Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : identité chrétienne / Religions : L'Islam

Suisse : pour ou contre les minarets ?

Au risque de s'exposer à des critiques, les évêques suisses viennent de prendre position sur une question strictement politique. Les évêques appellent les Suisses à voter le 29 novembre prochain contre l'interdiction de la construction de minarets, objet d'une consultation populaire initiée par l'Union démocratique du centre (UDC). Ils déclarent notamment :

"Nous sommes conscients que les droits inhérents à la liberté religieuse et cultuelle ne sont pas respectés dans certains pays de religion islamique. Les chrétiens en particulier subissent des difficultés dans leur pratique religieuse et des restrictions dans la construction d'édifices sacrés. Nous réaffirmons notre proximité et notre solidarité avec les chrétiens subissant des limitations de tout genre et des persécutions (…) L'interdiction générale de construire des minarets fragiliserait les efforts nécessaires pour établir une attitude d'accueil réciproque dans le dialogue et le respect mutuel."

Si, comme le disent justement les évêques suisses "la peur est mauvaise conseillère", la prudence et le statu quo dans l'attente de jours meilleurs pour les chrétiens qui vivent en terre d'islam et qui ignorent ce qu'est la réciprocité, ne serait-elle pas encore meilleure conseillère ?

En attendant chacun pourra lire ou relire le livre de René Guitton, Ces chrétiens qu'on assassine ou celui de Raphaël Delpard, La persécution des chrétiens aujourd’hui dans le monde, que l'on peut commander sur le site de l'AED.

Partager cet article

17 commentaires

  1. Les évêques suisses – comme bien d’autres d’ailleurs – auraient intérêt à méditer les psaumes des vêpres du dimanche qu’ils disent (normalement!) dans leur bréviaire. L’un de ces psaumes dit: “aures habent et non audient…”
    Peut-être entendront-ils… lorsque le muezzin les appellera à la prière. Mais il sera trop tard.

  2. Toujours à la pointe des combats qui comptent, ces chers évêques…

  3. Envoyez ces évêques en Turquie, Égypte, ou autres pays islamiques, pendant une longue durée: c’est comme les camps de Sibérie ce genre de séjour. Ça transforme son homme, et on verra revenir des Hommes Nouveaux.

  4. Pourquoi les critiquer maintenant?
    Cela fait 50 ans que l’on nous bassine avec l’esprit de dialogue, l’esprit de tolérance, l’esprit de partage, l’esprit d’accueil, l’esprit de liberté religieuse!
    Tout ce qu’on voit aujourd’hui n’en est que la suite logique et les fruits immondes!
    Ne me dites pas que les évêques ou du moins certain avaient mal compris!
    ils peuvent être pervers pour certain d’entre eux, franc-maçons pour les mêmes ou pour d’autres, mais une chose est sûre, c’est qu’ils sont loin d’être idiots!
    Intellectuellement, il y a même des pointures chez ces gens là !
    Rien n’est le fruit du hasard !
    Le hasard disait je ne sais plus qui, c’est la volonté des autres !
    Beaucoup ont vu les choses arriver, mais n’ont pas osé ramer à contre courant , par peur, par une fausse notion d’obéissance, ou je ne sais pourquoi !
    Le seul qui ait réagit, c’est Mgr Marcel Lefebvre. Ses avertissement sur le danger islamique ont été nombreux, et pour ça, il lui a été donné par ses « frères » dans l’épiscopat une réputation de fasciste !
    De Genève est venu la Réforme avec Jehan Cauvin.
    De Sion, vient sans doute la contre-Réforme !
    Entre temps le fléau de Dieu aura fait le ménage chez les collaborateurs !
    Terrible, mais juste!
    Paroles censurables peut-être ?
    Mais prouvez-moi que j’ai tort !

  5. Les évêques suissess sont les champions de la dhimmitude,une chose est sûre,le peuple ne doit pas compter sur eux pour défendre le catholicisme.
    Vatican II continue à faire des dégats.

  6. Ils sont fous…

  7. Prions pour eux. C’est la seule chose à faire.
    L’Europe se meurt. Kyrie Eleison.

  8. Cela ne sort pas du sujet; je conseille à ces évêques suisses mais aussi aux notres la lecture du dernier numero de “L’Homme Nouveau’ : article “L’islam et le supermarché”
    “Si donc l’exercice de la vertu de religion (vertu morale coupable d’excés chez les musulmans) par les musulmans doit nous inciter à un véritable examen de conscience sur ce plan-là, elle n’implique pas de facto que la religion islamique doive se voir garantir une totale visibilité dans une société de tradition chrétienne.”

  9. @ JLA,
    Je ne crois pas que ce soit Vatican II qui fasse des dégâts mais bien une fausse interprétation du concile.

  10. bienheureux suisses ! ils sont consultés eux !!!!!

  11. Ils ne savent pas ce qu’ils font …

  12. Denise a écrit
    “Je ne crois pas que ce soit Vatican II qui fasse des dégâts mais bien une fausse interprétation du concile”.
    Jamais de telles abjections n’auraient pues être possibles avant.
    Ces dégâts sont dans la droit ligne de l’esprit d’assise…
    Est ce alors le souverain pontife qui interprétait mal le concile ? Des chefs ne comprenant pas leur constitution, moi ça m’inquiète….
    En refusant d’ouvrir les yeux sur les dégats de votre concile vous serez gravement responsable de l’état de la situation laissée à vos enfants et petits enfants…
    Jean

  13. Depuis quand Devrions nous être soucieux de la santé de l’Eglise ? N’oublions pas que le Christ en est la tête et l’Esprit saint son âme. Les catholiques ont bien plus à se soucier d’adorer Dieu que de vouloir casser du musulman.
    Si les francais s’adonnent à l’islam, c’est aussi parcequ’on ne leur parle pas assez du Christ, c’est aussi parcequ’on manque de charité. Si la politique est importante, louer et adorer Dieu en acceptant son amour est la seule raison du catholique. Personne n’a dit que cela se ferait en toute quiétude.
    C’est une vraie question.

  14. deniserp,
    “Je ne crois pas que ce soit Vatican II qui fasse des dégâts mais bien une fausse interprétation du concile.”
    Vous ne seriez pas un homme politique par hasard, pour essayer de nous faire croire ça?
    ça fait 50 ans qu’on nous bassine avec une soit-disant “fausse interprétation du concile”
    ça fait 50 ans que la situation se dégrade de jour en jour, de manière impressionnante!
    ça fait 50 ans que des prêtres et des évêques secouent le cocotier, en vain!
    ça fait 50 ans que ces prêtres et ces évêques sont malmenés, traités comme des pestiférés!
    ça fait 50 ans que le Démon se déchaîne contre l’Eglise pour la mener à l’agonie!
    ça fait 50 ans que l’Islam prend une extension effroyable avec la complicité des clercs et des politiciens apatrides(sans même parler de leur origines!)
    ça fait 50 ans qu’on essaie de nous endormir en nous promettant des jours meilleurs !
    Il est plus que temps d’ouvrir les yeux : il n’y a de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir !
    Je crains que vous soyez de ceux-là !
    Il y avait en 1960, un besoin de réforme dans l’Eglise.
    On nous a proposé une évolution, on nous a servi une révolution, sous l’œil bienveillant des observateurs protestants, et de clercs franc-maçons !
    Merveilleux !
    Maintenant, nous avons un réel et très urgent besoin d’un curé d’Ars, d’un Padre Pio, mais aussi de beaucoup de Savonarole car le ménage à faire est titanesque !
    A ce propos :
    http://jesusmarie.free.fr/vie_des_saints_martyrs_chretiens_vol_6.htm#_Toc90637037
    Alors ce n’est peut-être plus le moment de pinailler sur les soit-disant « fausse interprétation du concile », car en supposant même que vous avez raison, la situation ne serait pas meilleur.
    Cela signifierait que les différents papes n’ont en rien gouverner l’Eglise depuis 50 ans !
    Impensable ! Non ? Oui ?
    Qui sait ?
    Vatican II, bon ou pas bon ?
    Arrêtons de philosopher, c’est totalement inutile.
    Sachons regarder la vérité en face, voir les résultats, et analyser la situation.
    Froidement, soit, mais sans concession aucune !
    Les fruits sont amères, immangeables !
    Benoît XVI a l’air de procéder ainsi avec la patience, la diplomatie et l’intelligence qui le caractérise.
    Humainement parlant, il va contre le mur, mais avec l’opération du Saint-Esprit, il fera des miracles pour sauver l’Eglise !
    Mais il n’est pas nécessaire d’être prophète pour voir arriver un schisme énorme dans l’Eglise, qui de fait ne sera qu’un énorme auto-nettoyage !

  15. @ Roger,
    vous avez parfaitement raison d’insister sur le fait que l’on ne parle pas assez du Christ aux gens. C’est très facile de critiquer la montée de l’Islam, tranquillement installé derrière son ordinateur mais combien vont évangéliser dans les banlieues? Combien vont se mouiller pour annoncer la parole ailleurs que dans des dîners où tt le monde est d’accord?
    Les chrétiens sur le terrain sont bcp moins bavards pour critiquer…ils prient et agissent.

  16. HB, Benoît XVI n’a pas l’intention de remettre en cause le concile. Il souhaite une herméneutique de la continuité, vous le savez bien la crise de l’Eglise date d’ailleurs de bien avant le concile Vatican II. Le problème, c’est que les modernistes se le sont appropriés alors que le concile n’est pas moderniste contrairement à ce que veulent nous faire croire certains de la FSSPX ou encore des sédévacantistes. Je ne pense pas que vous soyez de ces gens là.
    Alors oui, il y’a une crise dans l’Eglise, oui, il faut la régler. Mais par la grâce de Notre-Seigneur Jésus Christ, je fais confiance au Saint père pour résoudre cette crise (N’oubliez pas qu’il souhaite l’unité des chrétiens, ce n’est donc pas une tâche facile). Nous devons prier encore et toujours pour le Pape qui a un sacerdoce difficile aux vues de sa fonctions et surtout, nous devons nous en remettre à la grâce du bon Dieu.

  17. L’Islam devrait susciter la plus vive réprobation à tout catholique, tant les oppositions sont radicales avec le christianisme, tant les moeurs des coraniques sont radicalement inconciliables avec celles des chrétiens et leu société.
    Le tableau des effroyables dégats de l’islam sur les gens et les nations qu’il touche, partout dans le monde, est quotidiennent sous nos yeux.
    Il n’est pas une guerre où l’islam ne soit en cause, pas un “incident” où il ne se trouve mêlé dans notre France.
    Un jihad larvé est en cours.
    Il ne faut pas parler avec le Diable. Au lieu de cela nos clercs jouent avec.
    Quelle trahison! Quelle folie!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services