile-de-France. Il en est de même en Suède où le nombre très élevé d’avortements continue à augmenter, passant de 17,2 ‰

Lire la suite de l'article

J-5 : la proportion d’indécis augmente mais le Brexit reste en tête

Les électeurs britanniques semblent ne pas être sensibles à la propagande des médias exploitant l'assassinat de la députée Joe Cox par un déséquilibré :

"On aurait pu penser que l'assassinat du député travailliste Jo Cox, qui était contre le Brexit, aurait détourné les électeurs britanniques de leur volonté de sortir de l'Union Européenne. Et ce d'autant plus que l'assassin de Jo Cox était un partisan farouche de la sortie.

Cependant, c'est à peu près l'inverse qui s'est produit.  Deux sondages de Qriously sur les intentions de vote montrent que c'est le camp du Remain (pour rester dans l'U.E.) qui souffre en fait de l'événement.  Alors qu'entre le 13 et le 16 juin, 39,7% des Anglais s'opposaient à la sortie, ils ne sont plus que 32,4 au lendemain de l'assassinat de Jo Cox, le 17 juin.

A contrario, le camp pro-Brexit, qui caracolait en tête à 51,7% jusqu'au 16 n'a perdu que 0.2% le 17

En fait, le grand gagnant est le camp des indécis, qui passe de 8% à 16%, les électeurs anti-Brexit étant certainement plus perturbés que les pro-Brexit par la mort du député Cox, au point de remettre en cause leur votes. Et les partisans de la sortie ont donc bien résisté à la tentation de faire le lien entre l'assassinat et leur cause."

  1-800x236

En revanche, ceux qui ont fait leur choix envisagent de moins en moins de changer d'avis.

2-800x292

L'article en anglais ici.

Commentaires (1)

Un fait semblable s'est produit en Suède mais, malgré

Lire la suite de l'article

Le nombre d’écoles libres a augmenté de 26 % de 2011 à 2014

Les établissements hors contrat scolarisent 53 000 élèves, soit moins de 3 % de l’effectif total du secteur privé. Néanmoins, le nombre d’écoles hors contrat a augmenté de 26 % de 2011 à 2014, selon des statistiques établies par le ministère de l’Éducation nationale.

Dans le second degré, le nombre de collèges est aussi en hausse (+30 %) mais le nombre de lycées diminue (-5 %). Selon la Fondation pour l’école, deux sur cinq seraient confessionnels, les autres étant centrés sur une pédagogie spécifique (Montessori notamment) ou s’adressant à des publics particuliers (les élèves de milieux défavorisés ou les enfants bilingues par exemple). 

Près de 70 nouvelles écoles hors contrat ont été créées en septembre 2015. Certaines se réclament de la pédagogie Montessori, d’autres affirment leur identité religieuse (l’école musulmane Al Fitra près de Lille, l’école catholique de la Sainte-Famille à Cherbourg), d’autres encore se tournent vers l’environnement ou l’art (l’école de la transition de Notre-Dame-des-Monts en Vendée). Selon la Fondation pour l’école, ces établissements sont "en plein essor".

"Quand on a commencé à travailler sur le sujet en 2004, il y avait 10 créations par an. L’accélération est très nette : 37 écoles indépendantes ont ouvert à la rentrée 2013, 51 à la rentrée 2014, 67 à la rentrée 2015".

Il y a, selon le ministère 966 établissements (écoles, collèges et lycées) hors contrat à la rentrée 2014. Le premier degré est en forte croissance : il y a désormais plus d’écoles que de lycées hors contrat, alors que c’était l’inverse il

Lire la suite de l'article

Transhumanisme : si l’on accepte l’idée de l’homme « augmenté », on est obligé d’accepter celle d’homme « diminué »

Jean-Marie Le Méné est interrogé dans La Nef. Extrait :

"Le transhumanisme part du constat que l’homme est une expérience ratée. Il se donne comme but de le faire évoluer et de dépasser sa nature en parvenant à « augmenter » l’homme par la convergence de différentes technosciences : les nanotechnologies, les biotechnologies, l’informatique et les sciences cognitives. On entrera dans le transhumanisme effectivement le jour où l’intelligence artificielle prendra le pas sur l’intelligence humaine. Évidemment, si l’on accepte l’idée de l’homme « augmenté », on est bien obligé d’accepter celle d’homme « diminué ». C’est pourquoi en attendant l’homme « augmenté », on gagne du temps à commencer par éliminer l’homme « diminué », ce que nos législations autorisent déjà avec succès. En réalité l’industrie procréatique est une anticipation du transhumanisme, de même que les programmes eugénistes d’avortement et d’euthanasie. Le dépistage de la trisomie est lui-même une matrice du transhumanisme. Il s’agit d’une régression consternante et peu originale qui verra des surhommes s’imposer à des sous-hommes."

Lire la suite de l'article

Libération le dit : La pilule contraceptive augmente les risques d’infarctus

Dans cet article sur les risques d'infarctus :

""Et cette médecin de noter qu’au-delà du rapprochement avec les hommes lié à la consommation de tabac et d’alcool, les femmes ont des facteurs aggravants, comme «une exposition à des facteurs hormonaux spécifiques tout au long de la vie : contraception avec œstrogènes de synthèse ; …"

Lire la suite de l'article