Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation / Pays : International

Syrie : les mensonges jusqu’au bout

Les accusations d’utilisation d’armes chimiques par Bachar el-Assad en Syrie recommencent. Les médias et les politiques occidentaux hurlent à l’unisson à l’acte barbare malgré l’absence sur place d’envoyés spéciaux indépendants. Un nouvel épisode de la guerre d’information.

Partager cet article

6 commentaires

  1. C’est le propre des démocraties de créer des fausses rumeurs pour détruire les nations.
    Nous avons déjà eu cela en 1939, et ce la fait plus de 70ans que les rumeurs de barbarie sont enseignées dans les écoles, reprises par le cinéma Hollywood…

  2. Surtout qu’il paraît que la rumeur provient des fameux casques blanc
    Casques qui sont un ramassis d’islamistes opérant sous la protection des journaleux et des médias mainstreams qui les couvrent de leurs mensonges répétés, tout ça parce que ces médias sont islamophiles !

  3. Ce Bachar el-Assad est heureusement un imbécile qui par ses bévues va permettre à la vérité médiatique d’éclater…
    C’est vrai franchement: lancer une attaque chimique alors que la question est réglée et sa victoire définitive, ce serait pas carrément une démarche masochiste?
    Mais qu’est ce qu’on ne ferait pas pour faire plaisir aux médias aux ordres…
    Souvenez-vous de ce gentil terroriste du 11 septembre qui avait pris soin de balancer – lors de l’impact – son passeport par la fenêtre de l’avion en feu pour qu’on le retrouve plus facilement et en bon état…

  4. @jejomau: Des casque blancs et de l’inévitable “observatoire syrien des droits de l’homme”. Organisme glauque, composé (excusez du peu) d’UNE personne, opposant politique notoire de Bachar el Assad et sise à Londres… Mais ce doit être une source importante et sérieuse puisque nos médias ne cessent de la citer…

  5. @François
    l’Observatoire syrien en question n’est absolument pas glauque : il est composé d’islamistes qui ont pignon su rue. De la chienlit qu’il faudrait arracher !

  6. N’oubliez jamais :
    La fiole, arme de destruction massive, brandie par Colin Powell à l’ONU contenait peut-être un mélange de sucre et de farine.
    Sources ? Moi !
    Preuves ? Aucune !
    Comme aujourd’hui, quoi !
    Car depuis ce jour, à Londres, à Paris, à Bruxelles, plein d’autres pantins se ridiculisent de la même façon et la majorité des peuples occidentaux qui ne les croient plus, … se marrent en silence.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]