Archives par étiquette : Après

Inadmissible réaction d’un député LREM après l’effondrement du pont de Gênes

Lire la suite de l'article

Elue, elle se suicide après avoir postée une vidéo racontant son viol par des musulmans

L'Europe meurt à petit feu

"Willie Dille, une élue municipale de La Haye de 53 ans s'est suicidée le 8 août, quelques heures à peine après avoir publié sur Facebook une vidéo dans laquelle elle affirmait avoir été victime d'un viol collectif par des musulmans.

Membre du Parti pour la liberté (PVV), qui défend des positions résolument anti-immigration, Willie Dille soutient dans sa vidéo que le drame se serait déroulé l'année dernière. Elle affirme avoir été kidnappée puis violée par un groupe de musulmans, qui auraient agi dans le cadre d'une campagne d'intimidation. 

«Je veux juste que le monde sache la vérité. Le 15 mars 2017, j'ai été kidnappée, violée et agressée par un groupe de musulmans qui voulaient que je reste silencieuse au conseil municipal de La Haye», explique-t-elle, visiblement perturbée. «Après que cela est arrivé, je ne l'ai dit à personne, j'ai simplement été au débat le lendemain», poursuit-elle. Willie Dille ajoute avoir reçu récemment une menace de mort très explicite, si elle ne se résignait pas à se taire lors des débats municipaux : «Nous allons bientôt vous égorger et vous saigner à mort.»

Des attaques qui auront fini par venir à bout de sa volonté, Willie Dille s'inquiétant notamment pour la sécurité de ses enfants. «Je ne peux pas vivre avec ça […] C'est pourquoi j'ai décidé d'arrêter [la politique].»

 

RIP

Lire la suite de l'article

Après avoir lu cela comment peut-on dire que les LGBT peuvent élever des enfants ?

Extrait d'un entretien trouvé dans Libération :

"Voulez-vous dire que les gays intériorisent les normes hétérosexuelles ?

Il y a un désir de les subvertir, par la dispersion sexuelle, le recours aux drogues, la formation de «trouples», les parentalités bricolées, ou des amitiés sexuelles – un tabou aussi fort que celui de l’inceste à «hétéroland» ! Mais il y a aussi un désir de norme, qui renvoie au désir hétéro  : comment s’organiser avec un régime d’injonction au mariage, à la filiation, à la transmission, tout en conservant le goût des marges et de la liberté ? Le désir, c’est le contraire de l’obligation ! Je trouve tout aussi inquiétant que la famille contemporaine intègre la sexualité des enfants à son propre espace clos, parce que je fais partie d’une génération qui a découvert sa sexualité dans les fossés et sur les routes, mais aussi parce que le désir doit être une fuite, il doit se décréter le moins possible, dans des espaces labiles et des moments inattendus."

Et pendant ce temps le ministre de la santé fait la promotion des détraqués LGBT (on reconnait les cathophobes "soeurs de la perpétuelles indulgences") :

Lire la suite de l'article

4 ans après la prise de Qaraqosh, la moitié des familles sont de retour

Communiqué de l'Aide à l'Eglise en Détresse :

"Dans la nuit du 6 août 2014, la vie des habitants de Qaraqosh bascule, obligés de fuir devant l'arrivée de l'Etat islamique. 125 000 chrétiens de la plaine de Ninive trouvent alors refuge au Kurdistan irakien. Quatre ans plus tard, la moitié d'entre eux sont de retour mais les besoins demeurent immenses.

Le 7 août 2014, les combattants de l'Etat islamique s'emparent de Qaraqosh, la plus grande ville chrétienne du nord de l'Irak, dans la vallée de Ninive, et poussent ses 50 000 habitants à fuir. Qaraqosh, Telkief, Batnaiya, Bartellah, Karamless, autant de villes chrétiennes désertées face à l'avancée des djihadistes. 125 000 chrétiens de la plaine de Ninive trouvent ainsi refuge au Kurdistan irakien ou à l'étranger.

Ce n'est que fin 2016 que la plaine de Ninive est libérée, après de rudes combats. Selon une étude menée par le Comité de Reconstruction de Ninive (NRC), dont l'AED est l'un des membres fondateurs, 13 000 maisons sont à reconstruire.

Le 18 juillet 2018, les statistiques de l'AED indiquent que 8815 familles, soit près de la moitié d'entre elles, sont de retour dans la plaine de Ninive. 4765 maisons, soit 1/3 d'entre elles, ont déjà fait l'objet de travaux de rénovation.

Depuis 2014, l'AED a mobilisé 40 millions € pour des projets en Irak, dont 9,3 millions € en 2017. Elle est l'organisation qui fournit le plus d'aide dans la plaine de Ninive.  Il faut environ 2 000 € pour réhabiliter un logement."

Mgr Timotheus

Lire la suite de l'article

Après “fainéants”, “ceux qui ne sont rien”, illetrées”, et autres “lépreux”, voici la nouvelle insulte à la mode en Macronie : “Bouseux” !

Français, combien de temps allez-vous encore accepter?

Lire la suite de l'article

Benalla avait “égaré” ses flingues mais les a finalement retrouvés… après la perquisition

Valeurs Actuelles revient sur ce nouveau volet de l'affaire Benalla-Macron qui devrait constituer un scandale à lui tout seul :

"L’affaire Alexandre Benalla connaît un nouveau rebondissement. Dans son édition du mercredi 1er août, Le Canard enchaîné raconte la déconvenue des policiers venus perquisitionner le domicile de l’ancien garde du corps du chef de l’Etat. Pour cause : l’armoire forte dans laquelle Alexandre Benalla stockait ses armes était introuvable, comme volatilisée.

C’est le 20 juillet dernier, en début de soirée, que les forces de l’ordre se rendent au domicile d’Alexandre Benalla, situé à Issy-les-Moulineaux, dans les Hauts-de-Seine. Les policiers sont finalement contraints de repartir, le serrurier ne parvenant pas à crocheter la serrure de l’appartement. En guise de scellé, ils apposent un simple autocollant sur la porte d’entrée, témoignant selon le palmipède d’une « incroyable désinvolture ».

Dans un registre qui lui appartient, Renaud avait chanté "ou c'est que j'ai mis mon flingue?". Les années qui séparent cette chanson de ce scandale n'empêchent pas de nombreuses similitudes : arrogance, mépris, impunité, etc.

Lire la suite de l'article

50 ans après Humanae Vitae, on se rend compte que l’Eglise avait raison

Le 25 juillet, « Humanae vitae », l’encyclique promulguée par Paul VI en 1968 sur la régulation de la fertilité, fête ses cinquante ans tout juste. Et ce même jour, « L’Osservatore Romano » l’a rappelé d’une manière très engagée.  Avec un éditorial signé par Lucetta Scaraffia, professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Rome « La Sapienza » :

OR-213x300"Cinquante ans après sa publication, l’encyclique « Humanae vitae » de Paul VI se présente aux yeux des hommes d’aujourd’hui de manière complètement différente: en 1968, c’était un document courageux — et donc controversé — qui allait contre l’air du temps, celui de la révolution sexuelle, pour l’accomplissement de laquelle étaient fondamentaux un contraceptif sûr et également la possibilité d’avorter. C’était aussi le temps où les économistes parlaient de «bombe démographique», c’est-à-dire du danger de surpopulation qui menaçait les pays riches et qui pouvait réduire leur prospérité.

Deux forces puissantes, donc, qui se rangeaient contre l’encyclique: l’utopie du bonheur, que la révolution sexuelle promettait à chaque être humain, et la richesse, qui aurait été la conséquence logique d’une diminution de la population à vaste échelle.

Aujourd’hui, cinquante ans après, nous voyons les choses d’une toute autre manière. Ces deux visions utopiques se sont réalisées, mais elles n’ont pas apporté les résultats espérés: ni le bonheur, ni la richesse, mais plutôt de nouveaux problèmes dramatiques.

Si l’effondrement de la population dans les pays développés se confronte avec difficulté à l’arrivée de masses d’immigrés nécessaires, mais dans le même temps inacceptables pour beaucoup, à partir du contrôle médical des

Lire la suite de l'article

Après des décennies d’avortement, le cardinal Dolan appelle à prier pour la nomination à la Cour suprême

Le cardinal Timothy Dolan, président de la commission des activités pro-vie de la Conférence des évêques des Etats-Unis (et archevêque de New York), a publié le communiqué suivant :

Unknown-9"Dès que le juge de la Cour suprême Anthony Kennedy a annoncé sa retraite, les groupes pro-avortement ont commencé à faire pression sur le Sénat américain pour rejeter tout candidat qui ne promettrait pas de soutenir Roe contre Wade. Quoique la conférence des évêques des Etats-Unis ne soutienne aucune nomination présidentielle ni ne s’y oppose, nous pouvons et devons exprimer de graves inquiétudes au sujet d'un processus de confirmation qui est grossièrement déformé par la tentative de soumettre les candidats à une mise à l’épreuve quant au soutien à Roe contre Wade.

Chaque vendredi, du 3 août au 28 septembre 2018, j'exhorte toutes les personnes de bonne volonté à se joindre à moi pour prier afin que ce changement à la Cour suprême américaine rapproche notre nation du jour où chaque être humain sera protégé par la loi et accueilli dans la vie. Le réseau Call to Prayer de l'USCCB fera connaître des prières et un matériel pédagogique et une invitation à jeûner les vendredis à cette intention.

Que Notre-Dame de Guadalupe intercède pour la guérison de notre nation et de notre peuple après des décennies d'avortement à la demande."

Lire la suite de l'article

Après Pie XII, le général Franco fut le plus grand sauveur de juifs des exterminations nazies

Bernard Antony dénonce la désinformation sur le général Franco :

_45789624_franco1969226b"Ce dernier samedi à l’émission « la matinale » de France-Inter, le camarade Antony Bellanger, au comble de l’excitation, s’emploie à déverser toute une éructation de haine et de venimeuse désinformation sur le général Franco. Il se réjouit de ce que l’on veuille à Madrid retirer le cercueil de celui-ci de son tombeau de la basilique du « Valle de los caïdos ». Avec des accents d’une haine à la hauteur de celle jadis de la Pasionaria, ce Bellanger ose proférer que cette sépulture, c’est comme si Hitler était pareillement honoré à Berlin.

Sans attendre notre émission de la réplique ce prochain mercredi au cours de laquelle, à 20 h, notre ami l’historien David Fontey traitera de cela, rappelons ici qu’après le pape Pie XII, remercié, entre autres, par Einstein et madame Golda Meir, le général Franco fut le plus grand sauveur de juifs des exterminations nazies, pour le moins 40 000 selon le grand historien catholique Jean Dumont. Ce dernier rappelant dans le numéro spécial de « Histoire pour tous » (février-mars 1980) titré « la guerre d’Espagne » que le général avait en effet ordonné que soit (re)donnée la nationalité espagnole à tous les juifs des Balkans, notamment très nombreux à Salonique, dont les ancêtres avaient été expulsés d’Espagne. Si bien que trois ans après sa mort, le 20 novembre 1978, les juifs américains séfarades de l’importante communauté de Brooklyn organisèrent à la grande synagogue de ce quartier de New York un très solennel « service spécial » à

Lire la suite de l'article

Après le FN, le MNR, le MPF et LR, Guillaume Peltier prépare-t-il son arrivée chez LREM ?

A contre-courant de la droitisation, le vice-président LR a proposé une mesure digne du Parti Socialiste, hier sur France Inter :

Commentaires (1)

Vous pensez vraiment que LREM proposerait la hausse du SMIC ?

Rédigé par : Lucho | 20 juin 2018 08:06:46
____________________________________

Lire la suite de l'article

Abdeslam Bahiad, directeur de mosquée et proxénète, emprisonné après avoir échappé à la justice pendant plus de 4 ans

Lu dans La Provence :

Unknown-12"Abdeslam Bahiad, 63 ans, l'ancien directeur de la mosquée orangeoise "Lumière de Dieu" a été cueilli, hier au petit matin, par la brigade de sûreté urbaine du commissariat d'Orange. Condamné par le tribunal correctionnel de Carpentras à 6 ans de prison ferme pour proxénétisme aggravé en avril 2014, l'homme, victime de malaises, était absent lors de son procès. Il avait en fait profité de ses derniers moments de liberté — il avait été placé sous contrôle judiciaire dans l'attente de l'audience — pour prendre la fuite. Un mandat d'arrêt européen et un mandat d'arrêt international avaient été émis à son encontre, sans résultat.

Quatre ans plus tard, les enquêteurs orangeois n'auront pas eu besoin d'aller le chercher bien loin : car c'est à Orange que le fuyard a été interpellé, là où il se cachait depuis plusieurs jours. […] Abdeslam Bahiad aurait en fait passé ces dernières années au Maroc, probablement près de Meknès, d'où il est originaire. Mais souffrant de thrombose, il serait revenu clandestinement en France pour se faire soigner à l'hôpital de la Timone, à Marseille, en début de semaine."

Lire la suite de l'article

5 ans après, ils veillent toujours

34693656_2119704078076337_6555826394008387584_nOù sont-ils les conseillers de Christiane Taubira qui confiaient à la presse en 2013 que les veilleurs debout, ces squatters pacifiques de la Place Vendôme, ne passeraient pas l’été ? Sans doute ne hantent-ils plus les murs de l’hôtel de Bourvallais. Nous, nous avons certes changé de nom pour devenir des Sentinelles, mais nous sommes toujours là, 5 ans après. Moins nombreuses certes, mais toujours aussi déterminées, et persuadées que le temps long nous donnera raison.

Le 24 Juin 2013, Jean-Baptiste se tenait debout le premier face au 13 place Vendôme : Nicolas était embastillé par la lettre de cachet d’un pouvoir revanchard et dont les tentations totalitaires ne connaissaient pas de frein. D’autres ont suivi, ont porté la revendication paisible et silencieuse d’une justice qui ne soit pas une parodie, de l’abrogation ou de la résistance aux lois sociétales nocives qui sacralisent le désir individuel de quelques peu, du respect de la dignité humaine … et toutes les aspirations personnelles que les Sentinelles ne formulent pas dans le silence qu’elles s’imposent.

Il n’est pas question d’oublier que 2013 fut d’une grande fécondité, que des initiatives de cette période persistent et servent, à leur mesure, le bien commun. Le cinquième anniversaire des Sentinelles sera fêté à leur manière le 25 juin en soirée : Chacune pourra veiller debout tournée vers le ministère de la justice, silencieuse, sans signe distinctif, déterminée, bienveillante, confiante, éloignée de quelques mètres de ses voisins et soucieuse de ne pas troubler l’ordre public. Néophyte ou multi-récidiviste chevronnée, vous

Lire la suite de l'article