Bannière Salon Beige

Partager cet article

Histoire du christianisme

Syrie : “Un cessez-le-feu immédiat” demandé pour Pâques

Lu ici :

"Un évêque catholique établi en Syrie a demandé mercredi aux belligérants syriens d'observer "un cessez-le-feu immédiat" à l'occasion de Pâques, et apporté son soutien au plan de paix des Nations unies présenté par Kofi Annan.
"Nous demandons aux parties en conflit d'accepter un cessez-le-feu immédiat à l'occasion de la festivité de Pâques", a dit le vicaire apostolique latin d'Alep, l'Italien Giuseppe Nazzaro, interviewé par l'agence du Vatican Fides.

Les violents combats entre les forces du régime et les opposants ont gagné la province d'Alep, près de la Turquie.

Il s'est adressé aux Syriens non chrétiens, notamment musulmans: "Pâques, même s'ils ne la fêtent pas, est toujours une journée de paix, d'espérance, d'amour: qu'ils accueillent ce moment que célèbrent leurs frères chrétiens pour trouver un accord en mesure de redonner au pays la paix et la stabilité (…), qu'ils mettent leurs armes de côté, parce qu'avec les armes, la guerre, tout est perdu".
Les chrétiens syriens, selon le vicaire apostolique, vivront Pâques "en sourdine", sans manifestation de culte hors des églises: ni processions, ni prières ou messes en plein air.
Mgr Nazzaro a estimé que le plan de l’ONU présenté par Kofi Annan devait être appliqué: "nous demandons à ce qu’il soit accepté et appliqué par toutes les parties en cause, gouvernement et opposition".
La nation syrienne ne doit pas être "victime des pressions et des jeux politiques des puissances étrangères" et "ne pas se retrouver entre les mains de groupes islamistes", a-t-il ajouté.
Méfiance et crainte caractérisent l'attitude d'une grande partie de la minorité chrétienne à l'égard des insurgés. Ils craignent un scénario à l'irakienne, où les chrétiens seraient poussés à fuir.
Dans la Syrie multiconfessionnelle, 7,5% des quelque 20 millions d'habitants sont chrétiens.
Caritas Syrie a reçu du pape une offrande de 100.000 dollars pour l’assistance humanitaire aux familles, chrétiennes ou non, ayant fui leurs maisons".

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.