Archives par étiquette : arrivé

C’est arrivé un 24 septembre…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 24 septembre 366 : mort du pape Libère.

Voir la chronique du 17 mai 352. C'est le premier pape non canonisé.

  • le 24 septembre 768 : le Roi Pépin le Bref meurt et est inhumé à St-Denis.

Pépin III, dit le bref, est maire du palais de Bourgogne et maire du palais de Neustrie en 741, puis maire du palais d'Austrasie en 747, et enfin Roi des Francs en 751. Le Roi soutient le pape contre les Lombards, car l'empereur byzantin n'est pas en mesure de le faire. Cette alliance entre les Francs et l'Eglise est formellement scellée avec un traité, créant les États pontificaux, connu sous le nom de donation de Quierzy.

Le premier Roi de la dynastie des Carolingiens Pépin le Bref, autrement dit "le petit", est inhumé à Saint-Denis. Fils de Charles Martel et époux de Berthe au long pied, il lègue son royaume à ses fils: Carloman et Charlemagne. Charlemagne hérite d'un royaume l'Austrasie, la Neustrie et l'Aquitaine maritime, qui entoure les terres de son frère cadet : l'Alémanie, l'Alsace, la Bourgogne, la Septimanie et une autre partie de l'Aquitaine. Quand Carloman meurt le 4 décembre 771, Charlemagne hérite des terres de son aîné.

Pépin et ses fils ont été, avec l'abbé Fulrad, à l'origine de la construction de la troisième église bâtie sur le site de la basilique Saint-Denis. Mais seuls Pépin

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 26 septembre…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 26 septembre 46 av. J.-C. : triomphe de Jules César et assassinat de Vercingétorix.

Vercingétorix est le fils du chef gaulois de la tribu des Arvernes. Il réussit à unifier les nombreuses tribus gauloises contre l'envahisseur romain. Battu à Alésia, Vercingétorix se rend à César. Il se constitue prisonnier et offre sa vie en échange de celle des 80 000 habitants, hommes, femmes et enfants d'Alésia. Jules César l'emmène comme trophée de sa longue guerre des Gaules, pour son triomphe à Rome

Au dernier jour de la célébration de son triomphe, César procède à la dédicace du Forum Julium et du temple de Vénus Genitrix. Il donne aussi l'ordre d'étrangler le chef gaulois Vercingétorix dans la prison Mamertine.

  • le 26 septembre 1143 : élection du pape, Célestin II, 165e pape de l'Église catholique.

Célestin II succède à Innocent II en 1143 et est pape de 1143 au 8 mars 1144. Il met fin aux querelles intérieures de l'Église. Le nom de Célestin II a déjà été choisi le 15 décembre 1124 par un pape nouvellement élu, mais celui-ci dut renoncer sous la contrainte dès le lendemain et, pour cette raison, il n'apparaît pas dans les listes de papes. C'est Célestin II qui relève la France de l'interdit de trois ans après l'absolution du Roi Louis VII, excommunié par Innocent II en 1141.

  • le 26 septembre

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 25 septembre…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 25 septembre 608 : élection du pape saint Boniface IV.
  • le 25 septembre 1340 : Trêve d'Esplechin-sur-Escaut.

Bien qu'ayant remporté la bataille de l'Ecluse en juin 1340, le roi Édouard III d'Angleterre se trouve dans une position difficile. Financièrement exsangue, il ne peut plus payer ses alliés, et ses troupes connaissent de sérieux revers sur d'autres théâtres d'opération (en Aquitaine et en Ecosse). Profitant de son absence, les Ecossais se lancent dans une révolte contre les troupes anglaises. Contraint, il signe une trêve temporaire avec le Roi de France, la Trêve d'Esplechin-sur-Escaut. La trêve expire le 24 juin 1342.

  • le 25 septembre 1396 : mort de l'Amiral Jehan V de Vienne à la bataille de Nicopolis.

Jean de Vienne, général et amiral français participe à la Guerre de 100 ans, notamment au siège de Calais en 1346, contre Édouard III. Il est tué en Bulgarie lors de la bataille de Nicopolis, une bataille de la croisade du roi Sigismond de Hongrie menée contre l'Empire ottoman.

Jehan de Vienne fils d'un seigneur de Franche-Comté, est le grand réformateur et réorganisateur de la Marine Française sous Charles V; le Roi le fait Amiral de France en 1373. Comprenant très vite que les navires sont des armes d'avenir, il développe la marine française, mais refuse les grands engagements navals au profit de raids et coups de mains contre

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 23 septembre…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 23 septembre 1600: ordination de St Vincent de Paul.

L'ordination a lieu à Château-l'Evêque, alors qu'il n'a que 20 ans, soit 4 ans avant l'âge canonique minimum autorisé à l'époque.

Vendu esclave à Tunis, acheté par un Français apostat, qu'il convertit ; chargé d'une mission auprès du Roi Henri IV par le pape, il devient aumônier de la Reine Margot.Voir les Chroniques du 24 avril, du14 mai, du 27 septembre.

  • le 23 septembre 1305 : mariage du futur Roi de France, Louis le Hutin.

Louis le Hutin, fils du Roi de France Philippe IV le Bel et de la reine de Navarre Jeanne Ière, épouse à Vernon Marguerite de Bourgogne, fille du duc de Bourgogne Robert II et d'Agnès de France.

  • le 23 septembre 1548 : le Roi Henri II fait une entrée triomphale dans Lyon.

La ville l'accueille par un triomphe à romaine.Les cérémonies de cette entrée solennelle sont somptueuses. Annoncée en mai, cette visite est minutieusement préparée par la population. Elle a lieu un dimanche ; le Roi longe d'abord les quais de la Saône à bord d'une gondole. Arrivé au faubourg de Vaise, l'attend une grande tente surélevée en soie verte brodée de fil d'argent et parsemée des chiffres royaux. Après avoir pris une collation, il reçoit le gouverneur et les notables de la ville, puis le clergé. Un immense défilé à lieu devant

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 22 septembre…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 22 septembre 530 : décès du pape saint Félix IV.

Saint Félix IV est désigné par Théodoric et non pas élu; ce dernier avait martyrisé son prédécesseur, Jean Ier. Pape pendant un peu plus de quatre ans, du 12 juillet 526 au 22 septembre 530. Il est inhumé au lieu où se trouve l'actuelle basilique Saint-Pierre.

C'est sous son pontificat que Benoît de Nursie fonde le monastère du Mont-Cassin en Italie. Les bénédictins et la règle bénédictine, « Ora et Labora » « prie et travaille » vont civiliser et christianiser l'Europe.

  • le 22 septembre 530 : élection pape Boniface II.
  • le 22 septembre 1485 : le duc François II de Bretagne crée le parlement de Rennes.

Le Duc décide l'établissement d'une cour souveraine, le nom de Parlement de Bretagne, utilisé au début du siècle pour nommer les États de Bretagne, lui est rapidement donné.

  • le 22 septembre 1503 : le cardinal Francesco Todeschini Piccolomini est élu pape et prend le nom de Pie III.

Il ne reste chef de l'Église que vingt-six jours et meurt de la goutte.

  • .le 22 septembre 1504 : le Roi Louis XII signe un des traités de Blois.

Ce traité prévoit le mariage de Claude, fille de Louis XII, âgée de huit ans, avec celui qui deviendra Charles Quint. Anne de Bretagne y est très favorable car elle ne souhaite pas voir sa fille épouser celui

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 21 septembre…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 21 septembre 687 : décès du pape Conon.
  • le 21 septembre 1097 : Tancrède de Hauteville atteint, avec ses croisés, la ville de Tarse (Tarsus), la principale ville sur la plaine côtière cilicienne.

Dans le cadre de la première croisade, les Croisés se sont divisés en deux le 14 septembre précédent. Tancrède de Hauteville a délaissé le gros de la Croisade. A peine commencée, celle-ci pâtit déjà des ambitions humaines de ses chefs.

  • le 21 septembre 1188 : création de la Confrérie des Charitables de Saint-Éloi.

Deux maréchaux-ferrants, Germon de Beuvry et Gautier de Béthune, s'inquiétant de la situation dramatique des habitants de Béthune, décident de créer une Charité (Confrérie). C'est l'origine de la Confrérie des Charitables de Saint-Éloi. Elle poursuit ses activités à Béthune de nos jours. Le 21 septembre 1853, Mgr Pierre-Louis Parisis, évêque d'Arras, demande à la confrérie d'accepter la tutelle de l'Église. Elle refuse et devient laïque.

  • le 21 septembre 1322 : second mariage du Roi Charles IV.

Le Roi de France Charles IV le Bel épouse, en secondes noces, à Provins Marie de Luxembourg, fille de l'empereur germanique Henri VII de Luxembourg et de Marguerite de Brabant. Deux ans plus tard la Reine meurt dans un accident de calèche alors qu'elle est enceinte.

Mariage de Charles IV le Bel et de Marie de Luxembourg,
par Jean Fouquet (XVe

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 20 septembre…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 20 septembre 1159 : élection du pape Alexandre III.
  • le 20 septembre 1378 : début du Grand Schisme d'Occident.

Sous la pression des Romains, un pape italien est élu sous le nom d'Urbain VI le 7 avril. Il succède alors à Grégoire XI, qui avait décidé, un an plus tôt, de rétablir la papauté à Rome. Mais le nouveau souverain pontife, dont l'élection est due à un peuple en armes et dont le caractère brutal choque de plus en plus, déplaît fortement aux cardinaux français, qui, en septembre, élisent un nouveau pape.

Un conclave réuni à Fondi élit Robert de Genève, antipape d'Avignon. Celui-ci prend le nom de Clément VII et s'installe à Avignon. Cet épisode marque le début du Grand Schisme d'Occident, l'Eglise ayant désormais deux papes et se voit alors divisée entre les partisans de chacun des deux pontifes, Clément VII et Urbain VI. Ce dernier mène une politique autoritaire, si bien qu'il perd peu à peu tous ses alliés. Le pontificat de Clément dure jusqu'à sa mort, le 16 septembre 1394 à Avignon (voir la chronique du jour). Il sera remplacé par Benoit XIII. Leurs morts donnent lieu à l'élection de deux nouveaux papes, qui entrent immédiatement en conflit l'un contre l'autre. Voir les chroniques du 17 janvier, du 8 avril, du 15 octobre.

  • le 20 septembre 1695 : naissance de Claude de Saint-Simon,

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 19 septembre…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 19 septembre : fête de sainte Emilie de Rodat, fondatrice des Sœurs de la Sainte-Famille de Villefranche-de-Rouergue.

Cette sainte du Rouergue est rappelée à Dieu le 19 septembre 1854. Après trois échecs de vie religieuse elle fonde la Congrégation des Religieuses de la Sainte Famille. Les unes se vouaient à l'instruction des filles pauvres, les autres allaient soigner les malades à domicile. A sa mort quarante maisons avaient été fondées dans divers pays.

Elle est canonisée en le 23 avril 1950 par le pape Pie XII.

 

  • le 19 septembre 891 : élection du pape Formose.

Voir la chronique du 4 avril.

  • le 19 septembre 1356 : défaite de Poitiers et capture du Roi Jean II le Bon.

Après la défaite de Crécy (1346), les Anglais contrôlent totalement la Guyenne qui leur sert de base arrière pour effectuer des raids dans le Sud de la France. En 1356, le Roi de France ayant obtenu des États généraux l'argent nécessaire pour lever une armée, les hostilités peuvent reprendre. La bataille a lieu à Nouaillé-Maupertuis près de Poitiers. Une fois encore, les arcs anglais ont raison de la cavalerie française et la fine fleur de la noblesse est massacrée. Le Roi Jean le Bon, sur une élévation de terrain appelée le champ Alexandre, entouré de ses derniers fidèles, descend de cheval et fait mettre, à tous, pied à terre, pour

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 18 septembre…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 18 septembre 1180 : le Roi Louis VII le Jeune meurt à Paris, son fils Philippe II Auguste lui succède.

Voir les chroniques du 21 mars et du 25 octobre.

  • le 18 septembre 1544 : signature de la paix de Crépy-en-Laonnois.

Après la victoire française de Cérisoles, Charles Quint est sur le pont de perdre le Milanais. Il tente d'ouvrir un front au nord de la France avec l'appui d'un corps expéditionnaire anglais. Boulogne tombe, mais les désertions et le manque d'argent s'aggravent dans les rangs des impériaux, d'autant que les armées françaises contre-attaquent victorieusement et les font reculer. Les Français reprennent Montreuil-sur Mer.

La guerre entre François Ier et Charles Quint s'achève avec la paix de Crépy-en-Laonnois. Le Roi de France s'engage à renoncer aux conquêtes du Milanais, de l'Aragon, de Naples, de la Flandre et de l'Artois et l'empereur fait de même avec le duché de Bourgogne. Après des années de conflits, les deux belligérants fatiguent et commencent à manquer sérieusement de moyens financiers.

  • le 18 septembre 1559 : François II est sacré Roi en la Cathédrale de Reims.

Le Roi est trop jeune pour régner et en pleine guerre de religion c'est sa mère, Catherine de Médicis, qui devient régente. Voir les chroniques du 19 janvier, du 24 avril, et du 05 décembre.

  • le 18 septembre 1595 : Clément VIII accorde l'absolution à Henri

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 17 septembre…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 17 septembre 821 : le Roi de France accorde sa protection à l'Abbaye Sainte Marie d'Arles-sur-Tech.

Une charte de Louis Ier le Pieux ou le Débonnaire accorde la protection royale à Castellanus et à sa communauté de l'Abbaye Sainte Marie d'Arles-sur-Tech, dans le Roussillon reconquis sur les Sarrasins par son père Charlemagne.

  • le 17 septembre 879 : naissance de Charles III de France, dit le Simple, Roi de France.

Charles III, dit le Simple, Roi de France, par Georges Rouget, musée national du Château et des Trianons de Versailles.

Il est le fils posthume et légitime de Louis II « le Bègue ». Il est sacré Roi des Francs le 28 janvier 893 par l'archevêque de Reims Foulques. Il meurt le 7 octobre 929 à Péronne.

  • le 17 septembre 1549 : le pape Paul III suspend le Concile de Trente après l'intervention de Charles Quint.
  • le 17 septembre 1562 : la 22è session du Concile de Trente adopte le décret sur le sacrifice de la messe De sacrificio missae.
  • le 17 septembre 1577 : signature de la paix ou traité de Bergerac.

Protestants et catholiques signent le traité de Bergerac pour mettre un terme à la sixième guerre de Religion, déclenchée. Vaincus à la bataille de la Charité-sur-Loire, puis à Issoire, les protestants n'ont d'autres choix que de signer un traité diminuant considérablement les avantages qu'ils avaient

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 16 septembre…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 16 septembre 1387 : décès du pape Victor III.
  • le 16 septembre 1380 : décès de Charles V le Sage, Roi de France.

Le Roi Charles V meurt à Beauté-sur-Marne en pleine épidémie de peste. Né le 21 janvier 1338 à Vincennes, fils du Roi Jean II dit le Bon et de Bonne de Luxembourg, il est Roi de France à partir de 1364.Son règne, court mais brillant, est marqué par le spectaculaire redressement de la France. Il réussit pendant son règne à réaffirmer l'autorité royale et à reconquérir la quasi-totalité des territoires perdus par ses prédécesseurs contre les Anglais.

Lieutenant du Royaume, puis Régent lors de la captivité de son père, Jean II le Bon en Angleterre, il doit gérer une situation catastrophique : ruine financière due à la rançon du Roi, dans une France déconsidérée en Europe par les défaites militaires, insurrection des Marchands à Paris menée par Étienne Marcel, avec l'assassinat sous ses yeux de ses oncles et conseillers. A son entrée dans Paris, le Dauphin pardonne à la grande majorité des Bourgeois et fait pendre les plus compromis.

Statue de Charles V, exposée aujourd'hui au Louvre

Le 19 mai 1364, Charles est sacré Roi de France à Reims, et voulant placer son règne sous la protection de Notre Dame le Roi part pieds nus en pèlerinage à Chartres. En 1369, le Roi

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 15 septembre…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 15 septembre 655 : décès de Martin Ier, pape.

Ou le 13 avril 656 selon les sources. L'empereur Constant II l'a fait juger et condamner à être écartelé; puis sa peine est commuée en exil perpétuel en Chersonèse Taurique (actuelle Crimée). Les conditions d'internement terrible entraînent sa mort rapidement.

  • le 15 septembre 1440 : à Machecoul en Bretagne, Gille de Rais est arrêté à la demande de Malestroit, évêque de Nantes.

Le 13 septembre 1440, Gilles de Rais est cité à comparaître devant le tribunal ecclésiastique de Nantes, pour répondre des accusations de « meurtres d'enfants, de sodomie, d'évocations de démons, d'offense à la Majesté divine et d'hérésie ». Il est accusé d'avoir massacré et abusé environ 140 enfants.

Il est arrêté en son château de Machecoul deux jours plus tard par Jean Labbé, capitaine d'armes au service du duc de Bretagne. Deux des gens de Gilles de Rais sont également arrêtés, Henri et et Étienne Corillaut dit « Poitou » (ou « Pontou »). Certains de ses complices, dont Gilles de Sillé et Roger de Briqueville, ont déjà pris la fuite.

Voir les chroniques des 25 et 26 octobre.

  • le 15 septembre 1505 : fin du Tro-Breizh d'Anne de Bretagne.

En février 1505, le Roi tombe malade et on craint pour sa vie. Le 8 juillet 1505, la reine Anne commence son "Tro-breizh" par une descente de la Loire, de

Lire la suite de l'article