Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France

Suite de l’affaire Bouziane : les bonnes questions

Le parquet de Lyon a fait appel de la relaxe prononcée mardi par le tribunal correctionnel de Lyon de l’ex-imam de Vénissieux, Abdelkader Bouziane, poursuivi pour ses propos favorables au châtiment corporel des épouses infidèles. "Le parquet estime que M. Bouziane ne pouvait pas se cacher derrière le Coran pour justifier son appel à la violence sur les femmes", a expliqué Xavier Richaud, procureur de Lyon.

Le président du tribunal, Fernand Schir avait motivé le jugement en expliquant notamment qu’il "n’appartient pas à un tribunal de faire une intrusion dans le domaine de la conscience religieuse. Une référence à un texte du Coran ne constitue pas un appel à une atteinte à l’intégrité d’une personne".

Agé de 53 ans, l’ancien imam de Vénissieux, polygame et père de 16 enfants, est poursuivi pour ses propos publiés en avril 2004 dans le mensuel lyonnais Lyon Mag. A la question: "Vous êtes pour la lapidation des femmes ?", il avait répondu "oui, car battre sa femme est autorisé par le Coran, notamment si la femme trompe son mari".

Quelques remarques :

Soit l’imam préconise la lapidation des femmes et il doit être condamné.

Soit l’imam ne fait que répéter ce qu’enseigne le Coran et il n’a pas à être condamné. Mais cela révèle alors la vérité sur l’islam : il n’y a plus de distinction entre l’islamisme et un islam modéré : l’islam est par nature criminel. Il n’a donc pas sa place en France.

Pour terminer, comment se fait-il que cet imam, quand il vivait en France, n’ait pas été condamné pour polygamie ?

Michel Janva

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services