Syrie : il faut calmer le jeu et non l'envenimer

AMgr Antoine Audo, évêque d’Alep des chaldéens et tout nouveau président de Caritas Syrie, affirmait récemment à l’AED:

"Les médias doivent conserver un regard objectif, sans manipulation, en vérifiant leurs sources".

A propos de l’action internationale, Monseigneur Audo continue:

"Il faut aider la Syrie à retrouver la paix et la réconciliation par les réformes. Il ne faut pas encourager les guerres fratricides et confessionnelles. Nous ne voulons pas devenir comme l’Irak ! Le devoir de la communauté régionale et internationale est d’aider la Syrie à sortir de la crise, non pas de l’envenimer. Vue de l’intérieur, on a l’impression que les opposants qui enflamment la Syrie sont soutenus. Il ne faut pas enflammer le jeu, il faut le calmer pour que les réformes se fassent".