Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Etats-Unis

Syrie : les catholiques autour d’Obama contre l’appel du pape

Lu sur Sandro Magister :

"“Un vote catholique contre la guerre en Syrie”. C’est sous ce titre que
"L’Osservatore Romano" du 5 septembre a annoncé la mobilisation de la
conférence des évêques des États-Unis, l’USCCB, contre l’action
militaire fortement voulue par le président Barack Obama.
L’USCCB
a en effet invité les catholiques à prendre contact avec leurs
représentants de référence au Congrès, pour demander à ceux-ci de "voter
contre la résolution autorisant l’utilisation des forces armées en
Syrie
", en réponse "à l’attaque atroce avec des armes chimiques" menée
"contre des civils innocents", et au contraire d’appuyer une action
menée par les États-Unis, en collaboration avec la communauté
internationale, "pour un cessez-le-feu immédiat en Syrie et pour des
négociations de paix véritables et globales
". […]

Mais, pour le moment, l’appel lancé par le pape
François ne semble pas avoir eu de véritable impact sur les catholiques
qui comptent dans les instances dirigeantes des États-Unis.
Le
président Obama n’est pas catholique et, au cours de son premier et de
son second mandat, il a mené des politiques qui sont clairement en
opposition avec l’enseignement de l’Église à propos de questions
éthiquement sensibles telles que l’avortement et ce que l’on appelle les
"mariages gay". À cela il ajoute maintenant une propension à faire la
guerre, en quoi il ne se distingue pas de son prédécesseur George Bush
Jr ; toutefois celui-ci a été constamment en accord avec la morale
judéo-chrétienne à propos des sujets qui avaient été définis comme "non
négociables".

On se souvient de Bush comme de l’homme qui a
gravement compromis la présence chrétienne en Irak. Il se pourrait que
l’on se souvienne aussi d’Obama – il a pourtant reçu, au début de son
mandat, des éloges pour son réalisme chrétien qui émanaient d’un très
éminent théologien tel que le cardinal Georges Cottier – comme d’un
président qui aura radicalement affaibli les communautés chrétiennes
historiques de Syrie.

Le "speaker" de la Chambre des
représentants des États-Unis, John Boehner, républicain de l’Ohio, très
catholique et très engagé dans la protection de la vie naissante et
contre les mariages homosexuels, s’est exprimé en faveur de l’action de
guerre contre la Syrie
. L’intervention militaire a reçu le
soutien massif de politiciens catholiques du parti démocrate
rigoureusement pro-choice et favorables à l’équivalence entre les unions
gay et les mariages
, comme Joe Biden, John Kerry et Nancy Pelosi, qui
sont respectivement vice-président des États-Unis, secrétaire d’état et
chef de file du groupe démocrate à la Chambre des représentants. Le
ministre de la défense, Chuck Hagel, qui est également favorable à
l’attaque militaire en Syrie, est actuellement épiscopalien, mais c’est à
la fois un ancien républicain et un ancien catholique.

En somme,
les catholiques, assez nombreux, qui figurent au sommet des
institutions et aux postes-clés de l’administration Obama ne paraissent
pas avoir été secoués par le dramatique appel lancé dimanche 1er
septembre par le pape François. […]"

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services