Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Laïcité à la française

Surprise chez L’Obs : la laïcité serait d’origine catholique

Sylvain Courage, scrutant les tendances catholiques de chacun des candidats, s'étonne :

"A Marine Le Pen, la conception "tradi" de l’alliance du trône et de l’autel. Dans un élan de syncrétisme, la passionaria frontiste attribue carrément l’invention de la laïcité aux catholiques. "La liberté, l’égalité, la fraternité sont des valeurs chrétiennes ! La France peut être 'laïque' parce qu’elle est chrétienne à l’origine", déclarait-elle à "Famille Chrétienne". On l’aura compris, son catholicisme n’a d’égal que son rejet de l’Islam. Les églises et les processions font partie de l’héritage millénaire qu’elle revendique."

Un élan de syncrétisme ? Quel rapport ?

Rappelons ce qu'en disait Jean-Louis Harouel, professeur d'Histoire du droit et des institutions :

"La laïcité est une invention spécifiquement chrétienne. Le christianisme a inventé la distinction du sacré et du profane, du religieux et du politique, du pouvoir spirituel et du pouvoir temporel. Cette distinction est la marque spécifique et le fondement même de la civilisation chrétienne. C’est ce qui rend celle-ci profondément différente des autres civilisations, à commencer par celle qui se pose actuellement comme sa grande rivale : la civilisation islamique.

La disjonction chrétienne du politique et du religieux constitue la source du succès de l’Occident. C’est d’elle qu’est née la liberté de l’individu, laquelle est à l’origine non seulement des libertés publiques européennes mais encore de la dynamique occidentale. C’est en effet à la désintrication du spirituel et du temporel, à la dissociation du sacré et du profane, qu’il faut rapporter l’invention par l’Europe occidentale – et non par d’autres grandes civilisations – du progrès technique et du développement économique, dont bénéficie aujourd’hui une grande partie de l’humanité. L’avènement de la science et de la technique moderne est certes un miracle européen, mais plus profondément encore un miracle chrétien."

Et Jean-Paul II au Bourget en 1980 :

"On sait la place que l’idée de liberté, d’égalité et de fraternité tient dans votre culture, dans votre histoire. Au fond, ce sont-là des idées chrétiennes. Je le dis tout en ayant bien conscience que ceux qui ont formulé ainsi, les premiers, cet idéal, ne se référaient pas à l’alliance de l’homme avec la sagesse éternelle. Mais ils voulaient agir pour l’homme."

Partager cet article