Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

Synode : et si les journalistes se cultivaient en matière religieuse ?

Sainte colère de l'abbé Amar à propos du traitement par les journalistes du Synode :

"[…] Ainsi, pas plus tard qu’hier, j’écoutais un journaliste expliquer très sérieusement sur une grande radio nationale que le « synode du Pape François » allait revoir le dogme catholique (sic !) et proposer de nouvelles normes « afin que les divorcés remariés ne soient plus excommuniés ».

Nous avons peut-être là une première clé de lecture pour comprendre la difficulté pour l’Eglise de se faire comprendre. L’ignorance religieuse est immense. Dans leur grande majorité, les journalistes sont d’une génération qui n’a quasiment aucune culture chrétienne. Ce décrochage est la conséquence logique de la déchristianisation de notre société. Dans les rédactions, les journalistes sont comme tous leurs contemporains, c’est-à-dire très ignorants en matière religieuse. Comment leur en vouloir à l’heure où les chrétiens eux-mêmes peinent à rendre compte fidèlement de l’Espérance qui les habitent ?

Mais cette ignorance de beaucoup de médias n’est pas forcément une hostilité. Après tout, il faut se réjouir qu’on puisse parler du synode, et pas seulement dans La Croix ! Mais cela reste quand même une surprise. Lorsqu’un journaliste sportif commente un match, il doit connaître les règles du football ou du rugby. On serait en droit d’espérer la même compétence pour des journalistes invités à couvrir une actu religieuse. « Communier », « excommunier » … les racines sont proches. Soit. Mais en voulant aller vite, on amalgame, on dénature et on travestit le message chrétien. Pire encore, on blesse les personnes.

On pourrait aussi cesser de plaquer sur ce synode le mécanisme majoritaire tel qu’il est vécu dans les régimes démocratiques. Le Cardinal Vingt-Trois l’affirmait hier dans la conférence de presse : « le fonctionnement du synode n’est pas de dégager une majorité sur des positions mais de faire grandir une volonté commune dans l’Eglise». […]"

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services