Archives par étiquette : Agressé

Accusé d’avoir agressé sexuellement un mineur, il se défend en avouant… son homosexualité

Unknown-24Dans le sillage de l’affaire Harvey Weinstein, c’est au tour de Kevin Spacey d’être sous le feu des critiques. L'acteur Anthony Rapp l'accuse de lui avoir fait des avances sexuelles lorsqu’il avait 14 ans. Face au tollé, Kevin Spacey a effectué son… coming out :

«Si je me suis conduit comme il le décrit, je lui dois les plus sincères excuses pour le comportement profondément inapproprié de quelqu’un se trouvant en état d’ébriété, énonce-t-il. […] Les gens qui me sont proches savent que, dans ma vie, j’ai entretenu des relations tant avec des hommes qu’avec des femmes. Je me considère maintenant comme gay. Je veux maintenant être honnête et ouvert sur le sujet et cela commence par confronter mon propre comportement.»

De quoi énerver les milieux LGBT qui y voient un insupportable amalgame entre pédophilie et homosexualité. Joël Deumier, président de l’association SOS Homophobie, se défend :

«Cela remet la communauté LGBT au centre de critiques et d’amalgames! Comment osez-vous nous impliquer là-dedans?» «Il est ici question d’une infraction potentielle à la loi, le coming out de Kevin Spacey n’a rien à voir».

Cela n'a rien à voir, mais encore une fois, «tout le monde savait»…

Lire la suite de l'article

Alors qu’il faisait l’objet d’un arrêté de reconduite à la frontière, il agresse une femme

Un Marocain de 20 ans en situation irrégulière a été interpellé après avoir agressé sexuellement une jeune femme lundi matin, en pleine rue, à Agen, dans le Lot-et-Garonne.

La femme de 23 ans finalement parvenue à s’échapper, avant de se réfugier chez des riverains. L’agresseur a été rapidement arrêté par la police alors qu’il tentait de fuir. Il a été mis en garde à vue, puis placé en détention. Déjà condamné pour des délits routiers, il faisait l’objet d’un arrêté préfectoral de reconduite à la frontière.

Lire la suite de l'article

Un jeune réfugié afghan a violemment agressé une dame âgée de 78 ans

Un homme de 19 ans a donné plusieurs coups de couteau à une femme de 79 ans, vivant seule dans un appartement, vendredi vers 18 heures. Ce réfugié afghan, présent en France depuis plusieurs mois et hébergé à Oloron par l'Ogfa, bénéficiait d'un suivi psychiatrique. Pour autant, les premiers examens pratiqués "n'ont pas mis en évidence" de tels troubles, a-t-on appris samedi soir. Le maire d'Oloron Hervé Lucbéreilh a déclaré :

"Ce n'est pas normal que l'Etat ne nous ait pas mis au courant de l'état instable de cet homme". "Il faudra vérifier l'itinéraire qui a conduit cette personne jusqu'à Oloron, puisque son trajet semble bien différent de celui des autres migrants afghans."

Ce réfugié aurait refusé d'être suivi au quotidien par les bénévoles du comité Piémont oloronais urgence réfugiés (Pour) et se serait donc isolé du reste du groupe des migrants accueillis à Oloron. Celui-ci est constitué d'une vingtaine de personnes, qui sont essentiellement de nationalité soudanaise et afghane.

Arrêté immédiatement par les gendarmes d'Oloron, le réfugié afghan a été amené au poste pour une garde à vue qui s'est déroulée jusqu'à 4 heures du matin samedi. Celle-ci a, ensuite, été prolongée et, ce dimanche soir, l'individu devrait être placé en détention après sa présentation devant un juge. Il répondra des faits de de tentative de meurtre sur personne vulnérable. Mais également de violences volontaires aggravées, ceci en raison de son attitude envers les forces de l'ordre au moment de l'interpellation. Le jeune homme était alors toujours

Lire la suite de l'article

Un député agressé sauvagement par des antifas

Ludovic Pajot, benjamin de l'Assemblée nationale, membre du FN, a été agressé hier soir à Béthune :

Lire la suite de l'article

Un étudiant algérien agresse un policier à coups de marteau devant Notre-Dame de Paris

A priori, avec l'absence de faucille, il n'y a pas d'amalgame à faire avec le communisme. Un homme a légèrement blessé un policier à la tête avec un marteau sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame de Paris. L'assaillant, qui "se présentait comme un étudiant algérien, a crié 'C'est pour la Syrie'", selon le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, qui s'est déplacé sur les lieux. Les forces de l'ordre ont riposté, blessé l'assaillant par balles.

Il était muni d'un marteau et des couteaux de cuisine.

Les visiteurs de la cathédrale ont été confinés à l'intérieur de la cathédrale. On imagine l'effet si l'homme avait agi samedi matin…

Lire la suite de l'article

Scandale du silence médiatique :un professeur agressé en plein cours dans une école catholique

Cette info ne circule pas dans les médias aux ordres : 

"Une enseignante a été agressée en plein cours par un homme au visage dissimulé, hier, au lycée catholique Saint-Michel d'Annecy, rapporte France Bleu Pays de Savoie. La professeure de mathématique est sortie de l'hôpital, mais elle doit passer des examens complémentaires. L'établissement a porté plainte pour intrusion. L'agresseur n'a pas été identifié".

Lire la suite de l'article

Le pape François : « Quand je suis idéalisé, je me sens agressé »

Images-3Dans un entretien à l'hebdomadaire allemand Die Zeit, le pape François remet à leur place ses laudateurs :

« Je suis un pécheur et je suis faillible ». « Quand je suis idéalisé, je me sens agressé ».

Il évoque ses voyages et exclut la Russie, l'Allemagne, le Congo. Il prévoit d'aller en Inde et au Bangladesh, en Colombie. Il ira une journée à Fatima, au Portugal, seul voyage officiellement programmé et révèle qu’un voyage en Égypte est à l’étude.

Il évoque aussi, seul sujet retenu par les médias, une réflexion sur l'ordination d'hommes mariés.

Au sujet du cardinal Raymond Burke, le pape affirme qu’il ne le considère pas comme un « opposant » et qu’il est toujours cardinal légat de cette institution de charité. Le pape salue au passage les qualités de juriste du cardinal américain, se disant reconnaissant pour le travail mené en ce moment dans le diocèse de Guam, où il a été envoyé pour juger l’archevêque mis en cause dans des affaires de mauvaise gestion et d’abus sexuels.

Lire la suite de l'article

Un militaire agressé à la machette à Paris par un assaillant au cri de “Allah Akbar”

Un militaire de l'opération Sentinelle a ouvert le feu après qu'un autre militaire du premier régiment de chasseurs parachutistes se soit fait agresser à la machette près du Louvre à Paris. En proférant des menaces et en criant "Allah Akbar", l'assaillant aurait tenté de s'introduire dans le carroussel du Louvre, avec deux sacs à dos.

Les services de déminage ont été appelés. L'agresseur serait blessé au ventre. 

Lire la suite de l'article

Une foule de « jeunes étrangers » a agressé sexuellement des dizaines de filles en Suède

Une fille de 17 ans témoigne de l’épreuve qu’elle a subie après qu’une foule de « jeunes étrangers » a agressé sexuellement des dizaines de filles au cours d’un festival de musique en Suède.

Lire la suite de l'article

Le vice-président de la CFTC agressé par les miliciens de Nuit de boue

Joseph Thouvenel, Vice-président de la CFTC, président de l'Union départementale de Paris, devait intervenir auprès des Veilleurs sur le thème du travail. Nuit de boue en a décidé autrement :

CkihcrYWEAE8q9W
 Sur Radio Notre-Dame, il explique :

La revue Limite répond aux miliciens de Nuit de boue :

"[…] Que cherchaient donc les Veilleurs? Prenant au mots les slogans qui s’égrènent depuis plusieurs semaines, ont-ils osé croire à la fameuse convergence des luttes ? Ont-ils osé avoir confiance en la parole libérée qu’on promettait à longueur d’AG ? L’objet du litige serait, paraît-il, le mariage gay. Car Nuit debout relaie sans recul les revendications LGBT, sans voir qu’elles sont en ce moment adoubées, voire suscitées, par le monde qu’il vomit, des multinationales de la Silicon Valley aux bureaux de la commission européenne. Nuit debout reproche aux Veilleurs d’entretenir une discrimination lorsqu’ils dénoncent le relativisme qui fait le lit du libéralisme contre qui Nuit Debout ferraille. Las, tant de subtilités n’entrent pas dans des logiciels usés. « Nuit Debout est un lieu attaché aux libertés individuelles. Eux, ce sont des liberticides », résume un des participants dans l’Obs. C’est qu’à Nuit Debout en effet, l’individualisme  règne en maître. La convergence des luttes illusoire se veut la focale de combats individualistes épars. C’est « moi migrant », « moi LGBT », « moi femme », « moi vegan », (on aimerait qu’il y eût aussi le « moi ouvrier », mais nous ne l’avons pas trouvé). Chacun amène sa petite lutte sans vision du

Lire la suite de l'article

Un militaire français agressé : pas d’amalgame

Il s'agit d'un sous-officier du 8ème RPIMa de Castres :

"Un militaire du 8e régiment de parachutistes d'infanterie de marine (RPIMa) de Castres, dans le Tarn, a été violemment agressé jeudi soir à l’arme blanche. Il faisait une marche d’entraînement, seul et en uniforme, à une trentaine de kilomètres de sa caserne, à Saint-Julien-du-Puy, lorsqu'il a été abordé par deux hommes.

Selon nos informations, ces derniers lui auraient reproché les bombardements français en Syrie, avant de le frapper à coups de poing et de lui asséner deux coups de cutter. Le soldat a été hospitalisé dans un état grave. Ses agresseurs ont pris la fuite et sont activement recherchés."

Lire la suite de l'article

Martigues : le curé agressé et l’église profanée

Le curé a eu un oeil au beurre noir et les hosties consacrées ont été renversées. Article de la Provence :

Ob_4a3bdd_video1Le curé publie ce communiqué :

"Ces deux derniers dimanches, trois événements concernant l’Eglise à Martigues ont blessé les catholiques, et au-delà, notre ville. En premier lieu un incendie volontaire dans l’église de la Madeleine à l’île ; puis une agression du père Benoît, curé de la paroisse, dans cette même église par une personne qui cherchait à y commettre un forfait ; enfin un acte de profanation du tabernacle contenant des hosties consacrées dans l’église de Jonquières. Trois actes graves contre des biens, des personnes et des symboles de l’Eglise catholique. 

Nous savons combien les agressions envers les signes et les personnes à cause de leur foi sont graves car portant atteinte à la dignité des personnes et à un pacte social hélas fragilisé. La foi catholique, ses symboles et ceux qui la professent méritent le respect comme toute forme d'expression religieuse ne troublant pas l'ordre public. 

Pour porter ces événements ensemble et dans la foi, nous invitons à nous rassembler jeudi 26 mai à 20h30, dans l’église Saint Genest de Jonquières, pour un temps de prière. Nous allons aussi voir avec la mairie pour une vidéosurveillance des églises."

Lire la suite de l'article