Archives par étiquette : Attaque

A propos de la nouvelle attaque contre les frères Ratzinger

Benoit-et-moi a traduit plusieurs articles qui remettent en perspective certains faits à propos des 547 enfants du choeur de Ratisbonne abusés du temps du frère de Joseph Ratzinger. La nouveauté sans doute c'est que ces attaques contre Ratzinger viennent de l'intérieur de l'Eglise. Même émérite, il gêne encore :

"Avant tout, il convient de préciser que les faits dont il est question, en vertu du droit allemand, sont tombés en prescription depuis des décennies et que parmi les 49 responsables, les principaux sont morts depuis longtemps. Bref, nous parlons de faits qui ne pourront jamais être vérifiés dans un procès et dont certains responsables n'auront jamais leur mot à dire et ne pourront jamais se défendre pour des raisons évidentes.

Précisons ensuite que l'enquête porte sur des violences qui ont eu lieu à l'école Vorschule Etterzhausen, du temps où le directeur était Johan Meier, président de 1953 à 1992 et mort il y a 25 ans. En 2010, un certain Alexander Probst parla publiquement pour la première fois des violences subies entre 1960 et 1970 par cet homme mort depuis longtemps, et sur la base de sa plainte, le diocèse de Ratisbonne, à l'époque dirigé par Mgr Müller, ouvrit l'enquête, dont les résultats définitifs ont été exposés ces derniers jours.

Il en ressort l'image d'une institution typique «dans le temps», où étaient encore en vigueur les châtiments corporels, qui en Allemagne n'ont été interdits par la loi qu'en 1980. Les 547 sont ceux qui, entendus par la commission, ont

Lire la suite de l'article

Sevran : un policier attaqué à la barre de fer a dû tirer

Une soirée comme une autre dans une banlieue occupée :

"Dans la soirée, des poubelles ont été incendiées près du collège, et les policiers arrivés sur place accueillis à jets de pierre. Débordés, les fonctionnaires ont dû appeler des renforts. Un peu plus loin, explique Le Parisien, deux motards de la police sont attaqués. L'un d'eux tombe à terre, avant d'être roué de coup. Des riverains ont aperçu dans le quartier des jeunes gens armés de barres de fer. Le policier roué de coups aurait alors fait usage de son arme pour se défendre. Un jeune a été blessé au bas-ventre, probablement par un tir, croit savoir Le Parisien. Hospitalisé, son pronostic vital n'est pas engagé, a rapporté une source proche de l'affaire, citée par le quotidien local."

Lire la suite de l'article

Natacha Polony attaque Europe 1 et part sur LCI

Unknown-8La journaliste Natacha Polony va attaquer aux Prud’hommes la radio Europe 1, où elle réalisait une revue de presse matinale, avant de s’être vue signifier son licenciement par courrier. La journaliste, employée depuis 2012, conteste son licenciement. L’audience doit avoir lieu le 27 septembre.

Selon Le Parisien, la journaliste, privée également de l’émission « Médiapolis » qu’elle coanimait avec Olivier Duhamel sur Europe 1 et de « Polonium » sur Paris Première, devrait rebondir sur la chaîne d’informations en continu LCI. Elle y fera une revue de presse quotidienne dans la nouvelle tranche info de LCI, diffusée du lundi au vendredi à 10 h, à partir de la rentrée. Thierry Ardisson l’aurait également contactée pour participer à la version dominicale de « Salut les terriens ! ».

Lire la suite de l'article

Far West : attaque de routiers à Calais

Le chauffeur d’une camionnette est décédé dans la nuit dans un accident provoqué par un barrage de migrants sur l’autoroute A16 au niveau de la commune de Guemps. La camionnette, immatriculée en Pologne, s’est encastrée dans l'un des trois poids-lourds bloqué par un barrage de troncs d'arbres. Elle s'est embrasée dans l’accident.

Neuf immigrés de nationalité Erythréenne ont été interpellés dans l’un des trois poids-lourds bloqués par le barrage.

Lire la suite de l'article

Attaque américaine en Syrie : dans quel but ?

5107231_6_6b90_donald-trump-s-apprete-a-faire-une_41744b74b743133fdd017508b990a168Donald Trump a déclenché jeudi soir des frappes contre la Syrie en riposte à une attaque chimique présumée imputée à Bachar el-Assad. Ces frappes, première opération militaire des États-Unis contre le régime syrien, ont été menées avec 59 missiles de croisière Tomahawk, visant la base aérienne de Shayrat «associée au programme» d'armes chimiques de Damas et «directement liée» aux événements de mardi.

Mardi, un raid (trop ?) rapidement imputé à l'armée syrienne contre la localité de Khan Cheikhoun dans le nord-ouest de la Syrie a fait au moins 86 morts, dont 27 enfants, et provoqué une indignation internationale. Dans une adresse solennelle à la télévision, Donald Trump a affirmé que ces opérations étaient «dans l'intérêt vital de la sécurité nationale» des États-Unis. Le visage grave, le président républicain a affirmé que l'Amérique était «synonyme de justice», appelant les «nations civilisées» à mettre fin au bain de sang en Syrie. Donald Trump a encore accusé «le dictateur syrien Bachar el-Assad (d'avoir) lancé une horrible attaque avec des armes chimiques contre des civils innocents en utilisant un agent neurotoxique mortel».

Washington a prévenu Moscou à l'avance de ces frappes. Mais la Russie avait mis en garde les États-Unis. À l'issue d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU qui débattait depuis deux jours d'une résolution de condamnation de l'attaque, l'ambassadeur russe Vladimir Safronkov avait en effet averti des «conséquences négatives» en cas d'intervention militaire. Avec cette frappe, Donald Trump a pris la mesure militaire

Lire la suite de l'article

Attaque à la voiture déjouée à Anvers : le suspect arrêté est Mohamed R., de nationalité française

Alors que Londres est en deuil, un véhicule conduit par un Français a tenté de foncer dans la foule, sur la principale artère commerçante d'Anvers. L'homme a été arrêté et la piste terroriste est sérieusement envisagée. Le conducteur, un «homme d'origine nord-africaine» portait une «tenue de camouflage». Il a été arrêté à l'issue d'une course-poursuite dans le centre de la ville. Le parquet fédéral belge précise :

«Différentes armes ont été découvertes dans le coffre, des armes blanches, un riot gun [fusil à pompe tirant des balles en caoutchouc] et un bidon contenant un produit encore indéterminé. Le service de déminage de la Défense est sur place afin d’examiner le véhicule».

L'identité du suspect est Mohamed R., né le 8 mai 1977, de nationalité française et domicilié en France.

Lire la suite de l'article

Estrosi tacle le FN parce qu’il attaque… Macron, c’est particulièrement astucieux

Christian Estrosi a été bombardé président d'un comité de riposte républicaine au Front National composé d’élus et d’experts. Sacrés experts… :

0

Commentaires (1)

Je ne me fais aucun souci car les gens de gauche se souviendront de leur vote contre-nature de 2002, les lois Macron 1 et El kohmry (en fait Macron 2) et voteront contre Macron c.à.d pour Marine, voyant dans les Législatives suivantes l'occasion de se refaire… plus tous les autres gens sensés qui fusilleront ce traître et prétentieux sans compter les gens LR surtout les pro Fillon qui vont renvoyer l'ascenseur de son curieux lynchage.
Bye, bye Macron ! Adieu bel Apollon de Zeus Rothschild… digne des enfers
Ce sera le merde de la France

Rédigé par : CVV | 15 mar 2017 18:13:38
____________________________________

Lire la suite de l'article

Epidémie de déséquilibrés : nouvelle attaque à Düsseldorf

Après l'attaque d'hier soir (commise par un déséquilibré interpellé), plusieurs personnes ont été attaquées aujourd'hui par un individu armé d’une machette dans les rues de Düsseldorf. Un homme de 80 ans a été grièvement blessé mais ses jours ne seraient pas en danger. La chasse à l'homme est en cours.

Lire la suite de l'article

Allemagne : Attaque à la hache dans la gare de Düsseldorf

Jeudi soir, 7 personnes ont été blessées à la gare de Düsseldorf dans une attaque à la hache perpetrée par un unique suspect qui souffrirait de troubles mentaux. Cette épidémie de déséquilibrés est inquiétante…

L'assaillant est sorti d'un train de banlieue armé d'une hache et s'en est pris aux voyageurs présents dans la gare, faisant «sept blessés dont trois graves et quatre légers». L'homme, un ressortissant d'ex-Yougoslavie, a été arrêté.

Lire la suite de l'article

Liberté politique attaque le ministère de l’Education nationale

François Billot de Lochner explique :

"Le ministère dit de « l’Éducation nationale » s’est transformé, depuis quelques années notamment, en ministère des perversités sexuelles en tous genres. Soyons clairs : si son responsable, Vallaud-Belkacem, qui a la grande chance personnelle de bénéficier d’une double nationalité franco-marocaine, avait sévi de façon identique à Rabat, elle croupirait sans doute actuellement dans les geôles de la monarchie chérifienne, sur ordre personnel du Commandeur des croyants. Le sachant, elle préfère évidemment sévir en France, pays des droits de l’homme qui la protège, et qui protège ou encourage également tous les dévoiements pour tous. Car les cours de perversion sexuelle, dans « l’enseignement », commencent maintenant…dès la maternelle.

Si l’on analyse en détail ce qui est enseigné à nos enfants, de la maternelle à la terminale, force est de constater que la dictature pornographique frappe à grande échelle les populations les plus jeunes et les plus sensibles, celles qui doivent bénéficier de l’attention la plus grande et de la protection la plus efficace sur les sujets, fondamentaux : de la sexualité et de la transmission de la vie ; des évidentes différences entre les sexes ; de ce qui ressort de la sexualité naturelle et de la sexualité anormale ; du danger patent de refuser les notions de bien et de mal concernant les parties du corps les plus intimes, et qui sont « cachées » car hautement sensibles. Au lieu de cela, le ministère s’est attribué la mission de décrire, avec complaisance et à grande échelle, les  possibilités infinies offertes par une sexualité chosifiée,

Lire la suite de l'article

Attaque frontale de l’UDI contre le PCD

Gilles Schmidt, vice-président de l’UDI des Yvelines, se présentera face au sortant, Jean-Frédéric Poisson (PCD-LR), lors des élections législatives. Bien que les instances de l'UDI ne lui ont pas encore confirmé son investiture, Gilles Schmidt a pris sa décision :

« Je suis candidat aux élections législatives dans la dixième circonscription des Yvelines (Rambouillet) ».

En effet, le candidat centriste est, pour l'instant, le second de son mouvement à entrer en campagne en France contre un sortant des Républicains. Cette décision, l'intéressé la lie à des propos que Jean-Frédéric Poisson, alors candidat à la primaire de la droite et du centre, a tenu au sujet du "lobby sioniste". Et de citer parmi ces points de divergences :

« La défense de l'école, l'un des piliers de notre République, l'Europe dans laquelle je me reconnais, la laïcité ou bien encore le droit des femmes ».

Jean-Christophe Lagarde avait annoncé la couleur dès le 3 novembre :

Capture d’écran 2017-02-20 à 09.15.18

Lire la suite de l'article

Il attaque des policiers au couteau et ressort libre

Dans la série, la justice alliée des voyous, voici une nouvelle affaire renforçant l'impunité des racailles :

"Mercredi, un homme qui comparaissait pour avoir attaqué des policiers à coups de couteau est ressorti libre du tribunal. Il a été condamné à une mesure de contrainte pénale alors que le procureur avait réclamé trois ans de prison ferme.

Arrestation compliquée. L'homme de 46 ans, un dealer présumé, avait été interpellé le 18 décembre, à Saint-Denis. Refusant son arrestation, il avait sorti un couteau de 20 centimètres et attaqué un policier. Ce dernier avait évité une blessure au cœur grâce à son gilet pare-balle. Les policiers avaient fini par utiliser leur taser pour parvenir à le maîtriser, selon les informations recueillies par Europe 1. En détention provisoire pendant deux mois. Ce dernier avait ensuite été placé en garde à vue, puis présenté au tribunal en comparution immédiate le 20 décembre. Mais comme le prévenu voulait un délai pour préparer sa défense, il avait été placé en détention provisoire durant deux mois, jusqu’à sa comparution mercredi.

Pour ces faits de violences avec armes sur les policiers, le procureur avait requis trois ans de prison ferme à l’encontre du prévenu. Mais les juges de Bobigny n’ont pas suivi : ils n’ont prononcé qu’une contrainte pénale, à savoir huit mois de mise à l’épreuve. L’agresseur est donc ressorti libre du tribunal."

Par ailleurs, alors que la classe politico-médiatique de gauche, jusqu'à Hollande, a soutenu le dénommé Théo, voici que la déposition des policiers converge

Lire la suite de l'article