Archives par étiquette : arme

Pierre Conesa : Hollywood, arme de propagande massive

Pierre Conesa est ancien haut fonctionnaire au ministère de la Défense. Après un livre brillant sur La Fabrication de l’Ennemi, il revient avec un nouvel ouvrage Hollywar : Hollywood, arme de propagande massive. Au fil des pages, Pierre Conesa étudie les figures des héros et des méchants qui évoluent au gré des époques. Une figure du mal construite des Indiens d’Amérique aux terroristes islamistes en passant par les Russes de l’ex-URSS, et des héros américains. Une propagande permise par un cinéma diffusé dans le monde entier et qui permet à l’Amérique, dépourvue de roman national à proprement parler de développer un sentiment patriotique grâce à des superproductions qui ne reculent devant rien pour séduire ou lobotomiser.

Lire la suite de l'article

Médine est une arme de soft power pour une partie des islamistes, c’est-à-dire un outil d’influence

De Julien Langella à propos du prochain concert de Médine au Bataclan :

Unknown-13"[…] Médine incarne une vérité que nous devons tous avoir en tête : en islam, il n’y a pas cette séparation stricte et infranchissable entre les meurtriers, qui suivent le Coran à la lettre, et les autres, obligés de verser un peu d’eau dans leur thé à la menthe pour conserver une foi impossible à mettre en pratique jusque dans ses moindres commandements. Les uns comme les autres obéissent au même texte écrit directement, croient-ils, de la main de Dieu. Ce qui en limite les interprétations possibles… C’est la raison pour laquelle la théologie musulmane est quasi-inexistante et que les juristes musulmans, en revanche, sont légion : ces derniers sont indispensables au croyant devant assumer quotidiennement une doctrine justifiant la mort des kouffars (« mécréants »). L’islam est une tribu aux liens tellement serrés que le musulman dit « modéré » préférera défendre l’honneur de son frère criminel plutôt que d’admettre l’origine coranique du terrorisme. L’équation se vérifie constamment.

Alors, de quoi Médine est-il le nom ? C’est très simple : Médine est un immigré musulman donneur de leçons, comme un très grand nombre de ses cousins, avec un sens aigu de la solidarité tribale, là aussi… comme ses cousins. Ni plus, ni moins. Et c’est la raison pour laquelle il est indécent de le voir se produire, lui qui chante « on a colonisé / je viens rendre la pareille », dans un lieu où des Français ont été assassinés par d’autres immigrés, pratiquant la vengeance communautaire

Lire la suite de l'article

La diabolisation médiatique et politique est une arme psychologique utilisée par la gauche

Quand Carl Lang s'adresse aux militants du FN, pardon du RN :

22694477-25287529"Je souhaite aujourd’hui m’adresser plus particulièrement aux militants élus et sympathisants du front national historique. Hier, le 1er juin 2018, Marine le Pen a liquidé le Front national. Finalement cela s’est fait assez vite. Héritière du Front National en 2011, elle en a exclu Jean Marie le Pen, son père, fondateur et président d’honneur en août 2015 et donc annoncé en juin 2018 la mise à mort politique du Front National. Sept années ont suffi pour dilapider l’héritage politique et détruire le mouvement fondé par son père en 1972. Il est à noter que dans ce discours d’enterrement du Front national elle n’a pas cité une seule fois le nom de Jean Marie Le Pen. Pas un mot pour celui qui a fondé et présidé durant près de 40 le FN avant de le léguer à sa fille. À l’infâme trahison politique s’ajoutent l’ignominie personnelle et l’abjection morale.

Mais cette situation nouvelle a au moins le mérite de la clarté. La boucle de l’imposture, du parricide, des reniements et des allégeances honteuses est enfin bouclée. Marine Le Pen a réalisé ce dont rêvait toute la classe politique et médiatique depuis l’émergence électorale du FN en 1983 : dissoudre le Front National. Même dans leurs rêves les plus fous, les ennemis de la cause nationale ne pouvaient imaginer que le mouvement fondé par Jean Marie Le Pen en 1972 serait détruit par sa propre fille. C’est leur divine surprise. Et pour la famille nationale,

Lire la suite de l'article

La modération des réseaux sociaux, arme de subversion massive ?

Selon le site "gatestone institute", les modérateurs de réseaux sociaux comme facebook, recrutés pour chaque langue dans des pays de main d'oeuvre à bas prix, et donc pour les francophones à forte représentation musulmane, censureraient de façon assez systématique les contenus défavorables à l'Oumma.

Extrait du site:

  • Les sites Internet des grands médias français sous-traitent la modération des commentaires à des sociétés dont le personnel est généralement situé dans les pays francophones à bas coût de main d'œuvre, en Afrique du Nord et à Madagascar. En France, la rumeur accuse Facebook d'en faire autant. Facebook ne confirme ni n'infirme.

  • La seule chose que l'on constate est que les islamistes haineux continuent de proliférer sur Facebook, alors que les anti-islamistes sont harcelés et voient leurs comptes fermés.

  • Les islamistes chassent en meute sur Facebook. Une fois qu'ils ont repéré quelqu'un qui leur déplait, ils le dénoncent à Facebook comme « raciste » ou « islamophobe » et leurs comptes sont supprimés.

Si l'analyse nous semble plausible, on notera toutefois que les faits manquent de détails quant à leur relation et de sources référencées, et plus généralement que le gatestone institute est un organe de réflexion au service du mondialisme (voir son comité de direction ici, et chercher des précisions sur n'importe quel moteur de recherche), qui se plait à évoquer les risques de guerre civile liés à l'invasion migratoire, quand son idéologie en est la cause principale.

Lire la suite de l'article

Les antifas sont-ils le bras armé des médias de gauche ?

Les trois agresseurs « antifas » du député FN Ludovic Pajot, 23 ans, viennent d’être jugés en comparution immédiate. Sursis, vice de procédure (provisoire) et remise en liberté « faute de preuves »… Le député répond à Caroline Parmentier dans Présent :

"J’ai été très choqué par la couverture médiatique de mon agression. D’abord : « Il aurait été agressé. » Puis : « Il a été agressé mais ce n’est pas politique. » Et enfin : « C’est politique mais ce ne sont pas des antifas. » C’est bien évidemment parce que je suis un député du Front national. Ils bénéficient d’une grande indulgence et d’une protection médiatique. J’ai reçu beaucoup de messages de soutien au sein du Front national mais très peu des autres élus. A l’exception de François de Rugy, leur silence a été assourdissant."

Finalement, les antifas pratiquent le lynchage physique comme la presse le lynchage médiatique : le désir de nuisance est le même.

Lire la suite de l'article

A Chalon-sur-Saône, interpellation d’un homme armé et équipé d’une fausse ceinture d’explosifs et tenant des propos terroristes

Bien sûr il s'agit d'un déséquilibré : 

"Un homme de 46 ans, armé d'un couteau et ceint d'une ceinture d'explosifs factice, a été interpellé et placé en garde à vue après avoir fait irruption dans une galerie marchande de Chalon-sur-Saône, en Saône-et-Loire, a indiqué aujourd'hui une source proche de l'enquête.

Les faits se sont déroulés jeudi peu avant 20 heures dans une boutique Orange accueillie par l'enseigne Carrefour quand l'homme, "aux antécédents psychiatriques assez sérieux" et "connu de la justice pour consommation de stupéfiants", a "exercé des menaces" qui restaient encore à être évaluées par les enquêteurs.

"Des témoins ont fait plus ou moins référence à une demande d'argent pour soutenir une cause terroriste, sans véritables menaces de violence à l'égard des personnes présentes", a-t-on poursuivi de même source".

Lire la suite de l'article

Villeurbanne : armé d’un couteau d’un Coran, il se jette sur les policiers en criant “Allah Akbar”

Un homme vêtu d'une djellabah et d'une lame de 40 centimètres s'était retranché à son domicile. Les forces de l'ordre, appelées par un voisin, ont d'abord tenté de le raisonner, lui demandant de sortir dans le calme avec les mains apparentes.

L'individu s'est alors jeté sur les policiers, muni d'un Coran et de son couteau, au cri de "Allah Akbar". Aucun fonctionnaire n'a été blessé durant l'opération.

Lire la suite de l'article

Un homme armé d’un couteau arrêté à la Gare du Nord alors qu’il s’approchait des gendarmes

C-BbZnbXYAAWaWA

Lire la suite de l'article

S’il faut interdire les prêches légitimant le djihad armé, il faut interdire le Coran

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

"Le ministère de l’Intérieur ferme la mosquée de Torcy à cause de prêches « légitimant le djihad armé ».

Matthias Fekl n’a donc pas davantage compris que ses prédécesseurs que les prêches « légitimant le djihad armé » trouvent leur légitimité dans le Coran. Et que si l’on veut qu’il n’y en ait plus il faut fermer toutes les mosquées. Et interdire le Coran."

Lire la suite de l'article

La falsification, arme de guerre idéologique du lobby LGBT

De Ludovine de La Rochère :

"[…] quand on parle d’homophobie, les Français entendent qu’il y a eu insulte, rejet, haine vis-à-vis d’une personne ou d’un groupe de personnes homosexuelles. Cela n’a jamais été le cas à La Manif Pour Tous Mais, pour disqualifier le mouvement, ses opposants ne cessent pas de parler d’homophobie : c’est en fait, depuis le premier jour, leur seul et unique « argument », tellement pratique pour éviter et fuir toute confrontation d’idées et débat de fond.

En fait, ils accusent d’homophobie toute personne ou organisme qui n’est pas d’accord avec les associations militantes LGBT, quel que soit le sujet, banal ou grave, qu’il s’agisse de concepts ou de revendications aussi radicales que minoritaires dans la société. J’indique, au passage, que ces associations ont à elles toutes quelques milliers d’adhérents à peine, ce qui signifie qu’elles ne représentent pas l’ensemble des personnes LGBT, loin s’en faut.

[…] Caroline Mécary avait ainsi qualifié, le 16 octobre dernier sur BFM TV, tous les présidents des partis de droite de « belle brochette d’homophobes » ! Lancer cette accusation à tort et à travers banalise des actes rares, mais parfois réels malheureusement. Quelle erreur !

[…] Avec les propos d’Emmanuel Macron sur l’humiliation subie par les sympathisants de La Manif Pour Tous, la falsification a franchi un pas supplémentaire, et même un pas de géant :

D’abord parce qu’Emmanuel Macron, en dépit de tout ce qu’ont subi ces sympathisants – dénis, mépris, insultes – y compris de François Hollande et Manuel Valls –, gaz lacrymogène,

Lire la suite de l'article

Un élu menacé avec une arme

Unknown-35Branle-bas de combat dans le gouvernement : le ministre de l'Intérieur appelle à sauver la démocratie, le président de la République publie un communiqué courroucé, les médias s'indignent de cette atteinte intolérable au système que le monde nous envie…

Ah non, le conseiller régional et municipal menacé par deux hommes qui ont braqué une arme dans sa direction hier soir alors qu'il collait des affiches dans les rues de la ville, n'a pas eu droit a autant d'égards. Est-ce parce qu'il est élu FN ?

Lire la suite de l'article

La nouvelle arme contre les “zextrêmes”

C'est beau comme l'antique

B

Décryptage pour les imbéciles qui n'auraient pas saisi du premier coup d'oeil la signification de cette oeuvre d'art (il faut toujours tout expliquer) :

"Avec son projet "Réfléchir", le recouvrement d'un vestige de la seconde guerre mondiale par une mosaique de miroirs, Anonyme nous invite à réfléchir à l'heure où un parti d'extrême droite risque de prendre le pouvoir en France. Sous l'action des rayons du soleil, ce qui n'était que ruine est devenu monument, un phare qui nous met en garde. En créant un espace d'illusion, "Réfléchir" dénonce comme plus illusoire encore l'espace réel et l'aveuglement dans lequel nous vivons. C'est dans le Nord de la France, région qui voit affluer de partout des réfugiés en chemin vers l'Angleterre, qu'Anonyme a voulu rappeler que de nombreux français furent eux-mêmes réfugiés il y a 75 ans. "Réfléchir" remet l'Histoire en lumière afin qu'elle éclaire notre présent."

Lire la suite de l'article