Archives par étiquette : août

Du 3 au 10 août, venez rejoindre la Marche des Sept Saints

Le Tro Breiz, un pèlerinage breton

Le Tro Breiz est un pèlerinage qui relie les villes des SeptSaints fondateurs de Bretagne : Saint Samson, Saint Malo,Saint Brieuc, Saint Tugdual, Saint Pol Aurélien, Saint Corentin,Saint Patern. Contrairement aux autres pèlerinages, le TroBreiz n’est pas linéaire mais circulaire, c’est-à-dire qu’il revient à son point de départ. On raconte que «celui quin’aura pas réalisé le Tro Breiz de son vivant devra le réaliser après sa mort, mais cette fois, en avançant de la longueur de son cercueil, seulement une fois tous les sept ans»!

Comment s’organise la Marche ?

Nous parcourrons une vingtaine de kilomètres par jour en reliant Saint Pol de Léon à Tréguier, deuxième étape de notre Tro Breiz. Nous serons accompagnés par les prêtres de l’Institut du Christ- Roi Souverain Prêtre. La Sainte Messe sera quotidiennement célébrée dans la forme extraordinaire du rite romain et nous recevrons des enseignements quotidiens assurés par les prêtres.

A qui s’adresse la Marche ?

Tous les jeunes hommes et jeunes femmes entre 20 et 30ans, étudiants ou jeunes professionnels célibataires. La marche s'adresse à tous les jeunes, quel que soit leur état de vie et avancement dans la foi, qu'ils soient familiers ou non avec la messe traditionnelle.

Quel tarif ?

120 euros repas du matin, midi et soir compris. En supplément, un polo du Tro Breiz pourra être commandé.

Informations complémentaires

Il faudra prévoir une tente, duvet et tapis de sol. Il est utile d'apporter un petit sac à dos pour la journéeavec

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 29 août…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 29 mars: saints du jour français ou en France.
    • St Guillaume Tempier, évêque à Poitiers († 1197)

À Poitiers, en 1197, saint Guillaume Tempier, évêque, qui défendit avec prudence et fermeté les droits de son Église contre les nobles, et corrigea les mœurs, offrant lui-même un exemple de vie très vertueuse.

Vendredi 30 mars 2018

  • St Rieul, Ier évêque de Senlis au IVe siècle

À Senlis, au IVe siècle, saint Rieul, qui est tenu pour le premier évêque de ce lieu.

  • Bx Amédée, 3e duc de Savoie († 1472)

Amédée IX de Savoie, fils de Louis I et d'Anne de Lusignan, fille du roi de Chypre, naît à Thonon-les-Bains le 14 février 1435. Il épouse, en 1452, Yolande de France (1434-1478), fille du Roi Charles VII et de Marie d'Anjou, dont il a :

1°/ Louis, 1453, mort-né

2°/ Anne, (1455-1480) épouse de Frédéric d'Aragon, roi de Naples

3°/ Charles, (1456-1471), seigneur de Piémont

4°/ Maria (morte en 1511), elle épouse en 1476 de Philippe de Hochberg, comte de Neûchatel

5°/ Louise ou Loyse (1461-1503) épouse d'Hugues de Chalons, de Bourgogne-Ivré, prince d'Orange, une fois veuve elle entre chez les Clarisses, elle est béatifiée en 1839.

6°/ Philibert I, (1465-1482), 4e duc, époux de Bianca-Maria Sforza

7°/ Bernard (1467)

8°/ Charles I, (1468-1490), 5e duc, époux de Blanche de Montferrat

9°/ Jacques -Louis, (1470-1485), comte de Genevois,

Lire la suite de l'article

24 juillet – 3 août : Pèlerinage en Russie

Drapeau-impe-rial-russeCe voyage-pèlerinage organisé par l'abbé Cyrille Debris, Prêtre de l'archidiocèse de Rouen, est tourné vers les tsars puis empereurs (à partir de 1721) de toutes les Russies, avec essentiellement les deux dynasties des Riourikides (1284-1598 : Dimitri Donskoï, Ivan IV le Terrible…) puis Romanov (1613-1917 : Pierre Ier, Catherine II, Alexandre II, Nicolas II…) :

"Nous verrons leurs palais officiels dans les villes (Kremlin de Moscou, Palais d’Hiver de Saint-Pétersbourg) comme dans les villégiatures (Peterhof, Tsarkoié Siélo), les monastères et cathédrales qu’ils firent ériger pour y célébrer les moments importants de leur vie (baptême, mariage, nécropoles) ou remercier Dieu de leur avoir offert la victoire face à leurs ennemis (Tatars, Polonais, Suédois, Français). Nous verrons les liens étroits qui relient l’orthodoxie au pouvoir, tant au Kremlin qu’à Serguiev Posad, le « Vatican » du patriarche Cyrille et les figures de St Serge de Radonège.

Nous admirerons les joyaux des tsars (les couronnes, les œufs Fabergé, les collections de diamants dont le fameux Orlov), nous verrons aussi leur démesure, leur violence voire cruauté d’autocrates, avant de découvrir leur martyre et leurs reliques. Si on sait que Nicolas II fut canonisé avec femme et enfants, sa belle-sœur, la martyre Ste Élisabeth Fiodorovna est encore plus touchante. Les empereurs russes accordèrent aussi leur faveur à des grands serviteurs dont nous découvrirons deux exemples : le comte Menchikov et le prince Youssopov autour de la figure du controversé Raspoutine.

La Russie est aussi un pays de littérature, souvent en lien avec le pouvoir (Tolstoï). Nous évoquerons enfin l’autre aspect de l’histoire

Lire la suite de l'article

Recours contre le décret liberticide du 3 août qui réprime les propos prétendument racistes et homophobes

Me Frédéric Pichon a déposé un recours pour excès de pouvoir au conseil d'état contre le décret liberticide du 3 août dernier qui réprime les propos prétendument racistes et homophobes et qui insère la notion de l'identité de genre pour la première fois dans l'arsenal répressif. Il estime notamment que

"Les notions d’identité de genre et d’orientation sexuelle sont floues, subjectives et de nature idéologiques. Si les notions de sexe et de handicap ne posent pas de difficulté particulière, il n’en va pas de même s’agissant de la notion d’orientation sexuelle et celle d’identité de genre. Il s’agit de constructions idéologiques qui ne relèvent pas de la science ou de la biologie mais correspondant à des échafaudages intellectuels particulièrement contestables. En sociologie, l'identité de genre se réfère au genre auquel une personne a le ressenti profond d'appartenir. Il s'agit à la fois du fait qu'une personne parle d'elle-même comme d'une femme ou d'un homme ou bien se décrit de façon moins conventionnelle et du fait que les autres personnes attribuent un genre à quelqu'un sur la base de ce qu'elles connaissent des indicateurs sociaux de genre (vêtements, coiffure, démarche, etc.). Dans ce dernier cas, on peut plus précisément parler du « genre social » de la personne. On peut aussi parler du genre « légal » (de l'état civil) lequel ne correspond pas forcément avec l'identité de genre en termes de vécu et de ressenti de la personne concernée.

Qu’est-ce qu’une orientation sexuelle ? Le Larousse indique que «

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 31 août…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 31 aout 1461 : le Roi Louis XI entre triomphalement à Paris.

Agé de trente-huit ans, le Dauphin, devenu le Roi Louis XI, rentre en maître dans la capitale du Royaume. Après le sacre à Reims le 15 aout (Voir la chronique du jour), le Roi reconnaissant envers le Duc de Bourgogne qui l'a recueilli quand son père Charles VII l'avait chassé de la Cour, entre avec lui dans la ville. Le "grand-duc d'Occident" est accompagné de près de 4000 seigneurs aux tenues resplendissantes.

Paris accueille somptueusement son Roi: fontaines de vin, lait et hypocras, spectacles surprenants, tels qu'une pantomime qui évoque des épisodes de la Passion du Christ, combats de saltimbanques déguisés en sauvages, scènes de chasse vivante, reconstitution de la bataille de Dieppe de 1443 se suivent.

A Notre Dame, l'évêque, entouré du clergé et des membres de l'Université accueille Louis XI. La cérémonie s'achève sur un Te Deum, donné dans la cathédrale, et par le banquet traditionnel au Palais, qui dure jusqu'à minuit. Les festivités vont durer 15 jours. Voir les chroniques du 3 juillet, des 1er et 15 août.

  • le 31 aout 1464 : Paul II est élu pape.

Pietro Barbo née le 23 février 1417 à Venise et meurt le 26 juillet 1471. C'est un religieux italien qui devient le 211ème pape de l'Église catholique sous le nom de Paul II.

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 30 août…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum.

Alors rappelons-nous :

  • le 30 ou 31 août 257 : élection de saint Sixte II sur le trône de Saint Pierre.

Sous son pontificat, les persécutions contre les chrétiens reprennent ; il meurt décapité le 6 août 258.

  • le 30 août 1181 : décès du pape Alexandre III.
  • le 30 août 1271 : sacre du Roi Philippe III « Le Hardi » à Reims.

Voir les chroniques du 05 octobre, du 1er mai et des 15 et 25 août.

Le 25 août 1270, son père, le Roi saint Louis, lui donne son testament de gouvernement, un modèle pour tout chef d'Etat chrétien.

  • le 30 août 1464 : Paul II est élu pape.

Pietro Barbo naît le 23 février 1417 à Venise et meurt le 26 juillet 1471. C'est un religieux italien qui devient le 211ème pape de l'Église catholique sous le nom de Paul II. Amateur de grandeur, il fait bâtir le palais Saint-Marc, actuel palais de Venise (palazzo Venezia). Il décrète également l'année sainte de 1475. Il autorise la création de l'université de Bourges le 12 décembre 1464, à la suite d'une demande du Roi Louis XI.

  • le 30 août 1482 : assassinat du prince-évêque de Liège, Louis de Bourbon.

Il est assassiné le 30 août 1482 par ordre de Guillaume de La Marck, surnommé le «Sanglier des Ardennes » à Werz, près de Liège. La révolte qui s'en suit entraîne le siège de Liège. Mais

Lire la suite de l'article

Un Français a été poignardé à mort par un « déséquilibré » le 11 août

On ne l'apprend que maintenant.

Un père de famille originaire d’Oraison (Alpes-de-Haute-Provence) a été mortellement poignardé pendant ses vacances à Londres. Ce père de famille est mort à l’hôpital des suites de ses blessures.

Selon La Provence, l’agresseur, un Britannique de 38 ans, serait « atteint de troubles psychiques » Ce déséquilibré a été placé en détention provisoire en Grande-Bretagne.

Lire la suite de l'article

31 août : projection de La rébellion cachée à Aix-les-Bains

La Rébellion cachée sera projetée à Aix-les-Bains le jeudi 31 août à 20h. Venez nombreux pour ce cinéma d'été ! Pour organiser une projection de ce « docufilm que les catholiques attendaient » dans votre paroisse, contactez rebellion.rabourdin@ gmail.com

Vous pouvez commander le DVD ici.

Capture

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 29 août…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 29 août : fête de Sainte Jeanne Jugan, et fête de la Décollation de saint Jean-Baptiste.

Jeanne Jugan naît le 25 octobre 1792 à Cancale au Hameau des Petites-Croix. Sa famille est pauvre mais profondément catholique.

Travaillant d'abord comme aide-cuisinière, elle refuse la demande en mariage d'un jeune marin, se sentant appelée par Dieu. Elle s'installe à Saint-Servan, près de Saint-Malo pour devenir aide à l'Hôpital du Rosais. C'est là que commence sa vocation auprès des pauvres et les malades qu'elle visite de plus en plus.

En 1837, avec Françoise Aubert, une de ses amies, elle loue un appartement dans le Centre de Saint-Servantafin d'y accueillir des personnes âgées, des pauvres, des malades et des infirmes. Ainsi commence la première maison des Servantes des Pauvres, qui s'appelleront ensuite maisons des Petites Sœurs des Pauvres. Jeanne Jugan meurt àSaint-Pern, le 29août 1879.

Benoît XVI la canonise le 11 octobre 2009, il dit:

«Par son œuvre admirable au service des personnes âgées les plus démunies, Sainte Marie de la Croix est aussi comme un phare pour guider nos sociétés qui ont toujours à redécouvrir la place et l'apport unique de cette période de la vie. Née en 1792 à Cancale, en Bretagne, Jeanne Jugan a eu le souci de la dignité de ses frères et de ses sœurs en humanité, que l'âge

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 28 août…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum.

Alors rappelons-nous :

  • le 28 août : fête de saint Augustin d'Hippone, évêque et Docteur de l'Église, (le 15 juin pour les Eglises d'Orient)
  • le 28 août 430 : décès de saint Augustin.

Saint Augustin meurt dans la colonie romaine d'Hippone en Afrique du Nord à l'âge de 75 ans. Il est l'un des quatre Pères de l'Église latine et l'un des 35 Docteurs de l'Église.

Après Saint Paul, il est considéré comme le personnage le plus important dans l'établissement et le développement du Christianisme.

Converti tardivement en 387, après des années de prières de sa mère, sainte Monique, il devient évêque d'Hippone en 396. Parmi ses ouvrages se trouvent "La Cité de Dieu", ou Les Confessions.

  • le 28 août 1248 : le Roi Louis IX, à la tête de ses armées s'embarque pour la septième croisade.
  • le 28 août 1465 : le Roi Louis XI entre triomphalement dans Paris assiégé.

Alors que les princes de la Ligue du Bien publique auraient été écrasés à Montlhéry (voir la chronique du 16 juillet), malgré leur supériorité numérique (20000 ligueurs contre 12000 soldats royaux), sans la trahison du comte du Maine qui abandonne le Roi (son neveu) en plein combat, Paris devient le nouvel objectif de la Ligue qui en fait le siège.

Le Roi décide de franchir les lignes ennemies et pénètre dans sa capitale avec des provisions son armée. L'accueil

Lire la suite de l'article