Archives par étiquette : aide

3 légionnaires en garde à vue… pour avoir aidé une victime

Images-2Dimanche vers 6h45, dans le wagon d’une rame de métro de la ligne 9 à Paris, une jeune fille a été violentée et son agresseur a pris la fuite avec son téléphone portable.

Trois légionnaires en permission et légèrement ivres, âgés de 21 à 24 ans, ont assisté à la scène et ont pris en chasse l’agresseur. Le voleur ne s’est pas laissé faire et une rixe a éclaté. L’agresseur a eu une dent cassée.

Les trois militaires et le voleur, sans papiers d’identité ni d’adresse, ont été interpellés et placés en garde à vue.

Des magistrats du parquet voulaient classer l’affaire, tandis que d’autres voulaient poursuivre les légionnaires. Une substitut du procureur a pris la décision de les poursuivre. Les trois militaires ont été présentés au parquet et doivent être jugés, ce qui les a poussé à déclarer :

« Si c’est pour se retrouver en garde à vue, la prochaine fois, on n’interviendra pas pour défendre une victime. »

Nous aimerions avoir le nom de cette substitut qui déshonore la justice.

Lire la suite de l'article

La secte LGBT refuse que l’on aide les personnes homosexuelles. Les députés FN votent contre

L'Union européenne a condamné les thérapies pour aider les personnes ayant des tendances homosexuelles. C'est une vieille revendication de la secte LGBT : comme toute secte, elle refuse que ses membres puissent aller sous d'autres cieux. Mgr Aillet en a fait récemment les frais avec 2 conférences de l'association Courage, association destinée à aider les personnes ayant des tendances contre-nature à se corriger.

Le 1er mars, lors du vote d'un texte sur la situation des droits fondamentaux dans l'UE, les eurodéputés ont eu à se prononcer sur deux amendements (8 et 11). Ceux-ci précisent :

«(Le Parlement européen) se félicite des initiatives interdisant les thérapies de conversion pour les personnes LGBTI et la pathologisation des identités transsexuelles ; prie instamment tous les États membres d’adopter des mesures similaires qui respectent et défendent le droit à l’identité de genre et l’expression de genre.»

Le texte a été adopté à une large majorité (435 voix pour, 109 voix contre et 70 abstentions), mais heureusement, il n'a pas de valeur contraignante. 34 eurodéputés français du Front national (FN), des Républicains (LR), des centristes de l'UDI, ou indépendants ont préféré s'abstenir ou voter contre cet amendement (mais Florian Philippot et Sophie Montel ont corrigé leur vote ensuite). Les voici :

DXc6FmWXcAA7VBp

Les 19 eurodéputés LR, dont Rachida Dati et Nadine Morano, se sont majoritairement abstenus. Seuls trois d'entre eux ont voté «pour» l'interdiction des thérapies de conversion, comme l'indique le compte rendu de vote. Aucun n'a voté contre. Brice Hortefeux, qui a d'abord

Lire la suite de l'article

Il pardonne le meurtre de sa famille à son fils : “Dieu m’a aidé à parvenir à ce pardon intégral”

Lu ici :

"Il avait planifié le meurtre de toute sa famille. Condamné à mort, Bart Whitaker a échappé à la mort trente minutes avant l'heure fatidique de son exécution. Il a vu sa peine commuer en prison à perpétuité peu avant son exécution programmée.

Son père, un fervent chrétien, militait pour un sursis de dernière minute. Il a été entendu. C'est même une première pour le gouverneur du Texas, Gregg Abbott. «Bart Whitaker doit passer le reste de sa vie derrière des barreaux, en punition pour son crime atroce», a-t-il indiqué dans un communiqué pour justifier sa décision. Le détenu de 38 ans ne bénéficiera d'aucune possibilité de libération conditionnelle. La commission des grâces et libérations conditionnelles du Texas avait recommandé mardi la clémence.

Ce drame familial rencontre un écho notable aux États-Unis en raison de son intensité. D'un côté se trouve un fils qui n'a pas hésité à commanditer le meurtre en 2003 de ses parents et de son frère, et de l'autre un père grièvement blessé, rescapé de l'attaque, qui a choisi le pardon et croit en la rédemption. Bart avait engagé un tireur, lui donnant pour instruction de le débarrasser de ses parents et de son frère, contre lesquels il avait accumulé sa haine. Il avait mis en scène un faux cambriolage, prétendant avoir été lui-même victime d'un tir lors de l'attaque sanglante. Sa mère Tricia, 51 ans, et son frère Kevin, 19 ans, avaient été fatalement touchés (…)

Sur son lit d’hôpital,

Lire la suite de l'article

Comment le Hamas a aidé les islamistes en Syrie

Analyse d'Antoine de Lacoste pour les lecteurs du Salon beige :

Unknown-19Le Hamas, mouvement islamiste palestinien, a été créé en 1987 par des militants affiliés aux Frères musulmans. Il est entré en conflit avec le Fatah, autre mouvement palestinien mais non islamiste, qu'il a réussi à chasser de la Bande de Gaza. Le Fatah a conservé le contrôle de la Cisjordanie et, depuis, la résistance palestinienne est coupée en deux pour le plus grand bonheur d'Israël.

Idéologiquement proche des islamistes égyptiens, le Hamas a organisé la survie de la Bande de Gaza par le biais de multiples tunnels qui la reliait au Sinaï. Armes, nourriture et argent transitaient par là. Le système s'est perfectionné au fil des ans et, malgré de nombreux bombardements, l'armée israélienne n'est pas vraiment parvenu à détruire ce réseau dense et complexe. Les hommes du Hamas ont ainsi acquis une véritable expertise dans ce domaine.

C'est cette expertise qu'ils vont mettre au service des islamistes syriens.

Ce soutien n'allait pourtant pas de soi. En effet, Israël multipliant les assassinats ciblés de dirigeants du Hamas, la branche politique du mouvement s'est réfugiée à Damas il y a plusieurs années. C'est l'Iran, financeur historique du Hamas, qui a joué les intermédiaires. Assad a accepté, malgré ses réticences contre les affidés des Frères musulmans, pour trois raisons : ne pas déplaire à son allié iranien, ne pas rompre la solidarité arabe face à Israël et faire un geste symbolique en direction de sa population sunnite, majoritaire dans le pays.

Lire la suite de l'article

Un grand merci pour votre aide !

Chers amis,

La période de l'Avent et de Noël est traditionnellement l'occasion de faire un bilan de l'année écoulée et de préparer les combats à venir. Je voulais vous dire un immense merci, au nom de toute notre petite équipe du Salon beige. Grâce à vous, en 2017, nous avons pu consacrer environ 180 000 euros à la défense des principes non négociables et de nos convictions.

En particulier, je vous dois un remerciement tout spécial pour ce que nous avons pu réaliser au moment des élections législatives: sur les 20 "cibles" que nous voulions contribuer à faire battre, 12 n'ont pas pu rentrer à l'Assemblée nationale. Naturellement, ce n'est pas seulement nous qui les avons fait battre, mais, du moins, les voix des catholiques cohérents leur ont-elles manqué et c'est un premier pas. Mais, surtout, je voudrais vous remercier chaleureusement pour ce que nous avons pu faire de positif à cette occasion: notre site présentant l'ensemble des candidats aux législatives a probablement été le site politique le plus fréquenté de la période (devant les médias "mainstream" d'après mes informations), avec plus d'un million de visiteurs. Cela nous a permis de faire connaître des centaines de "petits" candidats, dont beaucoup défendaient les principes non négociables, face à l'oligarchie libertaire. C'est un énorme atout pour les combats à venir.

Ainsi, progressivement, notre réseau se développe sur toute la France. Le récent succès des Veillées pour la vie en est un nouveau signe. Pour le reste, nous avons relancé, pour la

Lire la suite de l'article

Aide aux chrétiens d’Orient : des rivalités indécentes !

Communiqué de Bernard Antony :

Jzyx_Logochretientesolidarite2--3"Président de Chrétienté-Solidarité, association n’ayant jamais exprimé que de l’amitié pour toutes les autres oeuvrant dans le même sens, je suis aujourd’hui affligé de constater les pratiques contre d’autres œuvres par des responsables catholiques en quelque sorte jaloux de leur « pré carré » caritatif.

Depuis les années 1986, les militants de Chrétienté-Solidarité ont œuvré pour apporter de l’aide aux peuples du Liban, de Pologne, d’Indochine, de Lituanie et de Croatie et aujourd’hui encore à des centaines d’enfants sinistrés ou orphelins dans plusieurs pays du Proche-Orient (Liban – Égypte – Irak – Jordanie). Lors des veillées de prière et de solidarité que nous avons naguère organisées, nous avons invité bien des responsables d’autres associations.

Nous avons toujours dit notre admiration aussi bien pour l’Aide à l’Église en détresse (AED), pour l’association « Enfants du Mékong », pour l’Oeuvre d’Orient. Et de même, lorsque s’est très dynamiquement développé SOS Chrétiens d’Orient. Et lorsque nos amis de la Nef organisent une soirée d’aide avec le courageux Mgr Rey que nous aimons tant, comment n’appellerions-nous pas à les soutenir ?

Pourquoi donc, au sein même de l’Église de France, certains dénoncent-ils cette initiative ou encore SOS Chrétiens d’Orient ? Ne s’agit-il pas d’un triste reste de cléricalisme désuet ? 

La diversité des œuvres, voire leur émulation, est une excellente chose tant, hélas, les besoins sont immenses. Seule, la modestie de notre organisation nous permet de reverser intégralement les sommes que nous recevons pour les parrainages des enfants. Mais nous comprenons que d’autres, menant des

Lire la suite de l'article

La face cachée de celui qui “aide les migrants” mais qui en fait viole la loi

Valeurs actuelles nous en dépeint le portrait de celui qui a été condamné en appel : 

"C’est précisément parce que la justice le soupçonne d’organiser une filière d’immigration clandestine que l’homme fait parler de lui. On lui reproche d’aller chercher des migrants derrière la frontière italienne et de les choisir lui-même, pour les faire passer en France à bord de sa camionnette. Sa ferme est repérée depuis plusieurs mois comme un point de collecte de vêtements et de denrées au profit des migrants.

S’il est établi qu’il ne s’enrichit pas à travers cette activité, il est aujourd’hui clairement identifié par les autorités comme un passeur. Il est reproché à ce militant assumé d’extrême gauche de 37 ans d’avoir organisé un système illégal d’« aide à l’entrée, à la circulation et au séjour d’étrangers en situation irrégulière ». L’agriculteur bio, qui vend ses oeufs sur les marchés de la région, est aussi poursuivi pour « occupation illégale de locaux privés », après avoir installé un camp de migrants dans des locaux appartenant à la SNCF. Jugé le 4 janvier dernier à Nice, le procureur a requis huit mois de prison avec sursis. L’homme a reconnu être allé chercher les migrants en Italie et non les avoir trouvés le long du chemin. Le jugement sera rendu le 10 février (…)

Impliqué dans les milieux No Borders, particulièrement actifs à Notre- Dame-des-Landes où ceux-ci se livrent à des attaques violentes contre les forces de l’ordre, ou encore à Sivens,

Lire la suite de l'article

Donald Trump propose son aide aux parents de Charlie Gard

Donald Trump a offert aujourd'hui d'aider les parents de Charlie Gard, ce bébé britannique de dix mois atteint d'une maladie génétique rare et dont la justice a autorisé la fin du maintien en vie.

"Si nous pouvons aider le petit #CharlieGard, comme le demandent nos amis britanniques et le pape, nous serions ravis de le faire".

Lire la suite de l'article

La Hongrie aide les chrétiens d’Orient à rester chez eux

Lu dans Christianophobie Hebdo :

"La Hongrie du Premier ministre Viktor Orban se distingue par un souci très vif du sort des chrétiens du Moyen-Orient. Un souci qui s’accompagne de faits comme en témoigne le don substantiel que vient de décider le gouvernement magyar. Rapporté aux PIB respectifs de la Hongrie et de la France (20 fois plus important) en 2015, si notre pays devait suivre proportionnellement l’effort hongrois, cela équivaudrait à un don de 780 millions d’euros pour les chrétiens d’Orient – ce qui ne représenterait, après tout, que 20 % du montant de nos ventes d’armes à l’Arabie saoudite en 2015…

Le gouvernement hongrois va accorder aux communautés chrétiennes du Moyen-Orient un don de plus d’un milliard de forints [1,2 milliard soit environ 3,9 millions €] pour les aider à demeurer chez elles, selon un décret gouvernemental publié dans le Journal Officiel (Magyar Közlöny) lundi [27 mars]. Selon ce décret, l’aide sera aussi destinée aux familles d’autres groupes religieux ou ethniques persécutés. Sur le détail de la répartition de ce don, le décret précise que 580 millions de forints seront consacrés à la reconstruction de maisons en Irak et que 620 millions de forints seront accordés à l’oeuvre humanitaire menée par des organisations caritatives catholiques et orthodoxes opérant au Liban."

Lire la suite de l'article

La paroisse d’Istres aide celle de Kouarfa au Bénin

La paroisse d'Istres "La Sainte Famille" (Bouches du Rhône) est jumelée avec celle de Kouarfa au Bénin.

Le curé Jean François Noël a développé avec les responsables de la Paroisse de Kouarfa et du diocèse local, divers projets de construction d'ouvrages nécessaires au besoin en électricité-photovoltaïques (pour pompage de l'eau) de certaines localités, création de salles de classes, amélioration de l'hygiène, etc. Des problèmes hélas très récurrents dans cette région pauvre du Bénin.

Mais, il manque des sous pour faire aboutir ces projets et celui de voir peut être un jour, la construction d'un hôpital. L'aide financière des lecteurs du Salon Beige ou d'ailleurs est donc la bienvenue dans le contexte actuel.

PAROISSE DE LA SAINTE FAMILLE

33 Boulevard VICTOR HUGO

13800 ISTRES

Vos dons peuvent être adressés en chèque libellé à "PAROISSE D'ISTRES" avec mentionné sur une mot d'accompagnement "pour aider la paroisse de KOUARFA au BENIN".

Vos prières seront également un  soutien pour voir concrétiser ces projets.

Lire la suite de l'article

Chronique des chrétiens d’Orient – Irak : Une aide humanitaire au plus proche des déplacés chrétiens

Photo_2016-11-14_14-43-01Dans la nuit du 6 au 7 août 2014, l’organisation Etat Islamique s’empare des villages chrétiens de la plaine de Ninive. Des dizaines de milliers de familles chrétiennes sont alors contraintes de quitter leurs maisons et de tout abandonner pour parcourir plus d’une cinquantaine de kilomètres afin de rejoindre le Kurdistan irakien.

Dans cette région autonome de l’Irak, les chrétiens vont être rassemblés dans des immenses camps où les conditions de vie sont déplorables. Les évêques des différentes communautés chrétiennes parlent de « désastre humanitaire » et appellent à leur secours la communauté internationale, qui se mobilise peu.

C’est à partir de ce constat d’urgence que l’association SOS Chrétiens d’Orient a décidé de s’implanter en Irak en septembre 2014 et d’agir auprès des déplacés quotidiennement en les aidant tant matériellement que spirituellement.

Benjamin Blanchard, directeur général de SOS Chrétiens d'Orient rappelle à ce sujet :

« Nous n’aurions pas été les premiers au cœur des camps de réfugiés du Kurdistan irakien si nous ne nous étions pas liés d’amitié avec des Kurdes, syriaques, chaldéens… Notre force consiste à agir concrètement, sur place, auprès de populations que nous apprenons quotidiennement à connaître. »

Photo_2016-11-14_14-43-05A Erbil, dans le quartier chrétien d’Ankawa, les volontaires agissent dans les camps de déplacés chrétiens. SOS Chrétiens d’Orient a financé dans Ankawa la construction d’une école, d’une clinique et d’un terrain de football pour ces populations de déplacés qui manquent de tout. Les volontaires organisent également des évènements pour améliorer le quotidien des familles comme ce fut récemment le cas

Lire la suite de l'article