Surfer en col romain ou l'évangélisation par la proximité

Rs1Naturellement, ça fonctionne :

" Il est connu comme le loup blanc sur la côte basque. "R.S.", abbé surfeur, ne quitte sa soutane que pour enfiler sa combinaison de surf, rehaussée d'un col romain, et revendiquer son état de "serviteur inutile du Christ".

Depuis 2011 René-Sébastien Fournié, 39 ans, poursuit sa mission d'évangélisation sur les plages avec l'aval de l'évêque de Bayonne Mgr Marc Aillet.

"Serviteur inutile du Christ": c'est l'état qui figure sur sa carte de visite, inspiré d’une parole de l’Evangile faisant l'éloge de l'humilité.

De taille moyenne, d’allure sportive, il tient d’une grand-mère vietnamienne un léger métissage et a hérité de ses parents (une mère catholique et un père protestant), dit-il, une joie de vivre et un humour à toute épreuve.

"Le milieu du surf est habitué à le voir surgir sur les plages en soutane", commente Enguerrand De Riberolles, un surfeur de 20 ans, mais "il intrigue les plagistes".

Rs2Et pour que même dans les vagues chacun sache qu'il est un homme d'église, il a lui-même cousu le col romain à sa combinaison. "Les plus curieux lui demandent s’il est déguisé. Il répond invariablement : je suis prêtre et surfeur. Comme il est simple et sans tabou, ça se passe bien", commente le surfeur.

"Je suis invité comme une curiosité par les surfeurs aux barbecues sur la plage le soir", confirme l’abbé.

Lorsqu’il est arrivé au Pays basque, "R.S." a constaté que "ça grouillait de jeunes qu’on ne voyait que le soir dans les bars. J’ai demandé où ils étaient dans la journée. La réponse a été +sur les vagues+. Je me suis mis, avec l’aval de Mgr Aillet, évêque de Bayonne, à faire du surf pour être près d’eux".

Un retour sur investissement "modeste"

Mgr Aillet lui a aussi confié une autre mission. Celle d’"annoncer la bonne parole du Christ" pendant les Fêtes de Bayonne et durant les nuits d’ivresse des étudiants le vendredi soir" (suite).

11 réflexions au sujet de « Surfer en col romain ou l'évangélisation par la proximité »

  1. clarina

    Un prêtre de mes amis ne portait jamais l’habit sacerdotal. Devant se rendre à Rome, il revêtit pour l’occasion le col romain (très seyant d’ailleurs…)Il fut surpris et ému de voir plusieurs personnes dans l’aéroport, dans l’avion et dans le bus s’approcher pour lui parler, demander un conseil et même le sacrement du pardon. Il aurait pu rester là huit jours sans aller en ville ! Y a de la mission à faire sur Ryanair!

  2. ID

    L’autre jour une voiture nous laisse passer dans la rue. Impossible de voir le visage du conducteur, par contre le col romain était bien visible !
    Même chose sur un quai de gare. Le contact passe immédiatement quand il s’agit de s’aider pour monter les bagages.
    CQFD alors, chers prêtres, mettez vos cols romains, voire vos soutanes !

Laisser un commentaire